AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782258144149
224 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (01/06/2017)
3.46/5   12 notes
Résumé :
Un phare tranchait sur ces rochers noirs, dressant sa blancheur vers le ciel. Les brumes s'étaient dissipées, le ciel était d'un bleu presque blanc tant il était lumineux.

Sur l'île d'Adrec, balayée par les vents chargés d'embruns, vit une petite communauté qui se connaît bien et s'entraide comme elle peut. Il y a, notamment Ismaël, adolescent muet depuis la mort de son père ; la douce Marie, veillant au chevet de sa mère Christina, âme et mémoire de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Nico8
  13 avril 2019
Je suis, semblerait-il, le premier à publier une critique de ce roman sur Babelio.
La première chose à dire c'est que le cadre est attirant : Une île, les embruns... Les paysages sont séduisants (la couverture le laisse déjà penser).
C'est une histoire sensible avec des personnes qui nous touchent. Il y a beaucoup de malheurs et de difficultés dans cette communauté insulaire mais toujours demeure présente la détermination et l'espérance de meilleurs lendemains.
Commenter  J’apprécie          90
raissajoly
  29 septembre 2020
La jeune femme commença prudemment à taper le récit de son court voyage. Elle était plus qu'hésitante ; elle ne savait pas vraiment par où commencer. Sans doute aurait-il été plus judicieux de s'y mettre plus tôt, car déjà une semaine s'était écoulé depuis son retour de la charmante île bretonne d'Adrec.
Du charme, Adrec n'en manquait effectivement pas. Des paysages apaisants, le doux clapotis des vagues embrassant ses côtes, l'odeur rafraîchissante des embruns de l'océan chatouillant les narines… Et même ses habitants n'en étaient pas moins sympathiques. Mais…
Contrairement à ce que la brochure prétendait, l'île n'avait opéré en elle aucune magie, aucun bienfait. Elle était venue, elle aussi, trouver « le chemin vers la renaissance ». En vain. Ce fut à peine si elle avait oublié - même un bref instant - tous ses maux, ses problèmes, tout son profond chagrin ; elle n'a pu y échapper une seule seconde.
C'était pourtant l'objectif premier de ce séjour : laisser son esprit s'évader. Sa petite âme sensible est pourtant restée de marbre et indifférente. C'était bien dommage… le potentiel était bien là et il ne manquait rien de plus qu'un soupçon de poésie et d'originalité pour rendre cette escapade littéraire exceptionnelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
raissajolyraissajoly   22 septembre 2020
Quand l'orage s'annonce avec ses gros moutons noirs, les vagues s'assombrissent ; quand il pleut, elle est toute grise et uniforme, comme du mercure. Et quand le vent forcit, comme aujourd'hui, elle est blanche d'écume, et les plages sont ourlées d'une sorte de mousse laiteuse.
Commenter  J’apprécie          20
raissajolyraissajoly   21 septembre 2020
Son corps lui-même devenait ombre parmi les ombres et il distinguait à peine ses mains à présent gantées de nuit.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : renaissanceVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Anne Michel (III) (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2443 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre