AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2905998644
Éditeur : Claire Lumiere (27/02/2003)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Milarépa - Chants extraordinaires tome 1
Milarépa, le grand yogi du Pays des Neiges, à la fois si profond et si proche de nous, est vrai-semblablement la figure la plus renommée de la spiritualité tibétaine. Une partie de sa célébrité tient certainement à ses chants, dans lesquels il mêle la subtilité de son enseignement à la fraîcheur de la poésie. Ce qu'on ignore le plus souvent, c'est qu'il existait au Tibet plusieurs collections de ces chants, présentant... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
Ledraveur
31 mars 2015
Les “Chants extraordinaires” sont d'une teneur autre sans être vraiment très différents des “Cent mille chants” ; c'est comme un écho d'une même chose avec des consonances en variantes qui résonnent dans l'espace de la Vacuité compassionnelle. le tome 1 comporte une “Introduction” d'une quarantaine de pages, importante donc, explicative, voire habitée d'un souci de la structure “pédagogique bouddhique” à l'adresse des “pratiquants”, postulants ou intéressés, l'ensemble dégageant une atmosphère plus “scolastique”.
Cependant ici le “verbe est haut” plein d'assurance, fait pour convaincre ; Milarépa se confronte à la tradition autochtone de ce moyen-âge très présente, le Bön.
Les “dohas*” sont percutants, limpides, à l'accès parfois délicats tant la profondeur de ce qu'ils expriment, est hors du commun de nos consciences taraudées par le quotidien souvent “pressant” dans nos vies d'Occident et d'ailleurs d'aujourd'hui, si nous n'y prenons pas garde !
-------------
* poèmes mystiques tibétains chantés
Lien : http://camisard.hautetfort.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
LedraveurLedraveur31 mars 2015
— puis encore … :
... « Jalousie envers les supérieurs, compétition avec les pairs,
Cercle d’offrandes offerts pour seul profit,
Charité pratiquée seulement pour la gloire,
Grand spectacle donnés dans la partialité,
Choses nécessaires fournies pour les profits en retour,
De telles choses ont lieu
Chez les pratiquant prétentieux, hypocrites du dharma.

D’autres qui portent la robe jaune
— petite foi et grande haine,
Avec peu de patience et beaucoup de désirs —
Sont distraits toute la journée par les affaires mondaines,
A en être obsédé de l’aube au crépuscule,
Et plongeant la nuit dans la stupeur du sommeil.

Dehors ils portent la robe jaune,
Mais leur maison sont pleines de biens mal acquis
Et leur “ego” résiste à la meule du dharma !

Ne réalisant pas la vraie nature de leur esprit,
De leur bouche se déversent des causeries sur la vacuité
Et en compagnie d’ivrognes ils proclament les secrets
Du dharma du profond véhicule des mantras.

Devant les rangs d’érudits
Ils sont assis comme des pigeons muets,
Mais quand ils enseignent le profond dharma,
Ils passent avec adresse à côté du sujet !

Leur vie entière est gaspillé en bavardages stupides.
Lorsqu’ils voient une jolie femme, ils ont un sourire engageant,
Et non satisfait de leur propres petits compagnons,
Il se précipitent vers les lieux fréquentés par les mondaines.

L’esprit aussi raide qu’un arbre desséché,
Le caractère plus rebelle qu’un champ embroussaillé,
Ils ont une foi plus petite qu’un grain de sésame
Et l’attention dispersée au-delà du Tsang !

S’il y a de quoi manger, ils s’agglutinent autour,
Mais trouvent des excuses pour abandonner leurs tâches religieuses.
Devant vous, ils vous encensent et chantent vos louanges,
Mais lancent des insultes sitôt que vous avez tourné le dos !

De tels compagnons du dharma ayant brisé leurs vœux
Sont cause de renaissance dans les enfers vajra.
C’est pour cela que je suis un yogi errant à l’aventure,
L’esprit s’ébattant dans un pays de béatitude. »
...
p. 141-42
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LedraveurLedraveur31 mars 2015
Milà et les centres de “religion” :

... « Pénétré de la compassion et de la vacuité
Par la maîtrise des trois compilations
Et des préceptes des trois engagements
A la base de tous les enseignements de tous les bouddhas,
Motivé par l’amour et la compassion,
Deviens habile à enseigner et à guider autrui.
Garde la hauteur de vue gérant tes intérêts,
En comparant les tiens à ceux d’autrui.

Puis, faisant le bien de plus en plus,
Faisant le mal de moins en moins,
Observant avec soin la cause et l’effet,
Conservant fermement l’esprit d’Éveil,
Néglige ton propre bien-être
Et agis pour les autres dans tout ce que tu fais.
Une personne qui suit ainsi les enseignements du Bouddha
Donne la chair de poule à qui la voit ou l’entend.

Mais, motivé d’abord par les huit préoccupations mondaines,
Désirant de belles choses dans la vie présente,
On s’érige soi-même en position d’enseignant
Et l’on prend le nom de Lama Rinpoché.
On apprend à célébrer des rituels pour la boisson et la nourriture,
Travaillant dur pour amasser la richesse matérielle.
Tout le monde est ravi — “Quelle merveilleuse psalmodie !” —
On est alors nommé supérieur d’un centre religieux.
Tout le monde s’incline et rend hommage
Quand on reçoit souriant les célébrités et notables.
Mais on ne voudrait pas même voir un affamé !
Affable envers qui donne des mets et des biens,
Sans une offrande on n’est même pas visible.
On s’entoure d’une collection d’imitation de moines
Et, prétextant offrir des festins d’offrandes,
On se distrait des jours durant avec le boire et le manger,
S’attirant des louanges pour “l’immensité du mérite”.

On gaspille sa vie entière sur ce chemin de traverse,
En affaires, usure, exploitation de terres, commerce,
Menés avec combines légales et de la tromperie.

C’est ce filou, cet escroc, totalement engagé
Dans toutes sortes d’actions mauvaises
Qu’on appelle le pilier du centre religieux !

Une fois qu’on est ordonné dans les enseignements du Bouddha,
On doit abandonner l’attachement aux choses matérielles,
Les prendre simplement comme elles viennent,
Et se maintenir fermement dans l’esprit d’Éveil
En s’efforçant de faire le bien des autres.

Mais, après avoir endossé la robe jaune,
Ils font plus de commerce que les laïcs !
De la chance d’avoir cette vie humaine
Que l’on obtient une fois seulement sur cent naissances
Ils font une ancre jetée dans l’océan du samsara !
Un balai pour balayer leur libération !
Un chemin pour les conduire dans les états inférieurs !
Ils le regrettent en mourant, mais qu’y faire !? »
...
p. 138-39-40
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LedraveurLedraveur31 mars 2015
Mais j’ai un dessein avant de mourir.
Telle est mon histoire de yogi ;
Je vais vous donner à présent quelques conseils :

Cherchant à contrôler les événements de cette vie,
Cherchant sans cesse à être “le plus intelligent”,
Dressant toujours des plans pour manipuler votre monde,
Engagés dans des relations sociales répétitives,
Perdus dans des projets d’avenir,
Vous arrivez inconscients à vos années ultimes,
Sans réaliser que votre front est sillonné de rides,
Sans reconnaître que vos cheveux sont devenus blancs,
Sans voir que vos paupières tombent,
Sans admettre l’affaissement de votre bouche et du nez.

Alors même que les envoyés de la mort vous pourchassent,
Vous continuez à chanter et à jouir des plaisirs,
Sans savoir si la vie va durer jusqu’au matin,
Vous continuez à planifier l’avenir prochain.
Sans savoir où la prochaine naissance aura lieu,
Vous continuez à rester satisfaits de vous-même.
Le moment est venu de vous apprêter à mourir.
C’est mon conseil sincère pour vous.
Si son importance vous frappe, commencez votre pratique. » ...
p. 174

---------------
« MILAREPA (Dorjé Gyaltsen) » “Chants extraordinaires”, (traduction - Lama Kunga et Brian Cutillo, tome 1 éd. Claire Lumière © 2003
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LedraveurLedraveur31 mars 2015
...Milà :
« Je m’incline aux pieds du traducteur Marpa,
Homme éminent de Lhobrag
Qui comble les souhaits de ses fidèles ;
Accordez-moi vos bénédictions continuelles.

Grâce à la bonté de mon père-Lama unique
Toutes les apparences furent expérimentés comme esprit,
L’esprit lui-même fut réalisé comme sans fondement, sans racine,
La conscience fut purifiée dans l’état de sagesse,
Le samsara et le nirvana furent connus comme non-duels.

Bouddha et êtres ne sont que des noms :
Ils n’existent pas, dans la réalité.
Non existants, ils apparaissent néanmoins.
L’erreur résulte de l’action ignorante :
Attachés à l’illusion, ce sont des êtres,
Libérés de l’illusion, ce sont des bouddhas.

Eh ma ! Yogis rassemblés ici,
Regardez dans la sphère de l’esprit non né !
Laissez se lever le plaisir du jeu sans fin !
Quand libre d’espoir et de craintes, c’est le résultat.
Pourquoi parler de naissance et de mort ?
Venez à l’état naturel, non modifié !

Vaste plafond céleste,
Soudain percé par une corne de lapin !

Bannière du corps absolu immuable,
Dressée dans la main du fils d’une femme stérile !

Eh ma ! Toutes choses du samsara et du nirvana
N’existent pas, bien qu’elles apparaissent ;
Elles apparaissent, bien qu’elles soient vides. Pourquoi ?

Quand je me suis absorbé un instant
Dans la concentration d’assimilation à l’espace,
Pourquoi ces lamentations insensées ?

Lorsque l’esprit et l’espace sont unis
Par l’union du corps et de l’esprit,
Le corps absolu est révélé
Et les objectifs désirés sont atteints.
Pourquoi être si malheureux pour cela ?

C’est pourquoi vous ne comprenez pas le dharma.
Vous croyez que je vais cesser de faire le bien d’autrui ;
Mais j’ai atteint la condition royale du corps absolu pour moi même
Par la force d’une prière altruiste.
Pour l’accomplissement spontané du bien d’autrui
Par l’union de la vacuité et de la compassion.

Mes deux Corps formels pour le bien des êtres
Réapparaîtront jusqu’à ce que le samsara soit vide,
Flot ininterrompu d’aide pour les êtres,
Comme un joyau accomplissant les souhaits
Ou un arbre des souhaits divinement adoré
Pour ceux qui ont besoin de pratiquer, où qu’ils se trouvent. »
...
p. 168-69
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LedraveurLedraveur31 mars 2015
Milà répond à un yogi :
... « Sais-tu comment cultiver l’esprit ?
Si tu l’ignore, je vais te le dire :
N’essaye pas de manipuler l’esprit ;
N’essaye pas de contrôler de force ton esprit.
Détends-toi comme un petit enfant.
Sois comme un océan sans vagues,
Comme une lampe qui s’éclaire seule,
Comme un cadavre inerte.
Débarrasse l’esprit de l’excès.

Sais-tu comment faire l’expérience ?
Si tu l’ignores, je vais te le dire :
Tout comme la brume est dispersée par la force du soleil
Et n’est dispersée d’aucune autre façon,
La pensée disparaît par la force de la réalisation.
Il n’est pas d’autres moyen de faire disparaître les concepts.
Éprouve-les comme rêve sans fondement.
Éprouve-les comme bulles éphémères.
Éprouve-les comme arc-en-ciel immatériel.
Éprouve-les comme espace indivisible.

Sais-tu comment corriger l’expérience ?
Si tu l’ignores, je vais te le dire :
Même un vent puissant est vide par nature.
Même une grande vague n’est que l’océan même.
Même les gros nuages du sud sont immatériels comme le ciel.
Même l’esprit obtus est naturellement non-né.
Pour mettre l’esprit en mouvement,
Sers-toi des instructions pour fixer la conscience sur les courants.

Si tu es victime du voleur — la pensée —
Sers-toi des instructions pour reconnaître ce voleur.
Si l’esprit se disperse sur les objets,
Emploi l’instruction du vol du corbeau hors du bateau.

Sais-tu comment pratiquer ?
Si tu l’ignores je vais te le dire :
Pratique comme se dresse un grand lion.
Pratique comme le lotus s’élevant de la boue.
Pratique comme l’éléphant en rut.
Pratique comme une sphère de cristal limpide.

Sais-tu comment manifester les résultats ?
Si tu l’ignore je vais te le dire :
Le Corps absolu est manifesté par l’état sans pensées.
Le Corps de jouissance est manifesté par la félicité.
Le Corps d’émanation est manifesté par la clarté.
Le Corps d’essence-même est manifesté par la vacuité primordiale.
Pour les experts en mots il existe trois Corps.
Mais dans le corps absolu n’existe aucune division.

La vue, l’entretien, l’expérience,
La correction, la pratique, les résultats :
Voilà ce qui compose l’expérience du yogi. » ...
p.74-75
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : spiritualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
non
il était Zen
catholique

10 questions
833 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre