AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749123073
320 pages
Éditeur : Le Cherche midi (23/05/2013)

Note moyenne : 3.04/5 (sur 92 notes)
Résumé :
Al Greenwood, 50 ans, est taxi dans un paisible petit village côtier d'Angleterre. C'est un homme qui a tout pour être heureux, et qui le serait certainement s'il n'était pas marié à l'encombrante Audrey. Aussi décide-t-il tout simplement un jour de s'en débarrasser en commettant le crime parfait. Le scénario est vite trouvé : profitant d'une des promenades quotidiennes de sa femme, il la précipitera du haut d'une falaise. Aussitôt dit, aussitôt fait, Al s'embusque ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
Kittiwake
  19 mars 2014
Pas facile d'être sous le charme d'un roman quand le personnage principal, narrateur de surcroît, est un odieux personnage, vulgaire, impulsif, mari abject, prompt à discerner la paille dans l'oeil du voisin...et donc lorsque tous les indices pointent vers lui, on a du mal à le prendre en pitié, même si....même si, alors qu'il pense avoir poussé sa femme du haut d'une falaise, il la retrouve saine et sauve à la maison! Qui donc a t-il jeté?
C'est donc bien l'intrigue qui éveille la curiosité du lecteur. Car bien des mystères vont encore surgir chapitre après chapitre. Et notre criminel y perd son latin. A chaque fois qu'il croit avoir compris l'affaire, entraînant le lecteur de fausses pistes en bévues, il tente de régler lui même ses comptes, aggravant son cas.
Les personnages secondaires ne compensent pas vraiment l'antipathie que suscite le narrateur, mais à leur décharge ils sont dépeints par celui que je n'ai pas envie de désigner comme le héros.
La quatrième de couv' annonçait un humour noir british. Humour certes, noir ok, mais un peu trop gras pour mériter l'étiquette british. Car il se lâche sans retenue sur les métaphores sexe-pipi-caca, tout de même, notre tueur à la petite semaine. L'humour anglais a perdu de sa bienséance et de son ironie contrôlée. A moins que ce soit un effet de la traduction.
Deuxième bémol, quelques petites failles dans la construction. A moins d'une inattention de ma part , le maître chanteur n'est pas identifié. Et puis il existe une invraisemblance dans le timing de l'accident de la voisine fouineuse. Je suis preneuse d'une explication pour peu qu'un détail m'ait échappé.
Bilan mitigé donc, car je m'attendais à quelque chose de plus fin.
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
majero
  18 janvier 2020
Imaginez la tête que fait Al en rentrant chez lui après avoir, en pleine tempête, poussé du haut de la falaise la fille en ciré jaune qu'il croyait être son épouse...
Spirale infernale, éliminer les témoins gênants, qui a-t-il poussé? où était partie son épouse?
Au départ d'un gag, Middleton construit une jolie trame avec des personnages intéressants (La vieille Alice déjantée ou la sévère femme du major...)
Commenter  J’apprécie          358
emi13
  07 mars 2014
50 ans, chauffeur de taxi dans un petit village côtier d'Angleterre, al Greenwood a tout pour être heureux .Marié à une femme encombrante, il décide un jour de la supprimer, Audrey aime se promener le long de la falaise, voilà le crime parfait . Aussitôt dit aussitôt fait al va s'embusquer sur le parcours que fait sa femme et l'attend, se cachant dans le creux d'un arbre sous une pluie battante, il ne voit pas grand-chose. Il entend les pas de sa femme et reconnait son ciré jaune, elle s'arrête un peu pour regarder le panorama et là il la précipite dans le vide, pouf plus d'Audrey .Rentrant chez lui tout content d'être débarrassé de sa femme, il tombe sur Audrey ! Mon Dieu se dit-il si ce n'est pas elle que j'ai poussé, qui j'ai poussé ? mon Dieu qui ?
Commenter  J’apprécie          160
Sanguine
  13 août 2015
Je continue ma découverte des thrillers ... J'avais repéré celui-ci il y a quelques temps et il dormait dans ma wish-list. Je ne parvenais pas à me résoudre de l'acheter, je ne sais pas pourquoi. Peut-être parce qu'il n'existait jusque là qu'en grand format et que je le trouvais un peu cher ... Une chose est sûre : j'ai bien fait de l'emprunter à la médiathèque parce que c'est finalement une grosse déception pour moi ...
Al Greenwood, 50 ans, est taxi dans un paisible petit village côtier d'Angleterre. C'est un homme qui a tout pour être heureux, et qui le serait certainement s'il n'était pas marié à l'encombrante Audrey. Aussi décide-t-il tout simplement un jour de s'en débarrasser en commettant le crime parfait. le scénario est vite trouvé : profitant d'une des promenades quotidiennes de sa femme, il la précipitera du haut d'une falaise. Aussitôt dit, aussitôt fait, al s'embusque sur le parcours habituel d'Audrey, surgit à son passage et la précipite dans le vide. Tout se passe comme prévu sauf … sauf qu'en rentrant chez lui, il tombe nez à nez avec sa femme qui lui annonce avoir exceptionnellement renoncé à sa petite ballade. Si il n'a pas tué Audrey, qui est donc sa victime ? Et comment va-t-il déjouer la perspicacité des enquêteurs, dans cette petite communauté où tout le monde se connaît ? Quant à sa femme, qui commence à trouver son comportement étrange, ne faut-il pas qu'il s'en débarrasse très vite, avant qu'elle ne nourrisse trop de soupçons ? Mais cela ne fera-t-il pas de lui un tueur en série ? Commence alors pour al un long cauchemar, dont il est encore très loin de soupçonner l'issue.
Le résumé et la couverture de ce livre me donnaient très envie. Il avait l'air excellent, très vivant (même si on parle d'un meurtre ahaha) et puis, j'aime bien ce qui se passe en Angleterre. Je ne recherchais pas un clone d'Agatha Christie mais plutôt un roman un peu culotté et hors normes. Il s'avère que je n'ai rien aimé ...
Déjà, les personnages. Ils sont tous tellement tordus qu'ils ont fini par me gonfler. Je ne les ai pas aimé tous autant qu'ils sont. Et puis, ils sont très nombreux et j'ai fini par me perdre un peu. Je n'ai pas été très assidue pendant ma lecture, ça n'a pas dû aider.
Je n'ai pas aimé le style de l'auteur que j'ai trouvé trop banal, sans saveur. Et puis il n'hésite pas à truffer le récit de grossièretés et de blagues salaces qui ont gâché mon plaisir de lire. Mais surtout, surtout, je me suis ennuyée à mourir. le pitch de départ aurait pu donner quelque chose de délirant, burlesque mais on tombe dans l'enquête classique et c'est long. Très long, trop long. L'auteur m'a perdue et j'ai dû me forcer pour terminer ce livre. Heureusement qu'il ne fait que 300 pages environ parce que sinon je pense que j'y serai encore.
Grosse déception ... Je le rendrais sans regrets à la médiathèque !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Taylor
  23 mai 2013
Al a un problème, sa femme. Il décide de s'en débarasser. Un après midi, il l'a suit lors d'une de ses promenades et la pousse par dessus la falaise.
Son forfait accompli, il rentre chez lui pour retrouver sa femme dans le salon qui l'attend paisiblement. Mais alors si Audrey est dans le salon, qui a-t-il poussé ?
Durant les jours qui suivent, il redécouvre sa femme et se surprend à apprécier sa compagnie. Ils s'amusent comme au début de leur relation, revivent les bons moments et s'en créent de nouveaux. Ils jouent même des tours pendables à leurs voisins. Ils m'ont d'ailleurs fait penser à Huguette et Raymond dans Scènes de ménages.
Scènes de ménages Saison 2 - ep302 Alors comme Al, on cherche à savoir qui a péri. D'autant qu'une jeune fille a disparu pile le jour où il a voulu tuer sa femme. Il faut jouer serré. Il va mener son enquête pour savoir pourquoi elle a disparu et finalement, cette disparition ressemble à tout sauf à une disparition volontaire. Ce roman a tous les ingrédients d'un vaudeville transposé dans la campagne anglaise avec son cortèe d'amants cachés, de maris et de femmes trompés, de vieilles pies qui espionnent leurs voisins. L'auteur s'est amusé à mélanger humoir noir et humour anglais ce qui ne gache pas du tout le plaisir de lecture. Je ne sais pas si je peux ressentir de l'empathie pour lui mais j'avoue que j'ai fini par l'apprécier quand même un peu (oui je sais il a essayé de tuer sa femme mais bon...). Audrey quant à elle est un personnage plus que complexe mais j'avoue que je l'aime bien. Alors si vous aussi, vous voulez ouvrir une parenthèse britannique, si vous aimez le second degré et vous voulez connaitre le fin mot de l'histoire, suivez T.J Middleton.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

critiques presse (1)
LeFigaro   04 juin 2013
Un roman méchant et mauvais esprit, comme seuls les Anglais savent les trousser.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
KittiwakeKittiwake   19 mars 2014
C'est curieux à quel point une maison rend un son creux quand elle est vide, non pas d'objets mais d'êtres vivants, à quel point elle semble se ficher de tout, se remplir de néant. Il suffit d'une seule personne et tout de suite le son est différent, plus doux, moins agressif, comme si l'espoir flottait dans l'atmosphère
Commenter  J’apprécie          170
MinimmMinimm   27 septembre 2015
Le problème, bien sûr, c'est que la pousser d'une falaise, c'était le scénario parfait. Ça sentait bien l'accident, un truc pareil. Ça arrive tout le temps, que des gens tombent d'une falaise - mais deux de suite au même endroit, avec les mêmes frusques sur le dos? Faut pas pousser, c'est le cas de le dire. Qu'est -ce que je pouvais faire d'autre? La noyer dans le bassin des carpes? Électrifier ses clubs de golf?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
emi13emi13   07 mars 2014
T'imagine un peu , une femme de cinquante-trois ans qui fait un plongeon de plusieurs dizaines de mètres avec rien d'autre qu'une bande d'élastique attachée à la cheville ?
Commenter  J’apprécie          120
TyzeffTyzeff   24 juin 2019
Comme ça, ça semblait assez simple. "Audrey, j'ai dit. Audrey, si on allait se balader?
-Par ce temps?
-Ca nous rafraichira les idées…" j'ai répondu en tirant sur mes bottes.
Elle a haussé les épaules:
"Pourquoi pas?
-Parce que je vais te pousser de la fichue falaise, Audrey, voilà pourquoi pas."
Je l'ai pensé, mais je ne l'ai pas dit à haute voix bien sûr. Elle m'a quand même jeté un regard bizarre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
marysedepe81marysedepe81   06 décembre 2014
ensuite, j'ai lu un livre pour enfants, l'histoire d'un chat et d'un manche à balai, c'était pas mal du tout. Une petite vieille n'arrêtait pas de me regarder comme si je squattais les balançoires dans un jardin public, mais une histoire, c'est une histoire, pas vrai, ça ne change rien, l'âge des lecteurs à qui elle s'adresse. Au fond, les histoires, c'est toujours des trucs pour gamins, des inventions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : humour noirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de T. J. Middleton (3) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1824 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre