AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266152006
224 pages
Éditeur : Pocket (21/01/2005)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 14 notes)
Résumé :
L'agriculture, pour Claude Michelet, c'est un choix. Tout jeune, il s'est attaché à ce petit domaine proche de Brive, exploité par un domestique, où la famille passe les vacances : la terre de Marcillac.

A douze ans, il décide qu'il sera paysan. Son père, Edmond Michelet, ne s'oppose pas à ce qui semble bien être une vocation. A l’École d'agriculture de Lancosme-en-Brenne, Claude apprend qu'il existe d'autres méthodes de culture que celles que l'on ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
lecassin
  07 juin 2013
Le titre est clair : « J'ai choisi la terre »…
Il s'agit bien d'un choix de l'auteur, Claude Michelet qu'il annoncera à son père alors qu'il n'a pas douze ans ; son père, le parlementaire corrézien, ex ministre du Général de Gaulle vivant à Paris…
Ecole d'agriculture de Lancosme, et fraîchement rentré de la guerre d'Algérie, il s'installe sur la terre de ses ancêtre avec quelques animaux ; une terre appauvrie par des lustres de cultures traditionnelles. Il n'aura de cesse de moderniser cette agriculture pour en vivre, sous l'oeil parfois goguenard de ses voisins.
Un petit livre qui, dans la période (1975) où certains faux écolos, faux agriculteurs, mais vrais bobos, s'installent de façon militante, lui s'installe humblement et nous décrit par le menu, la vie des agriculteurs de cette époque qui comme lui, vivent avec difficulté de cette activité à laquelle il souhaitent garder malgré tout un visage humain, dans un contexte rural en pleine mutation.
Un petit bouquin qui, malheureusement reste encore et toujours d'actualité, à l'époque où les campagnes se vident…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
RaphThiKiMaster
  18 avril 2019
J'ai eu envie de lire ce livre car je vis depuis maintenant presque 10 ans avec un passionné de son métier. Ouvrier agricole souhaitant s'installer, j'ai retrouvé dans ce livre ce qui mène ces hommes à la terre, d'une manière quasi instinctive. L'auteur nous fait par de la passion de son métier, mais nous livre aussi la dure réalité des choses (qui sont toujours les mêmes aujourd'hui...). Il ne cherche pas à dégoûter, ni à pousser les jeunes vers l'agriculture, ce roman est un témoignage authentique.
J'ai beaucoup apprécié cette lecture, avec un bémol pour toute la partie politique un peu longue, certe tellement vraie mais qui n'est vraiment pas ma tasse de thé.
Commenter  J’apprécie          40
bfauriaux
  05 décembre 2019
Superbe livre de cet auteur qui a epouse un travail une vie celle de paysan au sens le plus noble du terme et qui a ce milieu chevillé au corps et nous livre ici un livre splendide tres bien ecrit et passionnant: à lire absolument !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
lecassinlecassin   07 juin 2013
Chaque feu a sa vie propre, une vie que toute la famille entretient. C’est bien pour cela qu’ils sont si longs à éteindre, ces petits foyers qui chauffent à peine mais qui éclairent un coin de campagne.
Commenter  J’apprécie          280
lecassinlecassin   12 décembre 2017
J'aime les oiseaux et les connais un peu. Ils font partie de ma vie au même titre que les arbres, le paysage, le rythme des saisons. Je suis bien placé pour constater, à chaque printemps, la diminution de leur densité, et pour certaines espèces, leur disparition.
Commenter  J’apprécie          30
lecassinlecassin   12 décembre 2017
Tout semble fait et étudié pour obtenir le citoyen moyen type An 2000, bête comme un cochon, discipliné comme un nazi, malléable et manœuvrable à merci. Une sorte de bipède dont le cerveau sclérosé obéira sans rechigner aux ordres, publicités ou sondages qui régiront toute son existence, et dans les plus intimes détails.
Commenter  J’apprécie          10
lecassinlecassin   12 décembre 2017
Le rural est viscéralement indépendant.
Commenter  J’apprécie          150
lecassinlecassin   07 juin 2013
Nous avons tous des ancêtres paysans.
Commenter  J’apprécie          41
Video de Claude Michelet (2) Voir plusAjouter une vidéo

Des romans de la rentrée
Emission consacrée aux romans de l'été qui réunit sur le plateau de Bernard PIVOT plusieurs auteurs. Nella BIELSKY pour "Si belles et fraîches étaient les roses" elle évoque l'intrigue de son roman (Odessa 1918), sa vie en France, depuis qu'elle a quitté l'URSS Claude MICHELET, pour "Les palombes ne passeront plus" (la suite des"grives aux loups), la vie d'une famille dans un petit...
autres livres classés : AgriculteursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox