AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Chronique des Terres d'Eschizath, tome 1 : Les fragme.. (38)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
bulle39
  07 juillet 2018
Je remercie tout d'abord l'auteur pour sa confiance en me proposant de découvrir son roman en service presse.

Je ne suis pas une grande lectrice de fantasy médiéval, mais c'est toujours enrichissant de découvrir d'autres univers, et celui proposé par Brice Milan a été agréablement intéressant.

Une quête épique dans laquelle s'entrecroisent des relations fraternelles qui s'opposent et quelques personnages à la personnalité complexe.
Ceux que j'ai préféré ? sans hésiter Oriana et Horst. Forts tempéraments et faisant preuve de courage, ils sont déterminés et portent bien le récit.
Concernant Alceste, je n'ai pas trouvé qu'en tant qu'Elu, il se détachait du reste des personnages par sa personnalité et je n'ai pas eu l'impression qu'il était au centre du roman, néanmoins la découverte de ses pouvoirs le pousse à agir et à protéger ses compagnons.
Ce n'est pas le cas de Morgaste, qui se démarque par une personnalité atypique et complexe, c'est un protagoniste intéressant qui mène une lutte contre un mal qui le ronge. On ne sait pas encore tout de lui, il renferme bien des mystères à découvrir.
Les autres personnages ne sont pas en reste (entre autres Ulva et son frère), d'autant plus qu'on découvre au fur et mesure les liens familiaux qui les unissent.

Il m'a manqué quelques informations sur le pouvoir des fragments, notamment lors de la transformation d'Annabelle, je n'ai pas su suivre les nombreux éléments s'enchaînant à ce moment là.

Un récit prenant donc, la plume dynamique de l'auteur nous entraîne dans une quête semée d'embuches, les fragments perdus, sources de magie et de convoitise, emmèneront nos compagnons dans une aventure épique.
Point que j'ai apprécié, le vocabulaire riche et soigné qui contribue d'une part à avoir un texte de qualité et d'autre part à nous immerger facilement dans cet univers grâce à des descriptions détaillées sans toutefois être trop imposantes.
Merci beaucoup !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Yumiko
  17 décembre 2017
Après ma lecture de "La belle assise", j'avais hâte de retrouver le style passionnant de l'auteur dans un autre genre littéraire. Comme la première fois, je me suis régalée de bout en bout! Sa plume nous envoûte et nous emmène dans un univers intéressant à découvrir, servi par des personnages hauts en couleur et qui nous font vibrer.

Ce premier tome est très bien construit et met en place tout l'univers. Nous entrons sans difficulté dans l'intrigue, ce qui nous permet de plonger immédiatement dans les événements qui nous sont présentés. Il faut dire que notre groupe est inattendu, attachant et composé de personnages qui sont passionnants à découvrir, aussi nous nous inquiétons pour eux et nous frissonnons à chaque scène un peu tendue.

Je pense que la suite va nous réserver encore bien des péripéties et des retournements de situation. Ce tome en est déjà rempli, ce qui amène un excellent rythme au récit et nous donne envie d'en apprendre toujours plus. Les chapitres s'enchaînent rapidement et la fin nous pousse à vouloir savoir ce qui va se passer ensuite.

En bref, ce premier tome nous permet de découvrir un nouvel univers et des personnages passionnants à suivre. Vivement la suite!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
AlexandraLFC
  26 juin 2019
Fuyez tant que vous le pouvez ! Espélia, capitale des Terres d'Eschizath est assiégée par Morgaste aussi appelé le Prince Noir. Loin des vilains de Disney, c'est un véritable méchant que nous voyons ici. Non seulement, il détient des pouvoirs magiques mais il n'hésite pas à tuer quiconque se mettra en travers de son chemin. Si en apparence, il semble vouloir conquérir le monde c'est aussi un être avide de pouvoir qui recherche des fragments stellaires pour devenir encore supérieur. Rongé par la folie et la douleur, que nous réserve Morgaste par la suite ?

Nous suivons également un groupe de trois messagers dont la quête est simple mais pleine de dangers. Leur but est d'aller quérir de l'aide auprès du pays voisin. Nous faisons donc la connaissance d'Alceste, jeune homme qui mène une vie banale et se retrouve malgré lui dans cette expédition. Oriana attire bien des convoitises par sa beauté mais c'est aussi une voleuse et une funambule de haut niveau. Ne vous fiez pas à son joli minois. Enfin, ce trio ne serait rien sans Horst, guerrier et sergent des gardes de l'Ordre. Il est le seul à savoir chasser et manier les armes. Chacun des héros a une personnalité qui se dessine et se complète au fur et à mesure du récit. Tous trois sont attachants même si j'ai un peu moins accroché avec Alceste.

Très vite, nos aventuriers vont de déconvenues en déconvenues. Les obstacles se multiplient mais le temps presse. Heureusement (ou pas), d'autres protagonistes viennent se greffer au récit. Sont-ils tous honnêtes et bienveillants ?

J'ai apprécié que l'auteur donne un tableau qui récapitule l'ensemble des personnages principaux. de plus, ceux-ci sont introduits petit à petit et des rappels sont souvent faits concernant les différents liens qui peuvent exister entre eux. On n'est jamais perdu sur le rôle de chacun. En revanche, un petit arbre généalogique ne serait pas de refus pour la suite.

De tous, j'ai adoré Ulva, la Meneuse de loups. C'est une mère et un guide pour beaucoup de monde mais elle dégage aussi un charisme et une aura incroyable. Entre ses dons de guérisseuse et le fait qu'elle ait comme compagnie un lynx et des loups, j'étais charmée par cette femme.

La petite Annabelle est un autre personnage marquant pour moi. Même si elle survient plus tardivement dans le récit, je l'ai tout de suite aimée. Elle possède une clairvoyance et une maturité pour son jeune âge qui sont troublants. Elle est pleine d'amour et de gentillesse. Mais l'auteur lui a réservé une place de choix. Plus j'en apprenais, plus je voulais obtenir des informations.

Les autres protagonistes, gentils ou méchants, ne sont pas non plus en reste. Ils sont tous intéressants et chacun a une personnalité qui lui est propre. Merci à l'auteur d'avoir imaginé de nombreuses femmes fortes dans ce récit. Il n'y a pas que des demoiselles en détresse, même une petite servante peut sortir les griffes et changer son destin. En revanche, j'ai relevé une certaine redondance de la gente masculine envers Oriana, qui n'existe pas envers les autres femmes du récit, et qui m'a lassée.

Le livre se décompose en trois parties avec des chapitres assez courts. Si on tient compte de l'action qui est toujours présente, il est difficile de s'ennuyer dans ce récit. Comme dit l'auteur c'est « une histoire menée au pas de course ». de plus, de nombreux rebondissements viennent s'ajouter pour garantir une histoire explosive et passionnante. Entre trahisons, enlèvements, combats, on ne voit pas le temps passer.

J'ai parfois trouvé que cela allait même un peu trop vite à mon goût. Certaines scènes sont terminées en quelques lignes. J'aurais aimé pouvoir mieux imaginer le monde dans lequel se déroule l'histoire ou que certains épisodes soient mieux décrits ou plus travaillés.

L'écriture de l'auteur est fluide. On sent que sa plume s'améliore au fur et à mesure du livre. Si j'ai trouvé quelques maladresses dans les dialogues au départ, cela s'est vite estompé. Il ne laisse rien au hasard, chaque petit détail peut avoir son importance.

Ce roman conviendra parfaitement aux débutants en Fantasy puisque l'auteur ne se perd pas dans des descriptions multiples et longues. Il va à l'essentiel et nous dit uniquement ce qui nous est nécessaire pour comprendre l'histoire et les personnages. Les protagonistes ne sont pas trop nombreux comme cela peut être le cas dans ce genre littéraire.

J'ai passé un agréable moment de lecture et je lirai la suite avec grand plaisir !
Lien : https://alexlovebooks.home.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
pam54
  13 août 2017
La capitale des Terres d'Eschizath est menacée par Morgaste un sinistre individu également connu sous le nom de Prince Noir. Leur ultime espoir est d'aller demander de l'aide au royaume voisin.
Cette périlleuse mission est alors confiée à un groupe de trois messagers. Nous partons donc à l'aventure accompagnés de Alceste, un jeune orphelin, Oriana, une jeune femme indomptable et Horst, un combattant redoutable.
Morgaste les pourchassera sans relâche afin de retrouver un mystérieux fragment de pierre.

Une carte des différents royaumes des Terres d'Eschizath serait un petit plus vraiment appréciable pour mieux appréhender cet univers.

Ce premier tome, Les Fragments Perdus, se présente en trois parties, elles-mêmes divisées en nombreux chapitres.
Ces chapitres assez courts permettent de garder un rythme soutenu.
J'aime l'idée du prologue et de l'épilogue dans un roman. Ici Brice Milan nous en dit juste assez pour assouvir et alimenter en même temps notre curiosité.

Les personnages sont nombreux et tous aussi intéressants les uns que les autres.
Au début du livre on en trouve la liste pour s'y retrouver mais personnellement elle ne m'a pas du tout servi car tout est très bien expliqué au cours du récit.

Il y a tout d'abord Alceste, un jeune orphelin un peu perdu, qui sans le vouloir se retrouve embarqué au coeur de la bataille. Bien des épreuves l'attendent. Malheureusement je n'ai pas du tout réussi à m'identifier à lui, ni même à l'apprécier. Je l'ai trouvé un peu ennuyeux et agaçant dans ce premier tome. Mais je pense que c'est un personnage qui sera amené à évoluer dans les prochains tomes. On peut donc s'attendre à de belles surprises par la suite.

Puis nous faisons la connaissance d'Oriana, une jeune fille que la vie n'a pas épargnée. Elle porte sa tristesse et son fardeau à bout de bras mais c'est une battante. Elle se relève après chaque chute et reprend sa route avec encore plus de détermination. Elle est un peu le catalyseur de cette aventure, elle y insuffle toute son énergie. L'auteur ne l'épargne pas et joue cruellement avec elle.

On trouve également Horst, mon personnage coup de coeur. Il est un véritable atout dans ce roman. Au début il nous apparaît comme un combattant hors-pair, un peu rustre, pour qui la réussite de la mission passe avant tout le reste. Puis, on découvre petit à petit d'autres facettes de sa personnalité. C'est un meneur, autour duquel gravitent les autres.

On ne peut pas parler des personnages sans évoquer Morgaste. Malgré toute sa noirceur, cet homme m'intrigue au plus haut point. Etrangement j'ai envie d'en apprendre davantage sur lui. Comment et pourquoi a-t-il basculé du côté sombre ? Qui est-il réellement et surtout quelle est cette chose qui le ronge ?

Brice Milan tient le lecteur en haleine tout au long de son roman. Les personnages n'ont pas de répit. Il y a de nombreux rebondissements, des revirements de situation, des révélations inattendues et de multiples trahisons. Mais justement, à plusieurs reprises j'ai été déconcertée par cette avalanche d'intrigues. Je ne savais plus où donner de la tête et tout devenait confus.
Toutefois le style de l'auteur est très agréable à lire, sa plume est fluide et percutante. On ne voit pas les pages défiler tellement l'histoire est prenante. L'univers que Brice Milan a créé est un vrai régal, malgré l'omniprésence de l'action l'auteur n'oublie pas ses personnages, il les laisse se dévoiler au fur et à mesure.

J'ai hâte de connaître la suite des Fragments Perdus pour retrouver Alceste, Oriana et Horst dans leur combat contre le mal.
Je recommande cette lecture aux fans de fantasy, vous ne serez pas déçus !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Caran
  02 mars 2020
Avant de commencer cette chronique, je tiens à reconnaître que j'ai passé un moment agréable en compagnie de cette histoire. Tout d'abord, ce qui joue beaucoup, c'est qu'elle est classée au sein de la fantasy et comme je suis un mordu de ce genre, je fus très content. Pourquoi ? Parce que c'est ma première fantasy de l'année. Normalement, si ma mémoire est bonne, d'autres vont suivre et d'ailleurs, la prochaine lecture en sera une. Autant dire que je suis encore parti pour me régaler. Néanmoins, j'ai le souci de vouloir me montrer le plus objectif possible afin de conserver mon intégralité et d'aider l'auteur à corriger certaines fautes. Bien sûr, et je tiens à le rassurer, j'ai trouvé plusieurs points positifs au sein de cette lecture. Enfin, avant d'attaquer mes fameuses listes, je dois féliciter l'auteur d'avoir créer un personnage qui a su attirer toute mon attention : Ulva. Cette dernière fera l'objet d'un gros point positif à elle toute seule.

Points négatifs :

- J'ai repéré un mécanisme scénaristique qui va constituer, et je le regrette, un très gros point noir. Ce défaut se répète dans deux genres de situations et c'est pour cette raison que je vais prendre le temps de bien les expliquer. Tout d'abord, lorsque nos héros principaux décident de se diviser pour mener à bien leur mission, ils se retrouvent assez souvent en difficulté puisque leur route croise celle de l'ennemi. - Jusqu'à présent, aucun souci. Là où ça coince, c'est qu'ils sont toujours sortis d'affaire par l'intervention d'une tierce personne voir plus. Une fois, je veux bien. Deux fois, pourquoi pas et à partir de trois fois… Non, j'y vois une belle facilité mais quand cela dépasse ce nombre, là, non, je ne suis pas client. Comme annoncé, ce mécanisme se répète dans un autre cas de figure. Tout au long de cette histoire, l'auteur nous invite à faire la connaissance d'un traître. le problème étant qu'il n'est pas seul mais plusieurs donc, là encore, le mécanisme se répète. Une fois, pas de soucis. Deux fois, oui, l'histoire se passe en temps de guerre donc, les coups bas sont légions. Trois fois, faut faire attention et dès que ce cas de figure se présente au-delà de ce chiffre, non, je grince des dents. J'espère que ce défaut a été corrigé pour les tomes suivants.
- Oriana. Ce n'est pas le personnage dans son intégralité qui me pose souci, fort heureusement. C'est son comportement suite à l'enfer qu'elle a pu vivre avec son père et plus tard, avec un certain ennemi. Là, je vais parler en connaissance de cause car je partage ce point commun avec cette jeune femme. Qu'elle s'entiche d'un garçon de son âge, pas de problèmes, c'est normal. L'amour ne prévient pas et lorsque nous sommes victimes d'un aussi beau sentiment, il arrive qu'on fasse des efforts pour surpasser nos traumatismes afin de s'offrir un avenir radieux. Néanmoins, lorsqu'elle devient le joie de l'agent maléfique et que cette dernière arrive à s'en sortir, je regrette qu'elle saute aussi facilement dans les bras de celui qui fait battre son coeur. En revivant une telle situation, un certain traumatisme aurait dû faire surface, l'obligeant à garder une certaine distance avec la gente masculine, même si Alceste ne lui a jamais témoigné de gestes déplacés, bien au contraire. En lui faisant vivre une tel retour en arrière, un nouveau rebondissement aurait pu se présenter, offrant de la difficulté au passage. Oriana y a aurait gagné en profondeur et je pense que les lecteurs auraient été plus nombreux à la soutenir et à l'encourager sur sa quête du bonheur.
- Enfin, je dénote aussi un rythme très rapide lors de la première partie de cette histoire. Souvent, j'avais envie de souffler un peu mais la cadence ne m'en laissait guère le temps. Peut-être parce que ce roman est fort riche en rebondissement. Par contre, et encore heureux que l'histoire soit divisée en deux parties car la seconde offre un rythme plus lent et là, oui, je suis client.

Points positifs :

- Tout d'abord, la taille aléatoire des chapitres.
- La liste des personnages présents au début du roman. Mine de rien, elle aide beaucoup à s'y retrouver car je confondais deux personnages qui, pourtant, oeuvraient dans les camps opposés.
- La couverture, elle est magnifique et plusieurs de mes contacts sont tombés sous son charme.
- La plume de l'auteur. Il est clair que la fantasy est un domaine dans lequel il excelle. le vocabulaire est riche, la tournure des phrases est excellente, tout glisse correctement, parfait.
- le travail de correction et donc, une félicitation aux nombreuses personnes qui ont prêté main forte à Brice. Pas une seule faute de trouver et ça, c'est très rare. Continuez comme ça s'il vous plaît car une telle qualité, j'en veux tous les jours.
- Enfin, ma chère Ulva. Cette femme possède un charisme de malade et moi qui suis dingue des femmes fortes, je ne pouvais faire autrement que de tomber amoureux de cet être. D'ailleurs, il serait intéressant de lui consacrer un hors série et comme son passé n'a pas été très exploré lors de ce premier tome, il y a matière à écrire une telle belle histoire. de plus, cette femme n'a pas un passé facile non plus donc ouais, un tome juste pour elle, j'y vois là un très beau projet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Maddy96
  24 février 2020
La couverture me plaît bien, on y retrouve en premier plan Alceste, derrière lui, Oriana et Horst. En dernier plan est plus haut, Morgaste, l'antagoniste, domine tout le monde. Au premier coup d'oeil, on peut comprendre qu'il s'agit d'un univers de magie grâce à lueur qui s'échappe de la main d'Alceste. J'aime bien aussi le clin d'oeil à la voie lactée en fond, car sans elle, il n'y aurait pas vraiment eu d'histoire.

Le résumé est court et fait mention des points les plus importants, en quel période de l'année ça se passe (Oui, donc si quelqu'un s'attend à des palmiers et du sable fin vous y êtes pas du tout!!) Il y a une petite présentation des trois héros principaux ainsi que les différents lieux qu'ils vont devoir traverser. "Le début d'une saga menée au pas de course" est la phrase la plus juste pour parler de l'histoire. (J'y reviens tout à l'heure).

Personnellement je trouve que Brice a une jolie plume, surtout au niveau des descriptions des lieux et des combats. Il utilise des mots beaux.

Au niveau de la trame, l'idée des fragments de météorite, j'ai trouvé ça bien. Ça change d'autres écrits de magie, là, on a une explication de pourquoi on l'utilise et de comment elle est arrivée sur Terre. le côté médiévale donne un charme au récit. L'histoire d'amour de la reine m'a serré le coeur. En lisant, on ne peut pas s'ennuyer, car elle saute d'actions en actions, et il y a des liens entre les personnages qui sont cachés. Il y a juste un truc qui m'a fait sourire, lors de la tentative d'empoisonnement, peut-être donner un nom au poison, car certains sont inodores et que je sais pas ce que sent un poison.

Passons aux personnages... L'idée de mettre la liste en début de livre, je trouve ça mitigé. D'un côté, c'est bien on rentre directement dans l'ambiance avec les personnages, on découvre leur identité, et de l'autre c'est limite de bourrage de crâne. (Mais ceci est au choix de l'auteur.) J'ai eu beaucoup de mal à identifié les personnages et à les reconnaître et ce même avec la liste au début. Malgré le fait d'avoir des personnages avec un passé et qu'on sait destinée à un grand dessein, l'histoire autour se déroule tellement rapidement qu'on a pas le temps de les connaître plus que ça. Et c'est dommage, et au bout d'un moment comme lorsqu'Ulva se retrouve dans la grotte et qu'on pourrait croire qu'elle meurt, je me suis dit... Ben voilà, un de moins! (Ça m'a fait ni chaud, ni froid... et je pense que ce n'était pas le ressenti recherché par l'auteur). Autre chose, on sent que les personnages se rapprochent, mais on ne sait pas combien de temps ça fait qu'ils ont pris la route ensemble, ni comment ils ont évolué surtout entre Alceste et Oriana dont la relation au début était conflictuelle. Cependant, au début de la partie 2, j'ai eu l'impression d'une amélioration, avec quelques descriptions et qu'il est un peu de répit avant de nouvelles actions.

Donc, les points positifs de cette histoire sont la jolie plume de l'autre, l'actions et les liens à découvrir entre les personnages.

Les bémols, les choses vont très rapidement (voire trop), entre les actions, les révélations et les relations entre les personnage, le lecture n'arrive pas à tout intégrer en même temps.
Lien : http://les-lectures-de-raksh..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
fredserre
  28 août 2019
Bienvenue dans la Fantasy avec cet opus de Brice Milan « Les fragments perdus ». On imagine que le premier tome intitulé « Chronique des terres d'Eschizath » sera suivi d'autres, eux-aussi riches en aventures et en rebondissements. Il faut saluer la rigueur du scénario qui parvient à tenir en haleine le lecteur. Simple, chronologique et efficace, Brice Milan nous emmène dans un monde où les intrigues, complots et batailles s'enchaînent à un rythme effréné. On sent que l'auteur est souvent hésitant entre l'envie d'adopter un univers de Fantasy classique et celle d'en privilégier un autre plus réaliste et historique. On ne peut s'empêcher de constater les références à l'ordre du temple, à la guerre de cent ans ou bien à la stratégie militaire romaine. Les chapitres sont courts et soutiennent un rythme rapide même si parfois on aurait aimé moins de frénésie et de rapidité dans les évènements au détriment de plus de développement car en Fantasy il faut prendre son temps. Les parties sont également traitées et bien équilibrées avec peut-être un avantage pour la troisième que j'ai appréciée plus substantielle. L'intrigue très réaliste diffère de la Fantasy en général par le choix d'expliquer le peu de magie grâce à un incident cosmique. Cette volonté de l'auteur, un peu frustrante je l'avoue concernant les possibilités d'évolutions fantastiques, a néanmoins le mérite d'être à la fois rationnelle et originale. L'ambiance médiévale est bien présente. Les scènes sont plutôt bien décrites avec une mention spéciale pour la sombre bataille et la traversée de la montagne. Je pense d'ailleurs qu'il n'est pas nécessaire d'écrire un titre pour chaque chapitre, cette démarche concernant le plan préalable de l'écrivain et pas les lecteurs. Les dialogues sont de bonne facture avec un bémol cependant lorsqu'il s'agit de la ponctuation exclamative abusive. Les échanges entre les personnages sont nombreux et la psychologie des caractères assez présente malgré un protagoniste un peu perdu. L'auteur a choisi un prénom féminin grec et a certainement une raison que l'on découvrira peut-être dans le prochain tome. On sent poindre un style naissant entre les incertitudes d'un subjonctif imparfait irrégulier et une conjugaison des temps hasardeuse. J'ai trouvé l'ouvrage agréable à lire malgré quelques confusions entre les personnages qui tiennent à l'intrication des différents niveaux dans le même chapitre. On est séduit par la tension qui se dégage au travers de l'intrigue avec de belles descriptions de paysages. Les enjeux relationnels sont primordiaux entre les personnages avec parfois des maladresses entre le discours direct et indirect. La lecture s'achève sur un final épique et un épilogue intéressant. de l'aventure il y en a, des batailles sanglantes aussi ; ami lecteur tu n'as plus qu'à le lire.
Lien : https://simplement.pro/u/serre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
AuroreKarelle
  24 avril 2019
J'ai lu ce livre dans le cadre d'un service presse et je remercie Simplement Pro et l'auteur, Brice Milan, pour leur confiance.

Tous les ingrédients pour une bonne fantasy sont réunis: Action, quête, rebondissements, amitié, alliance et trahison. Ce livre se décline en trois parties et j'ai apprécié que les chapitres soient assez courts, car j'ai trouvé que cela donnait le bon tempo pour la lecture et l'immersion dans l'histoire.

Dans ce livre, nous découvrons les Terres d'Eschizath dont la capitale « Espélia » est assiégée par le Prince Noir Morgaste, un homme abjecte, avide de pouvoir et rongé par la folie. Pris de cours, les représentants de la cité envoient trois messagers quérir de l'aide.

C'est ainsi que nos trois héros, Alceste, un jeune homme quelconque, Orianna, une voleuse hors-pair et Horst, guerrier partent pour un long périple. Très vite, les ennuis les rattrapent et nos héros vont de découvertes en découvertes.

Ce premier opus est très bien dosé entre action, danger et rebondissements qui nous happent. Impossible de lâcher le livre, on en veut plus! Nous ne sommes pas déçus car les découvertes, échecs, rencontres fortuites et autres bouleversements se multiplient. J'ai adoré le savant mélange entre les échecs que nos héros rencontrent et leurs façons de rebondir pour repartir de l'avant et venir à bout de leur mission coûte que coûte. J'ai aimé la relation qui se noue entre les protagonistes, d'abord de parfaits étrangers,
puis des alliés et enfin des amis, une famille.

Côté personnages, on n'est pas déçus, ils sont nombreux et tous très intéressants. On les aime ou les déteste mais une chose est sûre, ils ne vous laissent pas indifférents !

J'ai adoré le personnage d'Ulva, mystérieuse, forte, liée à la nature et qui semble en savoir long sur leur ennemi, mais aussi sur eux et leur futur.

Alceste et Orianna sont assez mystérieux dans le sens où on se demande si leur intégration dans cette mission est bien le fruit du hasard. Ne serait-il pas plus qu'on veut bien nous le faire croire? Toutefois, j'ai trouvé qu'Alceste était un peu effacé face aux deux caractères forts d'Orianna et Horst, il fait un peu fragile comme héros. Horst est bienveillant à leurs égards et il n'abandonne jamais, il m'a beaucoup touchée. Orianna a un caractère bien trempé et j'ai aimé découvrir au fil de l'aventure son histoire et son évolution.

« Son plus redoutable ennemi, le temps, distribuait telle une aumône les jours…»

Morgaste, notre grand méchant, intrigue autant qu'il énerve. C'est un personnage que j'ai adoré détesté. Rongé par la folie, avide de pouvoir, sanguinaire, rien ne semble pouvoir l'arrêter.

L'apparition d'Annabelle, une jeune enfant, m'a d'abord laissée perplexe. Je ne voyais pas vraiment son utilité dans l'histoire, si ce n'est le lien qu'elle fédérait entre bon nombre de personnages.
Encore une fois, l'auteur a su me surprendre et j'ai adoré le rôle d'Annabelle dans l'histoire.

J'ai vraiment aimé tous les personnages que l'on a croisés à l'exception de trois :

Othe Monclart, membre du conseil des Trente qui administre les Terres d'Eschizath, c'est un personnage manipulateur et arrogant qui vendrait père et mère si ça pouvait lui servir.

Ensuite, il y a Coldric, coulé dans le même moule et enfin Gunnolf, ce qu'il y a de pire dans le genre humain.

« En revanche, Othe Monclart est un noble ambitieux, prêt à tout pour conserver sa haute fonction. J'ai pu m'en rendre compte, l'ayant côtoyé jadis à la Marche du Sud, alors qu'il occupait le poste de margrave. Il ne cessait de répéter qu'une telle affectation n'était pas digne de sa stature.»

J'ai vraiment hâte d'en savoir plus sur Annabelle et sur tous les autres personnages, impatiente de les retrouver pour la suite de leurs aventures, car sur les Terres d'Eschizath et au Royaume d'Hisles, rien n'est jamais totalement acquis.

L'auteur a habilement tissé une toile entre les personnages et nous allons de surprises en surprises au fil des pages. J'ai beaucoup apprécié les différents paysages décrit.
J'espère découvrir plus d'informations sur le fragment dans le tome 2!


Lien : https://passionlivresblogblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Laplumedencre
  13 avril 2019
Brice Milan nous emmène dans un monde parfaitement bien construit et structuré. Ses personnages sont finement travaillés, jusque dans le moindre détail. L'histoire regorge de rebondissements et les détails sont dosés juste comme il faut. L'auteur n'étouffe pas le lecteur sous un amas de descriptions à ne plus en finir. Non, il y a juste ce qu'il faut pour pouvoir suivre l'histoire sans difficultés et vivre les péripéties au même rythme que les protagonistes.
J'ai adoré me plonger dans ce roman, tourner ses pages et croiser les doigts pour que notre trio héroïque s'en sorte et puisse mener à bien sa quête.

Du côté des héros, nous trouvons Horst, mon préféré, car je le trouve bienveillant et sa présence pour les deux plus jeunes est rassurante. Il ne les laisse pas tomber quoiqu'il arrive et s'inquiète toujours pour eux. Ensuite vient Oriana, jeune fille impulsive au caractère bien trempé, à qui la vie n'a fait aucun de cadeaux. Malgré les obstacles qui se dressent sur son chemin, elle ne perd jamais espoir. Elle est un exemple de persévérance pour ses deux comparses. Quant au dernier, Alceste, le véritable héros de l'histoire, j'ai eu un peu de mal à m'attacher à lui. La première rencontre se fait dans une taverne où le jeune garçon est complètement ivre. Enrôlé pour la mission sans vraiment avoir donné son consentement, il m'a donné de prime abord, l'impression de manquer fortement de maturité. Mais au contact de Oriana, il va vite grandir et devenir un jeune homme sympathique, même s'il reste long à la détente.
Et pour finir, le prince Morgaste. Un vrai méchant, super bien travaillé. Celui-là m'a vraiment donné du fil à retorde, car malgré son côté particulièrement tyrannique, je me suis attachée à lui. Et puis, il y a la maladie mystérieuse dont il souffre, qui a réveillé en moi l'infirmière que je suis. J'ai fait des liens, échafaudé des théories, mais sans imageries complémentaires et bilans sang, impossible de poser un diagnostic, même si j'ai ma petite idée sur la question. C'était la parenthèse soignante. Tout ça pour dire que le chef de l'Armée Noire n'est pas un homme que j'ai envie de détester.

En conclusion, c'est un roman que je conseille vivement de lire, car il sort des sentiers battus de la fantasy en nous proposant un monde original et bien travaillé, sans longueurs qui peuvent rapidement lasser le lecteur.

Un grand merci à Brice Milan de m'avoir offert la possibilité de découvrir son univers. Et maintenant, j'ai hâte de me plonger dans le deuxième tome.

Lien : https://laplumedencre.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          23
anniemarmotte
  08 décembre 2018
Le prince Morgaste est un personnage noir qui veut devenir Maître de tout. Pour le contrecarrer, la belle Oriana, le jeune Alceste et le guerrier Horst, qui vont devoir affronter tant de dangers !

Voici un Fantastique qui nous tient parfaitement en haleine. Chaque personnage a son rôle et sa place, ce qui les rend tous intéressants. Ce livre comporte tout ce qui fait un excellent bouquin : des alliances, de la trahison et de la loyauté, des manipulations, la quête de pouvoir et les relations familiales compliquées.

Cette lecture a été pour moi comme de visionner un film, ce que j'aime particulièrement ! Et quand je suis à la fin, et bien je suis restée sans voix … frustrée, mais dans le bon sens … genre… nonnnnnnnnnnnnnnnnnn je veux la suiiiiiiiiiiiiiiiiite !!!!
Commenter  J’apprécie          21


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
1020 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre