AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070702992
336 pages
Éditeur : Gallimard (21/02/1985)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 14 notes)
Résumé :
L'Issa est une rivière de Lituanie. Thomas vit chez ses grands-parents, maîtres d'un petit domaine sur son déclin. L'enfant découvre le monde à la faveur de passions successives : pour la jeune servante du curé, pour un berger de quatorze ans, pour un chasseur et sa maîtresse, une belle paysanne.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
dbacquet
  24 novembre 2019
Dans ce roman de Czeslaw Milosz la nature est omniprésente, celle d'un domaine de Lituanie, entouré de forêts et de marais, sur les bords d'une rivière, l'Issa. C'est à travers le regard d'un garçon de 12 ans, Thomas, que nous pénétrons dans ce monde où cohabitent, non sans rancoeurs, des gentilshommes sur le déclin, dont la langue est le polonais, et des paysans lituaniens encore très imprégnés de paganisme. Thomas rêve de devenir chasseur et naturaliste. Nous le suivons dans ses pérégrinations autour de la rivière, en compagnie de nombreux personnages, de ses grands parents propriétaires du domaine aux servantes et paysans. L'histoire de la Lituanie est évoquée par petites touches : une ancienne forteresse rappelle, par exemple, les chevaliers teutoniques. La première guerre mondiale a éclaté et le pays qui faisait partie de la Russie est occupé par les Allemands. Milosz nous offre un roman à la fois pénétrant et poétique.
Commenter  J’apprécie          480
phael
  13 décembre 2015
Un jeune garçon (Thomas), élevé par ses grand parents, passe son enfance entre la Pologne et la Lituanie, sur les bords de la rivière Issa pendant le début du XXème siècle. Il s'y prend de passion pour la nature, la chasse, découvre les relations humaines, les femmes, la mort...une belle fresque du prix nobel 1980.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
WolkaiwWolkaiw   19 décembre 2017
- Pourquoi les autres sont-ils heureux, et moi non ?
- Parce que, mon cher, il est donné à chacun un certain fil - son destin. Ou bien ou en attrape le bout, et alors on se réjouit parce qu'on fait ce qu'il convient de faire. Ou bien on ne l'attrape pas. Toi, tu n'as pas réussi. Tu n'as pas cherché ton propre fil, tu as regardé autour de toi, celui-ci, celui-là, pour être comme eux. Mais ce qui est le bonheur pour eux, pour toi c'est le malheur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
TandaricaTandarica   09 mai 2015
Les mouchetures de la lumière sur le sous-bois, le bruissement dans les hauteurs l'apaisaient, il cessait de penser à lui. Là, il n'avait plus d'examen à passer devant personne, personne n'attendait rien de lui, il ne cherchait rien, il avançait le plus doucement possible, s'arrêtait et se réjouissait de voir que diverses créatures ne remarquaient pas sa présence.
Commenter  J’apprécie          70
ValseNValseN   19 janvier 2021
Il convient de décrire d'abord le Pays des lacs, le coin de Lituanie où Thomas vivait. Cette région de l'Europe a été longtemps recouverte de glaciers et on sent dans ses paysages la sévérité du Nord. La terre y est en général sablonneuse et pierreuse, bonne uniquement à la culture des pommes de terre, du seigle, de l'avoine et du lin. C'est ce qui explique que l'homme n'ait pas détruit les forêts: elles adoucissent un peu le climat et protègent des vents qui soufflent de la Baltique. Le pin et le sapin y dominent, il s'y trouve aussi des bouleaux, des chênes et des charmes, mais pas de hêtres : la limite de la zone où ils croissent passe beaucoup plus au sud. On peut errer longtemps par ici sans que le regard se lasse car, de même que les cités humaines, les sociétés d'arbres ont leurs traits caractéristiques qui ne se répètent pas : elles forment des îles, des zones, des archipels : elles sont marquées ça et là d'un chemin aux ornières sablonneuses, d'une maison forestière, d'une vieille goudronnerie dont les fours croulants sont envahis par la végétation. À certains moments, du haut d'une colline, la vue s'étend sur la surface bleue d'un lac, avec la petite tache blanche, à peine perceptible, d'un grèbe, ou une file de canards planant au-dessus des roseaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
WolkaiwWolkaiw   19 décembre 2017
Et maintenant, remarquons un trait de son caractère : il se mettait à dessiner des arcs, mais tout d'un coup il s'arrêtait et déchirait son papier. C'est que ses arcs, il les aimait, et il lui était en quelque sorte venu à l'esprit que ce qu'on aime, il ne faut pas le représenter, que cela doit rester absolument secret.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Czeslaw Milosz (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Czeslaw Milosz
Extrait du film documentaire L'âge de Czeslaw Milosz tourné à l'occasion du centenaire de la naissance de l'auteur.
autres livres classés : LituanieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Il suffit de passer le pont !

Nous allons donc franchir le pont avec Georges Brassens .... Et légers comme des cabris Courons après les sons de cloches. Ding ding dong, les matines sonnent En l'honneur de notre bonheur Ding ding dong, faut 1' dire à personne, J'ai graissé la patte ...

au carillonneur
au sonneur
au facteur

11 questions
26 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , chanson , bataille , ponts , géographieCréer un quiz sur ce livre