AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781090685216
Éditeur : Le muscadier (06/06/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Stelian et sa fille Lulia sont en France depuis peu. Ils arrivent de Roumanie plus précisément des Carpates, le pays de Dracula. Pour Lulia, l'apprentissage de la langue française est un jeu d'enfant : l'école, les amis, les séries télé, tout concourt à lui rendre la tâche facile même si elle garde un accent chantant qui charme son institutrice. Son père, lui, sort peu. Quand il arrive à prononcer trois mots en français, c'est un exploit. Mais il finira par apprivoi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
sandrine57
  08 septembre 2013
Lulia et son père Stelian ont quitté la Roumanie pour s'installer en France sans rien connaitre de la langue de Molière. Si la fillette s'intègre très vite grâce à l'école, les copines, la télé, le père peine à trouver sa place dans son pays d'adoption, gêné par son manque de vocabulaire. C'est de l'institutrice de Lulia que va venir la délivrance, grâce aux ateliers de cuisine qu'elle organise avec les parents tous les mercredis matins. Cuisinier dans son pays, Stelian, d'abord hésitant, finit par se laisser convaincre d'assister à ces moments de convivialité et de partage.

Un roman jeunesse dont le parti pris est l'optimisme, la tolérance, le partage.
Ici point de rejet ou de racisme, Philippe MILBERGUE a choisi d'écrire un récit positif et joyeux qui véhicule les valeurs d'accueil, d'acceptation, d'intégration, de solidarité. Alors sans doute que dans les faits, les choses ne se passent pas aussi facilement et naturellement pour les nouveaux arrivants (et surtout les roumains) mais la naïveté du propos est rafraîchissante. On aime cette France melting-pot, ouverte à tous, ce pays du mariage pour tous et des droits de l'Homme. Un livre à mettre entre les mains de tous les enfants et de leurs parents!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
trust_me
  05 septembre 2013
Lulia et son père Stelian sont arrivés en France depuis peu. Pour la petite roumaine l'apprentissage du français se passe parfaitement bien, notamment grâce à l'école, mais son papa a beaucoup plus de mal. Souvent seul dans leur appartement, il peine à tisser des relations avec l'extérieur. Heureusement, la maîtresse de Lulia organise des ateliers cuisine avec ses élèves et elle y convie les parents qui souhaitent y participer. Ayant été cuisinier dans son pays, Stelian s'y rend sans conviction. L'ambiance conviviale qui anime ce rendez-vous hebdomadaire le ravit. En faisant partager aux autres sa passion des bons petits plats et les spécialités de son pays, il va comprendre que la gentillesse et le partage ne sont pas de vains mots.
Seconde découverte pour moi des éditions le muscadier (après Promesses) et seconde belle surprise. Un texte simple, linéaire et aux courts chapitres qui se lit d'une traite. Un roman surtout très positif parlant d'intégration et qui défend des valeurs humaines trop souvent oubliées de nos jours comme l'échange et l'entraide. Au passage, je sais maintenant ce qu'est une « accorderie ». Et puis pour ne rien gâcher on apprend quelques recettes alléchantes directement venues des Carpates. Une réussite donc, même si la couverture aurait mérité d'être plus chatoyante.

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
cible95
  30 novembre 2013
40 jours d'automne est un petit roman optimiste sur l'intégration dans la société française d'un père Roumain et de sa fille. Là où le roman touche dans l'originalité :
- On ne trouve pas de courses-poursuites/cache-cache avec la police, comme dans presque tous les romans sur l'immigration - et ça, ça fait du bien.
- La plus grosse part d'intégration doit se faire de la part du père (sujet rarement traité)
Cependant, j'ai noté deux points irritants :
- L'épilogue, qui tombe comme un cheveux sur la soupe. J'ai eu la mauvaise impression que l'auteur voulait coller à l'actualité dans cette dernière page sans motivation précise. Vraiment mal amené.
- le narrateur, qui interpelle le lecteur sans que l'on sache de qui il s'agit ni ce qu'il a à faire dans cette histoire.
Mais dans l'ensemble, 40 jours d'automne reste un roman simple et intéressant.
AL- MTCY
Commenter  J’apprécie          40
Nahe
  23 janvier 2014
Installés récemment en France, Stelian et sa fille Lulia se font peu à peu à leur nouvel environnement. Si pour l'enfant, l'acclimatation est quasi naturelle, il n'en est pas de même pour son père : mal à l'aise avec le français, Stelian cherche à éviter les contacts.
Pourtant, un projet culinaire l'oblige à quitter la sécurité de son appartement pour les cuisines de l'école de Lulia et à côtoyer d'autres parents : cuisinier de métier, il rejoint un atelier où chacun partage ses recettes, une aubaine pour lui et une manière détournée de se familiariser avec la culture et la langue.
Autour d'un dessert qui semble délicieux, Philippe Milbergue nous propose un joli texte sur l'intégration et le partage; il met en avant des valeurs fondamentales, notamment à travers l'exemple de l'accorderie : cette association où chacun apporte ses compétences, sous forme de services.
Le mélange cuisine-parcours de Lulia et Stelian est original, il donne une connotation intéressante au récit et l'envie de découvrir davantage cette culture, par ses plats notamment. Un roman très réussi, résolument optimiste, tout en restant réaliste, que je vous invite à découvrir, que vos motivations soient ou non gourmandes !
Lien : http://nahe-lit.blogspot.be/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
vicim
  28 juillet 2014
J'ai aimé suivre la vie de cette petite fille et de son père Stelian. Tous deux apprennent à découvrir la France et la langue française. Lulia grâce à l'école et Stelian grâce à la cuisine. C'est une belle leçon d'humanité, de partage, d'entraide. Et cela fait du bien de lire ça en ces temps où l'égoïsme est souvent de mise et où la notion d'intégration est souvent décrite de manière négative. Dans cette histoire, c'est bien d'intégration positive dont il est question !
Le texte est très facile d'accès, court. Les chapitres sont concis et se lisent facilement. Pédagogiquement c'est idéal pour nos élèves. Je pense utiliser ces titres l'année prochaine. Quant à l'épilogue, il est tout juste génial. Je ne vous en dis pas plus si ce n'est qu'il est très actuel !
Et cerise sur le gâteau, j'ai très envie de tester les recettes proposées dans ce roman.
C'est donc une très belle collection ("Place du marché") que nous propose les éditions le muscadier. Une chose est sûre, je veux continuer de la découvrir. Et vous ?
Lien : http://lesbavardagesdesophie..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Ricochet   03 février 2014
Avec délicatesse et un naturel proche de celui d'un conteur, Philippe Milbergue implique le lecteur dans cette histoire d'une grande actualité, qui pourrait concerner notre voisin dès demain.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
boumabouma   24 janvier 2016
Même Prune aboya français avant que Stelian n'ose prononcer une phrase de plus de trois mots. Mais il y arriva, et je vais te raconter comment.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : intégrationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les nourritures livresques : la cuisine dans la littérature

Qui est l'auteur de la célèbre scène où le personnage principal est assailli de souvenirs après avoir mangé une madeleine ?

Emile Zola
Marcel Proust
Gustave Flaubert
Balzac

10 questions
344 lecteurs ont répondu
Thèmes : gastronomie , littérature , cuisineCréer un quiz sur ce livre