AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782764426425
286 pages
Éditeur : Les Éditions Québec Amérique (26/08/2013)
2/5   2 notes
Résumé :
Robert Moreau ne pouvait se douter, le jour où il a débarqué à Mirror Lake, que les forces du destin s'étaient mises en branle pour transformer son rêve en cauchemar et lui faire perdre ses dernières illusions quant à la possibilité de trouver un havre de paix sur cette planète surpeuplée. N'aspirant qu'à reprendre contact avec la virginité de la nature, Moreau apprendra rapidement, avec l'aide de Bob Winslow, son voisin d'en face, que la virginité est une notion d'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
xst
  05 décembre 2014
C'est un livre complétement déjanté. Aussi bien l'écriture que l'histoire. Et ... j'ai bien aimé.
Toute l'histoire est écrite suivant la pensée du principal personnage Robert Moreau. On est dans sa tête tout au long de l'histoire ce qui donne de longues phrases auquelles il faut s'habituer, des références et des disgressions sans queue ni tête mais qui donne de la substance au climat spécial mi horreur, mi folie mi normalité (je sais, il y a un mi de trop mais ça va bien avec l'histoire) Robert Moreau vient de s'installer dans un chalet isolé au bord de Mirror Lake avec son chien Jeff. Il a soif de solitude pour une raison qui n'est jamais vraiment bien expliquée mais voilà que son voisin Bob Willsow qui habite de l'autre côté traverse le lac en chaloupe pour lui souhaiter la bienvenue avec son chien Bill. Alors, toute l'histoire déboule: un noyé non identifié, une roche de 400 millions d'années, un policier américain sinistre (on est dans le Maine) aux Rayban collées sur le nez, une prostituée au grand coeur, un malfrat et ses comparses les 3 Jack, Alfie le musclé sentimental et un roman qui de plus en plus définit l'histoire mais dont Robert n'arrive pas à lire plus de 94 pages et un oignon appelé Ping. Les échanges de Robert avec son chien Jeff sont savoureux et même si l'histoire est tarabiscotée, il ne faut pas bouder le plaisir que l'on a d'entrer dans l'univers de cet auteur que je viens de découvrir.
3 étoiles 1/2 sans forcer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
GB
  30 septembre 2016
Malgré la critique positive que l,autre lecteur a faite, je n'ai pas apprécié cette histoire déjantée. Malgré un début réaliste , les personnages prennent une tournure invraisemblable, et deviennent irréalistes. Tout se gâche au fil des pages. Après avoir aimé Bondrée, je n'ai pas embarqué du tout dans ce récit.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
LeDevoir   28 octobre 2013
Histoire de cadavre perdu, de mystérieux criminel en cavale, de roman noir qui transforme la vie de ceux qui le lisent, Mirror Lake est aussi une fable sur la misanthropie entravée et la transmigration des âmes. Un climat à la Stephen King mêlé d’un peu du film Deliverance et d’une bonne pointe d’humour.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
xstxst   01 décembre 2014
Du strict point de vue de la température, on pouvait en effet dire que l'été se surpassait, se montrait digne de tous les espoirs que j'avais fondés en lui pendant que je grelottais mes derniers mois d'hiver, le nez collé à une fenêtre où tout le Québec, année après année, attendait de voir s'il aurait le temps de dégeler avant le retour de la neige.
Commenter  J’apprécie          30
GBGB   30 septembre 2016
Pour tuer le temps, ce qui est une façon de dire, car s'il est une chose qu'on ne peut pas tuer, c'est le temps___c'est un increvable, le temps, immortel__j'ai feuilleté les magazines... ( p74)
Commenter  J’apprécie          00
GBGB   30 septembre 2016
Elle attendait que la nuit tombe et elle envoyait la question se coucher avec celui qui l'avait posée. (p269)
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Andrée A. Michaud (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrée A. Michaud
Rentrée Frissons pour ce premier Cercle polar de l'année 2020. Tempêtes, le nouveau roman de la Québécoise Andrée A. Michaud explore la montée de la peur et de la folie chez deux personnages prisonniers de la fureur de la montagne. le Français Patrice Gain plonge une famille dans la violence d'une rivière qu'ils tentent de descendre en raft. Quant à l'Américain T.E. Grau, c'est dans le chaos de l'esprit d'un soldat retour du Vietnam qu'il enferme le lecteur, façon Apocalypse now. Bonne année à tous !
"Tempêtes" d'Andrée A. Michaud, éd. Rivages/Noir "Le sourire du scorpion" de Patrice Gain, éd. le mot t le reste "Je suis le fleuve" de T.E. Grau, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Nicolas Richard, éd. Sonatine
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature québécoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17049 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre