AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782378739454
116 pages
Éditeur : Ex Aequo (15/05/2020)
4.56/5   9 notes
Résumé :
C’est mercredi et Lilou accompagne sa grand-mère au Parc. Mais cet après-midi-là, sa vie va doucement glisser dans une étrange quête, lorsque par mégarde une jeune tourterelle heurte un lampadaire et se blesse. Avec Max, elle décide de rendre visite à l’oiseleur. Et c’est en poussant une vieille porte que tout bascule : qui est Anyupa ? Max et Lilou sauront- ils déjouer les projets du serpent Arc-en-ciel ?
Un roman qui plongera le lecteur dans le Temps du rêv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
coquinnette1974
  14 mai 2020
Je remercie énormément Suzanne Max pour l'envoi, en service presse, du roman jeunesse La porte des temps imaginaires de Mido.
C'est mercredi et Lilou accompagne sa grand-mère au Parc.
Mais cet après-midi-là, sa vie va doucement glisser dans une étrange quête, lorsque par mégarde une jeune tourterelle heurte un lampadaire et se blesse.
Avec Max, elle décide de rendre visite à l'oiseleur.
Et c'est en poussant une vieille porte que tout bascule : qui est Anyupa ? Max et Lilou sauront- ils déjouer les projets du serpent Arc-en-ciel ?
La porte des temps imaginaires est un roman jeunesse pour les 9 / 12 ans qui nous plonge dans des légendes aborigènes, pour mon plus grand plaisir de lectrice.
Lilou et Max sont deux jeunes collégiens extrêmement sympathiques, deux amis proches qui aiment la magie, les contes, et n'hésite pas à rêver les yeux ouverts. Ce sont deux enfants très attachants et dont la personnalité est intéressante. Ils sont vraiment chouettes :)
En aidant une tourterelle, la jeune Lilou n'imagine pas que sa rencontre avec l'oiseleur va changer sa vie. Avec Max, ils vont rencontrer une jeune fille de leur age : Anyupa. La fillette cherche son oiseau, et ensemble les trois enfants vont aller à leur recherche. Cette dernière ne sera pas de tout repos... et les plongera dans le Temps du rêve et celui de la création du monde.
Je remercie l'autrice d'avoir intégré dans cet ouvrage des légendes aborigènes, c'est une excellente idée car ces contes sont peu connus et pourtant très riches. J'aime l'idée Temps du rêve, et leur vision de la création du monde.
Les illustrations sont de Mido, et oui non seulement elle écrit mais en plus elle croque elle même ses personnages :) C'est en noir et blanc et elles sont très réussies.
L'histoire m'a beaucoup plu, elle est bien ficelée et emmènera les jeunes lecteurs dans un monde qui les fera rêver les yeux ouverts :)
De plus, les enfants sont sensibilisé à l'écologie, mine de rien. L'autrice nous fait prendre conscience que notre planète ne va pas forcément bien et qu'il est plus que temps de la protéger !
Une fois de plus, une publication des éditions Ex Aequo m'a charmé et je lui mets tout naturellement cinq étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241
Chroniqueuse
  25 février 2021
Mido revient avec ce nouveau roman “La porte des temps imaginaires “aux editions Ex Aequo . Un livre qui s'adresse aux enfants dès 9ans . Il me tardait de vous en parler .
Mercredi est un jour bien particulier pour Lilou . Elle visite sa grand-mère adorée .Il existe une grande complicité entre elles , un attachement réel . C'est toujours un plaisir de discuter avec Mamou . Elle dispose d'une certaine bienveillance à l'écoute de son quotidien c'est rassurant . du haut de ces 11 printemps , elle se questionne beaucoup sur la société actuelle .
En ce jour , elles vont retrouver des connaissances intimes au Parc du coin , un endroit tranquille. Mamou aime retrouver son amie Caro et Lilou , son ami ou amoureux ( tel est la question )au nom de Max . Une journée qui s'annonce chaleureuse dans cette ambiance sereine . Comme d'habitude , les oiseaux attendent Lilou pour leur ration quotidienne . Son amour pour la nature n'a pas de limites . Elle dispose d'une communication particulière avec eux sans le savoir .
Durant cette balade agréable , elle se retrouve devant une boite à livres . Son regard se pose sur un livre à la couverture intrigante . Il représente un oiseau étrange , inconnu dans ses connaissances. On dirait qu'il parle d'une légende . Elle compte bien le lire plus tard .
Son attention se tourne subitement vers une tourterelle qui se blesse par mégarde. Avec l'aide de Max , elle part à la rencontre d'un oiseleur réputé pour soigner les oiseaux contrairement aux dires de certaines rumeurs… Durant le trajet , Lilou est hanté par sa rencontre avec un oiseau assez imposant qui a eu lieu dans la boite à livres . La blessure de son bec la terrifie et elle se garde d'en parler à quelqu'un .
Une relation amicale va se tisser entre Lilou , Max et Anyupa petite fille de cet homme accueillant et serviable qui pleure son oiseau disparu . Après une discussion élaborée , ils décident de se lancer à sa recherche d'une manière assez abracadabrante qui pousse à la réflexion. Un retour dans le temps est à prévoir suivant certaines traditions qu'exposera Anyupa au fil de leurs échanges. . Une union mutuelle et intense se dévoile en douce entre les protagonistes . Une aventure hors du commun les attend.
Un halo d'espoir se met sur ma route durant la lecture de ce livre qui prend une toute autre ampleur par la suite .
Mido nous invite à suivre une histoire imaginaire qui aborde certaines légendes . Elle dépose une atmosphère magique. le voyage déconcertant des personnages apporte une mise en lumière sur le monde . Comme une invitation ou plutôt un appel pour un monde meilleur .
Un roman illustré par Mido qui fera le bonheur de toute la famille .

Lien : http://chroniqueuse6.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Aryia
  01 août 2020
Très tôt, tous les adultes (voisins, instituteurs, psychologues …) ont commencé à m'appeler « la petite aux livres », parce que j'étais la plus petite de ma classe et que j'avais toujours un livre avec moi. Partout et tout le temps. Dans la cour de récréation, dans les couloirs pendant qu'on se rendait en classe, pendant les cours, dans la file de la cantine, durant le repas … Même pendant les alarmes incendies ! Vu que j'avais toujours un livre posé sur les genoux, je l'embarquais sans m'en rendre compte quand on allait s'agglutiner dans la cour, et je me plongeais dans ma lecture alors que tout le monde était en train de s'exciter en se demandant si c'était un exercice ou une vraie alerte. Je ne peux pas passer une journée sans lire. C'est pourquoi, tandis que je cherchais un petit livre pour terminer en beauté le mois de mai (je n'aime pas avoir une lecture en cours quand débute un nouveau mois), je me suis tournée vers la nouveauté de la collection Saute-Mouton : bref, certes, mais toujours aussi passionnant !
Lilou a beau être grande, désormais, elle aime passer ses mercredi après-midi en compagnie de sa grand-mère … D'autant plus que quand elles vont en parc, elle peut y retrouver son meilleur ami Max ! Ensembles, ils nourrissent les oiseaux et vont chiner quelques ouvrages dans la boite à livres installés au coeur du parc. Mais ce jour-ci, rien ne se passe comme prévu : une pauvre petite tourterelle se blesse en fonçant dans un lampadaire, et un oiseau pinceur s'est réfugié dans la boite à livres et attaque Lilou quand celle-ci tente de le faire sortir ! Les deux adolescents décident de se rendre chez l'oiseleur pour lui confier la tourterelle blessée. Ils font alors la connaissance d'Anyupa, une petite fille pas comme les autres qui leur apprend que le temps presse : l'oiseau qui a blessé Lilou est un esprit créateur au coeur rongé par la colère contre les hommes. Il faut le retrouver et mettre fin à son désir de vengeance ! Les trois amis se préparent donc pour un dangereux voyage au coeur des contes …
S'il y a bien une chose que j'apprécie dans les ouvrages de la collection Saute-Mouton, c'est qu'ils ne prennent pas les enfants pour des idiots ! Bien au contraire. Ici, Mido nous invite à faire la connaissance de Lilou, une jeune collégienne bien au fait des réalités de ce monde : Lilou déplore l'état de notre monde, un monde « de violence, de famine et de pauvreté ». Elle s'inquiète, aussi : « Elle sera comment ma planète quand je serai plus grande ? ». Lilou a pleinement conscience que l'homme a fait bien du mal à la Terre, et que l'avenir ne s'annonce pas sous de bons auspices. Toutefois, comparé à bien des enfants qui y voient une sorte de « fatalité » et se laisse envahir par une sorte de découragement, de lassitude, de détachement mêlé de désenchantement, Lilou veut croire en l'humanité. Elle veut croire qu'ensembles, les hommes seront capables de trouver des solutions pour préserver cette belle planète qui nous a été confiée, pour réparer les torts des générations passées et éviter de réitérer les mêmes erreurs dans le futur. J'ai beaucoup aimé l'optimisme de Lilou, sa motivation à oeuvre pour un monde meilleur : on a besoin d'enfants comme elle, d'enfants prêts à défendre leur avenir.
Et surtout, on a besoin de rêves. « Les rêves sont toujours plus forts », nous dit-elle. On vit dans un monde où l'imaginaire est regardé avec mépris : le plus important, croit-on, c'est le matériel, le tangible, la rationalité et la réalité. On oublie bien trop souvent que ce sont nos rêves qui nous donnent l'espoir, nos rêves qui nous donnent la force. Quand un enfant est trop rêveur, trop imaginatif, on tente à tout prix de brider ses rêves, de brider son imagination : « cesse-donc de rêvasser ! » lui répète-t-on. Mais dans ce roman, si Lilou, Max et leur nouvelle amie Anyupa parviennent à sauver le monde de la colère du serpent Arc-en-ciel, ce n'est pas en faisant des tas de calculs savants, mais bien en se laissant guider par leur imagination. Parce que les jeux d'enfants sont incroyablement chargés en magie, et que cette magie peut changer le monde si on les laisse s'épanouir. Et croyez-moi, une fois qu'on a tourné la dernière page de ce petit récit, on n'a plus qu'une seule envie : retrouver notre âme et notre coeur d'enfant. Car on se rend bien compte qu'avec un regard d'enfant, tout semble à nouveau possible, et tout peut donc le devenir. Car parfois, souvent, les choses sont insurmontables uniquement parce qu'on s'en est « raisonnablement » convaincu …
En bref, vous l'aurez bien compris, j'ai été conquise par ce petit roman qui m'a fait passer un très agréable moment de lecture : c'est une véritable petite bulle de douceur que nous propose l'autrice avec ce petit récit … Mais aussi de biens jolis messages destinés aux jeunes lecteurs et lectrices : nous sommes les gardiens de notre Terre, nous devons veiller sur elle au lieu de la détruire. Et surtout, nous devons croire en nos rêves, ne jamais laisser personne les étouffer, car ce sont eux qui changent le monde. Il y a aussi la force de l'imagination et de l'amitié, le plaisir d'aider les autres et de répandre le sourire autour de soi. Bien sûr, pour le lectorat adulte, l'histoire semblera bien banale et bien brève … Mais pour les plus jeunes, il ne fait aucun doute que ce sera un pur moment de plaisir : il y a du mystère, il y a du suspense, il y a de l'émotion et de l'action … Enfin, l'autrice propose aux enfants de découvrir les légendes et l'histoire du peuple aborigène Australien : entre la beauté de leurs mythes et leur histoire méconnue, le jeune lecteur apprendra bien des choses sans s'en rendre compte. A faire lire d'urgence à tous les enfants autour de vous !
Lien : http://lesmotsetaientlivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LinstantDesLecteurs
  05 août 2020
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, une fois de plus, je me suis laissé embarquer dans les écrits de Mido. Surprenante, envoûtante et pleine de malice judicieuse, cette histoire est belle et touchante à plus d'un titre. Merci Mido, merci pour ta confiance et ces belles valeurs que tu véhicule.
Nous nous retrouvons aux côtés de Lilou. Cette jeune fille de onze-douze ans qui passe son temps libre accompagnée de sa grand-mère Mamou, au parc, à nourrir les tourterelles. Max son meilleur ami est le petit-fils de Caro, la bonne copine de Mamou. Alors quand l'une rencontre sa compagne de papote, l'autre vît avec bonheur les moments de complicité avec Max.
Mais voilà, Lilou lance des graines pour nourrir et faire plaisir aux tourterelles. L'une d'elles se blesse dans sa course et tombe. Lilou lui porte secours et heureusement, Max est là pour la guider vers l'oiseleur. Cet homme sombre, un peu fou... Mais il faut se méfier des apparences...
Entre-temps, elle se fait attaquer par un grand oiseau, dans la cabane à livres où elle voulait récupérer un bel album ! Que lui veut-il ? Qui est-il ? Pourquoi ?
Et cet album particulier, il est étrange et semble receler des mystères...
Je ne vous en dirais pas plus sur l'histoire en elle-même... non, non, non. Même le Bibou est privé de parler ! Un scotch sur la bouche il ne pourra rien vous dévoiler de l'histoire ;p
En revanche, il me souffle que je peux vous parler de la beauté de ce qu'il dégage ;) ouf, tout n'est pas perdu ;)
Mido grâce à une plume entraînante nous transmet de belles valeurs, de beaux messages. Elle glisse avec beaucoup de finesse et de subtilité, les questionnements des deux pré-adolescents. A cet âge-là, on n'est pas tout à fait grand, mais on n'est plus non plus vraiment des enfants. Les réflexions qui partent dans tous les sens titillent la curiosité, exacerbe les angoisses, le besoin de savoir, la nécessité de se rassurer, de se raccrocher à quelque chose.
Mido nous embarque dans les portes de l'imaginaire et nous transmet les valeurs de la terre. Celles de notre planète, qui a besoin de nous, que nous nous rendions compte que nous sommes ses habitants et que nous devons en prendre soin. C'est tellement bien fait ! Une quête que vont devoir réaliser nos camarades. Une recherche bien particulière et braver tant de tourments. L'auteure a pour point de départ les aborigènes. Ce peuple de la terre Australienne, chassé en des temps reculés mais encore très proches qui ont vécu et vivent encore un cauchemar de nos jours...
Les dessins d'illustrations qui ornent les différents chapitres sont juste parfaits et délicats. Ils apportent une touche dynamique à l'histoire et c'est pile poil ce qu'il faut pour embellir encore plus ce merveilleux roman jeunesse. Oui, avec le Bibou, nous nous sommes régalé et en plus, nous partageons pas mal de principes, valeurs qui jalonnent ce livre alors « What Else ? ».
Ma Chère Lectrice, Mon Cher Lecteur, je vous invite à découvrir et à faire découvrir « La porte des temps imaginaires » de Mido ! Une belle plume qui nous entraîne dans une histoire envoûtante, surprenante pleine de suspense et de réflexions sur la vie. Un joli moment de lecture et une fin au top !
Lien : https://linstantdeslecteurs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Coetseslivres
  26 mars 2021
La narratrice est Lilou, ce qui va permettre au jeune lecteur de s'identifier facilement. Elle a 11 ans, l'âge où elle n'est déjà plus une petite fille mais pas encore une grande. Elle oscille entre les deux. Gentille, pleine d'attentions pour les siens et l'environnement, elle n'est pas non plus insensible à son ami Max…
A travers ce récit mouvementé, l'auteure veut sensibiliser les plus jeunes à l'écologie. Son message est clair : il faut prendre soin de son environnement et ne pas l'abimer sous peine de graves conséquences. Quel meilleur moyen d'y parvenir que de raconter une histoire pleine d'aventures et de mystères ?
En plus de ce message, l'auteure fait découvrir une légende aborigène. J'ai trouvé cela original, ces contes sont malheureusement peu connus.
Si « sauvegarde ton environnement « est le message principal, il y en a un autre « ne juge pas les gens sur leur apparence ».
L'histoire est agréable à lire, parsemée d'illustrations réalisées par l'auteure elle-même. Elle devrait plaire aux jeunes qui apprécient le fantastique /imaginaire (les héros vont se retrouver dans un « ailleurs »). On trouve dans ce roman de l'action, de l'aventure, de l'amitié, de quoi réfléchir mais aussi de quoi découvrir.
En bref : une histoire avec des rebondissements et de l'action qui plaira certainement aux enfants. Porteuse d'un message clair, elle donne aussi envie de partir à la découverte d'une autre culture.
Je vous souhaite une bonne lecture
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AryiaAryia   01 août 2020
Je voudrais te dire que nous sommes désolés de ce qui arrive … Les hommes ont vécu sans prendre conscience de la beauté de ta création, sans se soucier de la Terre dont ils devraient être les gardiens. Nous trouvons une solution pour vivre en harmonie … nous cherchons. Donne-nous du temps Ngalyod. Je suis une enfant, j’irai parler aux autres enfants. Il ne faut pas détruire ce monde si beau.
Commenter  J’apprécie          00

Notre sélection Jeunesse Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
149 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre