AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Paul Viallaneix (Éditeur scientifique)
EAN : 9782080706911
246 pages
Éditeur : Flammarion (07/01/1993)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Résumé:
Relire Le Peuple, c'est bien retrouver cette pensée agile, toujours en mouvement, capable de mettre en rapport les observations du vécu quotidien et les plus larges perspectives de l'histoire française (et européenne), capable de décrire la patrie vivante à travers son expérience au fil de ses lectures, de Virgile et Pline à Fourier, Perdiguier et Proudhon, c'est redécouvrir au détour de chaque note et de chaque page le génie intuitif de Michelet, ja... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Hulot
  30 juillet 2020
Lire le Peuple de Michelet, c'est découvrir les observations et analyses que l'auteur a consacrées à ces gens dont il se sentait si proche et qu'il aimait.
C'est la façon de vivre des paysans qui, pour certains, envient les ouvriers des villes, pour une qualité de vie illusoire, quitte à perdre leur liberté.
C'est la misère des ouvriers de manufacture qui abrutis de bruits et de pollutions, vivant dans des taudis insalubres, rêvent de devenir marchands ou encore fonctionnaires.
C'est la précarité de ces marchands, justement, ou le salaire de misère des fonctionnaires qui font de tous ces gens, de ce peuple miséreux , le sujet de ce livre.
Comme souvent chez Michelet, le peuple seul est important et forme véritablement la patrie et c'est par lui et en se fiant à son instinct que le monde deviendra meilleur et plus juste.
Commenter  J’apprécie          332
LeslecturesdeNina
  03 octobre 2020
En trois mots : Amour. Patrie. Démocratie.
.
Une quête de liberté toute romantique, de laquelle on apprend sur nous-mêmes.
.
Dans cet essai de 1846, Michelet met sa profession d'historien au service de la vie humaine. Il prend la parole au nom des muets, le peuple. Celui dont les élites ont bafoué la vitalité et la force en les cachant derrière la violence pour cloisonner les classes dans la peur de l'autre. Une voix est donnée en même temps qu'une explication sociologique des servitudes de chacun. Tous, petits ou grands, pauvres ou riches, constituent le peuple. L'alliance entre l'esprit des cultivés et l'instinct des travailleurs est la condition pour un avenir meilleur. Celui de la liberté, de la démocratie, d'une France morale et patriotique. L'amour est le mot d'ordre.
De nombreux constats restent encore amplement d'actualité malgré la distance temporelle, tristement on voit que l'intérêt et le capitalisme ont gagné du terrain au détriment de l'amour et de la liberté.
.
Un discours exalté et exaltant.
Lien : https://www.instagram.com/le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
HulotHulot   28 juillet 2020
En nationalité, c'est comme en géologie, la chaleur est en bas.
Aux couches inférieurs, elle brûle.

Quel froid, si je monte plus haut. Que je monte encore un degré, c'est l'égoïsme pur du calculateur sans patrie; plus d'hommes mais des chiffres.

Les pauvres aiment la France, comme lui ayant obligation, ayant des devoirs envers elle.Les riches l'aiment comme leur appartenant, leur étant obligée.

La patriotisme des premiers, c'est le sentiment du devoir. celui des autres, l'exigence, la prétention d'un droit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          202
HulotHulot   26 juillet 2020
A Manchester et à Liverpool, Michelet s'aperçoit que le machinisme est en train de transformer le travailleur en prolétaire. Il mesure la distance qui sépare la pauvreté des artisans de son enfance de la misère des mineurs et des manufacturiers.

Il comprend que le temps des lollards, qui chantaient au rythme de leurs métiers, ne reviendra plus. Il diagnostique le mal :

" Ce n'est plus l'homme qui fait marcher la machine, c'est la machine qui fait marcher l'homme".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          163
HulotHulot   27 juillet 2020
Ceux qui sont riches à l'intérieur, ont toujours assez de ressources.

Ce qu'ils ont, ils l'étendent, le fécondent par la pensée, le poussent jusque dans l'infini. Au lieu d'envier ce monde de boue, ils s'en font un à eux, tout d'or et de lumière. Ils disent à celui-ci :

" Garde ta pauvreté que tu appelles richesse, je suis plus riche en moi".
Commenter  J’apprécie          193
moraviamoravia   01 mai 2017
Hyères, 12 décembre 1865.

Ce petit livre fut écrit en 1846. Nombre de passages (de la première partie) portent fortement cette date. Fallait-il les changer ? l'auteur ne l'a pas cru.
Un monde a sombré, depuis lors ; un monde lentement surgit à l'horizon. Modifier le livre, l'accommoder à ce présent fort troublé, à l'avenir obscur, c'eût été lui ôter le cachet de l'époque, faire un livre bâtard et faux.
Ce qu'il a d'important, d'ailleurs, n'a pas changé. Ce qu'il dit du droit de l'instinct des simples, et de l'inspiration des foules, des voix naïves de la conscience, subsiste et restera comme la profonde base de la démocratie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
genougenou   20 août 2015
Si l'on voulait entasser ce que chaque nation a dépensé de sang, et d'or, et d'efforts de toute sorte, pour les choses désintéressées qui ne devaient profiter qu'au monde, la pyramide de la France irait montant jusqu'au ciel... et la vôtre, ô nations, toutes tant que vous êtes ici, ah ! La vôtre, l'entassement de vos sacrifices, irait au genou d'un enfant.
Commenter  J’apprécie          50

Video de Jules Michelet (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jules Michelet
Jules Michelet (1798-1874), le sourcier (1998 / France Culture). Émission “Hôtel des grands hommes” consacrée à l’historien français Jules Michelet, et diffusée sur France Culture le 22 août 1998. Par Pascale Werner - Avec Daniel Bensaïd, Jeanne Favret-Saada, Éric Fauquet, Georges Vigne, Blandine Barret-Kriegel, Pierre Nora, Michelle Perrot, Olivier Remaud, Paul Viallaneix et la voix de Luc-Martin Meyer - Réalisation Olivier Coppin. Jules Michelet, né le 21août 1798 à Paris et mort le 9 février 1874 à Hyères, est un historien français. Libéral et anticlérical, il est considéré comme étant l'un des grands historiens du XIXe siècle bien qu'aujourd'hui controversé, notamment pour avoir donné naissance à travers ses ouvrages historiques à une grande partie du « roman national » remis en cause par le développement historiographique de la fin du XXe siècle. Il a également écrit différents essais et ouvrages de mœurs dont certains lui valent des ennuis avec l'Église et le pouvoir politique. Parmi ses œuvres les plus célèbres de l'époque, “Histoire de France”, qui sera suivie d'une non moins monumentale “Histoire de la Révolution”. Michelet semble avoir un goût presque exclusif pour l'œuvre des philosophes des Lumières : Locke (sa thèse latine), Condorcet, David Hume. Mais au-delà de l'évidente filiation intellectuelle qui le relie aux lumières (Voltaire et Montesquieu étaient parmi ses favoris), d'autres philosophes l'ont profondément inspiré, et tout particulièrement Leibniz. Bien que Lucien Febvre lui ait donné un rôle populiste et progressiste, Jules Michelet est resté assez réfractaire sur son siècle. Il affirme dans son “Histoire du XIXe siècle” un pessimisme convaincu, proche d'autres historiens de la IIIe République, comme Taine et Ernest Renan. « Notre siècle par ses grandes machines (l'usine et la caserne) attelant les masses à l'aveugle, a progressé dans la fatalité […] Au fatalisme de 1815 et d'Hegel succède le fatalisme médical, physiologique […] Socialisme, militarisme et industrialisme. » Il s'opposera à tous les monismes socialistes à propos de l'histoire de la Révolution française. Dans “Le Banquet”, il reproche aux socialistes de s'abandonner à la religion en les suspectant d’ultra-cléricalisme. Sources : France Culture et Wikipédia
+ Lire la suite
>Histoire de France>France : histoire>Restauration (Histoire de France) (20)
autres livres classés : histoireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2158 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre