AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781022768475
286 pages
Éditeur : Bookelis (11/07/2018)
4.08/5   6 notes
Résumé :
Après cinq ans de famine, de malheur et de guerre, le royaume d'Enselant est plongé dans le chaos. À bout de forces, son peuple se raccroche à une ancienne prophétie qui annonce la chute du roi Sicard et le retour à la lumière. Bientôt vont s'affronter les armées du souverain et celles d'un jeune chevalier qui a pris la tête de la révolte. Brave et fier, il incarne un espoir de renouveau, dont la force emporte comme une vague l'ancienne dynastie.
Mais tout ju... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
LightandSmell
  15 mars 2019
Avant de commencer, je tiens à souligner la beauté de cette couverture signée Tiphs qui est encore plus belle en réalité que sur la photo ! J'ai aussi beaucoup apprécié le format du roman qui rend la prise en main du roman très agréable et confortable.
Le résumé du livre proposé par l'autrice est très fidèle à l'histoire, mais allez savoir pourquoi, j'avais imaginé un tout autre récit… Or la dernière phrase, « plongez dans l'ombre du pouvoir », est très juste, Fox Miliveles nous narrant l'arrivée au pouvoir, et surtout sa lutte pour le conserver, du jeune Lodève. Si je ne suis en général pas une grande fan des romans abordant ce thème, je n'ai ici pas vu défiler les pages. Il faut dire que l'autrice arrive à captiver son lectorat dès les premières pages avec un passage très visuel.
Le reste du roman est beaucoup plus calme au niveau de l'action pure, mais ne tombe jamais pour autant dans le rasoir, bien au contraire. Les enjeux se déplacent juste du terrain à la cour où une bataille politique âpre et pleine de tensions s'engage. Tout juste couronné, Lodève se rend très vite compte qu'il ne pourra pas se reposer sur ses lauriers pour conserver son trône et instaurer sa propre dynastie, des dissensions et autres menaces ne cessant d'émerger, et de menacer le nouvel ordre établi.
Dans son accession au pouvoir et dans sa nouvelle vie de souverain, Lodève est entouré de différents personnages, mais très vite, deux d'entre eux se distinguent vraiment pour des raisons bien différentes. Cela ne signifie pas que les autres ne servent à rien, mais plutôt que l'autrice les utilise pour insuffler une dynamique de groupe qui apporte un certain crédit et réalisme à son récit. le fait de resserrer l'intrigue sur une poignée de personnages présente, en outre, un avantage non négligeable, faciliter la lecture. Il est ainsi aisé de se rappeler le rôle des personnages principaux et leurs traits de personnalité.
À cet égard, j'ai apprécié de découvrir des personnages souvent nuancés et plutôt complémentaires. Il y a ainsi les alliés de circonstance qui ne semblent pas toujours si amicaux que cela, un roi pris dans les arcanes du pouvoir et qui en vient à prendre des décisions d'une terrifiante froideur sans pour autant être un monstre, une reine qui ne se contente pas de jouer la potiche tout en reconnaissant les limites de son pouvoir et influence, l'ami-conseiller qui n'est pas aveugle face aux égarements de son souverain… le roman étant relativement court, la personnalité de chacun n'est pas développée outre mesure, mais suffisamment pour poser chaque personnage sur le jeu de l'échiquier politique.
Au-delà d'un personnage dont j'ai adoré l'intelligence, la sagesse et la modération, c'est le traitement des personnages féminins qui a surtout éveillé mon intérêt. Il se dégage de cet ouvrage un certain féminisme, l'autrice ayant su réserver une place de choix à certaines femmes tout en le faisant de manière très réaliste. La reine Astia n'est pas dépeinte en super-héroïne, mais comme une femme intelligente qui ne se cantonne pas au rôle symbolique que sa lignée lui octroie. Bien au contraire, elle va essayer de s'impliquer dans les affaires du pays, et ne pas hésiter à changer de stratégie en comprenant que son influence ne se joue pas forcément sur le devant de la scène. J'ai adoré l'humanisme de cette femme et sa manière de se projeter avec intelligence dans le futur pour aider ses enfants à l'affronter. Je ne sais pas si ses rêves d'égalité deviendront un jour réalité au royaume d'Enselant, mais si tel est le cas, elle aura indubitablement participé à cette évolution sociétale. Un autre protagoniste féminin tire son épingle du jeu et a été un quasi-coup de coeur pour moi, mais difficile d'en parler sans vous gâcher le plaisir de la découverte…
Le roman, en plus d'être très prenant, sonne également très vrai : ancré dans un univers imaginaire, il est tellement réaliste que le livre aurait pu, du moins pour ce premier tome, narrer les aventures d'un réel souverain et de sa lutte pour maintenir son pouvoir et son royaume à flot. On retrouve donc des thèmes ayant marqué notre propre histoire : la condition de la femme dans la noblesse et les mariages organisés, la quête d'une descendance royale, les jeux d'alliances, la guerre et le difficile maintien de la paix, la superstition et la religion… le fait de nous dépeindre un univers imaginaire fortement inspiré de notre histoire facilite l'immersion dans le récit, et permet à l'auteure de faire l'impasse sur une avalanche de détails superflus. Elle a donc réussi à développer une histoire immersive sans pour autant la complexifier par de longues descriptions. Ce point devrait plaire aux lecteurs aimant les récits allant droit à l'essentiel.
Le livre est mené tambour battant, chaque événement ou plutôt, chaque intrigue de cour, chaque problème, chaque question quant au devenir du royaume, s'enchaînant les uns après les autres. Ne vous attendez donc pas à des batailles épiques à chaque page ou à des aventures trépidantes, mais plutôt à découvrir les coulisses de la vie de château d'un roi luttant pour conserver le trône, de sa famille, et de ses proches… Cela aurait pu être ennuyeux ou difficile à suivre, mais grâce à la plume percutante de l'autrice, la lecture est d'une grande fluidité. Avec un vocable précis et recherché, mais jamais pédant, une plume tout en finesse, des descriptions réalistes, mais concises, et de nombreux dialogues, elle vous plonge sans réserve dans son univers médiéval traditionnel sur lequel se lève un vent de renouveau…
Petit bonus, une carte en fin d'ouvrage !
En conclusion, Fox Miliveles vous propose ici un roman entraînant qui vous plonge dans un univers médiéval très réaliste. Aux côtés des traditionnelles scènes de combat qui sont ici parfaitement orchestrées et maîtrisées, l'autrice vous offre également une plongée palpitante et sous tension dans les arcanes du pouvoir. Entre luttes sur le terrain et luttes dans les coulisses, laissez-vous séduire par cette épopée marquant l'avènement d'une nouvelle dynastie à moins que ce ne soit celle de sa chute…
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Goupilpm
  02 août 2018
Le résumé étant assez explicite il n'est pas nécessaire de revenir sur les points primordiaux du début de roman.
Avec La Guerre des Rois, l'auteure nous plonge dans un univers médiéviste tout ce qu'il y a de plus classique mais peu développé car essentiellement centré sur les personnages et se déroulant en grande partie dans le château royal. Pas d'elfes, pas de gobelins, pas de magie repose uniquement, au début du roman, sur l'intervention des dieux sur la vie de la population. On est presque plus proche d'un roman historique si ce n'est que l'on évolue dans un monde imaginaire créé de toutes pièces avec quelques petits points de détails inspirés par notre propre moyen-âge. le récit aurait gagné en profondeur si on avait pu suivre la vie du bas peuple ou bien les relations du pays avant les royaumes voisins qui ne sont juste cités et qui n'apparaissent même pas sur la carte jointe.
Les moments d'action se situent dans le prologue ou dans le dernier chapitre sinon le reste du temps on suit la vie du château et la menace qui plane sur le trône, ou encore les accouchements des reines qui ne donnent que des filles au nouveau roi et dont la lignée n'est pas assurée.
L'intrigue se révèle fort simple puisqu'elle consiste à maintenir le gouvernement actuel malgré la fuite de la reine déchue enceinte ou dont les autres fils et filles sont placées dans des couvents. le récit n'est pas inintéressant mais se révèle peut être un peu trop simple.
Le point fort du livre réside donc dans les deux batailles qui sont très visuelles car très bien décrites : on a presque l'impression d'y assister en tant que spectateur privilégié.
Concernant les personnages ils sont assez bien décrits mais on a du mal à s'attacher à eux du fait d'une psychologie qui aurait gagné à être plus approfondie et du manque d'évolution de leurs traits de caractère tout au long du récit. Un personnage sort tout de même du lot en la personne d'une des jeunes princesses peut être parce qu'elle est la moins aimée de son père qui fait une fixation sur l'hypothétique venue d'un héritier mâle.
L'histoire n'est pas inintéressante à lire mais l'on ressent un manque de profondeur. de plus l'avancée dans le temps manque parfois de liaisons. Une fantasy trop simple sans être simpliste qui aurait gagné à avoir quelques dizaines de pages en plus mais idéale pour les lecteurs qui veulent s'immiscer dans le genre.


Lien : http://imaginaire-chronique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
melaniejarnet
  11 avril 2019
Le poids du pouvoir.
Le Royaume d'Enselant est en pleine crise. La révolte gronde et les heures du roi Sicard sont comptés. Une prophétie annonce en effet sa chute et la venue au pouvoir de quelqu'un d'autre. Lodève, un jeune chevalier, va montrer sa bravoure au combat. Grâce à sa combativité et son intelligence il va prendre la place du roi Sicard. Mais l'exercice du pouvoir peut se montrer rude. Et cela Lodève va l'apprendre à ses dépens .
Je ne l'ai jamais caché je suis une grande fan de fantasy et j'ai toujours à coeur de découvrir de nouveaux univers et de nouveaux auteurs. Je ne pouvais résister à l'attrait de ce roman. Et je dois dire que j'ai été plutôt surprise.
La majorité des romans de ce style nous conduisent dans une quête épique, un combat entre le bien et le mal , une lutte contre des créatures monstrueuses ... Ici c'est un peu différent. Même si le livre s'ouvre sur une bataille pour le moins épique, on plonge ensuite dans les arcanes du pouvoir et de l'impact de celui ci sur la vie d'un jeune chevalier propulsé roi du jour au lendemain.
Lodève n'était pas destiné à être roi et pourtant sa force et son intelligence ( il a fait un bon mariage ;) ) l'ont conduit à prendre les rênes d'un royaume jusque là en perdition.
Charge à lui de reconstruire et de mener son peuple vers la lumière.
Mais cela ne sera point chose aisée, les intérêts de certains n'étant pas forcément les mêmes que les siens.
Lodève est un personnage assez ambivalent, perdu entre sa vie d'homme et sa vie de roi. Il doit trouver l'équilibre mais cela s'avère plutôt compliqué. Ses choix , parfois contradictoires, vont le conduire à faire montre d'une personnalité parfois sévère ou brutale mais on comprend assez vite que cela vient d'un manque de confiance en sa légitimité. Il craint de voir son pouvoir lui être retiré, il a peur de voir s'envoler ce qu'il s'acharne à construire et de voir sa famille et ses proches en payer le prix.
Mais il peut compter sur le soutien de certaines personnes, notamment Vivance , qui saura lui apporter des conseils bien nécessaires. Et aussi sur Astia , son épouse. Au départ Lodève l'a choisie pour ce qu'elle pouvait lui apporter de par sa lignée mais Astia est loin d'être une simple plante verte, juste bonne pour lui offrir une descendance. Astia est une femme forte, de celle qui peuvent faire changer les choses. Elle sait faire montre d'une vision différente des choses, une vision plus humaniste mais aussi plus en adéquation avec ce qu'a besoin le peuple.
Ensemble ils vont tenter de faire avancer les choses mais rien n'est facile et les coups du destin vont se montrer bien cruels. Ils vont affronter le pire , douter de ceux qui les entourent, voir leur vie bouleverser par certains événements. Rien ne sera simple. Mais le destin est déjà en marche.
À l'opposé de beaucoup de romans de fantasy qui comme je le disais plus haut nous entraîne dans une quête épique , ici , Fox Miliveles, nous montre les dessous du pouvoir , les conséquences que chaque action peut avoir sur une destinée. Lodève, le héros, est loin d'être parfait, on sent que ce destin de roi ne lol convient pas tout à fait. Mais malgré cela il continue encore et toujours. Fox Miliveles nous montre combien notre destin peut être rude mais qu'il ne faut jamais abandonner. Car on ne sait jamais ce qui se profile.
Je ne peux vous révéler certains événements mais je peux vous dire que petit à petit certains éléments vont se mettre en place et que la fin saura se montrer hautement épique. Et c'est alors que l'on prendra conscience de l'importance de ce parcours , chaque événement à sa raison, même si elle est parfois bien obscure.
Ce premier tome pose les bases d'une saga prometteuse. En prenant le contrepied de la majorité des textes de fantasy, Fox Miliveles nous surprend, nous amène à prendre un chemin différent, à plonger de l'autre côté du miroir pour mieux cerner ce qui pourrait arriver. Ses personnages sont suffisamment intrigants pour nous donner envie de faire encore un bout de chemin avec eux ( du moins s'ils nous en laissent la possibilité ) .
Même si ce premier tome n'est pas dans l'action constante il maintient une certaine tension tout au long du roman grâce aux conflits internes des personnages et à leurs répercussions sur le reste de l'histoire.
Une entrée en matière plutôt réussie.
Lien : http://mellectures.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Le_plaisir_de_lire
  21 janvier 2019
J'avoue avoir commencé ce livre avec un à-priori très positif ! La couverture est jolie, la quatrième est pleine de promesses, et le titre, à la fois de la saga mais de ce tome, promettent également pas mal de choses !
Le prologue est intéressant, et permet de mettre en place les différents personnages principaux, et un certain background au royaume d'Enselant où se déroule l'intrigue. Un peu long, parfois obscur sur certains points (description physique des personnages notamment), voire un peu confus, pour ma part, il ne m'a pas permis de rentrer complètement dans cette histoire.
Malheureusement, le premier chapitre est du même acabit. J'ai été surpris, dans un premier temps, de voir que la moitié de la quatrième de couverture a été déjà traitée dans le prologue d'une vingtaine de pages.
Le chapitre un, et ceux qui suivent ensuite, sont un peu entre les deux parties de la quatrième.
Il ne passe pas grand chose, pour éviter de dire rien, pendant un long moment. Il y a seulement une petite intrigue avec l'ancienne famille royale qui vient d'être destituée, réglée en quelques paragraphes, et c'est tout. Il faut attendre le chapitre 5 et la page 125 pour que quelque chose se mette vraiment en place, et encore, sans être particulièrement passionnant.
Même le sacre de Lodève, ou son mariage, ne sont pas assez approfondis. On sent, en tant que lecteur, mais aussi parce que les personnages le pensent, que la femme qu'il a choisi représente un coup de maître, lui offrant la légitimité qu'il cherche et donc d'asseoir son pouvoir. Mais dans la pratique, on ne ressent absolument pas l'impact de ce choix.
Mais, à partir ce moment-là, on commence vraiment à rentrer dans l'histoire, malgré le calme plat qui régnait jusqu'à lors. Une intrigue un peu secondaire m'a beaucoup plu, concernant les deux princesses, filles de Lodève l'usurpateur.
La fin du livre est tout de même particulièrement à la hauteur, et nous fournit une bataille de haut vol, décrite à la perfection !
Pour résumer ce que je pense de l'intrigue et de la narration en général, je dirais avoir l'impression que l'auteure s'est attardée sur des choses peu importantes, négligeant certaines bases et des intrigues qui auraient mérité plus d'attention. A la sortie du livre, j'avoue être incapable de ne citer ne serait-ce qu'une caractéristique physique d'un des personnages. Pire encore, je ne saurais même pas dire quel est le rôle ou la fonction de chacun des personnages (notamment les conseillers du roi) car très peu sont vraiment approfondis. Évidemment, ce sont des choses qui empêchent vraiment de rentrer dans l'histoire.
Heureusement que les deux petites princesses, et Vivance leur précepteur, sont là !
Il s'agit d'un livre assez court, moins de 300 pages en format semi-poche. Malgré tous les défauts signalés plus haut, je n'ai pas forcément passé un mauvais moment. Mais j'avoue avoir attendu longtemps que quelque chose de vraiment intéressant se dégage de l'intrigue.
Je pense aussi que « La guerre des rois » n'est pas un titre adapté du tout à ce tome, car, à aucun moment, on ne ressent ce titre dans l'histoire.
En vrai, j'ai quand même apprécié l'ambiance du roman. La plume de l'auteure est vraiment agréable, et m'a même appris plusieurs mots (!), et la narration est très fluide. Mais, en dehors de ces points, et de la présence des deux princesses, je n'ai malheureusement pas grand chose de positif à rajouter.
C'est loin d'être un mauvais livre, ou une catastrophe. Ce n'est pas vraiment mon rôle, et j'espère que ça ne sera pas mal interprété, mais je pense vraiment que le titre du tome ainsi que la quatrième doivent être remaniés pour mieux correspondre au contenu et ne pas faire de fausses promesses !
J'avoue être tout de même assez intrigué pour découvrir la suite, malgré la note qui, vous vous en doutez, ne sera pas positive.

Retrouvez la critique complète sur le plaisir de lire : https://www.leplaisirdelire.fr/la-geste-des-braves-tome-1-la-guerre-des-rois-fox-miliveles/
Lien : https://www.leplaisirdelire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AlexianeTh
  10 janvier 2019
La Guerre des Rois, premier opus de la série La Geste des Braves, se démarque tout d'abord par son format papier : un petit livre qui équivaudrait à un poche, comptant environ 280 pages. Rien d'intimidant pour les lecteurs craintifs des gros pavés qui ont tendance à foisonner en fantasy. Il invite à le découvrir tout en nous rassurant.
Ce qui est intéressant avec cette histoire, c'est qu'elle parait prendre à contrepied les schémas connus du genre. le récit semble démarrer après la grande aventure épique. Il est vrai que quelques-uns peuvent se demander ce qu'il advient une fois que le grand héros défait l'être diabolisé. Dans « et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants », qu'est-ce qui se passe en réalité ? Quels sont les obstacles rencontrés pour atteindre ce bonheur-là ? Tout se fait-il en un claquement de doigts ? Ici, non. Et cela se présenterait comme le début d'un nouvel arc après une intrigue principale que l'autrice résume dès le début de l'opus, avec rythme et une narration haletante. Une manière de présenter aussi les différents protagonistes, leurs rôles dans les évènements précédant ceux qui suivront et leur offrir une prestance non négligeable. Nous ne sommes pas perdus pour autant — nous pouvons comprendre l'appréhension de certains après l'explication de ce point — puisque même si cela peut sonner comme un récapitulatif, Fox Miliveles gère très bien son entrée en matière, rassemblant en quelques pages action, politique, quelques émotions et une première étoffe du background de son univers.
L'autre particularité de cette intrigue est qu'elle tourne surtout autour de la politique et des choix cornéliens auxquels doit faire face le nouveau roi, Lodève. Nous suivons le début de son règne et tous les tracas qui l'accompagnent, réfléchissant avec lui et ses compagnons sur les solutions possibles, titillant bien souvent notre moralité et notre conscience. Que ce soit des conflits gouvernementaux, des tensions ou des inimitiés personnelles, nous assistons aux différentes confrontations, comprenons les terribles conséquences qui pourraient en découler. L'intrigue s'étale sur plusieurs années — combien ? Nous ne le dévoilerons pas ! À vous de le découvrir, comme toujours ! — et nous pouvons ainsi découvrir l'évolution du personnage de Lodève, mais aussi de son plus proche entourage.
Il est difficile de développer les personnages les plus prépondérants, notamment deux d'entre eux qui constituent un twist majeur dès les premières pages. C'est là que le bât blesse afin de réaliser cette chronique, la Marmite mettant un point d'honneur à ne surtout pas gâcher le plaisir de la lecture et à ne rien spoiler.
Lodève est le personnage par qui tout commence, [...]
Pour lire toute la chronique : http://marmiteauxplumes.com/t-1-la-geste-des-braves-la-guerre-des-rois-de-fox-miliveles/
Lien : http://marmiteauxplumes.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2446 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre