AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Claude Rétat (Autre)
EAN : 9782072890918
576 pages
Gallimard (04/03/2021)
3.79/5   26 notes
Résumé :
Celle que l’on surnomma en son temps la Vierge Rouge reste un objet de fascination : qu’il s’agisse de condamner son tempérament exalté lors de la Commune de Paris ou d’admirer son héroïsme, de considérer son jugement politique et son activisme social ou d’apprécier l’institutrice anticonformiste, l’image a gardé tout son éclat.
Le mystère « Louise Michel » a fait couler beaucoup d’encre. Les biographies romancées et les prétendues autobiographies foisonnent.... >Voir plus
Que lire après Mémoires : 1886Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Quelle femme extraordinaire !
Je me suis replongée, après quelques mois de latence, dans ce texte pas si simple à appréhender. Quelques difficultés de lecture dues au style de l'époque, à la structure du récit, mais aussi à ma curiosité : Je n'ai pas su résister à toutes ces notes qui émaillent le texte en filigrane historique. Un vrai manuel d'expert !
La partie "Mes procès" est édifiante, à lire absolument.
Quelle femme révolutionnaire ! J'ai ressenti un engagement sans faille au travers de son écriture et de son temps passé entre engagement et emprisonnements, une vie contée avec retenue malgré son implication politique.
Et de l'humour : "J'avais raconté comment j'avais, la veille, collé une affiche républicaine sur le dos d'un sergent de ville. Celle-là me restait, il fallait bien la placer quelque part."




Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Au fond de ma révolte contre les forts, je trouve du plus loin qu’il me souvienne l’horreur des tortures infligées aux bêtes. […] On m’a souvent accusée de plus de sollicitude pour les bêtes que pour les gens : pourquoi s’attendrir sur les brutes quand les êtres raisonnables sont malheureux ? C’est que tout va ensemble, depuis l’oiseau dont on écrase la couvée jusqu’aux nids humains décimés par la guerre. La bête crève de faim dans son trou, l’homme en meurt au loin des bornes.
Commenter  J’apprécie          240
« J’ignore où se livrera le combat entre le vieux monde et le nouveau, mais peu importe : j’y serai. Que ce soit à Rome, à Berlin, à Moscou, je n’en sais rien, j’irai et sans doute bien d’autres aussi. Et quelque part que ce soit, l’étincelle gagnera le monde ; les foules seront debout, prêtes à secouer les vermines de leurs crinières de lions. »
Commenter  J’apprécie          210
«  Chacun cherche sa route; nous cherchons la nôtre et nous pensons que le jour où le règne de la liberté et de l’égalité sera arrivé, le genre humain sera heureux »……….
Commenter  J’apprécie          150
Partout, l’homme souffre dans la société maudite ; mais nulle douleur n’est comparable à celle de la femme.

Dans la rue, elle est une marchandise.

Dans les couvents où elle se cache comme dans une tombe, l’ignorance l’étreint, les règlements la prennent dans leur engrenage, broyant son cœur et son cerveau.

Dans le monde, elle ploie sous le dégoût ; dans son ménage le fardeau l’écrase ; l’homme tient à ce qu’elle reste ainsi, pour être sûr qu’elle n’empiétera ni sur ses fonctions, ni sur ses titres.

Rassurez-vous encore, messieurs ; nous n’avons pas besoin du titre pour prendre vos fonctions quand il nous plaît !

Vos titres ? Ah bah ! Nous n’aimons pas les guenilles ; faites-en ce que vous voudrez ; c’est trop rapiécé, trop étriqué pour nous.

Ce que nous voulons, c’est la science et la liberté.

Vos titres ? Le temps n’est pas loin où vous viendrez nous les offrir, pour essayer par ce partage de les retaper un peu.

Garder ces défroques, nous n’en voulons pas.

Nos droits, nous les avons. Ne sommes-nous pas près de vous pour combattre le grand combat, la lutte suprême ? Est-ce que vous oserez faire une part pour les droits des femmes, quand hommes et femmes auront conquis les droits de l’humanité ?

Ce chapitre n’est point une digression. Femme, j’ai le droit de parler des femmes.
Commenter  J’apprécie          10
«  Je suis ambitieuse pour l’humanité ; moi, je voudrais que tout le monde fût artiste , assez poète pour que la vanité humaine disparût" ..
Commenter  J’apprécie          161

Videos de Louise Michel (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louise Michel
La communarde Louise Michel a été déportée en Nouvelle Calédonie après la semaine sanglante. Près de 30 000 combattant-e-s ont été massacré--e-s par les troupes versaillaises.
autres livres classés : commune de parisVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (118) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3286 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *}