AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266061223
217 pages
Éditeur : Pocket (12/09/1995)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 33 notes)
Résumé :
La malédiction, c'est celle qui s'abat sur Alger, soumise aux forces de l'intolérance et de la barbarie.

Celle qui pèse sur une société corrompue où la force fait loi. Celle qui frappe les familles où frères s'entre-tuent, où les femmes sont réduites à l'esclavage.

La malédiction c'est l'ignorance, la vengeance, la discorde, la méfiance, la bigoterie édifiées en principes.

Comme dans " La peste " de Camus, un médecin p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
dido600
  26 novembre 2018
1991 : C'est la grève «insurectionnelle» des islamistes intégristes à Alger, et l'occupation des places publiques. Objectif : «prendre» le pouvoir.
Ils prennent le contrôle du plus grand hôpital d'Alger, «lieu de naissance et de mort», avec beaucoup plus de morts et de douleurs que de naissances et de joies, et y instaurent un ordre qui préfigure celui qu'ils veulent, alors, imposer au pays entier.
Des histoires qui s'imbriquent. Un écrit-métaphore d'une nation déchirée. Un avenir incertain et insaisissable. Un passé mythifié . Une malédiction qui s'acharne, sans discontinuer, sur tout un peuple, avec son lot de discordes et de luttes fratricides. L'Algérie...de toujours . Maudite ? Qui sait. En tout cas une Algérie inespérée. Mais, une Algérie que, cependant, l'on aime. Or, les trop grands amours tuent… Celui-ci a tué, à «grand feu», de l'intérieur, Rachid Mimouni...à l'âge de 50 ans. Il voulait certainement «tout dire» avant de «partir».
Avis : Un roman sombre, presque noir par son atmosphère mais sublime par son style . du Rachid Mimouni, déjà bien talentueux, au sommet de son art. Mais, à lire avec modération par les sexagénaires et plus . Car, remuer les couteaux dans des plaies, encore vives, n' est pas recommandé pour la santé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
zeropointu
  09 septembre 2010
Alger est en état de siège, d' « auto siège ». Prise en otage par ses propres rejetons, elle suffoque sous le gaz lacrymogène envoyé par l'armée sur les hordes d'islamistes insurrectionnels. La Malédiction raconte l'Algérie de la fin des années 80 et début 90. Et raconte aussi comment elle en est arrivée là. Cette Malédiction serait-elle un sort promis à l'Algérie, comme le pense Si Morice (un des personnages), un dommage collatéral de sa propre parturiente ? le processus de libération de l'Algérie s'est avéré pire qu'une GHR aux complications désastreuses, une grosse à haut risque comme aurait pu le formuler Kader dans son jargon médical.....
Lien : http://djbeltounes.wordpress..
Commenter  J’apprécie          80
mireille.lefustec
  15 août 2011
Alger,la difficulté de vivre,la montée de l'intégrisme
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   12 décembre 2013
La sécheresse persistante et les tracasseries policières des pays environnants avaient transformé les seigneurs du désert en forbans. On exigeait d'eux des passeports, alors que depuis des temps immémoriaux ils allaient où bon leur semblait. Ils devaient désormais exciper d'une nationalité, eux, dont le royaume couvrait plusieurs pays. Ce fut ainsi qu'on leur fit perdre le contrôle des routes du sel et de l'or. Ces hommes au front haut connurent l'humilité et la misère. (...)
La caravane s'éclipsa subrepticement. Saïd fut un moment tenté de suivre ces hommes. Il souhaitait confusément partager leur existence âpre et dangereuse où ne comptaient que les actes essentiels, ceux qui permettent la survie, hors toutes fioritures. Il considérait qu'il était plus salutaire de se battre pour du pain que pour des idées. (p.34)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
dido600dido600   26 novembre 2018
« A l'heure d'affronter la mort, les plus puissants de ce monde ont des frayeurs d'enfant» (p.91),
Commenter  J’apprécie          40
dido600dido600   26 novembre 2018
«Du centre du pouvoir n'émane qu'une odeur de cadavre en putréfaction» (p. 16),
Commenter  J’apprécie          50
dido600dido600   26 novembre 2018
« La justesse d'une cause n'a pas l'immense vertu de nous préserver de l'injustice. Bien au contraire, la conviction de notre bon droit a souvent tendance à nous rendre moins vigilants. Ainsi connmencent les dérives»
Commenter  J’apprécie          10

Video de Rachid Mimouni (2) Voir plusAjouter une vidéo

Apos' Strophes d'été
Bernard Pivot propose une sélection d'Apos et de Strophes : - Suzanne Chantal pour "Jérôme Manni le vénitien" (rediffusion du 26/03/89) - Rachid Mimouni pour "L'honneur de la tribu" (rediffusion du 09/04/89) - Jean Cayrol pour "Oeuvre poétique" (rediffusion du 11/09/88) - Roger Grenier pour "Pascal Pia ou le droit au néant" (rediffusion du 30/04/89) - Edouard J. Maunick pour "Anthologie...
autres livres classés : algérieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox