AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B09VMBN9LF
325 pages
Québec Amérique (05/04/2022)
4.5/5   5 notes
Résumé :
Ils sont trois. Trois adolescents insouciants, complices depuis la petite enfance. Lorsqu’ils plantent leurs tentes près de la rivière Brûlée, Aby, Jude et Alex sont loin de se douter que la partie de plaisir qu’ils avaient imaginée tournera au drame. Ils rient, ils boivent, ils bouffent, jusqu’à ce que la menace qui plane sur leur campement les contraigne à une course effrénée à travers bois, pendant qu’au village, la fête bat son plein.

Tout comme d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
antoinegervais
  10 avril 2022
Quel excellent moment ce livre m'a fait passer. C'est la première fois que je lisais l'auteure. Quel style, quel précision dans l'écriture! On est ici dans un roman que je peux difficilement classer. Il s'agit d'un polar, d'un thriller très littéraire. Il s'agit aussi d'une véritable ode à la nature, thème de prédilection de l'auteure selon ce que j'ai pu en lire. La tension est amenée dès les premières pages et, habilement, elle ne fait qu'augmenter au fil des chapitres. Des personnages attachants dans une communauté tissé serré, une finale haletante et des descriptions de la flore hors du commun. Encore un gros coup de Québec Amérique dans leur collection littérature d'Amérique (LA).
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (3)
LaPresse   21 juin 2022
C’est dans un petit village estrien, près de la frontière du Maine, que se joue ce suspense insoutenable qui rappelle le roman de la même autrice Bondrée.
Lire la critique sur le site : LaPresse
LeJournaldeQuebec   26 avril 2022
Andrée A. Michaud se dit toujours aussi que, dans les bois, c’est parfois l’humain qui peut représenter un danger, bien plus que les animaux. Et on le voit dans Proies.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
LaPresse   18 avril 2022
Si Andrée A. Michaud possède un talent sans égal pour construire des atmosphères à glacer le sang, la peur qu’elle parvient à instiller dans Proies s’inscrit au sommet de son art.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   03 avril 2022
Cette férocité latente le faisait presque bander, mais le moment n’était pas encore venu d’affronter la chatte et ses feulements. Il fallait qu’elle et ses amis s’épuisent davantage et que la discorde, dont il avait eu un aperçu un peu plus tôt, lorsque la frisée s’était mise à délirer sur l’immortalité du Petit Poucet, s’installe dans le groupe.
*
Il peut être n’importe où, se disait Jude qui, depuis quelques instants, sentait une chaleur semblable à celle qui avait parcouru sa jambe gauche irradier son visage. Ce n’était pas le feu, de plus en plus faible, qui provoquait cette sensation, mais la certitude d’être regardée. Elle avait jeté son café imbuvable, aucun risque qu’elle s’endorme, et s’était levée pour se dégourdir les jambes. Lentement, elle avait fait le tour du feu, élargissant chaque fois le cercle qu’elle traçait avec un bâton, cherchant à établir un périmètre à l’intérieur duquel le mal ne pourrait pénétrer, puis elle s’était arrêtée, l’oreille tendue, avait levé son bâton comme on lève un javelot et l’avait furieusement lancé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   04 avril 2022
Elle connaissait cette exaltation du sang, quand le cœur s’emballe et qu’on éprouve la nécessité de s’éloigner de ce qui suscite les palpitations. L’homme qu’elle redoutait avait réveillé en elle cette peur du ventre, l’homme qui peut-­être chuchotait. Elle était retournée au campement à la hâte, échappant les gamelles qui s’entrechoquaient, merde, le chaudron cabossé, fuck, perdant sa sandale gauche dans la dernière montée, remerde et refuck, j’aurais dû mettre mes runnings, faites chier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 avril 2022
Contrairement au Chaperon, Abe ne s’enfuyait pas, A be ne courait pas, sa peur entièrement concentrée dans sa raideur. Elle ne dormirait pas cette nuit. Elle ne céderait à la fatigue qu’avec les premiers rayons de l’aube, lorsque la lumière aurait fait taire les chuchotements qui se faufilaient parmi les branches mortes, se manifestaient autour de la corde où les maillots de bain s’imprégnaient de l’humidité nocturne, puis se déplaçaient instantanément de l’autre côté du campement, près de la piste menant au sentier des Ravages. Des petites bêtes, l’envol de l’une provoquant l’immobilité de l’autre et faisant peser un nouveau silence sur la forêt, laquelle ne retenait alors que leurs souffles, que les imperceptibles battements de la peur sous le pelage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 avril 2022
Avec Abe et Judy, tout était différent. Il les connaissait depuis l’enfance et la seule idée d’embrasser l’une ou l’autre lui semblait aussi ridicule que répugnante. Ç’aurait été pire que d’embrasser sa cousine, pire que de verser du Coke dans son verre de lait, des trucs qui donnaient envie de vomir. Les filles non plus n’auraient jamais songé à tenter de séduire Alex. À leurs yeux, le degré de sex-­appeal d’Alex Demers avoisinait le zéro, parce que c’était Alex, tout simplement, et que des filles qui se nommaient Abe ou Jude ne pouvaient être attirées par un gars avec qui elles avaient ramassé des vers de terre, joué à qui crachait le plus loin, attrapé des sauterelles et léché au creux de leur paume ce qu’elles croyaient être leur miel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   03 avril 2022
Ça meurt pas, un Poucet. C’est éternel pis ça fait chier éternellement. Si on le voyait arriver avec ses petites bottines pis ses poches pleines de cailloux, on pourrait même pas essayer de l’étrangler, juste pour voir, ou de le noyer, juste parce qu’il nous tape sur les nerfs. Son destin est tracé, de A à Z, pis c’est pas prévu qu’il meure. À part ça, je me suis toujours demandé combien de cailloux il avait pu mettre dans ses poches pour ramener ses idiots de frères à la maison. Ça prend des maudites grandes poches, me semble.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Andrée A. Michaud (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andrée A. Michaud
Rentrée Frissons pour ce premier Cercle polar de l'année 2020. Tempêtes, le nouveau roman de la Québécoise Andrée A. Michaud explore la montée de la peur et de la folie chez deux personnages prisonniers de la fureur de la montagne. le Français Patrice Gain plonge une famille dans la violence d'une rivière qu'ils tentent de descendre en raft. Quant à l'Américain T.E. Grau, c'est dans le chaos de l'esprit d'un soldat retour du Vietnam qu'il enferme le lecteur, façon Apocalypse now. Bonne année à tous !
"Tempêtes" d'Andrée A. Michaud, éd. Rivages/Noir "Le sourire du scorpion" de Patrice Gain, éd. le mot t le reste "Je suis le fleuve" de T.E. Grau, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Nicolas Richard, éd. Sonatine
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2364 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre