AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782809413908
140 pages
Éditeur : Panini France (25/08/2010)
4.23/5   221 notes
Résumé :
Quand il avait six ans, Bruce Wayne a vu ses parents se faire assassiner sous ses yeux. Après un entrainement intensif, il revient à Gotham City pour mener une guerre sans merci contre le crime... mais ce ne sera pas facile. Face à la corruption des autorités de la ville et leurs liens avec la pègre, Bruce, sous le déguisement du vigilant Batman, va forger une alliance avec un policier nouveau venu à Gotham : le lieutenant James Gordon.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
4,23

sur 221 notes
5
15 avis
4
12 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Crossroads
  07 novembre 2013
Alors si j'évoque l'homme chauve-souris , les plus cinéphiles visualiseront un Telly Savalas ou un Yul Brynner le visage extatique , certains pervers pourraient même plébisciter Lagaf' . Que nenni , il s'agit bien sûr ici de la genèse de Batman , l'un des plus célèbres super-héros quasi super normal , n'était une certaine aisance financière , que les Comics continuent grassement et diversement de nourrir en leur sein .
Frank Miller au scénario , David Mazzucchelli au dessin , des parrains prometteurs .Créé en 1939 par Bob Kane et Bill Finger , l'équipe éditoriale de DC Comics décide alors d'actualiser une de ses plus fameuses franchises en le confrontant au monde d'aujourd'hui . 1986 : naissance de Batman Année Un .
Une année pleine et entière pour évoquer Bruce Wayne , le riche héritier orphelin en mal de justice , et le lieutenant James Gordon fraîchement débarqué dans les rues poisseuses de Gotham City .
Une année civile pour se trouver , se construire , se fixer des objectifs et se donner les moyens de les atteindre .
Un récit en parallèle totalement maîtrisé qui , on le sent déjà venir , ne saurait finalement déboucher que sur une association future visant à pourfendre tout vil coquinou osant s'en prendre à la veuve et à l'orphelin . Tremble brigand , la justice porte désormais un nom , Batman ! Pour ce qui est de Robin , l'on patientera un chouïa , histoire qu'il retrouve son chemin dans les bois . La chasse aux champipi pouvant s'avérer piégeuse .
Le coup de crayon est épuré . Les amoureux du détail en seront pour leur frais , Mazzucchelli travaille à l'économie ce qui me convient tout à fait .
Niveau narration , la patte Miller est immédiatement reconnaissable . Pas follement épris de dialogues à rallonge , le scénariste privilégie les pensées souvent désabusées de ses deux héros , immergeant un peu plus le lecteur dans l'esprit névrosé du justicier et celui beaucoup plus idéaliste de son futur compère moustachu qui peine cependant à imaginer pouvoir élever son rejeton dans un monde gangréné par la violence et la corruption à tous les étages .
Le récit est totalement abouti . Un roman graphique intimiste de très haute volée auquel l'on adhère dès la première planche .
Batman : Année Un s'avère comme fondateur et se pose en véritable hommage du genre .
Incontournable !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          425
Pavlik
  07 avril 2021
"Batman : Year one" est l'oeuvre du scénariste Frank Miller et du dessinateur David Mazzucchelli, (colorisation par Richmond Lewis). Elle a été publiée pour la première fois dans les n° 404 à 407 du comics "Batman", en 1987. Cette histoire a fait l'objet d'une adaptation en animé, en 2011.
Au milieu des années 1980's, il faut bien le dire, c'est devenu le bazar, au niveau de la continuité des diverses publications de DC comics. En ce qui concerne seulement le Chevalier Noir, bien que les origines du justicier aient été évoquées, dès le début, par par son co-créateur Bill Finger, elles ne furent pas très développées (Bruce Wayne décide de devenir un justicier, car traumatisé par le meurtre de ses parents). Avec le temps, des éléments supplémentaires, parfois contradictoires, ont été ajouté.
Afin de résoudre ces problèmes généraux d'incohérence dans la continuité (et de difficultés d'accès pour les nouveaux lecteurs), DC souhaita profiter du crossover "Crisis on Infinite Earth" pour tout remettre à plat, et relancer (relaunch) chaque série au numéro un (une pratique qui se répétera avec le temps).
Batman n'échappe pas à la règle et, vu que le tandem Miller / Mazzucchelli obtenait peu de temps avant un joli succès sur la série Dardevil et, qu'en plus, le précédent opus de Miller sur Batman ("The Dark Knight Return") fut aussi un succès, il était tout naturel de leur confier ce projet.
La force de ce récit, qui se déroule le temps de la première année d'activité de Batman (chaque chapitre couvre un trimestre), est de montrer un Bruce Wayne inexpérimenté, en proie aux doutes et questionnements. On y découvre aussi les débuts du commissaire Gordon (alors seulement lieutenant) et comment il rencontre le Chevalier Noir. La caractérisation de ces deux personnages phare est particulièrement soignée et les dessins, très réalistes et minutieux, de Mazzucchelli, qui s'attarde particulièrement sur les décors urbains, font de Gotham un décors vraiment vivant. L'ambiance est noir, réaliste et lorgne du côté du polar. Miller garde l'essentiel des éléments qui constituent les origines du héros, le parti pris n'est pas le bouleversement mais plutôt de montrer l'homme derrière le masque (où plutôt l'homme avant le masque)
C'est aussi la direction que choisit de prendre le réalisateur Christopher Nolan, pour sa trilogie, il n'est donc pas étonnant que son "Batman Begins" s'inspire en grande partie de l'oeuvre de Frank Miller. le film d'animation tiré du comic en 2011 est pas mal aussi, très fidèle à l'oeuvre originale.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          205
Hugo
  12 juillet 2013
Comic de référence, auteur de référence, "Franck Miller" a du talent, une véritable légende, ce mec est une bête qui a de la bouteille, pourtant je n'ai pas accroché à ses dessins que j'ai trouvé trop fades, un poil trop classiques, et un peu vieillot.
Contrairement aux dessins de "Tim sale" dont je suis devenu un adepte, plus modernes, plus fantaisistes, plus proche de la version console.
Côté scénario, rien à dire péjoratif, les débuts de Gordon, batman et Catwoman sont "dentesque", des personnages travaillés à la perfection. Il est évident que "Nolan" s'est inspiré aussi de cet album pour "Batman Begins".
Quelques bonus de fin très sympa.
Merci à Dionysos89 pour ses très bons conseils et ses excellentes critiques bien plus pertinentes.
A plus les copains
Commenter  J’apprécie          261
Dionysos89
  11 juillet 2012
Et une nouvelle réédition de taille, pour Urban Comics, une !
Autour de ce Batman : Année Un (ou Year One si vous préférez), le nouvel éditeur de DC Comics en France cherche à enrichir le fond de son stock avec des re-publications de maxi-séries phares dans l'univers des Batman, Green Lantern et autres Superman. Dans cette catégorie "DC Premium", le ton visé est ainsi l'excellence, la très haute qualité des textes comme des dessins : donc, les histoires qui, finalement, ont fait date dans l'histoire de DC Comics.
Autant dire qu'avec Batman : Année Un, Urban Comics s'attaque au must du must ! Au milieu des années 1980, alors que DC remodèle de manière intense les origines de chacun de ses personnages phares, ce chef-d'oeuvre est le fruit du scénario de Frank Miller (300, Sin City entre autres...). Après son succès sur The Dark Knight Returns juste avant, il se fait un malin plaisir à réécrire les origines de Batman, sans pour autant les chambouler, mais en créant une toile de fond véritablement riche en plus des péripéties habituelles qui parsèment les grands débuts du Chevalier Noir dans la ville de Gotham.
Ce chef-d'oeuvre mêle ainsi un dessin et un scénario parfaitement imbriqués.... très torturés avant tout, car finalement c'est ce dont nous parlent Frank Miller et David Mazzucchelli, les cas de conscience, les tortures mentales et physiques, les atermoiements et les petits pas tout dans le progressif des deux personnages principaux que sont Batman / Bruce Wayne et le lieutenant James Gordon. Ce dernier est l'oeil par lequel on découvre le plus souvent ce héros des temps modernes qu'est Batman.
Pas besoin de dévoiler davantage d'éléments : le mieux est de se lancer à l'assaut de ce monument des comics qu'est le Batman : Année Un par Frank Miller. Ajoutez à cela qu'Urban Comics fournit les couvertures originales (c'est la base), mais surtout un avant-propos d'origine et surtout surtout surtout le Blu-Ray ET le DVD de l'adaptation prometteuse en animé de ce volume : vous aurez droit, avec cette nouvelle publication de qualité made in Urban Comics, à des moments inoubliables !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
belette2911
  09 mars 2021
Me revoici une fois de plus à explorer les débuts de l'homme chauve qui sourit… Pardon, de l'homme chauve-souris !
Cette fois-ci, on reste dans le classique, dans les vrais débuts de Batman et contrairement à la saga "Terre-Un", les classiques sont respectés et rien n'est changé.
Alors que dans la saga "Terre-Un", nous étions face à un Batman qui trébuchait et qui n'était pas tout puissant, ici, les auteurs ont suivi la ligne et notre sexy chauve-souris est quasi un surhomme qui encaisse tous les coups.
Contrairement au Batman des tout débuts, celui-ci se trouve plongé dans notre monde actuel et pas dans celui des années 30/40.
L'assassinat de ses parents est montré, en souvenir, mais pas en détail. Ce n'était pas le but de réécrire la genèse de Batman, juste de le mettre au goût du jour et c'est réussi.
Mon seul bémol sera pour les dessins que de David Mazzucchelli, que j'ai moins apprécié que ceux de Gary Frank, mais ceci n'a pas nuit à la qualité du récit qui nous fait suivre Batman sur une année civile, nous faisant découvrir ses premiers exploits pour lutter contre le crime.
Gotham est gangrenée par le crime, les policiers sont corrompus, sont des vendus, des enfoirés et faut chercher longtemps pour en trouver un seul qui ne l'est pas (Gordon).
Un roman graphique assez sombre, violent, mais qui nous propose un scénario de qualité. On a beau connaître un peu l'histoire du mec en noir, on n'a pas l'impression d'une redite ou d'être face à un récit ennuyeux au possible.
Un album d'une grande qualité, mais ma préférence, pour le moment, reste à "Batman – Terre-Un" qui m'avait explosé les mirettes avec ses dessins magnifiques.
Allez, je vous laisse, il me reste une légion de comics sur Batman à découvrir et je ne voudrais pas laisser de côté les autres non plus, donc, je risque d'aller m'encanailler sévère dans le monde des super héros, qu'ils soient de chez DC Comics ou de l'écurie Marvel.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170


critiques presse (3)
Bedeo   17 janvier 2013
Cette histoire s’impose ainsi comme un piliers de l’histoire de Batman à la fois car il explique magnifiquement et de façon assez réaliste le parcours qui a amené Bruce Wayne à devenir Batman [...].
Lire la critique sur le site : Bedeo
Culturebox   30 juillet 2012
Batman Année Un réinvente les débuts de l'homme chauve-souris avec un regard acéré et adulte sur l'univers du super-héros. Scénarisé par Frank Miller et dessiné par David Mazzucchelli, il est un des meilleurs comics de Batman, à lire même si vous n'êtes pas fan des justiciers en collant.
Lire la critique sur le site : Culturebox
BulledEncre   11 avril 2012
En montrant un Batman encore brouillon et perfectible et un Gordon infidèle et en proie au doute, les auteurs ont donné profondeur et noirceur à l’univers de la chauve-souris […].
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   09 juillet 2012
Père... je crains de devoir mourir ce soir.
J'ai voulu être patient. J'ai voulu attendre. Mais je dois savoir.
Comment, père ? Comment y arriver ? Que dois-je faire... pour leur inspirer la peur ?
Si je sonne la cloche, Alfred viendra. Il arrêtera le sang à temps. Encore un don que tu m'as fait, Père.
J'ai l'argent. Le manoir est situé au-dessus d'une caverne qui ferait un refuge idéal... mon majordome sait soigner les blessures de guerre... oui, Père, j'ai tout, sauf la patience.
Je préfère mourir... qu'attendre... une heure de plus. J'ai attendu dix-huit ans... dix-huit ans... depuis... depuis Zorro. Le signe de Zorro. Depuis la rue. Depuis cette nuit-là. Et l'homme aux yeux vides, effrayés, et à la voix comme du verre pilé.
Depuis que ma vie a perdu son sens.
Sans crier gare, elle vient... surgissant à travers la fenêtre de ton bureau... et du mien.
Je l'ai déjà vue... quelque part... elle m'a fait peur quand j'étais enfant... elle m'a fait peur... oui, Père.
Je deviendrai une chauve-souris.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
GalaxioNGalaxioN   24 mai 2015
Tu ne m’échapperas jamais. Les balles ne me font rien. Plus rien ne m'atteint. Même la douleur. Je la domine. Parfois je la partage. Avec des gens comme toi.
(Batman)
Commenter  J’apprécie          132
jovidalensjovidalens   04 novembre 2015
Ne pas penser...pas au sergent Essen...et pas à Batman.
C'est un criminel. Je suis flic. C'est simple. Mais...
...mais je suis flic dans une ville où le maire et le commissaire principal se servent des flics comme tueurs à gages...
....Il a sauvé la vieille femme.
Il a sauvé le chat.
Il a même payé le costume.
L'amas de métal entre mes mains est plus lour que jamais.
Commenter  J’apprécie          40
Boris02Boris02   30 août 2012
Gotham City. Peut-être que je le mérite...ce voyage en enfer. Douze heures. Dont cinq où mon estomac n'a eu de cesse de crier famine. Barbara prendra l'avion. Même si c'est cher. Pourquoi venir à Gotham en train ? En avion, on ne voit que les rues et les immeubles. On pourrait croire que c'est civilisé.
Commenter  J’apprécie          50
CrossroadsCrossroads   04 novembre 2013
Ici , dans l'East End , se promener à minuit , c'est une tentative de suicide .
Commenter  J’apprécie          210

Lire un extrait
Videos de Frank Miller (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frank Miller
Dans les sorties importantes de cette fin d'année chez DC Comics, on a pu assister à la sortie de petits événements symboliques revenant sur l'héritage de légendes du passé (et, en particulier, des chefs d'oeuvres de la décennie 1980). Parmi ceux-là, on notera Doomsday Clock #12 - haha - et The Dark Knight Returns : The Golden Child de Frank Miller et Rafael Grampa, énième ajout au volume original de l'homme au chapeau transporté, cette fois, dans le présent.
Devant l'enjeu symbolique du passage de témoin à une nouvelle génération, Frank Miller aura, comme à son habitude, livré un joyeux bordel narratif en forme d'analyse pamphlétaire sur le présent. Un commentaire hautement politique emprunt d'une charge contre Donald Trump et l'état actuel des choses aux Etats-Unis, au point de se faire engueuler, bien malgré lui, par les influenceurs pro-dictature du régime chinois. Un énième pataquès éditorial pour cet auteur qui aura toujours, par sa grande gueule, ses convictions hasardeuses ou son envie de mettre du vrai et de l'engagé dans son Batman, déchaîné le mépris, l'admiration ou la récupération politique de ses contemporains. Furieuse grande gueule contre les idéaux présidentiels dans les années '80, le vieux fou aura tracé une trajectoire plutôt passionnante avec sa saga des Dark Knight Returns depuis une trentaine d'années, éternel reflet du présent vu par les yeux d'un homme passé de l'anarchie à l'autoritarisme, puis de l'islamophobie à la révolte générationnelle et anti-républicains. On se propose de vous en causer pendant le repos hivernal des fêtes de fin d'année, histoire de meubler un aller-retour depuis le manoir des grand-parents dans l'arrière-pays breton - en attendant de causer d'une autre suite à un chef d'oeuvre de l'époque, à base de sourires jaunes et, là-encore, de prises à parti politiques pas forcément déconnantes. Bonnne écoute à toutes et à tous, et bonne année !
COMICSBLOG.fr facebook.com/COMICSBLOG twitter.com/COMICSBLOGFRA X www.SyFantasy.fr www.facebook.com/SyFantasy.fr www.twitter.com/SyFantasy X 9emeArt.fr facebook.com//9eArt twitter.com/9emeArt (c) ARTS
+ Lire la suite
autres livres classés : batmanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Nique Les PDGSSS

Est u con

ouii
ouiii
ouiiii
ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

1 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Batman : Année Un de Frank MillerCréer un quiz sur ce livre

.. ..