AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Solysbooks


Solysbooks
  06 janvier 2022
Je suis une fan inconditionnelle des "Enquêtes du Commandant Gabriel Gerfaut" de Gilles Milo-Vaceri qui est une série d' enquêtes policières au titre éponyme puisque le héros est Gabriel Gerfaut, un policier atypique, commandant à la Criminelle de Paris, spécialiste des tueurs en série et ayant fait face, depuis le tome 1, à des affaires étranges voire franchement fantastiques et que l'on peut qualifier d'ésotériques. Pourtant, c'est un homme qui a bien les pieds sur terre et qui ne lésine sur rien pour arriver à trouver le ou les coupables, quitte parfois à braver un peu les lois : la fin justifie les moyens et il a le soutien de personnes en haut lieu et surtout il peut compter sur ses deux assistants Paul Castani et Adriana Guivarch qui a, pour cette dernière, un statut particulier (si vous ne connaissez pas la série, je vous laisse découvrir lequel) . Aussi, quand l'improbable arrive, fait-on appel à lui et c'est ce qui va se produire dans ce tome XI puisque notre policier préféré va devoir venir en aide à l'un des amis rencontrés dans le tome 5 (La bête du Gévaudan), le capitaine Alexandre Delamare qui se trouve face à des meurtres des plus étonnants car ils semblent avoir été exécutés selon des rites anciens, dans la région où il officie : L'Occitanie.
Or, comme il pressent que ces deux premiers assassinats ne seront pas les derniers et que le mode opératoire est des plus atypiques, Alexandre demande à son procureur, une femme elle aussi des plus étonnantes, d'intervenir et de faire venir Gabriel et son équipe pour les épauler sur cette enquête qui s'annonce complexe. C'est ainsi que notre héros, suivi de ses deux acolytes va débarquer dans l'Aude et se retrouver face à des assassinats non seulement inhabituels (mais avec lui, on a l'habitude) mais qui, cette fois, vont cibler des étrangers de plusieurs nationalités qui semblent être tous liés à une même quête... Mais qui sont-ils et pourquoi en veut-on à leur vie au point de les tuer de cette manière? Qui ou quoi Gabriel, Adriana et Paul vont-ils affronter? Quel est le rapport avec les Templiers, nom de cette confrérie composée de soldats religieux, censée avoir disparu depuis le XIVème siècle? eh bien vous le saurez en lisant cet excellent tome 11 "Les gardiens du Temple" qui est sorti le 26 novembre aux Editions du 38.
Avant de continuer, je vous rappelle que j'ai chroniqué tous les titres de cette série sur mon blog (excepté la petite nouvelle "13 à table" que je ferai prochainement) Soly's books

Mon avis : Soyons clairs dès le départ, c'est l'un des meilleurs de la série! Il allie différents genres littéraires (polar, thriller, roman d'aventures, roman historique et ésotérique, roman d'espionnage et politique etc.) de manière subtile afin de créer une histoire des plus palpitantes et des plus passionnantes et que vous aurez du mal à lâcher, une fois commencée.
Je vous rappelle, comme à chaque fois, que chaque roman peut se lire de manière indépendante et qu'il n'est pas nécessaire d'avoir lu toute la série avant pour se lancer. Evidemment, la fan que je suis, ne peut qu'apprécier le fil conducteur qui s'étend depuis le départ et qui continue à se déployer tome après tome...
Pourtant, cette fois, il va nous falloir attendre quelques chapitres avant de retrouver notre héros et son équipe : en effet, le roman s'ouvre sur un prologue se déroulant au XIIème siècle, dans la ville de Jérusalem, au moment des croisades et notamment du siège de la ville sainte par Saladin, un sultan impitoyable mais aussi un stratège des plus avisés. On y découvre Gérard de Ridefort, le maître du Temple, avant l'assaut final, chargeant deux de ses chevaliers, deux commandeurs, de quitter la ville avec, je cite, un "trésor qui est le joyau suprême de toute la Chrétienté, de l'Orient à l'Occident " et que celui-ci "est plus important que la Terre Sainte, le Tombeau du Christ et l'ordre réunis". On se demande alors immédiatement ce que ces deux hommes et leurs soldats peuvent alors transporter... sachant que les deux groupes seront séparés afin de mener à bien leur mission. On nous dit alors que si le maître du temple a été exécuté, les deux soldats commandeurs ont été portés disparus en Terre Sainte et que nul n'a jamais su ce qu'ils étaient devenus et bien sûr, ce qu'il en est devenu de leur mystérieuse cargaison...
Cela plante le décor, non? ^^ les Templiers... eux qui suscitent l'imaginaire, depuis la fameuse malédiction soi-disant lancée par le dernier Grand Maître du Temple, Jacques de Molay, racontée et popularisée dans la fabuleuse saga des Rois Maudits de Maurice Druon...
le premier chapitre nous ramène en Terre Sainte ou quasi puisque nous sommes à notre époque, en Israël et une équipe d'archéologues fait une découverte incroyable.. mais avant que celle-ci ne soit révélée, ils sont neutralisés par un commando sorti de nulle part (ils sont au milieu du désert) et tout ce qu'ils avaient vu ou entraperçu leur est dérobé ! Ils n'ont donc plus que leur parole qui fait foi et bien sûr, ils vont devoir s'expliquer avec le service secret israélien et ses agents du terrible Mossad : ils vont aller de découvertes en découvertes car l'un de leur collègue, éminent spécialiste des religions et qui devait les rejoindre pour les aider, a disparu... mais pourquoi? Toutes les suppositions sont émises sur ce qui se trouvait à cet endroit et ce que lieu plus que caché gardait...
Les chapitres suivants continuent de planter le décor (oui, oui, je sais, je ne dis rien mais c'est volontaire) et nous amènent en Egypte, en Italie, et notamment au Vatican (tiens tiens ^^ encore ^^ ) et enfin, évidemment en France, dans l'Aude où nos policiers vont avoir leurs premiers meurtres sur les bras.
Vous devez vous demandez quel est le rapport entre tout cela puisque mille ans séparent le prologue de l'histoire principale et qu'évidemment, nos personnages de départ sont morts depuis longtemps maisssssssssssssssssssss il suffit d'une trouvaille d'importance majeure dans une langue disparue depuis longtemps, pour que notre policier préféré se mette sur les traces du passé et de ses secrets et qu'il se lance à la recherche de... ^^ chuttttttttttt
Evidemment, je ne vous en dirai pas plus : à vous d'aller voir ce que Gabriel va faire comme découverte, s'il arrêtera (ou comment) ces meurtres et qui sont derrière ceux-ci et surtout pourquoi!
Je me répète mais une fois de plus, c'est de l'excellent travail : une intrigue magistralement construite, des personnages mystérieux et familiers, un mélange de dangers et d'amitiés voire d'amour, une course poursuite contre le temps et le Temps : bref, un régal... le tout soupoudré par la magie gerfienne puisque notre Commandant préféré va encore utiliser ses talents uniques, ses petits tiroirs, impressionner son entourage tout en le rendant dingue ^^ Gabriel est à part dans la littérature : c'est un policier brillant, reconnu et craint de tous mais en même temps, c'est un homme simple, franc et honnête et qui a une mission à mener tome après tome (mission dont je ne vous dirai rien car lui-même n'est pas totalement conscient de ce qu'il a à accomplir) C'est un être à part (vous comprendrez en lisant ce roman ou la série. Non ^^, il n'est pas doté de super pouvoirs mais...) et en même temps, il est terriblement humain : il sait valoriser et mettre à l'aise ceux qu'il juge digne de sa confiance, est généreux, respectueux et patient quand il le faut mais il est tout aussi impitoyable avec les criminels et ceux qui usent de leurs pouvoirs pour écraser les autres. Enfin, il a un caractère de merd**, soyons clairs et pourtant, l'on ne peut que succomber à son charme dévastateur, son franc parler et son humour. Bref, je suis "in love", moi aussi ^^ de Gabriel Gerfaut.
Bon, je sais, j'ai de la concurrence et notamment dans son équipe : Paul et Adriana sont indispensables à son équilibre, l'aident chacun avec leurs qualités et leurs défauts et l'amour/amitié qu'il y a entre ses trois-là est unique et fait qu'ils sont à eux trois une arme redoutable. Ils forment un trio qui vous amusera plus d'une fois parce que justement, ils n'hésitent pas à se parler franchement et à se chambrer. Gare aussi à la colère d'Adriana! J'adore ce personnage féminin qui est forte comme son commandant mais qui demeure une femme avec sa sensibilité et ses spécificités. J'adore quand elle lui pique une colère après : combien peuvent s' en enorgueillir ? Peut-être bien le supérieur de Gerfaut, lui-même, Gustave Marcelli (surnommé le Vieux) avec qui il entretient des liens quasi filials...
J'ai aussi adoré retrouver son binôme et frère d'armes, le Commandant Enzo Battista (dont je dois toujours lire le roman pffff) qui est son double et qui est tout aussi efficace que lui, bien que différent sur certains aspects : si Gabriel a fait des tueurs en série sa spécialité, Enzo est un protecteur des biens historiques et évidemment, il ne pouvait, qu'en tant qu'historien, être présent dans cette quête qui nous ramène des siècles en arrière. Leur amitié fait sourire et aide à détendre l'atmosphère quand celle-ci se fait pesante ou stressante.
Evidemment, à chaque nouveau tome, il y a de nouveaux personnages mais là, j'ai été ravie qu'il fasse revenir le capitaine Alexandre Delamare rencontré dans "La Bête du Gévaudan" : celui-ci est admiratif du policier mais sait aussi se montrer à sa hauteur et agir comme il le doit : j'aime bien quand on retrouve des personnages de tomes passés. La procureure est vraiment à part mais je vous laisse découvrir ce personnage haut en couleurs et attachant.
Je terminerai par la plume de Gilles qui est vraiment agréable à lire et comme toujours, diaboliquement efficace : j'ai eu particulièrement du mal à lâcher ce tome : comme à chaque fois, on sent un travail titanesque derrière et pointu, notamment car celui-ci se base sur L Histoire des Templiers. Il allie à la fois faits historiques avérés, légendes les entourant mais aussi des faits divers leur étant attribués. de plus, et c'est sa marque de fabrique, il y a toujours un côté fantastique dans tous les tomes et même si celui-ci est moins marqué cette fois, il y a cette touche d'ésotérisme à la Dan Brown (et là, plus que jamais, ça prend son sens : vous comprendrez en lisant) et si le héros de ce dernier était professeur, l'enquête construite dans ce roman et menée par Gabriel n'est pas sans rappeler le plus célèbre de ses livres et a aussi un côté que les films d'Indiana Jones ne sauraient renier..
Bref, je pourrais continuer longtemps à vous parler de cet excellentissime onzième tome qui m'a vraiment vraiment ravie car basé sur L Histoire, les mythes, les légendes et cette aura de mystère qui entoure les Templiers depuis toujours. Bien moins noir que le précédent, il m'a vraiment vraiment convaincue et je ne peux que conclure en disant "Foncez l'acheter et Vivement le douze"!!!


Lien : https://solysbooks.blogspot...
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura