AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782259268219
Éditeur : Plon (08/10/2020)
3.73/5   62 notes
Résumé :
30 décembre 1999, Welsh, Oklahoma. Lauria Bible et sa meilleure amie Ashley Freeman, 16 ans, passent la soirée ensemble chez les Freeman. Le lendemain matin, le mobil home familial est en feu et les deux jeunes filles ont disparu. Les corps des parents d’Ashley, sont découverts dans les décombres, deux balles dans la tête.
L’affaire est restée non résolue et les jeunes filles n’ont jamais été retrouvées.
Que s’est-il réellement passé cette nuit-là ? En... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
3,73

sur 62 notes

Kirzy
  07 octobre 2020

« Je rentre moins souvent chez moi que je ne me rends dans l'Oklahoma, invariablement accueillie par les ombres et l'étau de la peur dissimulés sous l'aspect nourricier de la prairie, où les lignes de couleur de l'aube fluctuent comme la mer, se retournant vers un rivage fait d'étoiles. Ce n'est pas moi qui vais la voir. C'est elle qui s'empare de moi. Mais, chaque fois que je passe devant le panneau qui me souhaite la bienvenue dans l'Oklahoma, je jurerais entendre le souffle d'Ashley éteignant ses bougies, un souffle en harmonie avec le vent dans les blés. Et le rire de Lauria qui s'y mêle, joueur, un écho de la jeunesse. Tout s'estompe dans le silence qui est celui de la prairie lorsque le vent s'arrête, puis reprend de plus belle avec les railleries immuables qui gardent les réponses pour elles : quelque part dans les environs, Ashley et Lauria sont encore là. »
Jusqu'à l'obsession voire la possession, Jax Miller a passé des années à enquêter sur la disparition mystérieuse de deux jeunes filles de 16 ans, Ashley Freeman et Lauria Bible, un true crime qui a commencé le 29 décembre 1999 avec la découverte des corps des parents Freeman, tués par balle, leur mobil-home incendié. Et ce qu'elle est parvenue à accomplir en 370 pages est juste remarquable, dans la lignée d'un de sang froid ( Truman Capote ) ou de la Note américaine ( David Grann ).
La plume dans la plaie, son récit est absolument trépidant pour résumer les deux décennies qui ont suivi la disparition des filles. On est happé par les rebondissements, les fausses pistes frustrantes, les fouilles infructueuses, les autres meurtres dans la région, un serial killer soupçonné, les différentes théories jusqu'à l'arrestation a priori décisive d'un suspect en 2019 ( l'instruction judiciaire est toujours en cours ). On est soufflé par les erreurs ahurissantes que commet la police, entre pièces clefs "égarées" et témoins majeurs mis de côté, dans un contexte de tensions préalables avec la famille Freeman.
Mais au-delà de l'investissement incroyable de l'auteure, ce récit est bien plus qu'une simple enquête récapitulative. Il dit tellement sur l'Amérique profonde, ici l'Oklahoma, le Heartland : la pauvreté générationnelle qui mine les familles, la pollution minière, et surtout la dépendance à la méthamphétamine, raz de marée endémique dans les anciennes villes minières depuis les années 1990. le roman explore de façon minutieuse les problèmes sociaux sous-jacents qui alimentent la peur et la violence dans cette partie des Etats-Unis.
Et c'est d'autant plus palpitant que Jax Miller est une véritable écrivaine qui sait livrer, avec force et sincérité, ses pensées, son ressenti qu'elle mêle aux avancées de l'enquête comme une focale éclairant le lecteur. Tout comme elle sait mettre en lumière des personnages formidablement campés et caractérisés, la mère de Lauria Bible, en premier lieu : le fil qui empêche l'enquête de se déliter au fil des ans, il s'appelle mère. Et Jax Miller lui rend un hommage vibrant et subtil.
« Les secrets sont là, dans les murmures de la prairie de l'Oklahoma, dans ses railleries. Et tandis que des ombres imaginaires se meuvent autour de moi, j'apprends que si la prairie est joueuse le jour, elle joue des tours la nuit. Quelque part, ici, une conclusion sera peut-être trouvée. Comme je ne cesse de le répéter : la prairie a ses méthodes. »
Passionnant de bout en bout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9813
Eve-Yeshe
  11 novembre 2020
Comme prévu, Lauria Bible est allée dormir chez son amie Ashley Freeman. Nous sommes le 30 décembre 1999, le réveillon et l'an 2000 pointent le bout de leur nez, mais hélas, elles ne le verront pas car dans la nuit le mobile home prend feu dans des conditions étranges.
Le shérif arrive sur les lieux avec son équipe de bras cassés et bizarrement sous les cendres, on ne retrouve qu'un corps, celui de Kathy, la mère d'Ashley. On en conclut que son mari, Danny se cache dans la forêt après avoir pris les filles en otages, donc rubalise, et on fait une battue.
Etrangement, le lendemain Lorene Bible et son mari retourne sur les lieux et découvrent sous la cendre le corps du père d'Ashley. L'enquête prend une toute autre direction, enfin aurait dû… le shérif dépassé, on fait appel aux agents spéciaux, chacun se renvoyant la balle.
Jax Miller nous raconte dans ce roman une histoire vraie qui a tenu en haleine tout l'Oklahoma, et l'incurie du shérif et de ses adjoints est incommensurable… Ce sont les époux Bible qui vont faire des recherches, ainsi que l'auteure. C'est devenu l'affaire Freeman-Bible, « une histoire vraie qui dépasse la fiction ».
Pour les Freeman, la famille penche pour crime commis par les flics, car un an auparavant le frère d'Ashley a été tué « accidentellement » lors d'un contrôle, l'adjoint du shérif (qui n'est autre que son frère) aurait cru avoir aperçu une arme dans la main du jeune homme de dix-sept ans et les parents coulaient obtenir réparation…
Pour les Bible, on cherche plutôt à savoir où sont passées les deux jeunes filles âgées de seize ans, qu'on n'a toujours pas retrouvées, et ils explorent la piste de la drogue, Danny étant connu pour être un consommateur régulier de cannabis.
Jax Miller va enquêter, rencontrer les protagonistes, les Bible, la famille des Freeman : les parents de Kathy, le demi-frère de Danny, mais aussi ceux qui ont enquêter à l'époque, les agents spéciaux, le shérif et son frère, les détectives privée, allant jusqu'à rencontrer des malfrats, drogués à fond à la « meth », la méthamphétamine, , qu'ils fabriquent dans leur grange, leur sous-sol, et tout le monde le sait. Ils sont pervers, et quand ils sont sous l'emprise de la drogue, deviennent hyper-violent, et pendant leurs « parties » torturent les femmes, les violent…
Jax Miller est touchante tant par son désir de trouver les coupables que par ses crises d'angoisse, ses peurs qu'elle tente de contrôler par des pratiques respiratoires, perdant le sommeil, l'appétit coupé car personne ne va lui faciliter la tâche, menaces de mort comprises.
L'incurie des enquêteurs est stupéfiante c'est le cas de le dire, au pays des « experts », on ne trouve pas d'indices, parce qu'on n'en cherche pas en fait….
J'ai choisi ce roman car j'ai bien apprécié un précédent roman de Jax Miller : « Les infâmes » et même si je trouve son enquête intéressante et si j'admire son opiniâtreté je n'ai pas réussi à m'intéresser vraiment à ce livre, même si l'affaire en elle-même est intéressante, j'ai souvent décroché, je me suis perdue dans les noms de protagonistes, ne me souvenant plus si Untel était un policier ou un truand et il m'a fallu du temps pour en arriver à bout…
Bref, je suis restée sur ma faim, je cherchais un polar haletant pour lutter contre le blues covidien, mais cela n'a pas vraiment marché.
Un grand merci à NetGalley et aux éditions Plon qui m'ont permis de découvrir ce roman et de retrouver la plume de son auteure.
#Leslumièresdelaube #NetGalleyFrance
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          525
celine85
  19 août 2021
Cette histoire est basée sur une histoire vraie. le 30 décembre 1999, le mobile home des Freeman prend feu. Les corps du couple sont découverts mais avec deux balles dans la tête. Que s'est il passé ? Et où sont Ashley leur fille et son amie Lauria Bible ? Aucune réponse sur ce qui s'est réellement passé. Beaucoup de rumeurs ont circulées vous imaginez bien : drogue, corruption policière, tueur en série et même des choses plus farfelues comme une seconde venue du Christ. A la fin de ma lecture, la piste où la police à un lien avec tout ça est présente. Des personnes sont mortes avec un lien avec eux. le fils Freeman est mort l'hiver passé par un agent mais la famille n'a jamais cru à la version que la police a donné, depuis les relations étaient tendues. Même si cette histoire « explique » la mort du couple, tout le mystère reste sur la disparition des filles qui ne sont toujours pas retrouvées.
Une livre très bien écrit où plane le mystère sur cette histoire. Certains secrets referont peut être surface un jour… Mener des recherches n'a pas du être facile dans ces circonstances car elles n'ont pas du plaire à certains et ça n'a pas du être évident pour la famille, les personnes vivantes de se replonger dans tout ça comme pour l'auteure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
Perlaa
  25 octobre 2020
« Dans ces bourgades anonymes de l'Oklahoma le temps semble suspendu ». Dans la nuit du 30 décembre 1999 un incendie criminel ravage le mobile home des Freeman. Les parents sont retrouvés carbonisés. Les deux adolescentes Ashley Freeman et son amie Lauria Bible ont disparu. Pendant près de deux décennies l'affaire demeure irrésolue.
Jax Miller, romancière, va mener sa contre-enquête pendant quatre années. Lorène, la mère de Lauria sera son alliée précieuse. Jamais Lorène n'a baissé la garde et son implication et sa ténacité auront été sans relâche le moteur dans l'avancement de l'affaire. Bel exemple de courage pour quelqu'un qui répète à chaque nouvelle piste explorée « On apprend à ne pas espérer ».
D'un caractère irascible, cultivant ses plants de cannabis et toujours à la limite de la légalité Danny, le père d'Ashley, est au coeur du récit. Mais qu'a-t-il fait pour mériter une telle punition ?
Jax Miller nous emmène dans le nord de l'Oklahoma, terre de prédilection de la Bible Belt où l'immensité des prairies désertes distille une angoisse diffuse. Une Amérique rurale où chacun est armé. Un territoire hors-la-loi aussi, livré aux labos de méthamphétamine. La proximité du complexe abandonné de mines de Picher, catastrophe environnementale majeure, ajoute à l'horreur. Une vision noire d'une région où les éléments naturels eux-mêmes vont s'acharner, inondations, tornades, intempéries pour détruire inexorablement les quelques vestiges encore debout comme sils voulaient effacer les traces d'un épisode trop douloureux.
C'est une histoire vraie. Une histoire qui bruisse encore sur Internet. Histoire vraie où les témoins, désirant préserver leur anonymat, respectent la loi du silence. Une loi du silence par peur d'une police corrompue, négligente, accumulant les bévues ou de trafiquants qui faisaient régner la terreur.
L'auteure s'implique. Elle sillonne inlassablement les routes de campagne, s'imprégnant de l'atmosphère des lieux. Elle nous éclaire, brièvement, sur son passé, sur ses crises d'angoisse pendant ses recherches. Elle donne par son écriture et ses ressentis une note très personnelle et troublante à l'ensemble.
Histoire vraie, « true crime » selon le genre identifié en littérature américaine, où l'émotion et l'indignation nous submergent.
Je n'ai pas décroché une seconde d'une enquête rigoureuse addictive. C'est étourdissant, attirant et terrifiant à la fois.
Merci à Babelio, à Plon et à l'opération Masse critique. Une belle découverte qui m'incite à poursuivre avec cet auteur.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
belette2911
  13 décembre 2020
Écrire un roman true-crime n'est pas la chose la plus aisée en littérature car il faut enquêter, mouiller le maillot, se faire accepter par les gens, gagner leur confiance, les faire parler et ensuite, il faut mettre en place toutes les miettes glanées dans le but que cela forme un tout correct et lisible.
Pas de panique, Jax Miller y est parvenue ! Non seulement elle arrive à nous faire revivre les dernières heures de la famille Freeman mais en plus, elle a réussi à rendre tout ce travail de fourmi intéressant, alors qu'elle est arrivée sur les lieux du crime bien des années plus tard…
Pendant que nous passions en l'an 2000 et que le bug prévu n'arrivait pas, une famille perdait la vie dans leur mobil home, dans un trou perdu de la ville de Welsh, Oklahoma.
Ce fut la ruée de toute la ville sur les lieux de l'incendie mais on ne retrouva que les corps des parents Freeman, assassinés, mais pas de trace de leur fille Ashley et de sa meilleure amie, Lauria Bible.
Où ont-elles disparu ? Que s'est-il passé dans la nuit du 30 au 31 décembre ? Qui a allumé le feu, qui a enlevé les filles et d'ailleurs, ont-elles été enlevées ou… ?
Dans les séries télés, les policiers sont toujours intègres et font leur job du mieux qu'ils peuvent, avec passion, avec professionnalisme et s'il y a un mouton noir dans la troupe, il ne fera pas long feu longtemps.
Oui, mais ça, c'est dans la fiction… Dans la réalité, il n'en est rien ! Cette enquête aurait mérité un Horatio Caine ou un Gil Grissom, hélas, les victimes n'ont eu droit qu'à des bras cassés, aux pires flics corrompus de l'Oklahoma qui donnent souvent l'impression de se foutre de cette affaire comme de leur première paire de chaussette.
Souvent j'ai arrêté ma lecture, estomaquée devant tant de foutage de gueule, devant tant de je-m'en-foutisme, devant tant d'égocentrisme, devant tant de mauvaise foi…
Que les policiers aient eu un oeuf à peler avec le père Freeman, c'est une chose, qu'ils en aient eu après son fils, qui n'était pas un ange, c'est une autre chose, mais bon dieu de bordel de merde, il y avait deux gamines de 17 ans disparues, dans l'affaire ! Elles étaient innocentes des conneries des adultes ou du frère de l'une.
Lorsque vous êtes une mère qui a perdu sa fille mystérieusement et que vous devez faire le job des flics parce qu'eux, ils n'en branlent pas une, il y a de quoi avoir la rage aux tripes. Moi, à la place de la mère Bible, j'aurais tiré dans les fesses des flics…
Dans une partie de l'Oklahoma où les gens ont tendance à la boucler et où les fabricants de meth font la loi, l'auteure enquêtrice n'a pas eu facile à démêler le sac de noeuds des rumeurs, des fausses pistes et des carabistouilles qu'on lui a servies durant ses quatre années d'enquête.
De tout ce fatras d'infos, de ces menaces reçues, des mots à couvert qu'elle a recueilli, Jax Miller, à défaut d'avoir réussi à désigner formellement les coupables (mais il y a de forte chance que les noms qu'elle donne soient les bons), a réussi à extirper les métastases qui rongent cette partie de l'Amérique.
En plus de son enquête détaillée, elle nous livre un portrait peu flatteur d'une société américaine empreinte à la bigoterie et accrochée à ses armes à feu, vivant dans des mobil-home, des maisons délabrées (pas tous), vivotant grâce à des petits boulots, buvant de l'alcool, fumant ou produisant de la meth, le tout dans une partie de l'Oklahoma moribonde dont personne n'avait voulu au moment de son ouverture, du temps de Lucky Luke.
Mon seul bémol sera pour quelques longueurs à un moment donné… J'ai sauté des pages, mais à mon atterrissage, je ne comprenais plus rien, donc, retour au point de saut et j'ai tout lu. Ma foi, une quarantaine de pages n'étaient pas nécessaires, même si elles expliquent bien toutes les chausses-trappes qui se sont trouvées sur le chemin de notre auteure enquêtrice.
Un roman noir très noir, un true-crime qui se lit lentement, car il y a de nombreuses informations à digérer, un boulot titanesque réalisé par l'auteure et par la mère de Lauria Bible, le tout dans un État où les armes sont légion, où l'on vous les sort pour un oui ou pour un non et où la majorité des gens sont bigots (bigoterie et armes à feu, c'est un oxymore, non ??).
Un portrait de l'Amérique peu flatteur, mais ô combien réel, où les policiers sont élus pour 4 ans et où bien souvent, ils n'ont aucune expérience, aucun diplôme, sont corrompus, bref, autant faire le boulot sois-même…
Un roman noir qui se déguste avec lenteur, la rage aux tripes, le coeur au bord des lèvres devant tant d'incompétence volontaire…

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Eve-YesheEve-Yeshe   11 novembre 2020
Les secrets sont là, dans les murmures de la prairie de l’Oklahoma, dans ses railleries. Et, tandis que des ombres imaginaires se meuvent autour de moi, j’apprends que, s la prairie est joueuse le jour, elle joue des tours la nuit. Quelque part, ici, une conclusion sera peut-être enfin trouvée. Comme je ne cesserai de le répéter, la prairie a ses méthodes.
Commenter  J’apprécie          90
BazartBazart   25 avril 2021
Je n’ai pas de mal à croire que Danny ait été malmené par le CCSO, puisqu’il est bien connu et prouvé que la corruption gangrenait plusieurs bureaux du shérif dans le nord-est de l’Oklahoma dans les années 1980 et 1990 : il y régnait une mentalité du Far West, et une longue et sinistre lignée d’agents rattrapés par des scandales, impliqués dans des meurtres ou assassinés ; dans le comté voisin d’Ottawa, le shérif Harkins avait été tué à coups de couteau seulement deux semaines et demie avant le meurtre des Freeman. Les accusations de corruption et les témoins directs de fautes commises par les forces de l’ordre ne manquent pas, et, pendant quatre ans j’entends les histoires les plus invraisemblables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
belette2911belette2911   08 décembre 2020
Le temps est une chose que les gens ne perçoivent pas avant qu’elle se retourne contre eux. Alors qu’on le dit guérisseur de tous les maux, pour les parents d’un enfant disparu, il ne fait qu’aggraver la blessure ; les grains du sablier deviennent des grains de sel dans une plaie béante, ensanglantée.
Commenter  J’apprécie          40
SharonSharon   17 octobre 2020
Comme le dit Lorène, mieux vaut ne pas espérer. Je crois que l'espoir suffit pour survivre à presque tout, mais je comprends aussi qu'il peut rendre fou.
Commenter  J’apprécie          80
Fanvin54Fanvin54   27 octobre 2020
Après tout, je n'étais qu'une écrivaine qui ne connaissait pas grand-chose à la justice, du moins du point de vue de ceux qui la font appliquer, sans aucune expérience en tant qu'enquêtrice.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Jax Miller (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jax  Miller
Retrouvez "Les Infâmes" de Jax Miller en librairie, lauréat du Grand Prix des Lectrices de ELLE Policier 2016 !
autres livres classés : true crime storyVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Les infâmes" de Jax Miller.

Qui est en fauteuil roulant ?

Lynn
Peter
Luke
Matthew

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Les infâmes de Jax Miller Créer un quiz sur ce livre