AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782764421994
Éditeur : Québec Amérique (17/10/2012)

Note moyenne : 2.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Andrée Michaud est née à Saint-Sébastien, dans la Beauce, le 12 novembre 1957. Passionnée de lecture, elle se découvre vite une passion tout aussi grande pour l'écriture. Après des études collégiales en lettres modernes, elle s'inscrit à l'université en études françaises, puis fait un détour par la philosophie et les études cinématographiques, et revient finalement à ses anciennes amours en faisant une maîtrise en études littéraires, option création, à l'Université ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
infosix
  28 avril 2013
Quelle déception ! Voilà un livre que j'ai profondément détesté...
Après les quarante premières pages, j'ai même failli décrocher et remiser aux boules à mites de l'oubli, ce premier roman de l'auteure québécoise André A Michaud.
Les personnages y sont quasi inexistants et sans aucun caractère qui leur soit propre."La première femme" comme la nomme l'auteur est plus âgée. La "seconde femme" est jeune. Et un homme sans âge croise leur destin. Voilà presque l'essentiel de "l'intrigue" (et j'exagère à peine). le tout se déroule dans un petit village sans âme et sans habitant où interagissent les trois personnages évoqués précédemment. On se croirait presque dans le village de la série culte "Le Prisonnier" (vous vous rappelez le "Numéro Sept" personnifié par le comédien Patrick McGoohan).
Au fils des pages, je ne sais pas exactement pourquoi, je me suis aussi mis à penser aux longs monologues de film "Hiroshima mon amour" dont Marguerite Duras a écrit les textes. L'auteure reconnait d'ailleurs dans L'Épilogue que son livre reprenait "cet esprit durassien qui imprégnait nombre d'oeuvres à l'époque". Malheureusement André A Michaud n'a vraisemblablement pas le talent d'écriture de Marguerite Duras et le fait que ses personnages baignent dans le flou, dans le gris ombrageux de ce village "morne et sans vie, où l'ennui suintait de partout", ne sauve malheureusement pas son roman de l'ennui profond qu'il provoque.

Triste et ennuyeux comme une longue pluie d'automne...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Antoinemarchand
  30 juin 2020
Très ressemblant à Les fous de Bassan de Anne Hébert pour ce qui est de l'écriture et de l'ambiance mais La femme de Sath est légèrement plus thriller. La nature et l'environnement sont les points centraux de l'histoire. Les personnages ne sont qu'un produit du village fictif de l'auteure. Ils ne sont qu'accessoire au récit, de pourquoi ils n'ont pas de nom propre. Pour moi, ce dernier point nuit à la lecture. le récit est un peu trop décousu et l'histoire avance très lentement à cause du choix de narration de auteure. le recit nous est livré petit à petit par des témoins de l'été fatidique de Sath.
Par contre, même si ce roman se veut comme l'enquête d'un événement passé un été à Sath, il manque ce côté thriller dont Andrée A. Michaud nous a fait vivre dans Bondrée ou Tempête.
Pour moi, il s'agit d'un premier « opus » de l'auteur et depuis, on peut voir une amélioration constante. En d'autres mots, ce roman est certainement son plus faible.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
infosixinfosix   28 avril 2013
La misère du désir, je crois, s’est révélée à moi cette nuit-là, et ils eurent beau crier, je suis demeurée sourde à leurs appels, puisque je les savais irrémédiablement perdus, comme tout ce qui pénètre une fois, une seule fois suffit, dans les engloutissantes profondeurs de Sath, dont je suis née...
Commenter  J’apprécie          00
infosixinfosix   28 avril 2013
La misère du désir, je crois, s’est révélée à moi cette nuit-là, et ils eurent beau crier, je suis demeurée sourde à leurs appels, puisque je les savais irrémédiablement perdus, comme tout ce qui pénètre une fois, une seule fois suffit, dans les engloutissantes profondeurs de Sath, dont je suis née.
Commenter  J’apprécie          00
infosixinfosix   28 avril 2013
La femme dont le récit suivra m’a dit porter le nom de ce lieu, cet espace incertain, et c’est à l’entendre prononcer ce nom du bout de ses lèvres parfois amères qu’il m’a été donné de saisir la subtile géographie de Sath.
Commenter  J’apprécie          00
infosixinfosix   28 avril 2013
L’homme était là, assis sur un vieux banc, et il me regardait venir avec un effroyable rire, un mélange de haine et de fausse pitié. Malgré la peur que m’inspirait ce rire, j’avais voulu m’approcher...
Commenter  J’apprécie          00
infosixinfosix   28 avril 2013
Et il en fut ainsi pendant les trop longues journées qui suivirent, des dizaines de jours où, dès l’aube, dès la lumière atroce de la mélancolie d’automne, je m’enfermais dans l’attente du noir.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Andrée A. Michaud (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrée A. Michaud
Rentrée Frissons pour ce premier Cercle polar de l'année 2020. Tempêtes, le nouveau roman de la Québécoise Andrée A. Michaud explore la montée de la peur et de la folie chez deux personnages prisonniers de la fureur de la montagne. le Français Patrice Gain plonge une famille dans la violence d'une rivière qu'ils tentent de descendre en raft. Quant à l'Américain T.E. Grau, c'est dans le chaos de l'esprit d'un soldat retour du Vietnam qu'il enferme le lecteur, façon Apocalypse now. Bonne année à tous !
"Tempêtes" d'Andrée A. Michaud, éd. Rivages/Noir "Le sourire du scorpion" de Patrice Gain, éd. le mot t le reste "Je suis le fleuve" de T.E. Grau, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Nicolas Richard, éd. Sonatine
+ Lire la suite
autres livres classés : cinemaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5683 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre