AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Fabrice Midal (Autre)
EAN : 9782081457881
240 pages
Éditeur : Coédition Flammarion (20/01/2021)
3.71/5   52 notes
Résumé :
Vous vous sentez différent des autres. Vous êtes bousculé par trop d'émotions, trop de pensées, trop de sensations. Vous vous en voulez de ne pas être calme, raisonnable, zen. En réalité, vous avez un don. Apprenez à l'exploiter.

Je suis hypersensible et, pour comprendre ce qui m'arrive, j'ai mené une enquête. J'ai rencontré des spécialistes de différentes disciplines, des scientifiques, des neurologues, des physiciens, des anthropologues, des psycho... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,71

sur 52 notes
5
6 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
1 avis

bilakaifa
  23 février 2021
Enfin un livre avec lequel j'ai pu trouver des réponses à bon nombre de mes questions !
Effectivement, lorsque j'ai appris la sortie du livre de Fabrice Midal que je ne connaissais pas avant cet ouvrage, je n'ai pas hésité à foncer à ma librairie afin de me le procurer.
Je crois que j'en attendais beaucoup et que je n'ai vraiment pas été déçu. Pour le coup, Fabrice Midal est en total alignement avec moi. Très souvent, je me suis retrouvé dans ses expériences de vie, dans sa façon de voir le monde et surtout dans cette idée que la société d'aujourd'hui nous enferme dans une sorte de matrice qui, en réalité, a été mise en place depuis des années maintenant. Je ne le dirai jamais assez !
Adepte de la méditation, je le suis également. Depuis presque cinq ans maintenant j'ai découvert ce que j'appelle l'envers du décor : la vraie vie, les amis !
Mais malgré tout ce que j'avais appris et qui me semblait, improbable au point où j'en avais besoin de faire diverses expériences, voilà que je me retrouvais à nouveau en conflit avec moi-même. Mes émotions, mes sentiments, ma façon d'être complètement abîmée, écorché ou enjoué au moindre petit détail insignifiant pour les autres me pourrissaient la vie. Je me sentais terriblement coupable. Honnêtement, coupable au point d'en connaître des nuits noires. Quant aux autres, peu de gens ont été rassurants sur ce côté de ma personnalité.
Et les faits sont là : l'hypersensibilité est aujourd'hui encore, vu comme une faiblesse ! Quasiment pas reconnu par la moitié du monde et pourtant, nous sommes partout ! Mieux que ça : nous sommes au centre de l'intérêt. Parce que l'hypersensibilité ne s'explique que trop peu, ils n'arrivent pas à la sonder.
En lisant Fabrice Midal à travers ses expériences de vie, j'ai ressenti comme un poids qui se retirait de mes épaules, de mon corps. Tout ce temps, de mon enfance jusqu'à la naissance de ma jeune vie d'adulte, j'ai culpabilisé, je me suis sentis comme un monstre et pourtant j'étais tout à fait NORMAL. J'ai eu la chance d'avoir une mère hypersensible elle aussi, sans le savoir. Elle a su me rassurer et me protéger déjà au temps où je portais encore des couches. Mais son amour et sa bienveillance n'ont pas pu me protéger de moi-même et du regard, des réflexions des autres sur mon comportement qui a pu, malheureusement, me toucher et me plonger plus d'une fois dans des états d'âme atroce. Si seulement j'avais su tout ceci avant... croyez-moi, je me serais épargné bien des peines !
J'ai mis presque un mois à lire ce livre parce que j'avais besoin d'une pause en plein milieu afin de réfléchir et de me livrer à rencontrer mon hypersensibilité. Je m'encourage maintenant chaque jour à entretenir une relation saine et consciente avec mes émotions.
Si je dois citer un point négatif à ce livre, c'est peut-être les exercices donnés. L'auteur le dit lui-même : tout hypersensible est singulier. Je pense alors que les exercices n'étaient pas nécessaires, parce qu'ils ne nous conviennent pas à tous. Moi qui suis tourné vers la spiritualité et qui baigne dedans (par le biais de ma mère qui est magnétiseuse), je ne me vois pas, par exemple : manger sans être en pleine conscience. Pour moi, ceci n'est pas en accord avec mon bien-être mais peut-être que ce genre de choses convient à d'autre hypersensibles. Aussi, j'aimerais préciser que les hypersensibles sont des personnes qui peuvent apporter beaucoup à l'avenir mais que les personnes non-hypersensibles sont tout autant des êtres magiques. Je préfère le préciser, parce qu'on peut facilement avoir l'impression que ce n'est pas le cas à travers ce livre.
Ce que j'ai vraiment aimé par-dessus tout, c'est que je me sentais si lié à l'auteur, j'en avais l'impression de ressentir chacune de ses émotions et parfois même, d'entendre sa voix lorsque je lisais.
Ce livre est pour moi une belle découverte et je dirais même qu'il m'a appris à me foutre la paix !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          143
morigny
  13 mars 2021
Fabrice Midal, docteur en philosophie, est gratifié d'une bibliographie comportant 79 ouvrages sur Babelio, quelle énergie ! Suis-je hypersensible ? est l'une de ses dernières productions, parue en janvier 2021, et le moins que je puisse dire à mon grand regret, c'est qu'elle m'est tombée des mains. Tous ceux qui un jour se sont fait piéger par un marketing sournois – pléonasme -, des articles ou émissions prescripteurs de tout et rien au gré des ouvrages offerts aux présentateurs, savent de quoi je parle : le courant éditorial du bien-être, du développement personnel, du « ne pense qu'à ta g... et à personne d'autre » « prends soin de toi », draine dans son sillage juteux le meilleur comme le pire. Fort heureusement, cet opus m'a été prêté, il ne m'a rien coûté, ouf !

« Chaque fois que tu te sens étranger, incongru, en décalage, comme inadapté, chaque fois que tu vis une expérience désagréable, c'est le moment pour toi d'accepter d'y voir un signe de ton hypersensibilité. Reconnais-la, dis lui OK ». Dis-lui OK, c'est un docteur en philosophie qui cause beau en me tutoyant comme si on avait fait la guérilla urbaine ensemble. Qui ne s'est pas senti un jour incongru, en décalage ? Voilà un lectorat largement ciblé, rallié à sa cause, encouragé par un chapitre parlant du foisonnement des manifestations de l'hypersensibilité, il y en a bien une qui te concernera, brave consommateur ! Fabrice Midal nous confie que dès l'école maternelle, il a été un être à part, luttant contre sa mère qui voulait lui faire porter un vêtement qu'il refusait. Tiens, comme mon petit-fils et tous les enfants tous les matins ! Mon petit-fils n'ayant que 23 mois, je me demande s'il ne serait pas hypersensible ET précoce, à haut potentiel. Voilà un thème qui pourrait intéresser l'auteur pour son 80ème livre.

Fabrice Midal adopte une méthodologie, il crée une hypothèse puis extirpe des travaux de spécialistes de la philosophie, de l'économie et de nombreuses matières scientifiques des bribes sorties de leur contexte pour la confirmer. Il y a bien quelqu'un, quelque part dont on peut interpréter la pensée, ce n'est pas Aristote qui dira le contraire. Tout ça, pour au final, proposer un test « qui n'est pas plus scientifique que les autres ». Ca doit bien porter un nom cette technique mais je suis docteur en rien, juste énervée.

A la fin de chaque chapitre, un résumé : « ce qu'il faut retenir », largement suffisant pour recueillir la substantifique moëlle de la pensée midalienne, comme par exemple que l'hypersensibilité est un phénomène difficile à définir avec nos catégories de pensée, et « un exercice » qui propose par exemple de se reconnaître dans 5 questions comme : « Es-tu facilement blessé par les critiques, les reproches, les conflits ou es-tu affecté par l'état émotionnel de tes proches, y-a-t-il des odeurs qui te dérangent, sens-tu ton esprit aller dans tous les sens ? C'est bien les questions fermées, les réponses sont dans leur intitulé, on gagne du temps ! Il y a aussi les injonctions : Sois comme Lucky Luke ! Ou encore des truismes : « Un pingouin ne peut pas être heureux dans le désert : quoi qu'il fasse, il ne sera jamais un dromadaire. […]. Un pingouin reste un pingouin". Sans blague ?

Comme je ne suis jamais contente, je n'apprécie pas non plus que cet homme me parle d'Aristote ou de Bergson, notamment sous cette forme : « Depuis Aristote, l'histoire de la pensée et de la philosophie ne cesse d'interroger l'énigme qu'est l'hypersensibilité, nommée au fil du temps de diverses manières ». Ca c'est de la philosophie ! « Traversés par le mouvement même de la vie, les hypersensibles sont dotés d'une puissance qui a toujours fasciné ». Ah ! Si quelqu'un peut m'expliquer ce que cette phrase peut bien vouloir dire !

Le seul élément auquel j'adhère est lorsque Fabrice Midal dit : « Je comprends que tu aies des doutes en me lisant ». En effet...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Tezelsup
  18 juillet 2021
Fabrice Midal a écrit un livre fort et vraiment, je le remercie.
Il parle de sa propre expérience d'enfant, d'adolescent et d'adulte hypersensible. Il a fait des recherches, consulté des scientifiques pour analyser l'hypersensibilité.
J'ai lu ce livre sur plusieurs mois et il m'a fait beaucoup de bien.
L'hypersensibilité, ce n'est pas juste de la vulnérabilité et de la fragilité... Fabrice Midal montre qu'elle prédispose aussi pour de très belles expériences. Il nous dit aussi et surtout qu'il faut accepter son hypersensibilité...
A mon avis, c'est un ouvrage que chacun devrait découvrir.
Commenter  J’apprécie          200
laurent35
  19 septembre 2021
Livre qui survole le sujet de l'hypersensibilité avec plusieurs outils
la science , les expériences autobiographiques de l'auteur, différents ouvrages littéraires etc
Le sujet est très précis il nous parle de l'hypersensibilité dans sa globalité ainsi que dans sa singularité
Cependant j'ai trouvé les encarts en fin de chapitre un peu trop vaste pas assez convaincant
Il me semble que ce livre est ouvert à tous et à toutes
Car qui n'a pas en lui quelque chose qui lui est propre qui le définit
Ce quelque chose de singulier qui nous rend différent aux yeux de tous mais aussi attachant
A mon sens chacun de nous pourrait lire ce livre et en apprendre quelque chose
un grand merci à mr Vidal pour sa bienveillance et son humanitude qui nous va droit au coeur
Allons un peu plus à la rencontre de nous meme et nous découvrirons un peu plus l'autre
Merci
Commenter  J’apprécie          80
reve2003
  01 mars 2021
Je remercie les éditions Flammarion et Babelio de m'avoir permis de découvrir "Suis-je hypersensible ?" de Fabrice Midal. J'avais entendu parler de cet ouvrage sur les réseaux sociaux et le sujet m'avait interpelée. Je suis donc ravie d'avoir été choisie pour un thème qui me tient à coeur, je me suis d'ailleurs empressée d'entamer la lecture.
Je cherchais à travers ce livre une aide, me sentant concernée par ce qu'on m'a toujours dit être un problème. Je peux dire que ce guide m'a éclairée et j'ai appris pas mal de choses, notamment que l'hypersensibilité se traduit par une multitude d'attitudes et de ressentis.
L'ouvrage se découpe en courts chapitres abordant une thématique variée qui se clôturent par un résumé des idées principales à retenir et des exercices à mettre en oeuvre.
Ce que j'ai apprécié et que j'attendais c'est la recherche du côté positif. Car en quelque sorte ici, nous sommes face à un guide de développement personnel dans lequel, l'auteur nous partage ses clés pour s'accepter et vivre enfin en harmonie avec nos émotions.
La seule chose qui me gêne un peu, réside dans le fait que l'auteur soit lui-même un hypersensible car on peut se demander dans quel mesure il reste objectif.
J'ai toujours plus tendance à penser qu'avoir de l'empathie est quelque chose qui devrait être normal mais que ce sont les nouvelles technologies en partie et également la vie de folie de nos sociétés modernes qui annihilent complètement la sensibilité des gens et qui donnent cette impression à l'auteur d'avoir de super pouvoir.
Je recommande cette lecture à tous, pour aider à se comprendre et/ou à comprendre les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (56) Voir plus Ajouter une citation
bilakaifabilakaifa   31 janvier 2021
Vous appartenez à cette famille magnifique et lamentable qui est le sel de la terre. Tout ce que nous connaissons de grand nous vient des nerveux. Ce sont eux et non pas d'autres qui ont fondé les religions et composé les chefs-d'œuvre. Jamais le monde ne saura tout ce qu'il leur doit, et surtout ce qu'eux ont souffert pour le lui donner. Nous goûtons les fines musiques, les beaux tableaux, mille délicatesses, mais nous ne savons pas ce qu'elles ont coûté à ceux qui les inventèrent d'insomnies, de pleurs, de rire spasmodiques, d'urticaires, d'asthmes, d'épilepsies, d'une angoisse de mourir qui est pire que tout cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
TezelsupTezelsup   03 juillet 2021
L'hypersensible semble parfois tellement perdu, tellement troublé, qu'il, elle, donne l'impression d'être à côté de son humanité. On est surpris de son étrangeté, elle peut même faire peur. Il faut regarder au-delà des apparences. (p. 246)
Commenter  J’apprécie          130
bilakaifabilakaifa   31 janvier 2021
Là où d'autres s'adaptent à la norme sans se poser de questions, je dois rester dans le contrôle : pour ne pas surréagir, pour faire semblant de m'amuser, pour résoudre des problèmes dits logiques mais qui me sont hermétiques tels qu'ils sont présentés, pour obéir, pour m'ennuyer sans broncher, pour me conformer, pour être moins idéaliste, moins exigeant.
Commenter  J’apprécie          70
BRAEMBRAEM   04 mai 2021
Les frontières que nos sociétés érigent pour créer des cases, des normes, sont certes rassurantes, mais elles nous coupent de la vie, elles nous privent d'informations précieuses et nous interdisent d'habiter la réalité. Le primat du cognitif, de la raison, laisse à la traîne deux autres dimensions qui nous sont pourtant intrinsèques : l'affectif et le sensible.
Commenter  J’apprécie          40
reve2003reve2003   01 mars 2021
N'en veux pas à la mer d'avoir des vagues, ne sois pas en colère contre le vent parce qu'il souffle, ne cède pas à la déception si les arbres poussent : voilà ce que m'apprend la méditation. Aime la vie.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Fabrice Midal (82) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabrice Midal
Rencontre avec Charles Pepin & Fabrice Midal autour de la thématique de la philosophie. Entretien avec Sylvie Hazebroucq.
Retrouvez les livres : https://www.mollat.com/livres/2483512/fabrice-midal-suis-je-hypersensible-enquete-sur-un-pouvoir-meconnu https://www.mollat.com/livres/2441659/charles-pepin-la-rencontre-une-philosophie
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : hypersensibilitéVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
369 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre

.. ..