AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de Davd


Davd
  15 mai 2012
Un livre-monde mêlant la Fantasy au Steampunk avec une certaine dose de politique (China Mieville est un membre actif du parti trotskiste anglais si je ne m'abuse).
La Nouvelle-Grobuzon est une ville-état, cosmopolite, étrange, superbe et misérable dans laquelle le prolétariat urbain souffre de la crise économique, de la guerre avec la mystérieuse Tesh et s'organise.
C'est l'Angleterre du XIX, les USA du chemin de fer et de la conquête de l'Ouest, le Paris de Napoléon III et de la Commune, le totalitarisme du XXème siècle avec "la Milice", police politique du pouvoir, mâtiné de savoirs thaumaturgiques, de golems et de Lib-recrés, bagnards sadiquement "modifiés".
Mièville fait se rencontrer Marx, J.London, Jules Verne et Tolkien. Ces héros sont faibles, plein de doutes, amoureux, dogmatiques, désenchantés, frondeurs, manipulés et mortels. Rien ne leur sera épargné par Baragouin.
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (3)voir plus