AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782377291021
172 pages
Libertalia (22/08/2019)
4.41/5   17 notes
Résumé :
Connaît-on vraiment l'intensité de l'engagement de Louise Michel, que ses camarades appellent la Grande Citoyenne » - mais jamais la « vierge rouge » ?
Les précédentes anthologies ont eu tendance à cloisonner la richesse et la diversité d'une expression révolutionnaire variée en sélectionnant des formats: poésie/romans/essais. Tout en conservant cette diversité et ce souffle propre à Louise Michel, cette anthologie présente la Grande Citoyenne en action à tr... >Voir plus
Que lire après A mes frèresVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Anthologie réunissant à la fois ses dimensions politiques et littéraires, proposant une approche thématique plutôt que chronologique et témoignant surtout de l'intensité de l'engagement de Louise Michel.
(...)
Cette anthologie s'adresse autant à ceux qui désirent découvrir une oeuvre et une figure, qu'à ceux qui en sont familiers et que les textes inédits raviront. Magnifique travail d'édition !

Article complet sur le blog :
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
Commenter  J’apprécie          300
À quelques mois de la commémoration des 150 ans de la Commune de Paris, une figure de cette lutte s'imposait pour nous y préparer. En 2019, les éditions Libertalia ont fait paraître un excellent recueil d'écrits – mais pas seulement - de l'immense Louise MICHEL, militante anarchiste infatigable et actrice majeure sur les barricades de la Commune. « La proclamation de la Commune fut splendide ; ce n'était pas la fête du pouvoir, mais la pompe du sacrifice : on sentait les élus prêts pour la mort ».

À travers un choix d'articles de journaux, poèmes, extraits de procès (où elle demandera la mort), conférences, lettres, extraits de son livre de mémoires, tracts, textes parfois inédits, ce recueil présenté par Éric FOURNIER tend à faire connaître plus en profondeur la femme publique que fut Louise MICHEL.

Échelonnés de 1861 à la fin de la vie de la combattante (décédée en janvier 1905), ces textes sont autant de coups de poings, de concrétisations de la lutte, de la dissidence. Féministe, femme de coeur, parfois outrancière, Louise MICHEL est tout cela en une seule dame déterminée. Ce recueil est aussi un moyen de dresser, par les propres témoignages de Louise MICHEL, une sorte de biographie.

De sa participation active à la Commune de Paris, en passant par la déportation (aucun texte de cette période ne figure dans le présent livre), ses conférences, ses points de vue sur le pouvoir, l'anarchisme, l'internationalisme, la politique, la peine de mort, la science et la technologie alors en pleins balbutiements (ces thèmes seront pour elle une véritable passion), mais aussi ses propres traits de personnalité, nombreux sont les indices sur le personnage.

L'un des sommets du livre se situe en 1888, lorsque Pierre LUCAS, un fervent catholique, tire sur la militante avec une arme à feu en pleine conférence (la balle ne sera jamais extraite de la tête de Louise). Loin de le condamner, Louise MICHEL l'aide, lui et sa famille, en vue du procès et réclame son acquittement.

Le style d'écriture de Louise MICHEL est rageur et même puissant, parfois exagéré, mais toujours issu du coeur. Une femme entière, débordant de convictions, se battant sans compter pour la justice et contre les puissants. Elle préfère le terme « Respublica » à celui de République qu'elle juge galvaudé par les élites mêmes qui le définissent. Ses luttes sont aussi pour les révoltés kabyles ou états-uniens. Celle pour qui le mariage était de la prostitution légale restera toute sa vie célibataire et sans enfant.

C'est aussi un livre d'anecdotes : en décembre 1880 Louise MICHEL anime une conférence avec Auguste BLANQUI alors en tournée. Épuisé par cette série de meetings, BLANQUI décède quelques semaines plus tard, en janvier 1881. On peut être frappé par l'absence d'analyse visionnaire chez Louise MICHEL. En bref, elle se plante (certes pas toujours), mais avec génie.

Chaque texte est ici présenté par Éric FOURNIER (tout comme la pertinente préface), replaçant les écrits ou conférences dans le contexte politique et social. En fin de volume, nous pouvons redécouvrir des écrits d'hommes illustres en hommage à Louise MICHEL : Victor HUGO, Jules VALLÈS (dans un exécrable hommage en 1879, farci de misogynie et de clichés masculinistes) ou encore Paul VERLAINE.

Ce recueil, dont le titre est celui d'un poème de Louise MICHEL, est disponible chez Libertalia, dans la sublime collection La petite littéraire. Vous voilà fin prêt.es pour envisager sereinement les 150 ans de la Commune de Paris. Des Livres rances devrait vous présenter quelques ouvrages portant sur ce thème durant le premier semestre de 2021.

« L'étoile du progrès éclaire l'avenir. Mais le monde nouveau ne se fera que par la transformation complète de la société ».

https://deslivresrances.blogspot.com/
Lien : https://deslivresrances.blog..
Commenter  J’apprécie          30
Louise Michel revit par ce choix de textes peu publiés ou inédits, et de conférences reconstituées à partir de tracts, de rapports de police ou de témoins. J'aime ses appels à la compassion mais aussi à la radicalité des luttes. Une femme solide, engagée contre une République policière, colonialiste et dévoyée. Communarde, féministe, interrogeant les assignations de genre, d'origine, de sexe, et d'espèce, elle nous inspire encore. Elle est pamphlétaire, conférencière, journaliste, enseignante, poètesse mais aussi prisonnière politique et révolutionnaire en armes. Et anarchiste "pour briser les lois factices établies par la force et démolir les bastilles nouvelles sans en ramasser les pierres pour en élever d'autres", "et pour lutter contrece monstre : la cruauté, même celle envers les animaux qui accompagne toujours la cruauté envers les hommes." Aux Editions Libertalia qui font un superbe travail encore une fois.
Commenter  J’apprécie          00
Une merveilleuse anthologie qui nous permet d'apprécier sous une nouvelle lumière le personnage que fut Louise Michel. J'ai trouvé les sous parties et paratextes très bien pensées et explicatives, si bien que la lecture de ce recueil n'exige pas forcément plus que des connaissances de base sur la Commune de Paris, vite acquise par une courte recherche internet.
Commenter  J’apprécie          10
On ne connait pas assez Louise Michel. Derrière les noms de rue, et d'écoles se trouve l'une des plus grande révolutionnaire française. Cet ensemble de conférences, poésies, discours et autres lettres écrites par Louise Michel permet de s'immerger dans la pensée d'une amoureuse de la liberté et de la Révolution Sociale.
La petite taille des textes rend l'ensemble simple et fluide à lire, tout en nous donnant envie de jouer de l'orgue à ses côtés sous l'artillerie Versaillaise.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
S’il y a des miséreux dans la société, des gens sans asile, sans vêtements et sans pain, c’est que la société dans laquelle nous vivons est mal organisée. On ne peut pas admettre qu’il y ait encore des gens qui crèvent la faim quand d’autres ont des millions à dépenser en turpitudes. C’est cette pensée qui me révolte !
Commenter  J’apprécie          470
Nous rêvons au bonheur universel, nous voulons l’humanité libre et fière, sans entrave, sans castes, sans frontières, sans religions, sans gouvernements, sans institutions.
Commenter  J’apprécie          110
Tout est bagne sur la terre, tout est prison. La mine, la caserne, l’atelier sont des bagnes pires, quelquefois, que ceux dans lesquels sont envoyés ceux que d’autres hommes se permettent de déclarer coupables. 
Commenter  J’apprécie          50
Les femmes veulent-elles la même éducation que les hommes pour pouvoir gouverner ?
Soyez tranquilles! Nous ne sommes pas assez sottes pour cela! Ce serait faire durer l'autorité; gardez-la afin qu'elle finisse plus vite!
Commenter  J’apprécie          31
Mais oui, sans doute, l’anarchie est la vie sociale.
Une humanité composée d’hommes ne connaissant que le droit de tous en place de la force produirait au centuple.
Jamais, dit Michelet, on ne laboura la terre comme après qu’on l’eût arrachée aux mains des seigneurs.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Louise Michel (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louise Michel
La communarde Louise Michel a été déportée en Nouvelle Calédonie après la semaine sanglante. Près de 30 000 combattant-e-s ont été massacré--e-s par les troupes versaillaises.
autres livres classés : CommuneVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (69) Voir plus




{* *}