AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2060320046
Éditeur : Editions Michelin (30/11/-1)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Lieu de loisirs par excellence, la Principauté de Monaco, indépendante depuis 1861, entretient avec soins sa réputation.
Célèbre pour son casino et ses palaces, elle est passée maître dans l'art de plaire, prodiguant plages, jardins et musées à volonté.
Si la ville se donne parfois, sur le Rocher, des airs anachroniques, nulle n'est plus moderne et novatrice dans sa façon d'aménager l'espace. Elle a gagné 25 % de son territoire sur la mer et a toujou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
nadiouchka
  15 juillet 2016
Guide Michelin - La Côte d'Azur - Principauté de Monaco
C'est par pure coïncidence que je publie cette critique malgré l'actualité dramatique du 14 juillet causée par un terrible événement pour un jour de fête qui a tourné au cauchemar.
Je dédie cette chronique à cette belle région qu'est la Côte d'Azur, à ses habitants et à ses malheureuses victimes. C'est ma petite contribution.
********************************************
Une petite pause après avoir chroniqué un roman policier et je repars pour un petit voyage fait sur la Côte d'Azur, pas bien loin de chez moi puisque j'habite dans le sud de la France.
Là encore j'avais mon éternel compagnon de route, le Guide Michelin Côte d'Azur – Principauté de Monaco.
Il nous fait passer par des plages, des petits villages dans l'arrière pays et de très beaux jardins.
Il faut dire que si la Côte d'Azur est si touristique, c'est parce qu'il y a énormément de visites à faire et puis le climat y est très agréable.
Ce guide est assez épais mais c'est parce qu'il détaille bien chaque ville ou curiosités, en passant par Nice, où j'avais loué un appartement pour deux semaines et c'était mon point de départ pour des excursions à la journée.
C'était un très bon plan car il m'a permis d'utiliser des cars et de bien profiter des paysages car je me laissais conduire. D' ailleurs, pendant ces deux semaines, ma voiture n'a pour ainsi dire pas bougé au contraire de moi.
Bien entendu, il y a comme chaque fois, des lieux incontournables, mais ils sont tellement nombreux qu'il faut savoir faire son choix et préparer son itinéraire sérieusement pour ne pas se disperser.
Le guide commence par décrire la physionomie de la région avec ses contrastes : côte, relief, climat, végétation.
Il mentionne également quelques faits historiques en parlant des Ligures qui ont occupé le littoral méditerranéen avant J.C. Puis il passe aux Celtes et à la Provence en parlant du débarquement en août 1944. Rappeler quelques faits historiques ne fait jamais mal à personne.
Une fois arrivée dans mon appartement, ce ne fut pas une mince affaire de préparer au jour le jour le programme de mes visites et heureusement que je me suis bien fiée au guide.
En effet, deux semaines peuvent sembler suffisantes, eh bien, non. J'ai fait un sérieux tri et j'ai donc tout simplement commencé par visiter Nice elle-même, capitale de la Côte d'Azur, reine de la Riviera – puisque j'y étais et j'ai souvent déambulé sur la Promenade des Anglais.
De plus mon appartement se trouvait tout près de la si jolie Eglise Russe.
J'ai donc commencé par parcourir Nice en long, en large et en travers et les jours suivants étaient consacrés à des visites telles que, d'un côté Cannes, Saint-Tropez…. de l'autre côté, Menton, la Principauté de Monaco pour ne citer que ces deux là. A Monaco, il ne faut pas manquer d'aller faire un tour au jardin exotique – qui se trouve en hauteur – au Rocher avec son musée océanographique, aux jardins et à la Place du Palais, entre autres.
Finalement, je croyais passer un séjour reposant mais avec toutes ces visites à faire, heureusement que j'avais mon précieux guide car autrement, je serais certainement passée à côté de pas mal de choses.
Lesquelles ? Ca c'est le guide qui vous le dira si vous n'oubliez pas de l'emporter avec vous si l'envie vous prend de faire un tour sur la Côte d'Azur. Et surtout, ne l'oubliez pas !
Il m'a été absolument indispensable – surtout que je voyage en solo – et c'est bien tout le mérite qu'on peut lui accorder car tel est son but et il l'a réussi haut la main.
Il me reste à vous souhaiter un : Bon voyage !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
nadiouchkanadiouchka   15 juillet 2016
La Côte d’Azur a, de très bonne heure, attiré l’homme et des citadelles se sont dressées sur des buttes isolées : le curieux village d’Eze en est le meilleur exemple.
Mais, depuis le formidable développement qu’a pris le tourisme, c’est la vie de plage et de villégiature qui, presque tout au long de l’année, est le caractère dominant de la Côte d’Azur. La vie locale y est plus masquée par l’afflux des touristes. P.36
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
nadiouchkanadiouchka   20 juillet 2016
Proverbes et dictions monégasques :
En présence d’hommes, les femmes ne paient pas.
Imbécile comme une courge hors saison.
A la Sainte-Catherine les collines deviennent blanches et les châtaignes disparaissent.
A la St-Sébastien, les jours augmentent du pas d’un chien, à la St-Dévote d’un pas de marmotte.
P.38
Commenter  J’apprécie          120
nadiouchkanadiouchka   16 juillet 2016
Le Monégasque.
Il fait un peu bande à part dans cette mosaïque linguistique qui émaille le littoral entre Nice
et Menton. (…) S’il est aisé à un Provençal de s’entretenir avec un Niçois ou de converser avec un Mentonnais, il risque fort de ne rien saisir à une conversation entre deux Monégasques de souche.
P.38
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Guide Michelin (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guide Michelin
Tour de table avec Michel Troisgros, chef étoilé .Cet été, "Télérama" vous propose de rencontrer quelques uns des meilleurs chefs français, rencontrés lors du festival culinaire "Omnivore" à Paris. Aujourd'hui, c'est Michel Troisgros qui enfile le tablier. Son restaurant "Le Bois sans feuilles" à Ouches, près de Roanne, est classé trois étoiles au Guide Michelin depuis 1968.
autres livres classés : guide touristiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox