AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de maltese


maltese
  23 juillet 2013
Chacun connaît le smog londonien, cette espèce de brouillard causé par les pollutions et pour lequel le mot lui-même, joli néologisme, fut créé. Bien sûr, me direz-vous, mais ce fameux smog a disparu de la circulation, du moins dans Londres, depuis quelques années déjà !
C'est vrai... Mais, gare à vous (et à la capitale britannique). le Smog n'est pas mort pour autant. Il se cache à Lombres !
Pardon ? Vous ne connaissez pas Lombres. Mais ce livre est là pour réparer cette lacune.
China Miéville, après nous avoir permis d'arpenter les rues de Nouvelle-Crobuzon ou de Besźel et d'Ul Qoma, nous entraîne cette fois encore dans une ville imaginaire, Lombres, cité parallèle à Londres, inconnue du commun des mortels, puisque ceux-ci n'en connaissent pas les nombreuses et curieuses passerelles qui y mènent.
Et c'est à Lombres que Zanna, la Shwazzy, et Deeba vont se retrouver pour lutter contre les rêves de conquête du Smog et de ses acolytes, autant sur Lombres que sur son pendant bien connu.
Un roman sans temps mort, qui doit beaucoup, et China Miéville ne s'en cache pas dans ses remerciements, au "Neverwhere" de Neil Gaiman, mais aussi à Clive Barker pour le bestiaire improbable, à Lewis Carroll pour le rythme fou qui entraîne le lecteur au sein d'aventures folles...
Mais China Miéville parvient à développer son propre univers, à faire preuve d'une grande originalité et laisse présager, me trompe-je ?, une suite aux aventures de Deeba, d'Hemi, de Caillet...
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus