AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226317261
304 pages
Éditeur : Albin Michel (27/05/2015)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 120 notes)
Résumé :
« Je m'appelle Marion, je fais 1m70 (en talons) et 52 kilos (en rêve). Je suis née en 1980 - une année détestable pour le bordeaux et franchement pas terrible pour Joe Dassin qui est mort pendant les grandes vacances - et je suis célibataire, mais ça, vous oubliez, ça ne devrait pas durer : je suis enfin décidée à trouver l'homme de ma vie... seulement les mecs bien, c'est pas comme les métros, il n'en passe pas toutes les quatre minutes. »
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (46) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  04 novembre 2019
Wow ! Il y avait longtemps que je n'avais pas lu un roman aussi peu pour moi ! Pourtant, le résumé était accrocheur : une héroïne trentenaire avec un brin d'humour, une comparaison avec Bridget Jones et l'idée de comédie romantique qui semblait parfaite pour se détendre ce week-end ! J'avais acquis cet ouvrage lors d'une opération deux titres achetés, le troisième offert. Or, j'aurais bien fait de m'abstenir et de prendre autre chose ! C'est assez rare mais, pour une fois, je ne trouve pas beaucoup d'éléments positifs à mettre en avant… J'essaye toujours d'être assez objective néanmoins, « Les crevettes ont le coeur dans la tête » m'a ennuyée et irritée. J'ai d'ailleurs sauté plus d'une page en me demandant s'il allait enfin se passer quelque chose ou si j'allais finir par être touchée à un moment ou à un autre. J'ai tenu environ deux cent pages, puis j'ai lu en diagonale pour ne pas abandonner sans connaître la fin.
Hélas, je ne suis pas parvenue à rentrer dans le récit ni à m'attacher à la pimpante Marion. Cette dernière s'est révélée trop déjantée, débridée, franche, superficielle, égoïste et lourde. Si j'adhérais à ses réflexions rigolotes et parfois justes en début de roman, j'ai rapidement déchanté. À trop insister avec la carte de l'humour et les remarques loufoques sur les Hommes, je me suis fatiguée. Il aurait fallu mieux doser… La narratrice a donc fini par m'avoir à l'usure, en particulier avec son quotidien dans lequel je ne me suis pas retrouvée. En effet, la jeune femme a une vie assez mouvementée qui est déterminée par ses « crush » comme le beau Solal, un comédien rencontré lors d'un voyage à Arles, ou encore le sexy Adrien qu'elle a rencontré à un mariage. Lorsqu'elle n'est pas occupée à fantasmer sur ces deux individus, Marion s'envoie en l'air. N'importe qui ferait l'affaire et, au pire, un peu d'alcool suffira à faire passer la pilule. Une quinzaine de prétendants (si ce n'est plus) auront le loisir de profiter des cuisses de la belle qui ne se gênera pas pour juger leur performance, leur physique ou leur personnalité. C'est qu'elle cherche l'Homme parfait, voyez-vous ! Elle a donc bien le droit de juger ses conquêtes, même en mettant l'accent sur leur petit attribut sous la ceinture, pour affiner ses critères lorsqu'elle sera face au prince charmant ! Et gare à ceux avec qui elle a eu une aventure et qui ne sont plus avec elle, voire qui vont se marier : elle ne supporte pas leur bonheur et le fera bien comprendre !
Hormis la recherche de l'Amour, point d'intrigue à l'horizon. On se contentera d'un journal intime rébarbatif où la narratrice couche son quotidien ainsi que ses anecdotes sur l'amitié, le sexe, les fêtes, le célibat et la vie en général. C'est du déjà lu et il y a bien mieux dans le genre. le tout est assez décousu, ce qui permet au moins de faire des pauses dans sa lecture quand on le désire. Un langage abordable, simple, souvent familier voire vulgaire et cru vous accompagnera au fil des pages… J'ai parfois eu l'impression d'être face à une adolescente idéaliste plutôt qu'à une trentenaire. Pour ma part, je referme cette comédie romantique avec une immense déception et une grande lassitude. Bien que je ne le recommande pas, je compte déposer ce titre dans une boîte à livres en espérant que quelqu'un l'apprécie plus que moi.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          166
prune42
  13 janvier 2016
Marion, une parisienne trentenaire, travaille comme scripte dans le cinéma. Avec ses trois amies Babeth, Sophie et Léa dites "les louves", elles parlent beaucoup, notamment de leur sujet de discussion favorite, les hommes. Marion accumule les histoires sans lendemain mais quand elle rencontre Solal, un acteur, elle ne pense plus qu'à lui. Hélas elle est vite déçue. Sa route va alors croiser celle d'Adrien et après les premiers temps idylliques, leur couple conjugue "métro boulot dodo" à tous les temps. Marion rompt... mais elle regrette et est décidée à reconquérir son chéri. Des péripéties plus folles les unes que les autres l'attendent... Marion arrivera t'elle à construire une histoire durable ?
Tout d'abord, je remercie le site internet qui m'a offert ce livre lors d'un jeu concours. Je ne connaissais pas Marion Michau, je suis très peu familière des romans "chick lit". Ce livre est drôle, il se lit vite et on ne s'ennuie pas une minute car notre jeune héroïne a le don de se retrouver dans des histoires plus folles les unes que les autres. C'est une littérature féminine, sans aucun doute, et pour un lectorat jeune. Cette écriture originale, aux expressions imagées décapantes, peut être un bon moyen pour se changer les idées... pour les amatrices du genre. Néanmoins, j'ai été un peu dérangée par le ton très cru de ce livre, il ne faut pas être pudique, c'est le moins qu'on puisse dire ! C'est pourquoi je ne mets la note que de 3/5 car même si le roman est divertissant, ce n'est pas vraiment mon genre préféré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          154
Kez
  01 mars 2021
Ce week-end j'ai fini "Les crevettes ont le coeur dans la tête" de Marion Michau. Rien d'inoublliable enmais assez drôle. Une sorte de Bridget Jones à la Française avec plus de sexe et d'alcool.
Je le lisais dans le cadre du challenge de février. le challenge de février prévoyant une comédie romantique. Ce qui n'est franchement plus mon type de lecture depuis bien des années. Mais c'est l'intérêt des challenges. Il fut fini in extremis à 22h.
Pas certaine que cet ouvrage entre dans la catégorie 100% romantique car il y a pas mal de sexe. Mais c'est un comedie.
4 filles, 4 amies, les louves. Marion : la Bridget Jones parisienne, scénariste et célibataire àla recherchede l'homme de sa vie, Léa, en couple depuis 10 ans qui refuse de se marier, photographe, Babeth qui n'est jamais amoureuse mais raffole de sexe, avocate et enfin Sophie en couple, banquière, qui adore la randonnée et mène une vie très rangée
Ça m'a rappelé ma jeunesse.
2 passages qui vous donnent une idée du type d'écriture.
"La traîtresse! j'aurais dû m'en douter remarquez vivre avec Babeth quand on entame une cure de désintoxi(forni)cation c'est comme espèrer arrêter l'alcool en vivant avec Bukowski."
"D'ailleurs, patience les mecs gentils ! pour l'instant les filles vous confonde avec des labradors, mais vous allez prendre votre revanche passer 35 ans.
Pourquoi? et bien déjà parce que avant ce cap une fille est encore persuadé qu'elle va se marier et avoir beaucoup d'enfants, c'est sûr c'est dans la panoplie avec la zézette et les cheveux longs. du coup entre 15 et 35 ans, elle s'amuse à se faire peur avec des bad boys. Pourquoi elle se priverait? Elle va finir avec un prince charmant de toute façon!
Et puis un jour (froncement de sourcils) elle surprend le mec de sa meilleure amie en train de coucher avec une autre le soir de leur mariage... Elle se met à douter: c'est sûr-sûr cette histoire de prince charmant ? Elle relit de contrat, rien la dessus! Elle réalise donc qu'elle peut physiquement faire sa vie avec un connard. En général, c'est là qu'elle commence à remarquer le mec sympa. Il est marrant, fidèle, fiable : il ferait un bon père."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
stokely
  22 octobre 2018
Une lecture sympathique en compagnie de Marion jeune trentenaire parisienne qui est scripte dans le milieu cinématographique.
On l'a suite ici chaque jour comme si elle avait écrit un journal intime, j'ai beaucoup aimé son franc parler avec ses copines, les rendez-vous que celles-ci lui arrangent, ses désillusions amoureuses.
Mais il est parfois difficile de s'identifier à Marion tout de même et pourtant j'ai le même âge mais j'ai parfois une l'impression de lire un catalogue pour marque entre la lingerie Aubade, la robe Comptoir des Cotoniers, les Louboutins etc....
Une lecture divertissante mais ce n'est pas le meilleur livre du genre que j'ai lu.
Commenter  J’apprécie          161
Shan_Ze
  11 juin 2020
Sans doute une partie de ce journal de trentenaire est en partie véridique mais j'avoue avoir peu adhéré de cette comédie romantique sur la recherche de l'homme de sa vie. C'est assez drôle, ça se lit sans déplaisir mais le sujet est le même tout le long et ça devient un peu répétitif... Sans compter que je me suis peu reconnue dans ce tableau de femme, à la pointe de la mode, croqueuse d'hommes ! J'espère qu'elle a pu trouver son bonheur... :)
Commenter  J’apprécie          150

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   03 novembre 2019
Entre quinze et trente-cinq ans, [une fille] s'amuse à se faire peur avec des bad boys. Pourquoi elle se priverait ? Elle va finir avec un prince charmant de toute façon ! Et puis un jour (froncement de sourcils), elle surprend le mec de sa meilleure amie en train de coucher avec une autre le soir de leur mariage... Elle se met à douter : c'est sûr-sûr cette histoire de prince charmant ? Elle relit le contrat, rien là-dessus ! Elle réalise donc qu'elle peut physiquement faire sa vie avec un connard. En général, c'est là qu'elle commence à remarquer le-mec-sympa. Il est marrant, fidèle, fiable : il ferait un bon père.
Voilà qui m'amène à la deuxième étape de cette bouleversante démonstration : après trente-cinq ans, une fille arrête de tuer le père pour en chercher un pour ses enfants, du coup fatalement, ses critères évoluent. C'est sexy un producteur queutard qui ne rappelle jamais, mais ça change moins bien les couches que le-mec-sympa, c'est prouvé.
Et le bad boy vieillit mal. A force d'emmerder tout le monde, il n'a rien fait de sa vie (sans compter qu'il a pris du bide), alors que, pendant ce temps, le-mec-sympa, lui, est passé associé dans son cabinet d'avocats.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
irena_irena_   22 juin 2015
J’ai eu de vraies histoires quand même, mais si toutes méritaient un détour, aucune ne valait le voyage. Je me retrouve donc célibataire à l’âge où ma mère pouponnait son troisième enfant (moi) un bijou de gaité et d’intelligence primitive (faudrait pas vieillir).
Commenter  J’apprécie          90
nightsreadingsnightsreadings   06 décembre 2015
« Sortis de l’autoroute, nous avons beaucoup tourné : tourné en épingle d’abord sur des routes meurtrières, tourné en rond ensuite sans pouvoir demander notre chemin dans cette région fantôme, tourné de l’œil enfin en arrivant devant notre gîte, une auberge délabrée scandaleusement appelée : « la château de la Rousse ». […]


Nous sommes descendus de voiture, ce qui en soi constituait déjà un acte de bravoure. […] Un couple est alors sorti pour nous accueillir. Ils avaient des têtes à alimenter les faits divers. […]


Malheureusement tout s’est avéré à l’image de nos châtelains en survêtement : notre chambre minuscule, le matelas en cuvette, la salle de bains rongée par le calcaire et l’eau tiédasse qui coulait plus par le flexible que par la pomme de douche. […]


On s’est dit qu’on allait se rattraper sur la visite de la région, preuve qu’on ne connaissait pas du tout le coin. A part un lac à l’eau boueuse où j’ai pris un coup de soleil carabiné et une ferme où on a failli se faire empaler par un bouc, il n’y avait rien à moins de vingt kilomètres de tournants. Même bouquiner sur la petite terrasse devant notre chambre relevait de la performance, le gite étant construit près d’une porcherie, dès que le vent soufflait on avait l’impression de vivre dans une maison en andouillette. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SaiwhisperSaiwhisper   04 novembre 2019
Le lendemain, j'ai déjeuné avec mes louves. Elles ont toutes défendu le bonhomme et son sexe de poche, même Babeth :
- C'est pas l'outil qui compte. C'est l'artisan. Tout le monde sait ça !
Mouais, filez un couteau à beurre à un tailleur de pierre et commandez-lui une statue de Priape, vous allez voir le résultat...
Commenter  J’apprécie          70
chevrieraudrey34chevrieraudrey34   09 juin 2015
"Soit il avait de graves problèmes de vue, soit j'avais de graves problèmes de poids. J'ai refusé avec un petit sourire (sous-titré "je ne suis pas enceinte et je t'emmerde"), puis je me suis retournée et j'ai jetée un coup d’œil à mon ventre. Peut-être que mon pull me boudinait un peu, mais franchement, il n'y avait pas de quoi crier "poussez madame".
Commenter  J’apprécie          52

Videos de Marion Michau (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marion Michau
« Je m?appelle Marion. Je ne suis pas très grande, contrairement à ce qu?essaie de me faire croire Christian Louboutin. J?ai les cheveux bouclés et les yeux verts (marron-verts) (surtout marron). Avant de trouver l?homme de ma vie, j'ai eu pas mal d?histoires ? je dis ça sans me vanter, elles ont toutes mal fini ? le célibat, je connais donc. Je suis passée par là, et repassée et rerepassée en cherchant mon chemin. Je pensais que le grand amour m?apporterait toutes les réponses. Devinez quoi ? Il pose de nouvelles questions. »
Entre ses romans et ses chroniques, Marion Michau creuse comme un percheron le sillon de l?amour. À l?aube de la quarantaine, elle nous transmet son expérience avant d?avoir le cerveau complément ramolli par le bonheur.
http://www.albin-michel.fr/ouvrages/si-le-verre-est-a-moitie-vide-ajoutez-de-la-vodka-9782226400208
Retrouvez Lili Bouquine sur sa chaîne : https://www.youtube.com/user/drawinthecity
+ Lire la suite
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16745 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..