AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Agnès Jarfas (Traducteur)Suzanne Canard (Traducteur)
EAN : 9782878582444
245 pages
Éditeur : Viviane Hamy (01/06/2007)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 19 notes)
Résumé :

Le Parapluie de Saint-Pierre se situe à mi-chemin entre roman et conte; en dépit du temps qui a passé, il n'a rien perdu de son pouvoir : par sa pseudo-naïveté, sa construction en spirale, la fin renouant avec le début, il nous conquiert en nous restituant notre capacité d'émerveillement. A la fin du siècle dernier, Glogova, un misérable village au fin fond de la Slovaquie vient d'hériter d'un tout je... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
5Arabella
  16 août 2016
Nous sommes quelque part dans l'empire des Habsbourg au XIXe siècle. La population est mélangée, on parle hongrois, slovaque et même parfois allemand ou français. Et il s'en passe des choses dans ces villages, dans ces petites villes, dans ces campagnes. Un mystérieux parapluie provoque bien des péripéties : il ferrait des miracles, il aurait même ressuscité un mort. Ou alors il cache peut être le secret d'un immense héritage. Ou il fut l'outil d'un espion habile. Qui peut démêler le vrai du faux, la légende de la réalité, la vérité du mensonge ?
Un livre dont la lecture est tout simplement jubilatoire. C'est drôle, léger, charmant, sans jamais tomber dans la facilité. Les personnages sont croqués avec leurs petits et grands défauts, sans que l'auteur ne se départisse d'une bienveillance qui, même si elle peut être moqueuse ne l'est jamais gratuitement ni ne se transforme en méchanceté. Et les faits s'enchaînent d'une façon quasi parfaite, la poursuite du parapluie est une merveille, on suit les pérégrinations de l'objet de toutes les convoitises avec un sourire, mais en même temps en ayant envie de voir ce qui va arriver.
Un vrai délice à se réserver les jours de déprime, à lire et à relire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Bunee
  30 mai 2008
Cet auteur assez peu connu hors des frontières hongroises nous offre ici un récit coloré, vivant, "Picaresque" (c'est le mot à la mode en ce moment, c'est au moins la troisième fois que je le lis en une semaine dans les critiques), presque féerique et merveilleux.
S'immerger dans ce livre nécessite au départ un peu d'attention, mais celle-ci est très vite récompensée par un humour omniprésent, une certaine forme de suspens...
Dépaysement et périple dans les contrées hongroises (enfin, hongroises au sens que l'on accordait à ce terme entre 1870 et 1880, c'est à dire avant le traité de Trianon). A l'heure actuelle et selon l'avertissement de l'éditeur, certains des lieux cités se situeraient en Roumanie et en Slovaquie.
Cette histoire est baignée dans l'ambiance des contes, et tout commence dans le merveilleux: après une prière, un parapluie rouge descendu du ciel pour sauver un enfant de la pneumonie. Rapidement emporté par une narration dynamique, le lecteur suit l'itinéraire de ce qui deviendra une relique, fierté de tout une paroisse, étape par étape. On n'échappe pas à la curiosité de savoir jusqu'où et chez qui il va arriver et quel genre de miracle il va opérer.
(...)
http://lelabo.blogspot.com/2007/07/kalman-mikszath-le-parapluie-de-saint.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Explorafiction
  28 mars 2015
Dans le village de Glogova en Hongrie, les habitants attribuent des pouvoirs à une vieille ombrelle rouge. le propriétaire, le curé du village, ne peut plus célébrer un mariage, même par temps ensoleillé, sans ouvrir le parapluie au-dessus des futurs mariés.
Kálmán Mikszáth est un auteur du 19ème siècle renommé en Hongrie . Né dans un village à la campagne, il s'amuse à en dépeindre ses habitants, avec parfois un brin de moquerie mais surtout avec beaucoup d'humour. Comme j'adore l'absurde, le point de départ de cette histoire, autour d'un vieux parapluie à qui on attribue des pouvoirs magiques, m'a beaucoup plu et je n'ai pas été déçue. La traduction resitue bien le texte dans son époque, avec des tournures parfois désuètes, et nous plonge en deux, trois mouvements au 19e près de l'âtre d'une maison paysanne. Les cloches résonnent et on imagine la société locale se diriger vers l'église pour écouter le sermon du curé.
L'auteur dépeint assez peu la campagne, le village et les paysages. Ce qui l'intéresse, ce sont les gens, leurs désirs et leur folie. Il décrit rapidement les personnages, le décor et 1, 2, 3, à chaque début de scène le rideau s'ouvre sur des comédiens. L'écrivain utilise énormément de dialogues qu'il entrecoupe par des descriptions des réactions des personnages : « avec une moue de dédain » ou encore « il exultait ». Il rend ainsi le récit vivant avec des portraits souvent drôles et de qualité. Il en profite pour raconter la naissance d'une légende et les « on dit » autour d'un objet banal que symbolise le parapluie. le roman prend un peu la forme d'un conte avec ses expressions et son vocabulaire un peu démodé.
J'ai donc passé un bon moment dans ce périple à travers les campagnes hongroises, très sympa !
Lien : https://explorafiction.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
YvPol
  26 novembre 2010
Passé un temps d'adaptation à l'écriture du 19ème -il y a longtemps que je n'ai pas lu de livres de cette époque-, aux noms des personnages et des lieux encore plus imprononçables que ceux des polars nordiques -c'est peu dire !- l'histoire se révèle plaisante, et drôle. A partir d'un fait improbable : un parapluie miraculeux vénéré et déifié par toute une population, l'auteur construit un conte malicieux. Il brosse des portraits des bourgeois, des paysans, des curés, des riches, des pauvres. Certains, les nantis surtout, en prennent pour leur grade, entre opportunisme, attrait pour le gain facile (si possible au détriment des autres), accès aux charges les plus enviables -tiens, tiens, tiens, ça me rappelle quelques personnes dont on parle assidûment en ce moment, entre cigares gratuits, appartement(s) de fonction, salaires à peine mérités pour des travaux même pas utiles, conflits d'intérêts entre mari et femme ; ça ne vous dis rien ?
Lien : http://lyvres.over-blog.com/..
Commenter  J’apprécie          10
silouanne
  16 janvier 2014
Un petit bijou, ce parapluie est une antidote à toutes les crises de mélancolie.
On a le sourire aux lèvres dès les premières lignes.
Commenter  J’apprécie          10


autres livres classés : littérature hongroiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Kalman Mikszath (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Familles en littérature

Quel est le titre de ce roman noir de Benoit Séverac?

Au nom du fils
Histoire du fils
Tuer le fils
La part du fils
Un fils parfait

12 questions
319 lecteurs ont répondu
Thèmes : littératureCréer un quiz sur ce livre