AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Gabrielle Brodhy (Traducteur)
EAN : 9782265088047
437 pages
Éditeur : Fleuve Editions (23/04/2009)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 9 notes)
Résumé :
La Guerre des Clones consume la galaxie. Et tandis que les généraux Jedi luttent sans relâche contre les rebelles du Comte Dooku, le Chancelier Suprême Palpatine ourdit un plan sinistre...

Apprenant que les Séparatistes fomentent une attaque furtive sur Coruscant, Anakin Skywalker et sa Padawan Ahsoka s'engagent dans une mission à haut risque pour tenter d'arrêter le général Grievous. Pendant ce temps, le Sénateur Bail Organa recueille des information... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Perspicacia25
  22 septembre 2016
Un très bon roman sur la guerre des clones. Ne vous fiez pas du tout à la couverture: très peu de clones là dedans, le thème principal est la rencontre et le début de l'amitié entre Obi-wan Kenobi et Bail Organa. Après tout, le Jedi aura un jour assez confiance en lui pour lui confier Leia.
Notre vaillant Sénateur est au début assez méfiant vis à vis des Jedi en général, et de celui-ci en particulier, mais dans une mission terrible, il faudra bien que tous deux arrivent à s'entendre, tandis que très loin de là dans son bureau, un Seigneur Sith se demande ce qu'il faudra bien faire pour réussir à leur faire la peau!
A recommander à tous les fans d'Obi-wan!
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
VictorianneVictorianne   20 mai 2016

-Prêt?

Obi-Wan hocha la tête, mais ne tenta pas de se lever. Il resta assis sur le rocher mouillé, tremblant sous sa tunique de Jedi crasseuse.

-Allez, insista Bail, marcher nous permettra de sécher plus vite. Et ça nous réchauffera.

Obi-Wan ne bougea toujours pas. Son visage était criblé des petites zébrures rouges des grêlons. Nul doute qu'il avait les mêmes, songea Bail. D'ailleurs, il ressentait leurs brûlures.

-J'ai essayé de nous protéger, soupira Obi-Wan, d'une voix sourde. Avec la Force. C'est un des premiers exercices que l'on donne aux Padawans. Vous trouvez une chute d'eau, vous mettez dessous, et...
Il esquissa un geste léger, gracieux de ses mains éraflées et meurtries.

-Vous restez entièrement sec. Et après ça, petit à petit, vous arrivez à le faire avec la pluie. Ca n'a rien de bien sorcier. C'est une simple question de degré. Somme toute... c'est très élémentaire. J'avais à peine 6ans la première fois où j'y suis arrivé.

Bail s'accroupit devant lui, s'agrippant à un rocher pour tenir en équilibre.

-Et vous ne pouvez plus le faire maintenant?

-Non, dit Obi-Wan, dont le visage mince exprima une soudaine révulsion. J'arrive si peu à utiliser la Force, ici, que je pourrais aussi bien être un droïde. Si vous pouviez ressentir ce que ça signifie... Si vous aviez la plus petite idée... Mon sang est devenu rance.

Devait-il avoir honte de son soulagement de ne pas éprouver la détresse d'Obi-Wan? Surement. Et pourtant, c'est le cas.
-Je suis désolé, gémit-il. J'aimerai pouvoir vous aider.
-Je ressens la Force depuis que je suis né, murmura Obi-Wan. Chaque jour de ma vie j'ai baigné dans sa Lumière. Chaque minute, à chaque inspiration, et depuis 35ans. Et aujourd'hui, elle n'est plus là. Il n'y a plus que les Ténèbres. Et je ne sais plus qui, ni ce que je suis sans elle
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
VictorianneVictorianne   20 mai 2016
La peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine mène à la souffrance. Garde-toi du Côté Obscur, Jedi!

Garde-toi du CôtéObscur… car il t’enveloppe complètement, à présent.
Commenter  J’apprécie          50
Perspicacia25Perspicacia25   19 septembre 2016
She glanced over her shoulder. "I have a visitor, Obi-an. Senator Bail Organa of Alderaan. He claims to have received word of a planned attack against you...by the Sith."
Between breaths, he changed. She felt it. Felt the warmth of his humanity flash-freeze to ice. Felt the air surrounding them crackle with power. In the hangar on Naboo, facing the red-and-black Sith assasin - in her apartement bedroom, having narrowly escaped being murdered by the bounty hunter Zam Wessel - in the arena on Genosis, staring at monstruous, mechanical death - she'd felt it then, too: Jedi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Perspicacia25Perspicacia25   14 septembre 2016
Obi-wan stood. "If you'll excuse me, Senator, I have meditations to perform."
"Sure", said Organa, reaching for his datapad. "Knock yourself out. Don't let me hold you up."
The words were colloquial, conversationnal; the tone was curt. The lofty galactic representative dismissing an underling.

#I am a Jedi. We do not take such things personnaly. #

They didn't attempt to slam curtains, either. But it took a lifetime of training to resist the urge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Perspicacia25Perspicacia25   19 septembre 2016
"Look, you're banged around, " said Organa, "but I don't think anything's broken." He grimaced. "At least not...physically."
Their predicament wasn't the least bit amusing....it was light-years from amusing...but still he felt his lips twist in a smile. "Is that your diplomatic way of asking if I've gone insane?"
"The thought did cross my mind."
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : roman d'actionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3287 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre