AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782378735142
72 pages
Éditeur : Ex Aequo (19/11/2018)

Note moyenne : 4.79/5 (sur 7 notes)
Résumé :
La rencontre entre une petite fille et Mut-Muk, une garçon qui vit entre le réel et imaginaire. « Son visage figé se cache derrière un masque blanc qui m‘empêche d‘y déceler le moindre sourire. Ses deux yeux rouges, pareils à deux boutons lumineux, me dévisagent à leur tour. Alors, timidement, je lui demande : Qui es-tu ? Les oiseaux, au-dessus de ma tête, me répondent. Mais comme toi, je suis incapable de comprendre leurs gazouillis. »
Cette histoire raconte... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Aryia
  01 mars 2019
Quelques jours à peine après m'être promis de ne plus demander ou accepter de nouveaux services de presse avant d'avoir vaincue la pile de romans tanguant dangereusement sur mon bureau, je suis tombée sur la proposition de Suzanne Max, directrice de la collection Saute-Mouton aux éditions Ex Aequo, sur Simplement.pro … et devant la promesse d'un « joli conte, tendre et poétique, qui interroge en douceur sur la différence », toutes mes bonnes résolutions ont fondues comme neige au soleil ! Pour couper court aux protestations naissantes de ma conscience, j'ai cependant décrété que je ne lirais ce tout petit roman jeunesse qu'une fois les services presse les plus urgents lus et chroniqués … Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Mut-Muk a parfaitement joué son rôle de récompense : cette histoire est tout simplement adorable, mignonne et douce à souhait !
Alors qu'elle déambulait dans son jardin afin de trouver une idée de récit à écrire pour sa poupée Caroline et son Vieux Nourson, la petite fille se retrouve face à Mut-Muk, étrange petit garçon qui lui demande de raconter son histoire … Au fil des jours, au fil des pages, elle fait la connaissance de cet enfant si sensible rejeté à cause de sa différence. Elle lui fait découvrir son monde, il lui fait découvrir ses rêves … Et petit à petit, les larmes cèdent leur place aux sourires, les pleurs laissent leur place aux éclats de rire, tandis que le regard de Mut-Muk se fait moins tourmenté, plus joyeux, plus lumineux … Et si l'amitié de la petite fille était le remède dont il avait besoin pour aller mieux ?
J'étais bien loin d'imaginer à quel point ce tout petit roman allait me secouer, à quel point l'histoire de ce petit garçon pas tout à fait comme les autres allait me bouleverser. Mut-Muk, c'est un enfant qui souffre énormément de sa différence, ou plutôt du regard que les autres portent sur sa différence, un regard « qui te vide complétement, qui te ratatine et te dévore », un regard de crainte et de mépris. Un regard qui juge et qui exclut … car nous vivons dans un monde affreusement conformiste où tout ce qui diffère un tantinet de la norme est rejeté, à l'instar des mauvaises herbes que l'on arrache. La poupée Caroline, coquette et hautaine, représente à elle-seule cette société où « tout doit être lisse est parfait » et qui « ne laisse place à aucune excentricité ». le petit lecteur est invité à suivre l'exemple de cette poupée, « capricieuse et égoïste », qui « comprend peu à peu que la vrai beauté est dans le coeur de chacun » … Ce petit conte est une véritable exhortation à la tolérance, au respect et à la bienveillance !
Mais ce livre est également une véritable ode à l'imaginaire … La petite fille le dit bien : « tout est une question d'imagination », et elle s'énerve contre la poupée Caroline qui « manque sévèrement d'inventivité », ne comprenant pas que des petits pois modelés en pâte à modeler sont aussi délicieux qu'une mousse au chocolat, du moment qu'on y croit ! Mut-Muk, au contraire, a l'imagination incroyablement débordante : d'un souffle, les akènes des pissenlits deviennent poussière d'étoiles en s'envolant … Plus encore, il suffit à la petite fille d'écrire ou de dessiner dans son carnet pour qu'ils marchent pieds nus sur la plage, il suffit à Mut-Muk de peindre l'intérieur de la cabane pour faire naitre un ruisseau chantant … A travers ce récit, l'autrice démontre la force de l'imagination et les bienfaits du rêve. « Les histoires sont là pour réparer le monde », nous dit Mut-Muk … Au final, on ne sait pas vraiment qui il est, d'ailleurs : est-il un véritable petit garçon, ou bien est-il un ami imaginaire ? A chaque fois que la fillette pose son carnet noir, Mut-Muk s'endort … A chacun d'y voir ce qu'il désire !
En bref, vous l'aurez bien compris, j'ai beaucoup aimé ce petit livre, magnifiquement illustré par l'autrice elle-même ! C'est un livre porteur de beaux et grands messages, raconté avec beaucoup de douceur et de poésie, même si je suis restée un peu sur ma faim : à peine a-t-on le temps de faire la connaissance de Mut-Muk que la dernière page se tourne déjà … Quelle tristesse que de quitter si rapidement ce petit garçon qui nous rappelle que la différence est une force ! Quelle tristesse que de quitter cette petite fille au grand coeur, qui lui fait la plus belle des promesses : « celle de l'aimer ». Soyons donc comme cette petite fille, soyons bienveillants les uns envers les autres, tendons nos mains à ceux qui sont seuls, offrons nos sourires à ceux qui souffrent et qui sont esseulés à cause de leur différence … A l'instar de la poupée Caroline, laissons nous transformer par ce récit à mettre en toutes les mains, petites comme grandes !
Lien : https://lesmotsetaientlivres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Chroniqueuse
  25 février 2021
Autrefois enseignante pour enfants , Mido poursuit son chemin dans l' écriture , une passion . La littérature jeunesse est son genre favori .
Après “Les chemins d'Alana” , je découvre “Mut-Muk” également publié aux éditions Ex Aequo. Ce livre illustré par l'auteure s'adresse aux enfants dès 8 ans.
En compagnie d'une poupée et d'un vieux nounours , une petite fille se plaît à écrire des histoires imaginaires . Son quotidien est agréable sans aucun conflit particulier . Elle suit son rythme selon ses envies , en douceur . Une seule ombre voile son visage d'enfant, sa jambe présente un aspect douteux qui nécessite une opération . Elle est depuis sujette à des pensées chaotiques, tout se bouscule dans son esprit . Elle vit dans le flou de l'instant qui suivra cette chirurgie . La peur l'enveloppe de temps à autre mais ses amis sont là pour apaiser ses craintes .
Les merveilles de la nature adoucissent ses journées, auxquelles se rajoute sa passion pour l'écriture. C'est un jour comme un autre qu'elle se retrouve dans le pré fleuri , un endroit qu'elle affectionne tant . Quelle est sa surprise de rencontrer un petit garçon aux traits étranges. Il lui procure pourtant un intérêt certain . Une amitié prend naissance entre eux avec la complicité d'une poupée arrogante et d'un nounours bienveillant.
La solitude est la seule compagnie de Mut-Muk . Depuis sa naissance , il est sujet à des moqueries , tout le monde l'évite à son grand désarroi. Son existence est triste et fade. Ecrire son histoire lui apportera une certaine délivrance et un bien-être selon lui , au tour de sa nouvelle amie de poser sa plume dans son précieux carnet … Une belle route attend ces deux enfants où la solidarité , la compassion , la communication dans le respect mutuel seront d'un grand secours pour la compréhension de l'autre .
Mido apprend la différence aux enfants dans ce conte illustré . Un sujet qui nécessite une attention particulière et un esprit ouvert à discussion . Elle décrit avec justesse un manque de bonté évident de la société face à l'inégalité. Ces personnes prennent part à beaucoup d'humiliations et d'évitements. L'écrivaine ajuste agréablement son histoire entre le réel et l'imaginaire.
Un conte pour enfants attendrissant qui mérite d'être lu .

Lien : http://chroniqueuse6.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
SB54
  30 avril 2020
Difficile de trouver les mots justes pour rendre honneur à ce livre. J'ai été profondément émue par ce texte, touchée par son univers entre réalité et imaginaire. Je me suis laissée porter par l'histoire. À l'unisson avec la petite narratrice, j'ai apprivoisé, découvert, aimé Mut-Muk, l'enfant étrange et pourtant si vrai. Bien sûr, ils ne sont pas seuls et sont accompagnés de Caroline, la poupée au look BCBG, et Nounours, la vieille peluche d'amour, tout aussi attachants et attendrissants. Partager un moment de vie, de rêve avec eux fut un réel plaisir, un moment magique de lecture.
Dans ce texte, Mido nous parle de tolérance, de respect mais aussi, de manière douce, sensible et poétique, de métamorphoses. Chacun, la fillette, la poupée, le nounours et l'enfant au masque blanc évolue et avance sur son propre chemin. L'une va découvrir la bienveillance, l'autre la confiance,… Tous vont s'enrichir au contact les uns des autres, grandir et devenir plus fort.
Lorsque j'ai refermé ce livre j'ai vraiment eu le sentiment de quitter des amis. J'ai été partagée entre le bonheur d'avoir fait de si belles rencontres et la tristesse de les voir s'envoler de leurs propres ailes. Cette histoire, si joliment illustrée, m'a accrochée au coeur. Elle m'a marquée et laissera une trace précieuse et délicate dans ma mémoire. Comme David pour Mido.
Quelque part, Mut-Muk, m'a fait penser au Petit-Prince. Mido termine d'ailleurs son livre sur une parole d'Antoine Exupéry. Je laisserai, moi, le mot de la fin au Renard : « On ne voit bien qu'avec le coeur. L'essentiel est invisible pour les yeux ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Dominique_D
  25 avril 2020
Une fillette écrit des histoires pour ses poupées : Caroline, la Sainte Nitouche un peu trop précieuse et Nounours, la peluche débonnaire et affectueuse. Mais pas facile de trouver l'inspiration… A moins qu'un jour, celle-ci ne naisse d'une rencontre un peu particulière, avec un enfant pas comme les autres. Un enfant à l'apparence différente et souffrant d'une profonde solitude car le monde est bien cruel pour ceux qui ne sont pas dans la norme ! Mut-Muk, c'est le nom que lui donne la petite fille, a besoin d'être aimé, d'exister sous un regard bienveillant qui l'apprécie pour ce qu'il est.
Mais Mut-Muk est-il réel ou le produit de l'imagination de notre fillette ? Peu importe, là n'est pas le plus important.
L'essentiel, c'est le lien qui se crée petit à petit entre Mut-Muk, la fillette et ses poupées. Lors des premiers échanges, chacun réagit à sa façon, plus ou moins bien, selon son caractère. Mais finalement, la magie du coeur opère et chacun découvre les richesses de l'autre. L'amitié, l'amour n'ont pas de frontières et rend beau tous ceux qui les partagent. Mut-Muk n'a plus peur et peut à présent s'élancer sur les chemins de sa vie, sans craindre le regard de l'autre.
Magnifique histoire. Tout d'abord par le message qu'elle adresse aux enfants, mais aussi parce qu'elle nous entraine dans une nature magnifiée par la poésie de l'auteur. La réalité et l'imagination se côtoient, se fondent pour nous offrir un univers duquel on ne voudrait jamais sortir. Enfin, les mots soignés, légers et précis enrichissent le vocabulaire des lecteurs.

Lien : https://dominique.dejob@oran..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Luceaflorent
  19 mai 2020
Voici un livre qui vous chavire, vous émeut et vous bouleverse comme aucun autre, parce qu'il allie poésie, tendresse, douceur et aventure de l'enfance. Il vous laisse un parfum de bien-être teinté d'altruisme, de tolérance et de fantaisie. Cette enfant qui partage un moment avec ce Mut-Muk si déconcertant et si désarmant avec ses analyses fines et justes, et son regard singulier sur un monde qui a du mal à l'accepter tel qu'il est. Mido trace ici les méandres d'un message aussi vital que le cours d'eau de nos vies. Oui, la différence est une richesse, et si tu diffères de moi, ami, alors tu ne peux que m'enrichir. En effet, on n'apprend pas grand-chose auprès de personnes qui ne seraient que nos reflets ou nos clones. Beau voyage à tous en compagnie de Mut-Muk, un personnage attachant et mémorable comme je les aime !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
TatianaDiRosaTatianaDiRosa   28 juin 2020
Mut-Muk aime les étoiles qui se dessinent dans ses yeux. Suspendu à sa main, il porte son petit sac à dos tout comme les autres écoliers. Il devine la présence des autres enfants et a envie de les rejoindre. Mais sa maman le retient. Elle a déjà perçu les regards détournés et les sourires à peine esquissés. Elle les reconnaît, ce sont les mêmes qu'elle croise dans les magasins ou dans les bus."

Mido a ce pouvoir de nous embarquer en quelques lignes dans des récits incroyablement émouvants. Dès les premières lignes de Mut-Muk nous sommes happés dans une histoire touchante aux côtés de personnages attachants. La différence et la maladie sont mises à l'honneur dans Mut-Muk et c'est très bien écrit... Vous ne verrez plus jamais votre potager de la même manière ;-).
Lu en une seule fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
AryiaAryia   01 mars 2019
Son visage figé se cache derrière un masque blanc qui m’empêche d’y déceler le moindre sourire. Ses deux yeux rouges, pareils à deux boutons lumineux, me dévisagent à leur tour.
Alors, timidement, je lui demande :
— Qui es-tu ?
Les oiseaux, au-dessus de ma tête, me répondent. Mais comme toi, je suis incapable de comprendre leurs gazouillis.
Commenter  J’apprécie          50

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
210 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre