AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
3,39

sur 61 notes
calypso
  29 juin 2018
Forcément, on est attiré par le fait que ce roman ait rencontré un énorme succès en Angleterre… C'est écrit partout, sur le bandeau, sur Internet. C'est le premier roman de l'auteur et, déjà, il est élu « meilleur roman jeunesse 2017 » et obtient le prix des libraires Waterstones. On sait que la littérature de jeunesse est très largement reconnue au Royaume-Uni et on prend ces distinctions comme un gage de qualité.
Forcément, on est séduit par la couverture qui est absolument magnifique, et c'est une adulte qui parle, alors inutile de préciser qu'elle saura plaire aux adolescent(e)s. Cet orange, ce bleu, ça brille et c'est beau. Il y a cette silhouette de jeune fille qui semble sortir de terre et qui donne l'impression d'entretenir avec les éléments naturels un lien tout particulier.
Forcément, on est intrigué car la quatrième de couverture ne souffre pas d'une surabondance de détails. Elle est suffisamment énigmatique pour que l'on se pose quelques questions et que l'on ait envie de tourner quelques pages, au moins pour voir.
Forcément, on a envie de commencer cette lecture, mais on est arrêté chemin faisant par cette couverture qui se déplie et nous permet de découvrir deux cartes : l'une semble être la surface de l'île de Joya, l'île telle qu'elle est visible par ses habitants, l'autre – intitulée « l'île de Joya révélée » – semble mettre à jour un réseau de tunnels a priori secrets.
Et forcément, on est déçu. Déçu parce qu'on nous a trop promis. L'histoire vécue par Isabella, l'héroïne, n'est pas désagréable à lire, bien au contraire, et elle comporte même quelques très bonnes idées qu'il est important de mentionner : dans le désordre, l'impossibilité pour les habitants de quitter l'île, une carte du monde qui semble redistribuée et qui interroge, le lien père/fille, toutes les références et allusions à l'art de la cartographie, la construction progressive d'une mythologie. Il y avait de quoi faire quelque chose de vraiment sympa, d'original, tout en restant dans une veine qui plaît bien aux jeunes en ce moment, à savoir : un endroit différent avec ses propres codes, ses propres lois, et des personnages qui cherchent à en savoir plus sur l'origine de leur situation. La déception tient au fait que tout est survolé. Les portraits des personnages ne sont qu'esquissés et cela peut donner l'impression qu'ils manquent de profondeur. Il est question de légendes mais le passé plus proche est assez peu évoqué, j'aurais personnellement aimé en savoir bien plus sur l'île que ce que je n'ai finalement appris. J'ai parfois eu l'impression que l'on passait du coq à l'âne et j'ai même cru que j'avais manqué des informations. En clair, il se passe trop de choses en 260 pages. Dommage ! L'histoire avait un gros potentiel !

Lien : http://aperto.libro.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442
Aelynah
  26 juin 2018
Voici entre vos mains un roman que l'on peut qualifier de bel objet-livre. Entre sa couverture à douceur peau-de-pêche et ses illustrations tant de couverture qu'intérieures il est absolument magnifiques. Les cartes de l'ile de Joya que nous retrouvons dans les rabats sont elles aussi superbes et donnent fortement envie de comprendre le mystère de cette île. C'est donc pleine d'enthousiasme que j'ai entamé ma lecture.
Hélas, ce roman m'a laissé un sentiment mitigé lors de ma lecture mais surtout sur la fin. Pourtant j'ai apprécié le lire au fil des pages. Elles se déroulaient presque sans effort et petit à petit j'ai apprécié de suivre les aventures d'Isabella, fille du cartographe de l'île Joya.
Ce roman est un peu comme un récit initiatique. Il y a un mythe sur l'île auquel Isabella croit car son Pa lui en a raconté souvent l'histoire. Celui d'Arinta qui va combattre Yote le démon de feu au centre de l'île pour la libérer.
Alors quand des événements dramatiques arrivent sur l'île, les anciens y voient des signes. Lorsqu'une enfant est retrouvée morte, Isabella ne perçoit que sa colère face au gouverneur qui privilégie l'anniversaire de sa fille à la recherche de l'assassin.
Sa fille justement, Lupe, qui est aussi l'amie d'Isa. Et pourtant ce soir-là c'est la rancoeur qui va parler par la bouche de notre cartographe amateur. Et c'est le courage qui va pousser Lupe à vouloir se racheter des reproches énoncés.
C'est une histoire d'amitié. Une histoire d'égoïsme, de pouvoir exacerbé. C'est aussi une histoire de non-dit.
Ce roman touchera peut être plus le lectorat jeunesse que moi. L'univers est comme resté en surface. Il m'y manque un peu d'approfondissement pour pouvoir vraiment m'y plonger et apprécier les aventures de nos héros. Car j'ai eu beau lire ce livre en quelques heures je n'ai pas eu ce déclic qui rend les personnages attachants et amicaux. Cependant je lui ai trouvé de bonnes choses comme la plume de l'auteure qui est parfois proche de la poésie dans certaines descriptions ou dans les émotions.
Isa n'a donc pas su m'emporter. Il m'a manqué des informations pas forcément essentielles mais qui m'auraient permis justement de la cerner mieux, elle et son entourage. Certains éléments vont pourtant nous être divulgués mais avec parcimonie et parfois même de façon floue. C'est donc avec regret que j'ai terminé la dernière page. Je n'y reviendrai pas et même si je pense qu'il trouvera son lectorat ce roman n'est définitivement pas un récit qui restera dans ma mémoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
mybooksntea
  09 août 2018
Le roman a eu un grand succès Outre-Atlantique, j'en avais énormément entendu de bien. J'étais donc curieuse de découvrir ce qui se cachait derrière ce magnifique objet-livre, avec ses pages décorées de dessins en lien avec la cartographie, sa couverture qui se déplie pour nous laisser découvrir une carte de l'île sur laquelle se déroule l'histoire... Je ressors finalement mitigée de cette lecture.

L'héroïne, Isa, est un personnage féminin fort et déterminé, mais aussi fragile face aux questionnements que soulèvent sa situation : un père fatigué et diminué, une dispute avec sa meilleure amie, un gouvernement plus que corrompu, des cartes, des frontières à ne pas dépasser, des créatures effrayantes... Tout ça, Isa l'affronte avec courage. C'est un trait de caractère qui a fait que je me suis immédiatement attachée à elle.

Malheureusement, je trouve que l'autrice est restée en surface. L'univers est prenant, complexe, mais elle a survolé la mise en place de son histoire. Certaines choses paraissaient évidentes pour les personnages, mais pas pour les lecteurs. Il aurait été intéressant que l'autrice prenne plus de temps pour nous expliquer le passé de l'île de Joya, les quelques légendes qui sont évoquées auraient méritées d'être plus développées.

Malgré ces petits défauts (n'oublions pas qu'il s'agit d'un premier roman), Une fille d'encre et d'étoiles permet de passer un bon moment de lecture.
Lien : http://mybooksntea.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DameGisele
  01 septembre 2021
La promesse d'une lecture sympa, originale, *best-seller Outre-manche*...

J'ai acheté ce livre sans avoir lu aucun avis, donc sans aucune influence, ni bonne ni mauvaise. Mais ma lecture a été très irrégulière, tout comme le rythme du livre en définitive.

Une première partie lente à se mettre en place, une intrigue qui ne démarre pas de suite non plus, et une construction irrégulière.
De ce fait mon intérêt allait et venait...😒

Certains points du World building sont peu voire pas développés, ce qui peut être frustrant quand le mystère de l'île est basé sur ces éléments. A côté de ça, certains passages manquent de credibilité, quand d'autres ralentissent le récit.

C'est donc une lecture divertissante qui doit plaire j'en suis sûre, mais qui ne restera pas dans mes références même si ce n'est pas une mauvaise lecture car ce n'est, à mon sens, pas tout à fait abouti.
Commenter  J’apprécie          30


InMyBookWorld
  26 octobre 2018
J'ai complètement craqué sur la couverture, le titre et le résumé ! L'objet livre est superbe, vraiment un beau cadeau à offrir ou à se faire, et dans les tons parfaits pour la nouvelle saison qui approche :)

J'ai adoré le début, j'étais hyper emballée par ce que l'autrice nous faisait découvrir. Cette île gouvernée par un dictateur, l'environnement des cartes (inhabituel pour moi) de notre personnage principal, les légendes de l'île, et toutes les interdictions comme celle de ne pas nager dans l'océan... bref j'étais très très contente de ma lecture.
Mon enthousiasme est un peu retombé, je n'ai jamais réussi à me sentir impliquée dans l'histoire, ni me sentir proche du personnage que nous suivons. Pourtant, le récit est écrit à la première personne, donc nous avons vraiment le ressenti d'Isabella. Je ne sais pas pourquoi je me suis sentie si détachée, peut-être que le tout manquait de profondeur, de détails. C'est vrai que cette histoire en aurait mérité tellement plus ! Plus d'interactions entre les personnages, certains sont en plus si intrigants. Oui, je crois que c'est cela le problème, un peu trop survolé à mon goût. Et cela n'engage que moi bien sûr :)

Le point positif, c'est que malgré cela, il se lit très vite, et tous les petits dessins à l'intérieur sont du plus bel effet. Notre héroïne part à l'aventure et le moins qu'on puisse dire, c'est que ce ne sera pas de tout repos, c'est très mouvementé , très mystérieux aussi.
J'ai beaucoup aimé les histoires, les légendes/mythes racontés par Isabella ou son père, peut-être la partie que j'ai le plus apprécié, avec tout ce qui avait un rapport avec les cartes et la passion qu'en a Isabella.

En bref, un très beau livre pour les jeunes amateurs de fantasy et de légendes.
Lien : https://www.inmybookworld.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LeslecturesdeLily
  30 août 2018
La fille d'encre & d'étoiles m'a complètement laissé de marbre !

Je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire, je n'ai pas trouvé d'intérêt aux personnages, bref... mise à part le visuel irréprochable de ce roman, le contenu m'a laissé sur la touche.

Pour en savoir plus sur mon avis, rendez-vous sur mon blog Les lectures de Lily (www.leslecturesdelily.com) ou en suivant ce lien : http://www.leslecturesdelily.com/2018/08/la-fille-dencre-detoiles-ecrit-par.html#more
Lien : http://www.leslecturesdelily..
Commenter  J’apprécie          30
Enya75
  22 août 2018
La couverture est de toute beauté, le travail graphique est vraiment très réussi, de plus, à l'intérieur, les rabats laissent apparaître deux cartes... Une de l'Île de Joya telle que la voient les habitants, et une autre, telle qu'elle est une fois révélée.
On nous dit qu'en Angleterre, ce livre a été un best seller... La quatrième de couverture reste énigmatique... Alors on est forcément tenté... Et au final, on est un petit peu déçu. L'action m'a manquée tout au long du roman où tout de suite, on fait la connaissance d'Isabella, fille du cartographe de l'Île de Joya, et amie de Luppe, la fille du Gouverneur.

Une jolie plume, elle charme dès les premières lignes, et puis... Tout est confus, brouillon. le roman n'est hélas pas très bien construit et on se perd dans un tas de trop longues descriptions qui nuisent au rythme du récit, car on ne visualise pas toujours très bien où l'on est et ce qu'il se passe. le récit pullule de flashbacks, et l'autrice ne va pas au fond des choses, ni des personnages. On survole ce qui demanderait des précisions, car l'univers serait plutôt intéressant. En bref, le récit est mal développé et certains points demandent à être éclairés.

J'ai aimé cette mythologie créée de toute pièce, mais j'aurais aimé en savoir plus sur la cartographie. de plus, on ne nous dit pas pourquoi la mère d'Isabella détenait une carte importante dans l'histoire, ni pourquoi certains habitants de l'Île de Joya sont bannis, par exemple, entre autres questions qui se posent après avoir fermé le livre.
Ma lecture m'a presque lassée, j'ai même sauté des passages à partir du milieu du roman, tant je m'ennuyais.
Une chose m'a choquée : la violence, non seulement envers les gens, réduits en esclavage, mais aussi envers les animaux. Ces descriptions d'animaux se jetant dans la mer, ces massacres, jusqu'aux insectes que l'on broie pour fabriquer des colorants, c'est détestable, je ne supporte pas. Il n'y a aucune douceur dans ce roman.
Une belle histoire d'amitié, mais sans plus.

Lien : https://lecturesdartlubie.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
DerriereMesBinocles
  23 août 2022
L'intrigue principale est imprégnée de tout un folklore local, de combats entre une bonne déesse nourricière et un démon avide. C'est un réel conte initiatique, que j'ai rapproché dans sa forme de celui de Vaiana (oui oui, le Disney) où la protagoniste grandit, mais entraîne également dans son sillage bien des changements, et la réalisation d'une sorte de prophétie. Il y est question de vengeance divine, de combat entre le bien et le mal, la nature et le feu.

Le roman, tant dans la légèreté — et presque la poésie — de son texte, que dans la construction de ses personnages, est un réel délice. L'autrice n'essaie pas de créer des personnages d'enfants (souvent trop ingénus/perspicaces/innocents), elle les laisse au contraire s'épanouir ; elle ne les épargne d'ailleurs pas dans leurs épreuves. Elle fait appel à l'intelligence émotionnelle du jeune lecteur en ponctuant son récit de mille dangers (tout à fait réels), en les confrontant à la mort et au mensonge. La fin en particulier m'a beaucoup touchée, parce que bien qu'elle soit assombrie par des événements dramatiques, c'est aussi une libération, au sens propre comme au figuré. Une libération de la parole, des désirs, des espoirs, un renouveau. Bref, une superbe lecture, tout à fait inattendue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
OfficineLivresque
  29 décembre 2020
Je préviens tout de suite que je l'ai lu en anglais et que je ne pense pas qu'il en existe une version francophone… à voir. Mais je ne pense pas qu'ils aient déjà eu le temps de traduire le tout !

Nous sommes dans un univers plus ou moins médiéval, ancien en tout cas, qui ressemble au notre : les personnages savent situer l'Afrique et l'Amérique. Ils doivent donc être quelque part dans notre réalité ou à proximité.

Nous suivons une petite fille, Isa, qui vit avec son père cartographe sur une ile. Ils sont soumis à un régime politique pour le moins dictatorial : un homme est arrivé un jour en proclamant leur terre comme sa propriété. Il a interdit de quitter l'ile, de commercer, et meme d'explorer les territoire en dehors d'une zone définie. Sa main mise assurée par une gente militaire est pour le moins précaire et au moindre incident des émeutes éclatent…

Notre héroïne est amie avec la fille du tyran : Lupe. Un jour qu'elles se rendent à l'école, elles découvrent une ville vide. Une de leur camarade a été retrouvée morte dans les bois, qui sont le refuge de tous les bannis de cette société.

Isa se dispute avec son amie, affirmant que c'est de la faute de sa famille si tout va de travers sur l'ile… furieuse elle s'enfui.
Le lendemain, Lupe est partie en quête du meurtrier… seule.
Folle d'inquiétude notre héroïne intègre la mission de recherche.
Nous suivons ensuite sa découverte des territoires « oubliés » et la noirceur qu'ils renferment…

J'ai adoré ce livre, déjà parce que l'histoire est vraiment sympa et prenante, mais surtout parce que toutes les pages sont couvertes de symboles, de dessins… évoquant les villes cartes : monstres marins, bateaux, ligne des étoiles, etc.
Le texte est ainsi superbement encadré ! Si on peut regretter que les motifs soient peu nombreux et que leur répétition soit donc assez voyante… mais cela reste vraiment original !

La couverture est également très jolie.

Je trouve que c'est un super cadeau pour un jeune ado : le fait que les pages soient colorées facilite la lecture, et la typo est bien choisi. Au début j'était un peu réticente à ce changement. On lit toujours le même genre de caractères… mais on s'y fait vite et au contraire ça donne une originalité bienvenue ! Définitivement l'objet est chouette ! Je tire mon chapeau aux éditeurs qui ont du s'en voir pour calibrer l'ensemble haha !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
ipomeeviolette
  29 mars 2020
Nous baignons dans l'univers de la cartographie en ce moment à la maison alors ce roman tombait bien entre mes mains ! J'ai lu cette histoire sans trop d'attentes et j'en ressors très positive du coup. J'ai gardé en tête que c'était un roman jeunesse pendant ma lecture et de cette manière je n'ai pas été déçue. Dès 10 ans pour de bons lecteurs, c'est abordable je pense, et c'est un premier pas vers l'univers de la dystopie. Ce roman m'a rappelé la trilogie le Labyrinthe de Dashner, de manière beaucoup moins violente mais avec des similitudes dans l'univers... Mais on en est très loin aussi car il est question d'amitié, de confiance et de quête de sa personnalité aussi. L'héroïne a 13 ans et l'histoire est à mettre en parallèle avec l'aventure de l'adolescence je crois... La recherche des bons chemins sur une carte inachevée laissée par ses parents... C'est une façon de grandir non ? Bien sûr il y aurait facile à dire que tout aurait pu être plus développé, on prend goût aux trilogies au point de ne plus se satisfaire d'une histoire plus courte ?
Vraiment, c'est une belle histoire avec des filles qui sont courageuses et débrouillardes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20







Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1350 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre