AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2374532194
Éditeur : Les éditions du 38 (03/11/2016)

Note moyenne : 4.88/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Juillet 1914. Dans une ambiance assombrie par la guerre qui se profile, Julien de Saint quitte Saint-Cyr avec le grade de lieutenant. En attendant son affectation, il rentre à Coulmiers, petit village proche d'Orléans et y retrouve son père, Henri, agriculteur, son grand-père, André et son frère cadet, Louis, souffrant d'un retard mental.Les retrouvailles avec Alexandre, son meilleur ami, ainsi qu'avec Eugénie et Camille, ses amies d'enfance, seront entachées de plu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
TheLovelyTeacherAddictions
  20 décembre 2016
Comme vous le savez peut être, je ne lis pas beaucoup de romans historiques mais j'étais persuadée que Gilles Milo Vacéri saurait me convaincre et m'emporter dans son nouveau roman. Ce fut le cas et même si en toile de fond, il y a la guerre 14-18 , ce que j'ai adoré est le fait que les scènes de guerre ne prennent pas le dessus sur l'intrigue . Bien au contraire, elles servent l'histoire merveilleusement bien et nous ne subissons pas une leçon d'histoire. Les éléments historiques sont savamment distillés et nous ne pouvons qu'être emportés par Les Moissons Perdues. Selon moi ce roman se divise en trois parties distinctes et pourtant complémentaires: il y a cette période avant guerre où l'insouciance est de mise ainsi que le bonheur à portée de main. Puis nous sommes au coeur de la guerre où le courage , le code de l'honneur et la résilience sont de mise. Enfin, nous avons cette période d'après guerre où l'heure de la vérité et le retour "à la réalité" sera des plus atroce.
Julien de Saint est au coeur du roman et j'ai adoré ce personnage du début à la fin. On le découvre juste avant le déclenchement de la guerre alors que ce dernier sera diplômé de la prestigieuse Ecole de Saint Cyr. Elève modèle et brillamment doué , il se démarquera d'ores et déjà par ses actes et son tempérament. Une carrière militaire prometteuse aurait pu faire de lieu un homme d'Etat mais la guerre en a décidé autrement. Julien est avant tout un homme de valeur et d'honneur et son retour à Coulmiers son village d'enfance le replonge dans ses racines. On sent le lien indéfectible qui le lie à son grand père André , qui lui même était soldat mais on sent aussi la fierté de son père Henri qui n'est pas un homme de gestes mais ses paroles démontrent à quel point il tient à son fils. Dans ce village, on verra aussi sa loyauté et son refus de l'injustice. J'ai fortement apprécié son lien avec Alexandre Tissier, son meilleur ami. Tous deux sont amis pour la vie et c'est marrant le fait qu'ils tombent amoureux de deux soeurs, une façon de sceller leur destin indéfiniment. Pourtant le bonheur ne sera pas aisé et à portée de main. Les sentiments sont là mais les obstacles vont être mis sur leur chemin respectif mais semblable.
Si Julien et Alexandre sont amis , ils devront faire face à un monstre de cruauté , un pervers sans nom avec Lucien de Chavilgnac. Cet être riche se sent supérieur et est malheureusement intouchable. Mis au défi par Julien , il sera remis à sa place mais sa fierté blessée sera une arme de destruction massive et le déchaînement de sa colère et de sa haine n'aura aucune limité. Lucien est donc un personnage qu'on va détester et on ne souhaite qu'une seule chose : que la guerre s'occupe de lui régler son compte ou qu'une sorte de justice divine ait lieu. Une telle perfidie doit être payée et ne peut restée impunie et c'est ainsi qu'un pacte va lier les amis de toujours. Ils se jugeront de se venger coûte que coûte des horreurs commises par ce personnage instable psychologiquement parlant. Lucien est aux antipodes de ce qu'est Julien et si ce dernier pourrait être vu comme un "ange", Lucien est clairement le diable en personne. Julien pourra t-il donc tenir sa promesse et obtenir réparation? Devra t-il se salir les mains pour obtenir cela?
L'histoire militaire de Julien est très riche et en rejoignant les rangs de la Légion Etrangère, il grimpera les échelons grâce à son mérite mais aussi son attachement à ses soldats. Pendant un mois il les formera sous les ordres du Colonel Geoffroy du Plessis Morgueil et on sentira bien rapidement le respect qui se dégagera de ce haut gradé vis à vis de Julien. Même en temps de guerre, Julien ne renoncera jamais même dans les situations les plus critiques. Il saura garder son tempérament de feu et comme lui dira un des personnages "S'il existait une médaille des emmerdeurs , vous seriez le premier à la recevoir". Pourtant Julien n'est jamais perçu comme un petit merdeux hautain et irréfléchi. Bien au contraire, il est à l'écoute de ses hommes qui le respectent grandement car Julien est et restera un homme de terrain. Il n'hésite pas à braver le danger alors qu'il pourrait se mettre aux abris. de ce fait on ne peut qu'admirer cet homme qui ne renoncera jamais pendant toute la période de la guerre. Il va se retrouver dans une situation incroyable et pourtant il tentera toujours le tout pour le tout.
Les femmes ont également une place de choix dans le vie de Julien. Je commencerai par vous parler de Pauline qu'on pourrait qualifier de Sex friend (même si le terme est un peu anachronique pour l'époque) . Pauline saura toujours là pour être à son écoute et d'un commun accord , ils se feront du bien tant qu'aucun des deux n'aura une attache solide. J'ai aimé ce personnage car malgré son statut de femme de moeurs légères, elle est plus complexe que cela et a peut être laissé passer sa chance au bonheur. Il y a aussi Eugénie Tissier qui sera la future épouse de son ami Alexandre. Elle le marquera dans le sens où ce qu'elle va vivre va marquer le jeune homme et encourager sa soif de vengeance. Elle saura lui faire confiance dans des temps sombres. Bien entendu , il y a aura Camille Tissier , la jeune soeur d'Eugénie, celle qu'on ne remarque pas car elle est jeune . Et puis on part un an se former à St Cyr et telle un papillon , la jeune fille est devenue une femme resplendissante. Julien a beau être très intelligent , en ce qui concerne les femmes , il ne voit rien et ne saura comprendre les sentiments que les jeunes femmes éprouvent à son égard. Camille c'est la douceur, le premier vrai coup de foudre et des sentiments intenses. Mais la guerre mettra t-elle fin prématurément à cet amour naissant? Enfin parmi les femmes qui compteront , il y aura Liese. Je ne vous dirai pas dans quelles circonstances Julien la rencontre car ce serait vous spoiler une partie de l'histoire. J'ai apprécié également ce personnage féminin prête à tout par amour et même à se sacrifier pour venir en aide à celui qu'elle aime.
Bref, même si Les moissons perdues font plus de 550 pages, Gilles Milo Vaceri fait une nouvelle fois preuve de son talent en nous offrant une épopée historique intense et addictive. le rythme est parfait et tellement addictif que nous enchaînons les chapitres afin de connaître le dénouement final dans la vie de Julien de Saint, un homme brave, courageux , d'honneur et de valeur. Gilles Milo Vacéri est un vrai caméléon de la littérature car il se glisse avec brio dans chaque genre littéraire dans lequel il écrit.
Lien : http://thelovelyteacheraddic..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszs
  20 novembre 2016
Lorsque Julien revient dans sa famille, son père, qui n'est pas très démonstratif en parole, montre sa fierté pour son fils en geste. Sa maison, surnommé la Saint Cyrienne en l'honneur de son fils ainé est un foyer accueillant. le grand-père Alain vit avec eux, ainsi que Louis, le frère cadet qui a un léger retard. Julien est la fierté de sa famille, mais aussi de tout le village : il est le premier à sortir de cette prestigieuse école militaire premier en tout. Que ce soit au sabre, au fusil, en sport, il se donne à fond et à cette rage au ventre qui caractérise les meilleurs hommes qui deviendront des officiers remarquables. Nous le suivons dans la vie de tous les jours pensant à un monde de paix. Son meilleur ami, Alexandre est également un paysan, aimant travailler avec les bêtes, la terre comme quasiment tous les habitants. L'amour frappe à la porte des deux jeunes gens, sous la forme de deux soeurs, Eugénie et Camille. Vivre l'instant présent, faire des rêves d'avenir et y croire...
Lorsqu'ils sont obligés de partir avant de pouvoir se marier, c'est le coeur gros et les larmes qui font échos en chacun d'eux. Nous suivons le Lieutenant Julien dans cette guerre sans avoir de nouvelles des autres. le courrier ne fonctionne pas ou tellement peu qu'il lui arrive parfois de recevoir cinq lettres d'un coup datées de si loin que les nouvelles fraîches n'existent pas. Même entre services il est difficile de savoir qui est encore en vie. La légion étrangère, le corps militaire que notre héro va devoir commander est disons-le le meilleur qui puisse exister. Les hommes sont solidaires, ont de l'expérience - il faut comprendre qu'ils ont plusieurs campagnes à leur actif - et ne laisse pas un homme à terre. Les qualités que ces hommes vont découvrir en Julien et même plus, car même s'il sort de l'école il n'en oublie pas son apprentissage auprès d'hommes aguerris, son humilité, mais aussi son courage.
L'histoire a montré et montrera encore que les hommes sont capables du meilleur comme du pire. C'est parfaitement le cas ici. L'auteur arrive à intégrer les deux dans les tranchées, dans les gestes quotidiens, dans les pensées également. Même si le livre est du point de vue de Julien, nous pouvons déduire énormément rien qu'en le voyant agir avec les autres et la manière dont ils lui répondent. En parlant des tranchées, nous n'avons qu'une infime partie de ce qu'ils peuvent vivre, mais nous pouvons ressentir la douleur, l'espoir, le désespoir, les illusions perdues. Les morts, les blessés vont et viennent de chaque côté des camps et il ne faut pas s'appesantir sur les pertes, mais plutôt sur les vivants. Facile à dire, difficile à faire.
Le résumé apporte un autre point crucial dans la guerre : les prisonniers de guerre et la façon dont ils sont traités. Julien n'est plus seulement un Lieutenant de par ses faits accomplis, et étant officier il a comme qui dirait un traitement de faveur. Blessé grièvement, il s'en ressort avec des cicatrices et une obligation de redevenir fermier pour le compte d'un officier allemand. entre les deux, c'est une autre forme de guerre qui s'instaure et ce n'est pas la soeur de l'officier, Liese qui dira le contraire. Pour elle, pourquoi avoir une bouche de plus à nourrir alors qu'il est dans un sale état ? Les raisons sont nombreuses du côté de son frère, l'officier Friedrich et nous les découvrons les unes après les autres.
Les personnages sont forts, qu'ils soient bons ou non. Lucien, Julien, Alex, Eugénie, Henri, Camille, Pauline, Gabi, et tous les autres. Chacun à leur manière apporte une pierre à l'histoire, créant ainsi une relation qui va être là pour soutenir ou au contraire détruire Julien.
J'ai mis le temps avant d'écrire mon avis, parce que je ne savais pas si j'avais envie de brûler sur un bucher Gilles ou juste l'attacher à des chevaux pour le démembrer. Je ne parle pas de sa plume qui est toujours aussi fluide, je vais juste indiquer qu'il a toujours l'art et la manière de nous "obliger" à nous attacher aux personnages pour mieux nous les enlever. Il osera dire qu'il s'agit de la guerre et qu'elle en fait pas de cadeaux.
En conclusion, ce livre est véritablement complet. Histoire, amour, vengeance - oui je n'en parle qu'ici car il faut savoir garder de petits secrets - complots, trahisons et combattant exceptionnel. L'enquête dans l'histoire, la solidarité, la terre qui est un élément important car elle n'est pas souffrance, mais au contraire un bienfait. Une magnifique histoire bouleversante à découvrir.
avis complet ici :
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-moissons-perdues-gilles-milo-vaceri-a127439666
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Nannegoutdelire
  26 décembre 2016
5 juillet 1914, sept jours après l'assassinat de l'archiduc François-Ferdinand à Sarajevo, Julien de Saint sort premier de sa promotion de Saint-Cyr, son grade de lieutenant à l'épaule.
Libéré en attendant son affectation, il part rejoindre les siens dans le petit village de Coulmiers, situé près d'Orléans.
André, son grand-père, ancien combattant de 1870, faisait partie des glorieux vainqueurs de la bataille décisive de Coulmiers et avait décidé d'y acheter une petite ferme qu'il avait faite prospérer et transmise à son fils Henri.
A Coulmiers, Julien va bien-sûr retrouver ses père et grand-père, tellement fiers de leur militaire, même s'ils ont peu l'habitude des transports, mais aussi Louis, son petit frère, qui accuse un léger retard mental après une naissance difficile qui les a laissés orphelins de mère. Et Julien est aussi heureux à la perspective de revoir Alexandre et Eugénie, ses amis d'enfance, amoureux depuis toujours. Il aura également la surprise de voir à quel point Camille, la petite soeur d'Eugénie a bien changé par rapport à la petite fille dont Julien se souvient.
Ensemble, les villageois vont attendre l'inévitable conflit pour lequel le monde entier retient son souffle en ce pluvieux été 1914, tout en vivant une série d'événements locaux dramatiques qui les toucheront de très près et sur lesquels Julien ne pourra s'empêcher de mener l'enquête, allant jusqu'à quasiment houspiller les gendarmes.
C'est ensuite le début de l'engagement de la France dans le conflit. Affecté au commandement d'un régiment de la Légion étrangère, Julien va devoir faire ses preuves et se faire accepter par ses hommes qui ont déjà tellement plus d'expérience de terrain que lui, fraîchement émoulu de l'école militaire.
Son courage exemplaire dans les tranchées lui vaudra nombre de récompenses et de louanges, aussi bien de sa hiérarchie que des hommes de terrain, mais aussi d'être grièvement blessé, laissé pour mort, et fait prisonnier par les Allemands.
Emmené dans une ferme du Tyrol, pour y accomplir des travaux forcés, Julien garde en tête une idée fixe: s'évader à tout prix, mais cela ne se fera pas sans peine, il en est conscient.
Quand, finalement, Julien parviendra à rejoindre son village natal, plus rien ne sera pareil. Ni lui, ni les siens n'auront été épargnés par cette guerre qui a bouleversé l'Europe en ce début du 20e siècle.
Quatre ans de tourmente à travers les yeux d'un courageux et honorable jeune homme: la guerre des tranchées, à laquelle viennent s'ajouter des événements traumatisants sur le plan personnel.
En quatre ans, Julien aura presque vécu une vie entière, mêlée d'un peu de bonheur, mais surtout de tragédies.
Comme à son habitude, Gilles Milo-Vacéri nous dépeint un héros complexe, mais pour lequel l'honneur est la qualité principale, ce qui régit sa vie et ce pour quoi il est prêt à la perdre.
Sur le plan de ma culture générale, j'ai lu peu de récits sur la première guerre mondiale. J'ai donc découvert un peu de ce qui devait constituer le quotidien des soldats dans les tranchées et un peu sur les conséquences de ce conflit dans les campagnes françaises.
Quant au style de l'auteur, il nous entraîne aussitôt dans le coeur du récit. On en oublie qu'on lit, on plonge aux côtés des personnages et on occulte ce qui nous entoure, jusqu'au point final, qui nous laisse sur notre faim, tellement on a envie de continuer à vivre aux côtés de ceux qui nous ont fait vibrer.
Par ailleurs, l'expérience de l'écrivain dans les forces armées se sent dans certaines descriptions et ne fait qu'ajouter de la véracité au récit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marie-Nel
  26 décembre 2016
Je ne vais pas vous parler beaucoup de l'histoire, je trouve que le résumé en dit bien assez sur ce qu'il se passe tout le long de ce roman de presque 500 pages. On peut se dire à sa lecture que l'on connaît tout, mais non, beaucoup d'événements viennent se greffer à tout cela, certains heureux, certains beaucoup moins.
Les Moissons Perdues, c'est le récit de la vie de Julien de Saint de juillet 1914 à novembre 1918, pendant donc les années de cette guerre qui a fait tant de morts, qui a causé tant de drames dans les familles qui ont toutes perdu un être cher. On peut dire que trois parties forment ce roman. On suit déjà Julien avant la guerre, on prend connaissance des différents personnages, de sa famille, ses amis et amours, sa vie dans ce village agricole, les joies et les drames de la vie de tous. Puis c'est la déclaration de la guerre, et débute pour Julien des moments très durs, qui le changeront à tout jamais, sa vie dans les tranchées, son engagement au combat auprès des hommes qu'il mène, sa vie de prisonnier en Allemagne, où il se rend compte que l'ennemi peut avoir des valeurs. Et enfin le retour de la guerre dans son village, où il voit que ces quatre années de guerre l'ont complètement coupé du monde et du temps, que la vie des gens qu'il aime a été difficile et très dure, et que cette guerre va l'avoir marqué à jamais dans son corps, dans sa vie, mais aussi dans son coeur.
On ne peut pas faire autrement que s'attacher à cet homme, Julien de Saint. Ces valeurs, sa loyauté font de lui une personne très belle. Il est très attaché à sa famille, à sa terre, à ses amis, il a horreur de l'injustice et lutte contre elle. Et on retrouve ces mêmes valeurs lorsqu'il dirige ses hommes pendant la guerre, effectuant des gestes de bravoure, ne se cachant pas et allant au front comme n'importe quel soldat. On souffre avec lui, lorsqu'il est blessé, lorsqu'il rentre de la guerre, on se demande pourquoi la vie s'acharne tant sur lui, alors qu'il ne cherche qu'à donner autour de lui. Les personnages secondaires, Alexandre, Camille, Liese, Louis, sont très importants et très émouvants.
J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire cette histoire, cette tranche de vie. Beaucoup de romans existent sur le sujet de la première guerre mondiale, mais le fait de suivre cet homme jour après jour rend cette lecture très addictive. Tout y est en plus très précis, on retrouve le talent de recherches de Gilles Milo-Vacéri, la précision des lieux, des dates, des faits est vraiment extraordinaire. Je connais déjà la plume de l'auteur qui m'a déjà conquise plus d'une fois. Je venais de lire dans un autre registre L'Affaire Aurore S., que l'auteur ne m'en veuille pas mais je pense que je lui préfère ce roman, tellement il m'a touchée. Je me suis retrouvée dans un de ces romans du terroir de Christian Signol mélangé à un récit de guerre de Maurice Genevoix. La plume et le talent de l'auteur explosent dans Les Moissons Perdues, et il a très bien retranscrit tous les sentiments qui le composent, l'amour, l'amitié, la loyauté, la vengeance, la cruauté, la beauté, la trahison....tout cela donne un roman très fort. Je ne suis pas prête d'oublier Julien de Saint, un roman qui restera ancré et est un de mes plus gros coups de coeur.
Je tenais à remercier l'auteur, Gilles Milo-Vacéri, pour ces moments de lecture d'une très grande intensité, il fait partie de ces auteurs dont vous savez que vous ne serez pas déçu lorsque vous commencez son roman.
Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Goewin
  22 novembre 2016
Intense, bouleversant ! Un livre magnifique, des personnages hors du commun, un roman dur, sans concessions.
Julien de Saint est un homme d'honneur, fidèle en amitié, plein d'amour pour les siens et pour sa fiancée, courageux jusqu'à la témérité. de retour dans sa famille pour attendre son ordre d'incorporation, nous sommes en 1914 et la guerre se profile. Nous faisons la connaissance de son père, Henri, de son grand-père André et de son jeune frère Louis, atteint de déficience légère ainsi que d'Alex, son meilleur ami, son frère d'adoption. Tous deux vont tomber amoureux de deux soeurs Eugénie et Camille. Malencontreusement, la guerre est déclarée juste avant qu'ils puissent se marier.
Pour notre malheur et surtout le leur, nous découvrons également Lucien de Chalvignac, un lâche qui ne supporte pas l'humiliation, un fourbe qui se venge sur ceux qui ne peuvent pas se défendre, un être veule et diabolique qui, parce qu'avec sa famille il a alimenté l'armée en canons et obus, semble hors d'atteinte de la Justice.
Julien prend le commandement du régiment de la Légion Étrangère et part se battre sur le front de l'Est. Courageux, intègre et humble, il est adoré par ses hommes et va se couvrir de gloire. À sa suite, nous pénétrons dans l'horreur des tranchées, des combats où ils doivent faire face à une armée allemande supérieure en nombre et en armement.
Ce livre est un magnifique témoignage de ce qu'ont vécu nos soldats, un hymne à leur courage et leur héroïsme.
Grièvement blessé lors d'une attaque, il est laissé pour mort. Sauvé par un colonel allemand, Friedrich von Baumgartner, qui le fait soigner par ses meilleurs chirurgiens et l'envoie dans son domaine de Bavière, Julien très diminué par ses blessures va entamer une convalescence difficile et se retrouver sous les ordres de Liese, la soeur du colonel, une jeune femme magnifique tant par son physique que ses qualités.
C'est l'occasion de vérifier une fois de plus l'absurdité de la guerre. de chaque côté de la frontière, on trouve des hommes et des femmes valeureux, pour qui l'honneur n'est pas un vain mot et pourtant le sort a voulu qu'ils soient des ennemis.
Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce livre. Gilles Milo-Vacéri nous offre encore une fois une oeuvre bouleversante et criante de vérité dont je ne suis pas ressortie indemne : larmes de tristesse, d'émotion, d'attendrissement, sourire ému… mais également de beaux moments de joie. C'est aussi un beau témoignage de l'amour pour son terroir, une reconnaissance de ceux qui travaillent la terre.
Par contre, j'ai tout à fait compris Gabrielle Viszs qui voulait le brûler vif ou l'écarteler : pour ma part je l'ai copieusement maudit à un certain moment qu'il devinera sans peine. Quant à vous, si vous voulez comprendre, il vous faudra lire le livre, ce que je vous recommande chaleureusement.
■ Numérique : 7,99 € - ISBN 9782374532196
■ Papier : 25,00 € - ISBN 9782374532202
■ 544 pages
■ Amazon : https://www.amazon.fr/moissons-perdues-Gilles-Milo-Vac-ri-ebook/dp/B01MXBOQQI/
■ Éditeur : http://www.editionsdu38.com/catalogue/littérature-page-38/les-moissons-perdues/
■ Numilog : https://www.numilog.com/712345/712345.ebook
■ Kobo : https://store.kobobooks.com/fr-fr/ebook/les-moissons-perdues

Lien : https://www.facebook.com/pho..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   20 novembre 2016
Quand il ressortit de l’écurie, tenant Athéna par les rênes, Julien avait le cœur lourd. C’était toujours difficile de partir et de laisser ceux que l’on aime derrière soi, mais cet après-midi, cela prenait une tout autre dimension. Quand il repartait à Saint-Cyr après une permission, il avait rarement le sourire tout en conservant le moral. Aujourd’hui, il se sentait vide et seule la peur demeurait en lui. La peur du lendemain ou justement, la peur qu’il n’y aurait peut-être pas de lendemain. Il contempla son grand-père, assis sous le chêne, et fit mine de ne pas remarquer le mouchoir qu’il portait à ses yeux. Serrant les dents, il commença à embrasser ses amis. André s’était levé et s’approchait à pas lents. Il embrassa Camille sur la joue et ils échangèrent un long regard. La jeune fille voulut dire quelque chose et un sanglot l’en empêcha.
— Ne pleure pas, Camille, sinon je n’aurais pas la force… Je t’en prie.
Eugénie s’approcha du couple.
— Camille, il reviendra… Ils reviendront, tous les trois !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
RevesetimaginesRevesetimagines   08 décembre 2016
Quand il découvrit les blessures de certains hommes, il eut même honte d’occuper un lit réservé aux officiers. Les hommes le regardaient comme une bête curieuse, car bien peu d’officiers venaient ici et pour cause. Les gardés n’étaient pas supposés monter à l’assaut avec leurs hommes, alors un capitaine portant les traces du combat surprit tous les patients de sa chambrée.
Il quitta l’hôpital quinze jours plus tard, ou plutôt le corps médical le laissa partir, car le capitaine de Saint ne supportait plus l’environnement étouffant dans lequel il se trouvait. Le jour où il menaça le médecin-chef de lui arracher ses organes génitaux avec une petite cuillère, ils cédèrent à sa demande.
Il réintégra son régiment quelques jours avant Noël et trouva cinq lettres de Camille à son arrivée. Il découvrit aussi les visages des nouveaux arrivants, envoyés pour remplacer les lourdes pertes de ces dernières semaines. Ses hommes étaient épuisés et rentraient d’une semaine de combat.
Julien s’enferma une journée entière pour lire son courrier et écrire une longue lettre à Camille. Le lendemain matin, il fut présent au rapport comme tous les autres.
Son visage portait maintenant une vilaine cicatrice sur la pommette droite et son regard s’était encore durci. En peu de temps, il avait vieilli de dix années d’un coup et ses traits s’étaient creusés, faisant apparaître de légères ridules. Tous les nouveaux légionnaires qu’il reçut en tête-à-tête furent impressionnés par leur commandant de compagnie et comprirent le sens de leurs noms de guerre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   20 novembre 2016
Julien exultait et se sentait l’âme d’un conquérant. Plus il regardait Camille, plus il se sentait pousser des ailes, surtout que la jeune fille répondait discrètement à ses œillades, lui souriait sans cesse et ne fuyait pas sa compagnie, bien au contraire. Même s’il n’avait aucune idée des bonnes manières ou comment procéder pour faire une cour en règle, son cœur battait fort et avant tout, il souhaitait prendre le temps de faire connaissance, de parler, de découvrir ce qui se cachait en elle, ses envies, ses aspirations ou encore ses rêves. Saurait-il assouvir tous ses espoirs et serait-il à la hauteur ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GoewinGoewin   22 novembre 2016
Il ne retint pas son sourire et posa le front contre celui de l’animal qui apprécia. S’il avait appris une chose dans la vie, c’était le respect des animaux et la jument dut le sentir, car contrairement à ce que racontait le gendarme, il put la seller et lui passer le mors sans aucun souci ni regimbade.
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszsgabrielleviszs   20 novembre 2016
La solidarité était un devoir dans ces campagnes reculées où le moindre secours et l’assistance ne dépendaient que de la bonne volonté de chacun.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Gilles Milo-Vacéri (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Milo-Vacéri
Anniversaire de la collection Harlequin HQN, célébré lors du Salon du Livre 2015 sur le stand des éditions Harlequin.
Parmi les auteurs HQN, étaient présents Julien Tubiana, Maëlle Parisot, Emily Blaine, Louisa Méonis, Gilles Milo-Vaceri, Barbara Katts, Cécile Chomin, Valéry K. Baran, Angéla Morelli, Sylvie Géroux, Matthias Claeys, Elie Darco, Marie Lerouge et Marie-Laure Bigand, ainsi que Sophie, l'éditrice de la collection.
Découvrir la collection : http://www.harlequin.fr/collection/harlequin-hqn Sur Facebook : https://www.facebook.com/HarlequinHQN Sur Twitter : https://twitter.com/HarlequinHQN
+ Lire la suite
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1604 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre