AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
147 pages
Auto édition (31/12/2016)
3.83/5   30 notes
Résumé :
Jean-Yves tombe amoureux d'une jeune fille paraplégique, Emma, chaperonnée par sa tante. La mère de Jean-Yves, veuve, s'oppose à sa liaison... À tort ou à raison ?
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
3,83

sur 30 notes
5
7 avis
4
19 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

Jean -Yves Devalière , la trentaine, bien sous tous rapports, célibataire, vit de ses rentes grâce à l'héritage paternel. Seule ombre au tableau les relations conflictuelles avec sa mère. Celle-ci , très autoritaire , régente la vie de son fils, tient les cordons de sa bourse, bref un peu castratrice sur les bords! Alors quand, après sa rencontre avec une jeune et jolie jeune femme en fauteuil roulant , sa mère lui intime l'ordre de ne pas tomber amoureux de cette fille , son sang ne fait qu'un tour et son coeur ne bat plus que pour cette belle assise.... Après quelques pages de romance , le ton change, l'histoire s'accélère , Jean-Yves est toujours aussi amoureux mais commence à s'étonner...

Je n'en dirai pas plus. Une histoire bien ficelée, une succession d'évènements vont venir animer le récit. L'auteur a pris le parti du roman choral. Les 4 personnages principaux s'expriment tour à tour et nous expliquent les tenants et aboutissants... Un regret cependant une fin un peu "bisounours", le conte de fées n'est pas loin .

Un premier roman sans conteste prometteur , une jolie plume . Je remercie vivement Brice Milan pour m'avoir permis de découvrir son premier roman , j'ai hâte de lire le second .

Commenter  J’apprécie          172

Merci à SimPlement et à l'auteur, Brice Milan ,pour l'envoi en service presse de ce bon thriller.Jean-Yves Devalière est un homme oisif et argenté qui ne désespère pas de rencontrer le grand amour.Quand il croise le regard d'une jeune fille infirme ,Emma, il tombe tout de suite follement amoureux.Seulement la mère de Jean-Yves ,un brin castratrice ,ne voit pas les choses de la même manière mais les apparences sont parfois trompeuses.Un bon thriller sans trop d'hémoglobine au dénouement inattendu.

Commenter  J’apprécie          192

C'est avec curiosité que j'ai commencé ce roman et découvert cet auteur. Je dois dire que j'ai rapidement terminé ce livre (du moins quand j'avais le temps de lire), car tout est en place pour nous accrocher et nous empêcher de nous arrêter. L'auteur réussit à nous faire entrer dans une histoire étonnante et pleine de rebondissements qui s'enchaînent rapidement.

Notre héros est un peu un anti-héros et je me suis surprise à avoir quelques pensées négatives à son égard, à comprendre pourquoi il lui arrive tout cela… Il n'est pas vraiment attachant en soi, si ce n'est son amour pour Emma qui est touchant et beau. Pour le reste, il m'a laissée un peu de marbre et j'ai eu envie bien des fois de le secouer et de le faire bouger. Après, les révélations qui lui seront faites ne laissent pas le lecteur indifférent et permettent de mieux le comprendre.

Même si je ne me suis pas vraiment attachée à notre héros, je n'en ai pas moins apprécié et dévoré ce roman, car les mouvements sont constants et le lecteur ne sait jamais à quoi s'attendre. Cela donne envie d'en savoir toujours plus et de connaître le dénouement. Peut-être qu'il est un peu incroyable, mais il permet de finir avec un pied de nez intéressant, de quoi être plus touché par Jean-Yves et permettre de le voir autrement.

En bref, je me suis régalée et je me réjouis de découvrir d'autres romans de l'auteur car son style m'a beaucoup plu.

Commenter  J’apprécie          70

En débutant cette lecture, sincèrement, je n'avais aucune idée de ce que j'allais découvrir mais comme j'aime bien me lancer dans l'inconnu, niveau lecture j'entends, ça a été un bon exercice. Donc quand j'ai eu l'opportunité de lire ce livre je n'ai pas hésité un instant.

Le résumé m'a quelque peu intrigué car, étant court, il ne dévoile que peu de choses hormis une jolie rencontre qui va créer des tensions.

Nous allons en effet assister au véritable coup de foudre de Jean-Yves quand celui-ci croise par hasard une jeune fille paraplégique, Emma, au détour d'un parking de supermarché.

Cette rencontre va lui ouvrir le coeur, les yeux et quelque peu chambouler son quotidien de nanti. Il est carrément subjugué par cette inconnue, elle l'obsède jusque dans ses rêves. Après de nouvelles rencontres inopinées, il va échanger avec elle, apprendre à la connaitre suite à quelques rendez-vous mais toujours sous la surveillance de la tante rigide d'Emma, Armande. Tout se déroule bien pour lui jusqu'au jour où sa mère, plutôt possessive, découvre sa liaison et décide de mettre son grain de sel, elle s'offusque donc de cette situation. Et là tout va s'enchainer…

J'ai vraiment apprécié le déroulement de cette histoire. Elle commence tranquillement puis se dessinent des embrouilles, des contradictions, des complots, des évidences pour finir par un retournement de situation.

Les personnages sont assez atypiques parfois assez bizarres et certains carrément imbuvables !

Bon je dois quand même avouer qu'au départ Jean-Yves m'est apparu pas très sensé, très naïf, à la limite idiot par moment. Il reste enfermé dans sa réalité sans voir les apparences ou les invraisemblances en préférant suivre son coeur plutôt que sa raison. Il est vrai que l'auteur ne l'épargne pas tout au long de l'histoire et il subit énormément d'évènements mais il va évoluer au fil des pages.

Un personnage qui m'est carrément sorti par les yeux c'est Armande. Non seulement elle est antipathique mais c'est aussi une tortionnaire, une manipulatrice. Par moments j'avais envie de rentrer dans le livre pour la gifler !

J'ai beaucoup aimé le changement de cap de l'histoire qui nous plonge dans une atmosphère plus tendue, insidieuse, sournoise. Les fait s'emmêlent pour ne plus nous lâcher et nous attendons de connaitre la fin pour voir si les déboires des protagonistes vont évoluer ou s'arranger.

La façon dont est écrit le livre m'a beaucoup plu. L'auteur donne la parole à chaque personnage à tour de rôle et les fait parler directement en utilisant la première personne. du coup on a l'impression de vivre les actions au même moment qu'eux.

La plume est simple, précise, claire. Il emploie les bons mots, les bons rythmes pour nous tenir en haleine.

Donc pour finir j'ai apprécié cette lecture, même si j'aurais aimé qu'elle soit plus longue et quelques éléments plus détaillés mais c'est tout de même un bon petit thriller.

Commenter  J’apprécie          10

L'avis de mon amie Anne, le résumé succinct et la couverture, plutôt sobre m'avaient tentée, aussi me suis-je trouvée ravie par la proposition de Brice Milan sur Simplement Pro.

Très rapidement, l'on se trouve embarqués sans une aventure assez éloignée de ce que l'on peut s'imaginer au départ.

Le handicap n'est pas le thème central du sujet, comme l'on pourrait le penser à partir de la couverture. Brice Milan nous concocte une intrigue, plutôt bien construite, et nous amène progressivement de son point A à son point B, maintenant le suspens dans un récit narré par plusieurs protagonistes.

Tel le petit Poucet, nous suivons les indices semés par l'auteur en cours de route. de mon point de vue, ils s'assemblent rapidement pour que les doutes s'estompent assez vite, tant les voix d' Emma et d'Armande nous en révèlent un peu trop, un peu trop vite. Cependant il faut reconnaître que je ne m'attendais pas à ce que Brice Milan conserve assez longtemps une carte dans sa manche.

Et c'est là, malgré tout, malgré cette carte maîtresse, où pour moi, le bât blesse. Car à partir de là, bien que je reconnaisse que l'idée est particulièrement originale et inattendue, que l'auteur pêche par excès, et s'empêtre dans quelques incohérences et situations irréalistes et que j'ai peiné à comprendre. Particulièrement le comportement d' Anne-Marie dans un cas très précis. Je ne peux en dévoiler davantage sans spolier l'histoire. Et de ce fait certaines chutes sont un peu confuses.

Pour autant, même si l'on n'éprouve guère de sympathie pour les personnages, y compris pour Jean-Yves, les personnages sont relativement bien campés, particulièrement lui. Néanmoins, je ressors assez déçue qu' il n'ait guère évolué suite à cette aventure. Il reste un doux rêveur, la cible idéale pour d'éventuels manipulateurs. C'est assez pathétique, même si j'imagine que c'était le souhait de l'auteur. de part l'aspect de sa personnalité, avec la compassion qu'éprouve la plupart du temps les individus pour les personnages en handicap, (en dehors de la gêne), son attachement rapide pour la belle assise est crédible, beaucoup moins dans l'autre sens.

Le rythme soutenu rend l'histoire addictive, et j'avoue n'avoir pu lâcher ce roman jusqu'au dénouement. Ce roman étant assez court.

Quant au style, et la plume de l'auteur, dans la majeure partie du roman, est plaisante, plutôt poétique, le vocabulaire recherché. Sauf que, j'ai buté sur certains passages, (en tout début), dans lequel l'auteur s'est emmêlé les pinceaux. Brice Milan a choisi le mode narratif passé lorsqu'il donne la voix à J.Yves, et au présent pour les autres protagonistes, hors quelques verbes sont mal accordés dans quelques paragraphes . Ceci rentre dans l'ordre par la suite, et hormis une phrase assez alambiquée que j'ai du relire 2 fois, l'ensemble est agréable à lire. Eh oui, mon coté béta-lectrice, est encore venu me titiller.

Je remercie l' auteur pour m'avoir permis de lire cette histoire originale qui démarre comme une simple romance guimauve et qui s'avère être un roman bien ficelé se concluant par une fin assez étonnante.


Lien : http://missneferlectures.ekl..
Commenter  J’apprécie          51

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Lorsqu’on est enfermé, le temps semble suspendu. Les bruits de l’extérieur parvenaient étouffés, anormalement lointains. La lumière blafarde de l’ampoule projetait ses ombres indistinctes. Depuis mon emprisonnement, l’impression tenace que plus un siècle ne s’écoulerait m’obsédait. J’en arrivais même à douter de ma propre existence
Commenter  J’apprécie          110
Pour achever de m'agacer, le café avait déjà refroidi : même ce simple plaisir matinal m'était refusé ! Il fallait impérativement que je trouve une solution, sinon j'allais devenir dingue. Cette jeune femme à la motricité réduite m'avait ensorcelé de manière incompréhensible.
A tel point, que parfois, j'imaginais entendre le roulement de sa chaise sur le palier. Elle sonnerait. Je lui ouvrirais et nous reprendrions notre tendre tête-à-tête…
Je délirais ! Je désirais tellement sa présence que j'inventais un scénario idéal.
Commenter  J’apprécie          20
Face à la frénésie consumériste, trouver une place pour se garer relevait de l’exploit et dénicher un chariot équivalait à se mettre en quête du Saint Graal. Finalement, après une recherche laborieuse, je poussai fièrement l’objet de ma convoitise vers l’entrée de ce temple de la consommation, décidé à communier avec mes congénères.
Commenter  J’apprécie          30
Pendant que j'ingurgitais la nourriture, je sentis des yeux qui m'observaient par le judas. Décidément, une attitude digne d'une série télévisée dans un milieu carcéral! La dérision n'empêchait pas l'angoisse de croître, nourrie par l'inquiétude quant à la tournure des évènements. La collation terminée, j'injuriai mes geôliers pour les forcer à réagir. Personne ne se manifesta.
Commenter  J’apprécie          10
En bon mâle célibataire, l’unique motivation qui m’incitait à séjourner dans ce genre d’endroit, hormis ma quête de nourriture, s’appelait gente féminine. En effet, toujours à la recherche de l’âme sœur, j’appréciais le défilé de mode qu’improvisaient toutes ces ménagères. Considérant mon âge, je me limitais à celles de moins de quarante ans, persuadé de dénicher la perle rare.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : thriller romantiqueVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2502 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre