AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sarah Tardy (Traducteur)
EAN : 9782221239261
400 pages
Éditeur : Robert Laffont (20/08/2020)

Note moyenne : 4.42/5 (sur 18 notes)
Résumé :
1617, Vardø, au nord du cercle polaire, en Norvège.
Maren Magnusdatter, vingt ans, regarde depuis le village la violente tempête qui s’abat sur la mer. Quarante pêcheurs, dont son frère et son père, gisent sur les rochers en contrebas, noyés. Ce sont les hommes de Vardø qui ont été ainsi décimés, et les femmes vont désormais devoir assurer seules leur survie.
Trois ans plus tard, Absalom Cornet débarque d’Écosse. Cet homme sinistre y brûlait des sorci... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Kirzy
  19 septembre 2020

°°° rentrée littéraire 2020 #20 °°°
Immersion immédiate dans la rugosité arctique de l'île de Vardø, dans le Finnmark, aux confins de la Norvège en 1617. Les premières pages, saisissantes et inquiétantes, laissent planer un malaise qui ne se dissipera jamais : le rêve prophétique d'une jeune fille, elle s'accroche à une baleine échouée sur une plage pendant que l'animal, encore vivant, est dépecé, son oeil plongé dans celui de Maren.
L'intrigue, inspirée d'une histoire vraie, est excellente et l'auteur exploite parfaitement son potentiel romanesque. Une tempête phénoménale éclate pendant que les hommes de Vardø sont partis pêcher, décrite au plus près des corps et des sensations. Aucun n'y survivra. Les femmes doivent gérer seules la pêche et la construction en plus des travaux domestiques habituels ... jusqu'à ce que le roi Christian II introduise en Norvège des lois contre la sorcellerie visant particulièrement le peuple autochtone des Samis, jusqu'à ce que débarque à Vardø un délégué du gouverneur envoyé pour remettre de l'ordre, dans cette société de femmes, accompagné de sa jeune épouse.
Le casting de personnages est puissant et complet : on a Maren, la jeune fille intelligente et ouverte, l'émancipée presque féministe ( si ce n'était anachronique ) prête à braver les interdits de la société patriarcale, la jeune étrangère bourgeoise complètement décalée dans cette société austère et pauvre, la bruyante dévote malintentionnée, la Sami qui nourrit les préjugés, et bien sûr le terrifiant délégué, un chasseur de sorcières expérimenté. C'est assez manichéen, il manque sans doute quelques nuances de gris dans ces personnages, mais le procédé est tellement efficace et emporte tellement l'empathie que le lecteur marche à fond !
En fait, tous les ingrédients sont là pour que cette lecture soit captivante : des personnages forts, des décors spectaculairement rudes, une atmosphère historique tendue très bien rendue, une grande richesse de détails pour décrire la vie quotidienne dans cette région isolée du cercle arctique, une écriture soignée et précise. Et un engagement féministe en faveur de l'émancipation des femmes qu'on ne peut qu'applaudir.
Le récit, très clair, tient en haleine. le souffle romanesque est bien là, porté par des passages vraiment remarquables, surtout lorsque le point de vue passe à Ursa, la jeune épouse du délégué. C'est le personnage le plus intéressant car le moins linéaire, celui dont les lignes bougent au contact de l'autre héroïne, Maren. le récit de sa nuit de noces qui sonne le glas de ses rêves de jeune fille est juste admirable dans sa façon de restituer le chamboulement douloureux de sa psyché tout comme les sensations du corps meurtri.
Mon seul bémol se porte sur la tournure que prend la relation entre Maren et Ursa, pas nécessaire tant le récit a suffisamment de caractère et de vie pour ne pas le surcharger d'une émotion supplémentaire qui brouille quelque peu sa remarquable âpreté. Mais peu importe, Les Graciées est une excellente fiction historique, très opportune, qui résonne de façon très contemporaine en dénonçant le danger d'être emporté dans un tourbillon de démagogie, à connotation religieuse ou pas. J'ai souvent songé au travail de Tracy Chevalier - en plus musclé – avec ces personnages féminins emportés dans une quête de liberté.
A noter que l'île de Vardø abrite la dernière oeuvre de la grande Louise Bourgeois, un mémorial réalisé avec l'architecte Peter Zumthor pour rappeler la chasse aux sorcières qui s'est abattue ici au XVIIIème siècle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9412
spleen
  18 septembre 2020
En Décembre 1617 , une tempête subite engloutit les bateaux des pécheurs de l'ile de Vardo , près du cercle polaire alors qu'ils rentraient au port sous les yeux de leurs épouses qui recueillent leurs cadavres sur la grève . Ces quarante morts laissent le village sans hommes dans cette société où les femmes étaient totalement dépendantes de leurs pères ou maris .
Parmi celles-ci, Maren , une jeune femme de 20 ans a perdu son père, son frère Erick et son fiancé .
Cette partie du récit est raconté par elle . Les femmes, soudées par leur malheur tentent de s'organiser pour survivre dans cette contrée aux conditions climatiques extrêmes , parmi elles, une se détache par son esprit de décision , et son indépendance déjà acquise lors de sa vie de femme mariée , Kirsten . Elle décide de s'occuper du troupeau de rennes, puisqu'il faut bien les tuer pour se nourrir et de partir en mer, pêcher avec d'autres femmes volontaires .
L'arrivée d'un nouveau pasteur crée d'emblée une distance entre les plus dévotes choquées par l'attitude de Kirsten et des femmes qui la suivent comme Maren mais ce n'est que le début d'un affrontement d'abord sournois avant l'installation , trois ans plus tard, du délégué , Absalom Cornet, un écossais , envoyé par le roi pour enquêter sur cette communauté de femmes et rechercher activement les pratiques de sorcellerie, allant même soupçonner d'être à l'origine du drame .
Avant de rejoindre cette région isolée, le délégué épouse une jeune fille Ursa, fille d'un armateur de Bergen . C'est elle qui raconte son voyage , l'installation à Vardo ,la rencontre avec ces habitantes puis son amitié avec Maren.
Dans cette communauté vit également une Sami, Diinna . Or les Samis sont les premiers à être pourchassés pour leur pratiques païennes et condamnés pour sorcellerie . La cohabitation avec les habitants de l'ile et le partage de certains objets comme des figurines ou des runes dessinées sur les maisons accentuent et facilitent la suspicion du délégué . Mais ce roman n'est pas centré sur ce peuple indigène.
S'y rajoutent, comme partout, la jalousie, la méchanceté et les rancoeurs, majorées par l'isolement, le deuil et l'ignorance de certaines femmes .
L'auteur construit à partir de faits historiques que sont la tempête et le procès , une fiction bien ficelée à travers la vision des deux héroïnes si différentes au départ, l'une à la vie rude, habituée au climat hostile et l'autre d'apparence fragile et non préparée aux taches domestiques, à la soumission à l'époux et à la cruauté des autres . On entre ainsi avec les tournants et les tourments de cette histoire dans les profondeurs de l' intolérance , de la brutalité et de l'obscurantisme qui doivent nous faire réfléchir à certaines de nos attitudes et de ce que vers quoi on pourrait tendre si la vigilance et la bienveillance sont laissées au bord de notre route ...
Une belle réussite même si j'ai trouvé que la romance n'apportait rien au texte en soi et n'avait pas vraiment sa place.
je remercie NetGalley et les Éditions Robert Laffont de leur confiance
#LesGraciées #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
livreclem
  18 septembre 2020
Gros coup de coeur pour ce roman au sein d'un village de Norvège qui a perdu la majorité de ses hommes lors d'une tempête en mer.
Les différents entre les femmes vont se développer et l'arrivée d'un délégué nommé par le roi pour faire régner les doctrines catholiques ne va rien arranger. Surtout que parmi elles, se trouve une Sami. En pleine chasse aux sorcières, les langues se délient.
Pourtant une belle amitié prendra naissance dans cet atmosphère de peur.
Très bien écrit, les portraits de femmes sont forts. On est imprégné dans les paysages et on tremble avec les protagonistes.
A lire absolument !
Commenter  J’apprécie          210
viou1108
  23 septembre 2020
"Les Graciées", c'est l'histoire d'une chasse aux sorcières, au sens propre du terme, inspirée de faits réels qui se sont déroulés vers 1620 dans l'île de Vardø, à l'extrême nord-est de la Norvège, au-delà du cercle polaire.
Dans ces contrées lointaines au climat et aux conditions de vie très rudes, une violente tempête vient de causer la mort de 40 pêcheurs, soit la quasi-totalité des hommes du village. Les femmes doivent donc tout prendre en charge pour survivre, à commencer par la pêche. Des femmes qui prennent leur vie en mains, voilà qui semble suspect aux yeux des plus bigotes et des hommes des villages voisins...
A la même époque, le roi Christian IV de Norvège promulgue des lois contre la sorcellerie, inspirées de celles prises par le roi Jacques Stuart d'Écosse et de son traité de démonologie. Son but était d'affirmer l'emprise de l'Église luthérienne et de "christianiser" les Samis, peuple nomade aux traditions chamaniques, connu pour parler aux esprits et commander aux vents. Une population qui n'a que faire de l'autorité du pouvoir central ou de Dieu, voilà qui semble hautement blâmable aux yeux du gouvernement et du clergé...
C'est dans ce contexte de répression qu'Absalom Cornet débarque à Vardø. Cet Écossais fanatique, expert chasseur, est chargé de purifier la région de ces forces maléfiques. Une charge qu'il conçoit comme un sacerdoce, convaincu jusqu'à la moelle que tout ce qui n'est pas conforme à la religion est nécessairement l'oeuvre du diable et doit donc être éradiqué. Il ne faudra pas longtemps après l'arrivée de Cornet pour que les femmes de Vardø se divisent en deux clans, les féroces grenouilles de bénitier et les autres, ouvertement rebelles ou résistantes silencieuses. Entre les deux, Ursa, jeune femme norvégienne que Cornet a épousé à la faveur d'un mariage arrangé juste avant d'embarquer pour Vardø, doit s'adapter (ou pas) à sa nouvelle vie d'épouse soumise et à des conditions de vie auxquelles son relatif confort bourgeois de Bergen ne l'avait pas préparée. Au contact de la jeune Maren, elle prend conscience qu'il existe un chemin vers l'émancipation.
Récit d'une tragédie annoncée, "Les Graciées" est un roman captivant et très fluide. Avec sa narration linéaire et une intrigue sans vraie surprise, il (re)met en lumière un épisode historique dans lequel les hommes (avec l'aide de certaines femmes), sous couvert de religion, ont cherché à imposer leur domination sur les femmes et sur un peuple ayant l'audace de vivre différemment, à la marge de la "civilisation". Un exemple parfait d'obscurantisme, de fanatisme et de stupidité au service du Pouvoir, ce but ultime. Même si les personnages sont un peu stéréotypés et même si la ligne entre les gentils et les méchants est beaucoup trop claire, ce roman d'émancipation et de (in)tolérance, qui fait froid dans le dos, est un texte puissant et nécessaire, tant il résonne encore à l'heure actuelle.
En partenariat avec les Editions Robert Laffont via Netgalley.
#LesGraciées #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Malocean
  12 septembre 2020
Un superbe roman basé sur des faits historiques datant du XVIIème siècle, un village de pêcheurs perdu au nord de la Norvège, une tempête emporte 40 des hommes du village.... la communauté uniquement constituée de femmes (sauf le curé) va essayer de survivre, cela aurait déjà suffi à écrire une superbe histoire, mais 3 ans plus tard la venue d'un Écossais, autoritaire, violent un rien fanatique, accompagné de son épouse Ursa une Norvégienne, l'héroïne du roman, l'arrivée de ce couple sur la petite île va relancer l'histoire avec une chasse aux sorcières qui auraient, selon certaines, déclenché cette maudite tempête.
Des personnages marquants : terrifiants, fanatiques, romantiques, passionnés, attachants, d'un extrême à l'autre. Autant on s'attache à certains personnages, autant on a de la haine pour d'autres.
Une très belle histoire, très bien menée avec des thèmes toujours actuels comme l'intolérance, la soumission des femmes, le racisme, le rôle des croyances et des religions ou l'amitié. Tout cela peut faire froid dans le dos, et donne un livre passionnant que l'on ne peut lâcher sans connaître le dénouement. Une excellente lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   21 septembre 2020
Comment pourrait elle la prévenir que, même auprès d'un homme nommé délégué, un homme à la barbe bien taillée qui sent la neige pure et prie avec l ferveur d'un pasteur, même auprès d'un tel homme, on ne peut être en sécurité?
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   21 septembre 2020
son roi n'avait jamais vraiment existé pour Maren, n'a jamais été une réalité tangible dans cette contré si reculée qu'est Vardo.
Commenter  J’apprécie          00
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   21 septembre 2020
Mon époux semble presque le prendre comme un jeu, lui dit elle d'un ton amer. Comme s'il cherchait à garder la surprise.
Commenter  J’apprécie          00
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   21 septembre 2020
Absalom la guide alors jusqu'au tribunal, on bras passé sous son coude, comme s'il l'emmenait au bal.
Commenter  J’apprécie          00
JustinelibraryJustinelibrary   15 août 2020
Je me souviens d'un temps où tu me disais que les runes te réconfortaient, un temps où les marins allaient trouver mon père pour qu'il lance ces os et leur indique le moment propice pour partir en mer. Tout cela n'est qu'un langage, Maren. Que tu ne le comprennes pas n'en fait pas l'œuvre du diable.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Kiran Millwood Hargrave (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kiran Millwood Hargrave
Kiran Millwood Hargrave présente son premier roman, "Les Graciées", à paraître en rentrée littéraire le 20 août 2020 aux éditions Robert Laffont (collection Pavillons)
autres livres classés : norvègeVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Kiran Millwood Hargrave (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2055 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

.. ..