AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9783849144623
316 pages
Éditeur : Tredition Classics (21/11/2012)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Fin de l'Histoire de France de Michelet, cette dernière partie commence au milieu du règne de Louis XV, marqué par l'alliance avec l'Autriche et s'achève sur la fin de la monarchie absolue en 1789.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
JulyF
  29 août 2013
Dernier tome de l'Histoire de France de Michelet, ce livre décrit la fin du règne de Louis XV et la majeure partie de celui de Louis XVI, montrant dans les derniers chapitres la marche vers les Etats généraux et la coloration bien spéciale qu'ils étaient appelés à avoir. Finissant en avril 1789, il parle des causes de la Révolution française : difficultés d'approvisionnement, inégalités sociales et privilèges, crispation des ordres privilégiés, aveuglement des classes dirigeantes, sans décrire les événements précédant immédiatement la prise de la Bastille (Etats généraux et déclaration en assemblée Constituante). Entre 1756 et 1775, tout de même, on a vu aussi la politique de Louis XV, pris en otage entre sa favorite, les pressions de l'empire d'Autriche et les intrigues de cours visant à favoriser un ministre plutôt qu'un autre. Puis l'utilisation de Marie-Antoinette par sa mère Marie-Thérèse, agent étranger installé dans le lit du roi, usant de ses grossesses pour s'attacher le roi et influer sur la politique du royaume. Instrument pas toujours enthousiaste, mais fille obéissante, Marie-Antoinette a joué un rôle non négligeable dans la situation financière difficile que connaissait le royaume en 1788, provoquant les tensions que l'on sait quand il s'est agi de trouver des solutions pour renflouer les caisses de l'Etat.
Michelet, c'est cool à lire. C'est instructif, sans être condescendant comme un livre de cours. Il y a quelques notes, et c'est vrai qu'arriver en cours de route (je n'ai pas lu le tome 18) rend les premiers chapitres peu évidents quand on ne connaît pas la période, ses traités et ses hommes forts. Mais l'émergence des nouveaux est bien traitée et on est accroché.
Alors, si l'histoire vous intéresse un tant soit peu mais que vous ne voulez pas subir la sécheresse des livres trop sérieux, je vous conseille Michelet. Quitte à vérifier par la suite si ses propos n'ont pas été contredits sur certains points (depuis 1860, on a pu découvrir pas mal de choses qui éclairent autrement les événements).
Je n'ai plus qu'à trouver les tomes 1, 2, et 5 à 18 de son chef-d'oeuvre... Au boulot !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JulyFJulyF   24 septembre 2013
Les plus lointains voyages étaient dès lors faciles. (...) L'homme ailé, devenu condor, aigle, frégate, planant sur la terre ! Ne rions pas trop de nos pères.
[NB : après l'invention de la montgolfière, réjouissance des contemporains et regard critique de Michelet un siècle plus tard.]
Commenter  J’apprécie          60
JulyFJulyF   26 août 2013
La vraie furie des sens n'éclata qu'à Vincennes, aux délires de deux prisonniers (Mirabeau..., faut-il nommer l'autre ?).
Commenter  J’apprécie          44
JulyFJulyF   09 août 2013
L'économie était partie avec Turgot, en mai 1776. Avec Necker, s'en va le crédit, mai 1781.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Jules Michelet (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jules Michelet
Jules Michelet (1798-1874), le sourcier (1998 / France Culture). Émission “Hôtel des grands hommes” consacrée à l’historien français Jules Michelet, et diffusée sur France Culture le 22 août 1998. Par Pascale Werner - Avec Daniel Bensaïd, Jeanne Favret-Saada, Éric Fauquet, Georges Vigne, Blandine Barret-Kriegel, Pierre Nora, Michelle Perrot, Olivier Remaud, Paul Viallaneix et la voix de Luc-Martin Meyer - Réalisation Olivier Coppin. Jules Michelet, né le 21août 1798 à Paris et mort le 9 février 1874 à Hyères, est un historien français. Libéral et anticlérical, il est considéré comme étant l'un des grands historiens du XIXe siècle bien qu'aujourd'hui controversé, notamment pour avoir donné naissance à travers ses ouvrages historiques à une grande partie du « roman national » remis en cause par le développement historiographique de la fin du XXe siècle. Il a également écrit différents essais et ouvrages de mœurs dont certains lui valent des ennuis avec l'Église et le pouvoir politique. Parmi ses œuvres les plus célèbres de l'époque, “Histoire de France”, qui sera suivie d'une non moins monumentale “Histoire de la Révolution”. Michelet semble avoir un goût presque exclusif pour l'œuvre des philosophes des Lumières : Locke (sa thèse latine), Condorcet, David Hume. Mais au-delà de l'évidente filiation intellectuelle qui le relie aux lumières (Voltaire et Montesquieu étaient parmi ses favoris), d'autres philosophes l'ont profondément inspiré, et tout particulièrement Leibniz. Bien que Lucien Febvre lui ait donné un rôle populiste et progressiste, Jules Michelet est resté assez réfractaire sur son siècle. Il affirme dans son “Histoire du XIXe siècle” un pessimisme convaincu, proche d'autres historiens de la IIIe République, comme Taine et Ernest Renan. « Notre siècle par ses grandes machines (l'usine et la caserne) attelant les masses à l'aveugle, a progressé dans la fatalité […] Au fatalisme de 1815 et d'Hegel succède le fatalisme médical, physiologique […] Socialisme, militarisme et industrialisme. » Il s'opposera à tous les monismes socialistes à propos de l'histoire de la Révolution française. Dans “Le Banquet”, il reproche aux socialistes de s'abandonner à la religion en les suspectant d’ultra-cléricalisme. Sources : France Culture et Wikipédia
+ Lire la suite
autres livres classés : ancien régimeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

1 classique = 1 auteur (XVIII° siècle)

Le Jeu de l'amour et du hasard

Voltaire
Marivaux
Beaumarchais

10 questions
144 lecteurs ont répondu
Thèmes : classique , classique 18ème siècle , 18ème siecleCréer un quiz sur ce livre