AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2344003878
Éditeur : Glénat (28/01/2015)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Mihiro est une actrice très connue et célèbre au Japon qui, par le truchement de son roman, fait découvrir au lecteur l'envers du décor du monde des films X. Elle témoigne surtout de sa propre expérience et du choix assumé qu'elle a fait de sa carrière. C'est à Ojiro Makoto, une mangaka s'étant spécialisée dans les œuvres érotiques, que Mihiro a confié le soin d'illustrer sa vie en manga. Et son trait étonne par son aspect semi réaliste quasi photographique. L'ensem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Presence
  13 février 2015
Ce tome contient une histoire complète et indépendante de toute autre. L'éditeur Glénat a choisi de regroupe les 2 tomes du format japonais, en 1 seul tome pour la version française. Il s'agit de l'adaptation en manga, d'un roman (2009) de Mihiro, une actrice de film pornographique. C'est un manga en noir & blanc, dessiné et encré par Makoto Ojiro, avec une lecture en sens japonais.
Ce tome commence par une galerie de 10 photographies en couleurs, ayant pour sujet Mihiro, plus vêtue que sur la couverture, avec une vague connotation érotique dans la mesure où il est possible d'apercevoir ses sous-vêtements. L'histoire commence ensuite, structurée en 11 chapitres.
Hiromi Yamase (1,53m) est une jeune adulte qui dispose de son appartement à Tokyo et qui a une relation régulière avec Ryota. Elle n'en peut plus de son boulot d'hôtesse d'accueil à l'aéroport. Un jour elle est accostée dans la rue par Hidefumi Kannazuki, un découvreur de talent pour l'agence Fact-Prod. Après des hésitations, et contre l'avis de Rika Nakamura sa meilleure amie, elle accepte de poser pour des photographies de nu.
La première séquence montre Hiromi encore enfant déclarant vouloir passer à la télé. La deuxième montre son accostage dans la rue par le rabatteur (euh, pardon, le dénicheur de talent). La troisième montre Komaki (une actrice de film pornographique) en plein travail, en train de tourner son dernier film. La séquence est très crue, avec doigté vaginal, fellation, éjaculation faciale.
Cette séquence est représentée avec les codes graphiques propres aux mangas : pas de représentation des organes génitaux. Pour les sexes masculins, ils sont soit juste détourés, soit représentés en ombre chinoise. le vagin est masqué dans une zone d'ombre. Par contre les giclées de sperme sont représentées avec largesse, et les dessins adoptent les cadrages spécifiques aux films pornographiques, en particulier une forme de dégradation de la femme, soumise, et simple objet sexuel.
À partir de cette scène, le lecteur a pris conscience que Makoto Ojiro représente les différents rapports sexuels, avec ces codes pornographiques, ce qui donne une vision différente des rapports intimes entre elle et Ryoka, comme si ce type d'accouplement est la norme, l'objectif à atteindre dans une relation sexuelle, une performance de type physique.
Cette dessinatrice dessine avec un trait fin et propre sur lui. Elle représente avec soin les différents vêtements (à commencer par l'incontournable habit d'écolière, mais aussi nuisette, sous-vêtements), les façades d'immeubles, les décors du quotidien (cuisine, bar, chambre), et les équipements spécifiques (projecteurs, caméras).
Elle représente les individus avec des visages assez lisses, ce qui leur donne une apparence de très jeunes adultes. Elle exagère ce jeunisme dans quelques scènes chaudes, durant lesquelles Mihiro (le nom d'actrice d'Hiromi Yamase) ressemble carrément à une enfant.
Lorsque le lecteur entreprend la lecture de cet ouvrage, il pense à une biographie dans laquelle Hiromi raconte son chemin de vie d'actrice pornographique. À la lecture, il découvre un récit très rapide à lire (des dialogues concis, des images faciles à lire). L'ambition de passer à la télévision est abordée en 3 pages et elle est tenue pour acquise. le choix de poser nu prend un peu plus de temps, et à partir de là les questionnements sont presque de pure forme.
Dans ce genre de témoignage, le lecteur peut s'attendre à plusieurs choses : une description des individus travaillant dans le milieu du X, des descriptions techniques sur les compétences et méthodes (forme physique, trucs et astuces techniques), ou encore une analyse psychologique (allant du défi rebelle contre les tabous de la société, à la déchéance psychologique et usage de produits psychotropes pour tenir).
En fait il n'y a rien de tout ça. le lecteur découvre un dénicheur de talent lisse et professionnel, attentif à tirer le meilleur d'Hiromi, tout en veillant sur elle pour qu'elle ne craque pas. Les individus travaillant dans le milieu du porno ne sont pas décrits ; il reste juste une impression de malaise vis-à-vis des acteurs masculins dont la représentation dans les films est toujours celle de la domination. Il n'y a pas d'explication sur les modalités concrètes de tournage, les attentes de performance, la préparation physique, ou autre.
Le seul aspect psychologique est la volonté de Mihiro Yamase de réussir, en prenant un nouveau nom (Mihiro) pour se représenter mentalement de manière différente en tant qu'actrice de X.
Ce récit évoque l'image dégradante que les autres auront de Mihiro (son copain, son amie, sa famille, même si on ne voit jamais cette dernière). Il parle de l'incapacité de Ryoka à accepter, encore moins à comprendre la décision de Mihiro. Il parle de Kanako Watanabe (une camarade de classe de Ryoka) prête à salir Mihiro pour pouvoir s'attirer les faveurs de Ryoka.
Le lecteur referme le manga, pas très sûr au final de ce que voulait raconter l'auteure. En en faisant une synthèse, elle a mis en avant sa propre détermination à accepter de se salir (terme employé au cours du récit) pour atteindre son objectif de passer à la télévision. Elle a également parlé du comportement des individus autour d'elle, tous aussi égocentriques et sales. Ryoka pense avec ce qu'il a entre les jambes, sans essayer de comprendre sa copine, la trompant dès que l'occasion s'en présente. Hidefumi Kannazuki ne pense qu'à son chiffre d'affaires, sous des apparences de professionnalisme poli. Komaki (l'ex actrice porno) pense que cette profession est sale. Finalement, Mihiro condamne moralement tout le monde, et même elle-même dans la dernière scène (une vengeance assez énorme).
Le lecteur ressort de cette histoire désorienté. Il n'y a pas trouvé ce à quoi il s'attendait. Il a été confronté à des aspects dérangeants et dégradants de la pornographie (encore aggravée par le jeu malsain avec le tabou sur les mineures). Il n'a rencontré que des personnages (à l'exception partielle de Rika Nakamura, la copine d'Hiromi Yamase) centrés sur eux-mêmes, sans aucun égard pour autrui, dépourvus d'empathie, Mihiro étant elle-même à mettre dans le même panier, avec un dégout d'elle-même qui s'exprime plus ou moins violemment (la scène insoutenable dans les toilettes du bar). Il aura été placé dans la position de voyeur, avec Hiromi une victime consentante, ne semblant jamais tirer aucun bénéfice psychologique de sa progression professionnelle. Il assiste également à 3 punitions sous forme d'humiliation (par exemple Kanako Watanabe finissant elle aussi comme actrice porno), qui expriment à nouveau le pire des sentiments humains.
Sous une couverture aguicheuse, Mihiro parle de la vie d'une actrice pornographique sous des dehors de comédie dramatique, plongeant le lecteur dans une humanité uniquement intéressée par son propre intérêt, sans aucune qualité rédemptrice. Il n'y a pas ni description technique du milieu du X, ni analyse psychologique du personnage principal. En consultant la page wikipedia de Mihiro, le lecteur se rend également compte que cette histoire ne reflète pas le parcours professionnel de cette femme. Pour autant cela reste un récit dérangeant qui met mal à l'aise face au principe même de la pornographie, et de la représentation qu'elle donne de la sexualité.
Le lecteur éprouve l'impression que Mihiro règle ses comptes avec le découvreur de talent qui lui a offert la possibilité d'une carrière dans le milieu du X, avec Komaki qui a organisé la rencontre qui lui a permis de dépasser ses réticences à s'accoupler avec des étrangers, avec tous les hommes qui ne voyaient plus en elle qu'un objet sexuel. Impossible de savoir si tout ce fiel relève plutôt des regrets sur ses choix, ou d'une accusation contre les individus constituant l'industrie de la pornographie. Quoi qu'il en soit, il s'agit d'un récit noir et vindicatif, dans lequel elle s'arrête surtout sur ceux qui l'ont entraînée dans cette carrière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Bouvy
  22 mai 2017
Hiromi Yamase rêve de devenir célèbre. C'est pour cette raison qu'elle vit maintenant à Tokyo, avec son ami. Quand un chasseur de tête lui propose de devenir modèle, elle y voit l'opportunité d'atteindre ses rêves. Elle devient modèle de photos érotiques et très vite, devient populaire. Son agent la piège car il ambitionne qu'elle devienne une star du X. Les conséquences sont lourdes pour son entourage, que ce soit son compagnon, son amie d'enfance ou sa famille. Mais Hiromi a pris sa décision et au mépris de ce que ressentent ses proches, au risque de détruire sa vie, elle poursuit dans sa voie vers la célébrité et le plaisir...
Ce manga est inspiré par l'autobiographie de l'héroïne. Les dessins privilégient la ligne claire. Ils sont assez suggestifs. Les personnages sont très réalistes, les attitudes aussi. Quant au scénario, je le trouve haché, incohérent. Il manque de fluidité. La ligne forte de cette histoire est sans doute qu'elle surligne que le monde de la pornographie n'a rien d'idéaliste. Elle est une forme de dictature qui, si elle peut permettre à des jeunes filles d'atteindre rapidement une forme de célébrité, célébrité, il est vrai, réservée à un public particulier, ne fait pas dans le sentiment mais serait plutôt une nouvelle forme d'esclavagisme. Il met aussi en avant que si, par ce circuit là, les voies de la célébrité ne sont pas "impénétrables", la décision de la jeune femme de poursuivre dans le cinéma pornographique est profondément égoïste et qu'elle ne s'attire pas que des amitiés par son comportement. En plus de son rêve de célébrité, elle a sans doute choisi de faire ce métier car elle manque de formation. Visiblement, vers la fin de l'ouvrage, malgré les dégâts causés à son entourage, Hiromi semble y trouver beaucoup de plaisir à faire ce métier. Elle semble ignorer que cette célébrité ne peut être qu'éphémère, sauf si elle a la chance que d'autres portes ne s'ouvrent après la fin de sa courte carrière. Ce sujet est ignoré dans ce manga de plus de 300 pages, c'est dommage car la fin est abrupt, presque incompréhensible. Cette histoire vous laisse un goût d'inachevé et le résultat final est profondément décevant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
PoisonLady
  16 décembre 2016
[critique initialement rédigée par mes soins pour Manga Sanctuary (voir lien ]
Nude est l'adaptation en manga de l'autobiographie d'Hiromi Yamase, plus connue sous le pseudonyme de Mihiro, une ancienne star du X devenue, entre autres, présentatrice télé. Depuis l'enfance, Hiromi rêvait de devenir célèbre. Sitôt sortie du lycée, elle quitte donc Niigata pour Tokyo, travaillant comme employée à l'aéroport afin de payer ses factures, un job répétitif et inintéressant. Alors, le jour où un agent l'aborde dans la rue pour lui proposer de percer dans le mannequinat, elle n'hésite pas longtemps avant de le rappeler... Mais Hidefumi Kannazuki n'est pas un agent comme les autres: il représente une boîte spécialisé dans les revues érotiques et vidéos pornographiques...
Nude n'est donc pas un hentai, malgré quelques scènes olé-olé vite expédiées. Les lecteurs à la recherche de sexe peuvent sans hésiter passer leur chemin tant cet aspect, pourtant au coeur du livre, s'avère en retrait par rapport à un véritable témoignage sur l'envers du décor de l'industrie du X. Et si les pressions abusives ayant été publiquement évoquées il y a peu n'y figurent pas, Kannazuki étant globalement présenté plutôt sous un bon jour, on y retrouve bien diverses manigances destinées à encourager les jeunes filles à aller toujours plus loin. C'est ainsi qu'Hiromi a pris le nom de Mihiro, au départ simplement pour quelques photos dénudées... pas de quoi fouetter un chat. Mais la demoiselle attire rapidement l'oeil d'un producteur bien décidé à la faire tourner pour lui. A partir de là, l'engrenage s'enclenche, et Hiromi, toujours décidée à réaliser son rêve, cède... de son point de vue, de sa propre volonté. Mais une volonté néanmoins influencée.
Seulement percer dans le milieu du X n'est pas sans conséquences, surtout lorsque l'on vient de la "campagne" ; on ne passe pas inaperçue très longtemps. La carrière de Mihiro ne tarde pas à avoir des conséquences désastreuses sur la vie personnelle d'Hiromi, et à avoir des répercussions sur ses proches...
La fin de Nude s'avère un peu bâclée, vite expédiée, assez confuse, même, mais l'essentiel, à savoir les débuts et l'ascension de l'actrice ainsi que ce que la célébrité lui a coûté, est là.
Graphiquement, c'est plutôt joli: le trait, doux et expressif, met les visages en valeur, et les corps sont représentés de façon relativement réaliste, en accord avec le concept.
Lien : http://www.manga-sanctuary.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BookyMary
  12 mai 2016
Au départ je souhaitais lire l'autobiographie que Mihiro a écrit, le seul problème étant qu'il n'a pas été traduit en anglais ou en français, et étant donné que je ne parle pas japonais, j'ai du me rabattre sur son adaptation en roman graphique...Et je ne pense pas avoir perdu au change, au contraire.
Oui, j'ai dit "roman graphique" et pas "manga" parce que ce livre est clairement la transcription d'un roman en oeuvre graphique, au format manga certes, mais cela reste un roman graphique au final. Après cette petite parenthèse tout à fait inutile, revenons-en à ce que j'ai pensé de ce livre dans sa totalité.
Un très beau travail a été fait sur la forme avec des photos en papier glacé viennent introduire le sujet avec beaucoup de subtilité et un aspect très sensuel qui donne tout de suite le ton de cette oeuvre.
Il y a aussi tout au long du livre une alternance entre des portraits de Mihiro pendant une séance photo, pour bien rappeler que ce que l'on lit, l'héroïne que l'on suit et les faits que l'on découvre sont basés sur la vie d'une femme qui existe réellement.
Mais également, et je crois que c'est une des choses que j'ai le plus appréciée, il y a ce basculement récurrent entre le passé de Hiromi et de comment elle en est arrivé là, et puis le présent de Mihiro qui est devenu l'actrice pornographique la plus célèbre du Japon.
Ensuite sur le fond de l'histoire, il est assez facile de voir ce qui est autobiographique de ce qui est ajouté ou augmenté. J'ai particulièrement aimée le cheminement psychologique de cette jeune femme pour en arrivé à accepter de poser pour des photos érotiques.
Mais aussi du désarroi qu'elle éprouve ensuite lorsqu'elle accepte des propositions de plus en plus "difficiles". le point de non retour qu'elle dépasse est cette détresse que les auteurs nous font ressentir lorsqu'elle se rend compte qu'il n'y aura pas de retour en arrière est déchirant.
J'ai également beaucoup apprécié le soin apporté aux scènes de tournage et aux scènes érotiques en général dans cette histoire qui sont très belle notamment grâce au coup de crayon de Makoto Ojiro qui met constamment en valeur Mihiro...(Suite sur le blog)
Lien : http://bookymary.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Sceneario   04 février 2015
On ne deviendra pas un fan acharné de ce type de carrière, mais cet album a au moins le mérite de s’attarder sur un fantasme narcissique qui a tendance à se propager de plus en plus ! Et de ce point de vue là cela reste une intéressante lecture !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
PresencePresence   13 février 2015
Jusqu'à quel point es-tu prête à te salir pour ça ?
Commenter  J’apprécie          10
PresencePresence   13 février 2015
Ces photographes sont de vrais pros qui savent me mettre en valeur.
Commenter  J’apprécie          00
PresencePresence   13 février 2015
Depuis que je suis toute petite, j'ai envie d'être dans la télé.
Commenter  J’apprécie          00
PresencePresence   13 février 2015
J'ai tout brisé, alors brisez-moi.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : pornographieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle


Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
447 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre