AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Inséparables tome 1 sur 12
EAN : 9782809439755
192 pages
Panini France (04/06/2014)
3.83/5   21 notes
Résumé :
Koharu Shiina a vécu toute sa vie aux côtés de Natsuki Sugiura, son voisin, et ami d’enfance. Pour leurs amis, ils sont des inséparables, incapables de sauter le pas vers un monde plus adulte ! Une chose est sûre, ils s’adorent, et semblent être-comme toujours- les derniers à réaliser qu’ils forment le plus adorable des petits couples !
Mais voilà, l’heure est arrivée d’entrer au lycée, et dans... >Voir plus
Que lire après Inséparables, tome 1Voir plus
L-DK, tome 1 par Watanabe

L-DK

Ayu Watanabe

4.04★ (2874)

24 tomes

Daytime shooting star, tome 1 par Yamamori

Daytime shooting star

Mika Yamamori

3.95★ (898)

13 tomes

Bye Bye Liberty, tome 1 par Hatta

Bye Bye Liberty

Ayuko Hatta

3.75★ (310)

4 tomes

He is a beast, tome 1 par Aikawa

He is a beast

Saki Aikawa

4.11★ (2352)

13 tomes

Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Tout d'abord, je tenais à remercier Babelio et les éditions Panini Mangas, pour m'avoir permis de découvrir ce shojo, par le biais des opérations Masse Critiques mensuelles.

Koharu et Natsuki sont deux amis d'enfance. Depuis le début de leur vie, ceux-ci sont voisins, avec des chambres en vis-à-vis. Ils n'hésitent donc pas à se rejoindre régulièrement pour se tenir compagnie, et renforcer leur amitié. Mais voilà, ces adolescents vont faire leur rentrée au lycée, et leurs sentiments mutuels vont se transformer...

Pour ce qui est des personnages, ceux-ci n'étaient pas très originaux. Natsuki est un jeune homme mignon, un peu obsédé pour se faire passer pour un macho populaire mais tout de même loyal envers sa plus vieille amie.
Koharu elle, est une jeune fille romantique, cordon bleu, toute fragile et sensible. Elle ne voit que par Natsuki qui est la personne la plus chère à son coeur depuis toujours.

Mais voilà, ces deux ados se tournent autour sans se rendre véritablement compte qu'ils sont dingues l'un de l'autre. Tantôt comique dans certaines situations, tantôt agaçant, ce manga traine parfois en longueur et manque donc d'actions. Les pages s'enchainent vite car ne comportent que peu de dialogues mais l'on veut tout de même savoir ce qu'il va advenir de leur vie sentimentale. A côté de cela, un jeune homme séduisant et mystérieux et la plus belle fille du lycée ont fait leur apparition. On sent les triangles amoureux à plein nez pour les tomes suivants !

Pour conclure, Inséparables est un manga prévisible, pas très original mais néanmoins divertissant. Les personnages manquent d'envergures et de profondeur. Je dirais donc que cette série est destinée aux jeunes lectrices (10-12ans). L'intrigue est parfois tirée par les cheveux et la lecture en est trop rapide. Nous avons à peine le temps de rencontrer les personnages qu'on referme déjà le livre. Une petite déception en somme, et je ne pense pas lire la suite un jour, sauf si l'occasion se présente devant mon nez.
Commenter  J’apprécie          40
Ai Minase est déjà connue pour son manga Namida Usagi, mais pour moi, c'est une première ! Je ne la connaissais pas avant d'ouvrir Inséparables. le premier mot qui me vient à l'esprit en le refermant est « classique ». Il y a comme un air de déjà-vu, tant dans l'histoire que dans le crayonné de la mangaka. Les dessins sont soignés et agréables à parcourir, mais le character design est similaire à bien d'autres. J'ai trouvé que celui-ci avait aussi tendance à rajeunir les personnages.

Deux raccourcis dans l'histoire m'ont paru un peu trop gros pour être entièrement crédibles. J'ai ainsi eu du mal à croire que le rideau qui se décroche soit si potentiellement dangereux, surtout quand on voit l'épaisseur de la planche de bois à la fin de l'épisode. Il n'y avait pas non plus de quoi attenter à la vie de qui que ce soit avec si peu de hauteur... Je reste également sceptique sur le fait qu'on ait pu construire deux maisons voisines avec des balcons positionnés en vis-à-vis direct. Bonjour les cambriolages ! Certes, il n'y a là rien d'impossible mais ça m'a tout de même paru trop facile.

Les personnages paraissent pour le moment assez stéréotypés. Koharu est d'une taille très petite, énergique et un brin garçon manqué avec Natsuki, qui - quant à lui - joue au faux pervers pour se donner des airs de play-boy. Viennent alors une jolie fille essayant de cacher sa vulnérabilité derrière un comportement aux accents mystérieux, un brun à lunettes, froid et cassant (cher double triangle amoureux, je t'aperçois déjà!), et pour finir une copine rondelette qui décide de vivre un amour par procuration en poussant Koharu dans les bras de son ami d'enfance. Les deux héros sont attachants, amusants et... terriblement naïfs (voire niais) concernant l'évolution de leur relation, mais pourquoi pas ?

Malgré ces quelques bémols, la découverte est restée agréable, à défaut d'être transcendante. Inséparables semble constituer une lecture idéale pour l'été, puisque fraîche et légère, mais il vaut mieux ne pas s'y plonger avec de hautes attentes niveau originalité ou complexité de la trame. À voir ce que l'avenir réservera à ces deux tourtereaux qui s'ignorent !
Lien : https://dragonlyre.wordpress..
Commenter  J’apprécie          50
Tout d'abord je remercie Babelio et les Editions Panini pour cette découverte.

Avec Inséparable, Ai Minase nous sert à un shojo classique avec des personnages mignons, mais pas frappant.

Koharu et Natsuki sont amis et voisins depuis l'enfance. Si tous leurs copains pensent qu'ils finiront ensemble, ce n'est pas dans l'idée de nos deux amis.
Malgré l'entrée au lycée va les chambouler, de nouvelles têtes, une pointe de jalousie et Koharu commence déjà à se poser des questions.

Inséparables est un manga plutôt banal et déjà vu, autant dans l'intrigue que dans les dessins. Ces derniers sont plutôt propres et "kawai", mais ils ne donnent pas beaucoup de dimensions aux personnages.

Koharu est une jeune fille sensible et un cordon bleu ce qui ne manque pas de taper dans l'oeil de ses camarades de classe. C'est sans compter sur Natsuki qui n'est pas prêteur, bien qu'il fasse tourner les têtes.

Le premier tome se finit en petit cliffhanger senti à des kilomètres, la suite aussi pour ma part.
Je pense qu'il ne doit pas trop s'éterniser au risque de blaser.
Commenter  J’apprécie          10
Un manga tout « mimi », une histoire entre deux amis d'enfance – Koharu pour elle et Natsuki pour lui - qui ne voit pas que leur amitié a grandi en autre chose au fil des ans. Les voilà maintenant au lycée et leur ami qui ont vu leur amitié évolué essaie de leur faire voir la réalité en face. Une chose pas facile puisse qu'il s'entête à dire « on est ami d'enfance ». Pendant que Koharu a compris Natsuki est partie sur un autre chemin. La fin m'a frustré j'aurais aimé avoir la suite en main pour savoir que cette histoire nous réserve. C'est doux, lent et mimi en somme comme tout shojo.
Lien : http://read-a-passion.blogsp..
Commenter  J’apprécie          50
C'est un manga que j'ai lu il y a 2 ans mais qui m'avait beaucoup plu. Les personnages sont attachants et leur relation est plus qu'enviable. Il n'y a néanmoins que très peu de rebondissements, ou alors ils sont assez prévisibles pour les lecteurs de shojos. Peut-être que cette histoire aurait dû avoir quelques tomes en moins pour être parfaite...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
L'amour... On dit que ce sentiment prend des tas de formes: l'amour amitié, l'amour familial, l'amour pour un petit copain... Alors.. Que dire de quelqu'un qui est plus qu'un ami, mais pas un petit ami ? Comme un membre de la famille, sans l'être ?

Dans quelle catégorie classe-t-on l'amour pour un ami d'enfance ?
Commenter  J’apprécie          80
L'amour... on dit que ce sentiment prend des tas de formes : l'amour amitié, l'amour familial, l'amour pour un petit copain...

Alors... que dire de quelqu'un qui est plus qu'un ami, mais pas un petit ami ? comme un membre de la famille sans l'être ?

Dans quelle catégorie classe-t-on l'amour pour un ami d'enfance ?
Commenter  J’apprécie          30
Koharu : Papa est un romancier qui ne vend pas... "La sardine séchée de l'amour..." Les titres de papa ne sont peut-être pas très attractifs...
Commenter  J’apprécie          10
Je veux pouvoir rester moi-même et pouvoir le faire sourire.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (47) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1517 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *}