AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781099784354
464 pages
Éditeur : Auto édition (23/05/2019)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Mes amis étaient parvenus à sortir sains et saufs de cette épreuve. L’eau coulait abondamment sur mon visage et je devais constamment cligner des yeux pour ne pas être aveuglé par la pluie qui, poussée par le vent, cinglait tout ce qui trouvait sur sa trajectoire. C'était un temps à ne pas laisser un chien dehors, mais j'y étais... tétanisé. Même si le calme était revenu dans la remise, je sentais qu'il y était toujours… qu’il me fixait. Prêt à bondir au moindre aff... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Caran
  07 janvier 2021
Tout d'abord, je vais débuter cette première chronique 2021 en disant la chose suivante : je vais rester fidèle à moi-même. Très content d'avoir terminé cette lecture… Et généralement, lorsque j'annonce cette couleur, ce n'est jamais bon signe. Je tente actuellement de me calmer car je suis partagé entre deux émotions : la déception et la colère. Néanmoins, lorsque je regarde la note que je vais attribuer, j'estime que je me montre bon prince. Il est clair que ma première liste va être bien plus longue que la suivante mais j'ai tellement de choses à dire concernant mon ressenti face à ce roman. Et dire que je me faisais une joie de débuter cette nouvelle année littéraire par mon genre favorite : l'horreur. J'ai terminé 2020 par des lectures qui sortaient vraiment de mes sentiers, me privant, par la même occasion, de ce que j'aime : la violence, le rythme, la pression, la révolte, le dégoût, bref, mes ingrédients de prédilection. En attaquant cette horreur, je pensais retrouver tout ça… et non. Donc, il est l'heure pour moi de rédiger mes fameuses listes pour mieux expliquer ce qui a provoqué ces deux sentiments.
Points négatifs :
- Tout d'abord, je me suis heurté à deux grosses parties de longueur. Déjà ça, j'ai moyennement apprécié. Encore la première, je me suis dit que le reste du roman allait tout rattraper et que j'allais réussir à trouver la bienveillance pour excuser ce flottement. Hélas, une seconde zone de longueur a pointé le bout de son nez et là, le coup de grâce fut donné. Cela a joué sur ma concentration concernant la suite de cette histoire et même avec la meilleure concentration du monde, le mal était déjà fait. Bref, cette première partie concerne l'apprentissage du don de télékinésie par Marc. Nous expliquer son apprentissage n'est pas une mauvaise chose en soi, bien au contraire. J'étais très attentif au tout début… mais sur autant de pages… lorsque j'en suis sorti, je me suis demandé comment j'ai fait. Comme quoi, déjà là…
- La seconde partie… qui n'est pas du tout ma tasse de thé. La romance, celle entre Marc et Julia. Là encore, trop longue à mon goût. Certes, l'auteur se devait d'expliquer comment leur histoire d'amour s'est mise en place, comment cette dernière a évolué mais pour moi, c'était trop long.
- Enfin, dans la grosse majorité du roman, en terme de suspens, de mouvements, d'action, il faut être franc, il ne se passe pas grand-chose. Pour moi, et cela va constituer un gros point positif, c'est l'un des derniers chapitres où là, j'ai obtenu ce que j'étais venu chercher dans ce livre d'horreur… et encore.
- Pour moi, ce livre n'est pas un roman d'horreur. Juste un fantastique. L'auteur avait de nombreuses occasions de faire basculer son histoire dans ce genre et pourtant, rien n'a été fait. Je vais prendre plusieurs exemples : Stéphane. J'ai très vite capté que l'homme qui se faisait charcuter dans la forêt, lors de la fuite, était celui qui était parti de son plein gré. Avec lui, un chapitre aurait pu être rajouté, avec une putain de bonne dose d'horreur. Comment ? En nous partageant de quelle façon le fantôme s'est chargé de lui. Son meurtre ou du moins, l'acharnement dont il a été victime, a totalement été occulté. A part une poignée de phrases, on ne sait pas de quelle façon il est mort alors que pourtant, ce meurtre était une belle option pour offrir à ce livre, ses lettres de noblesse dans le domaine de l'horreur. Second exemple, à chaque fois que le fantôme fait son apparition, c'est juste pour de l'observation, de la promenade et cela s'arrête là. Je comprends encore mois car lors de sa première apparition, le poltergeist s'est montré assez impressionnant. Pourtant, y avait matière à lui faire faire quelques victimes, en prenant le temps de bien détailler le sort de chacun. Quelles victimes puisqu'on ne pouvait pas toucher à cette bande d'amis ? En s'en prenant aux descendants de ses bourreaux. Pour ça, l'auteur aurait dû prendre le temps de les créer. La logique, à ce moment, aurait été évidente. On aurait pu, en tant que lecteur, avoir un léger aperçu de la cruauté de cet esprit et là, on se serait sans doute régalé. C'est ce qui explique ma déception et ma colère.
- Enfin, la défaite du poltergeist. Ce dernier n'a pas été assez puni à mon goût, avant son ultime disparition. Certes, un fantôme ne peut être blessé par des attaques physiques. Toutefois, il existe d'autres façons de lui causer des travers et de ce fait, l'amoindrir. Peut-être que le nombre de pages déjà atteint paraissait déjà bien balèze aux yeux de l'auteur, pour que ce dernier s'éternise dans ce face-à-face. Là encore, dommage.
Points positifs :
- La taille aléatoire des chapitres.
- La dose ésotérique de l'histoire. Evoluant dans ce domaine car appartenant à ceux ayant des dons, je me suis montré séduit face à ce détail. D'ailleurs, la ouija, je connais très bien et s'il y a bien un support de communication dont je me tiens loin, c'est bien celui-ci. Même si communiquer avec les morts est l'une de mes facultés, jamais j'irai m'amuser avec une telle planche. Des amis le font, c'est bien mais qu'ils viennent pas me trouver pour que je répare leur connerie.
- Mon intérêt s'est montré grandissant face à l'histoire du fantôme, racontée par cette vieille dame. Là, je voulais tout savoir et je l'ai obtenu. Face à ce passage, ouais, la narration et la construction fut parfaite.
- Enfin, j'ai obtenu un chapitre a réunissait à lui seul tous les ingrédients dont je suis friand : rythme, action, frayeur, interrogation, prudence. Toutefois, ce chapitre était arrivé trop tard. Il s'agit de cette fameuse nuit de l'occulte. On m'aurait offert un peu de mouvement bien avant, je me serais sans doute montré moins sévère.
- En lisant les premières pages, j'ai très vite compris que l'auteur était québécois et là, des étoiles sont très vite venues remplacer mes iris. J'avais cette curiosité de vouloir me risquer sur de la littérature québécoise et là, Etienne me propose mon roman. C'est dingue comme nos expressions diffèrent. Chez eux, les personnes nous tombent dans l'oeil alors que par ici, elles nous tapent. Grâce à Etienne et quelques contacts, j'ai obtenu une jolie liste d'auteurs québécois à explorer donc, je vais me faire plaisir dans les mois à venir.
- Même si je me montre sévère dans cette chronique, j'encourage Etienne à poursuivre. Ce premier roman ne fait pas l'unanimité ? Et alors ? Ce n'est pas une raison pour s'arrêter en si bon chemin. La plume de l'auteur est fluide, riche en vocabulaire, les tournures de phrases sont très bonnes et ses métaphores sont excellentes. Bref, oui, y a du talent donc, s'il te plaît, continue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Feartheworld
  06 octobre 2020
Je suis une grande fan de tout ce qui touche à l'horreur, que ce soit les films tirés d'histoires vraies, de faits réels, de true crime ou du monde paranormal. Je suis une grande fan qui croit en toutes ces choses qui nous dépassent et ça m'effraie tout autant que ça me fascine.
Alors me plonger aux côtés de Marc lors de cet été 2009 a été un vrai bonheur.
La nuit de l'occulte et ses créateurs m'ont accompagné durant pas mal de soirée (oui, je suis plutôt à lire trèèèès doucement) et j'avais vraiment l'impression de faire partie de cette bande de pote tellement mes journées et mes centre d'intérêts se ressemblaient.
Marc est un personnage principal très attachant qui sait nous tenir en haleine tout au long de ce fameux été 2009 et à qui on peut facilement s'identifier. Je vous assure que moi-même durant mon adolescence j'ai essayé de faire toutes les choses paranormales que mes amis et moi voyons dans les films ou même sur Youtube, que ce soit le Ouija ou appeler la Dame Blanche, nous avons tout testé MAIS jamais, au grand jamais je ne l'aurais fait chez moi. J'ai toujours été ok mais pas chez moi haha!! Alors quel plaisir de retourner un peu en enfance en lisant ce roman.
J'ai beaucoup aimé l'histoire, son fil rouge et tous les petits détails s'y accrochant. L'aventure est amenée à la perfection, dès les premières lignes, j'ai été happé par l'écriture légère et addictive de l'auteur. Notamment les personnages secondaires qui ont leur propre place et qui ajoute une belle touche à cette aventure rocambolesque.
La seule chose à reprocher serait la longueur de certains passages qui se répétaient parfois. Mais autrement, l'été 2009 a su me conquérir.

Lien : https://www.instagram.com/fe..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
FoxyAndBooks
  24 septembre 2020
Je suis une amoureuse du monde paranormal, je suis curieuse de connaître les points de vue dans les romans et je remercie fortement Etienne Minier de me faire confiance et de m'avoir fait découvrir son roman.
Le résumé nous vend une histoire haute en adrénaline entre vérité, réalité et surnaturel.
Préface:
Basé sur les peurs. Un chapitre intéressant que j'ai aimé lire, il m'a directement donné envie de continuer ma lecture.
Prologue:
Un prologue de deux paragraphes, un prologue comme je les aime.
Je n'aime pas les longs prologues généralement ils ralentissent ma lecture mais celui-ci installe l'ambiance, il nous laisse sur un questionnement et pareil, il donne extrêmement envie d'en savoir plus.
Histoire et personnages:
La ville, les bâtiments, la nature, les champs, tout est détaillé et c'est ce que j'ai aimé ! Les détails sont présents mais ils ne sont pas freinant durant la lecture au contraire, ils sont nécessaire.
Les dialogues sont présents et donnent du peps à l'histoire (j'aime énormément les dialogues dans les romans). Certains chapitres sont courts et d'autres sont plus longs mais pas une seule fois je me suis ennuyée, il n'y a pas de longueur et j'ai adoré me plonger dans cet univers.
Après une centaine de page nous entrons dans le vif du sujet : la nuit de l'occulte et c'est là que les choses commencent.
Il y a énormément de sujets :
Le monde du paranormal (logique éhé).
L'amitié.
La télékinésie.
Et d'autres sujets importants.
Certains paragraphes sont écrits poétiquement, d'autres sont mystérieux et intrigants.
J'ai beaucoup aimé le passage avec Myers (c'est un personnage que j'aime beaucoup donc bon).
Le texte est bien aéré et bien présenté (comme par exemple la fiche pour la nuit de l'occulte ou les paragraphes, etc).
L'auteur a une plume simple, fluide et envoûtante.
En conclusion:
C'est une histoire que je vous recommande fortement si comme moi, vous aimez le monde paranormal.
Lien : https://foxyandbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
LorieLavenne
  07 janvier 2021
Belle découverte pour ce roman paranormal/fantastique d'un auteur canadien. Il a un talent indéniable de conteur et arrive à nous faire frissonner tout au long de l'histoire. L'écriture est agréable à lire, malgré quelques petites longueurs. Grâce à une ambiance angoissante parfaitement maîtrisée, l'auteur nous transporte immédiatement dans cet univers surnaturel. Les amoureux de phénomènes paranormaux y trouveront sans aucun doute leur bonheur. Plusieurs thèmes sont abordés, dont le monde des esprits, les rêves, la télékinésie... Une histoire d'amour est également très présente, chose difficile à apprécier pour moi, surtout dans ce genre de roman. Même si j'aurais préféré qu'elle prenne moins de place, elle apporte néanmoins une touche de lumière dans toute cette noirceur. Les liens d'amitié sont aussi très bien décrits et exploités. On suit un chouette petit groupe de grands ados tous très attachants. On aurait presque l'impression de faire partie de leur bande. Il y a donc tous les ingrédients réunis pour passer un bon moment en compagnie d'un récit à l'atmosphère digne d'un roman de Stephen King.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sandrinenostralectio
  09 mars 2021
Vous savez quoi, j'aime ces histoires avec une tendance à me ramener vers ma jeunesse. La nuit de l'occulte fait parti de ceux-là. J'aime avoir peur. Alors imaginez-vous, autour du feu avec des amis ou famille à vous raconter des histoires à vous glacer le sang, mais voilà, il y a toujours celui qui veut pas. Ici c'est Marc, Marc et sa terrifiante histoire de l'été 2009.
Une bande d'amis, un jeu qui tourne ma, un souvenir passé qui refait surface et je vous laisse imaginer la suite…
Je remercie l'auteur pour sa confiance, je n'ai pas choisi ce livre pour sa couverture. Eh oui, cela arrive. Mais bien pour le résumé prometteur… on y retrouve tous les éléments pour un bon moment d'angoisse : fantômes, rites occultes, télékinésie. Heureusement car ce petit bébé ne fait pas moins de 466 pages.
Sérieusement, ce livre est une pépite, dès la préface, l'auteur nous plonge dans son récit . Les décors sont juste bien décrit, peut être trop d'ailleurs. L'auteur m'a quelques fois perdu avec ses trop longues descriptions.
J'ai aimé le sujet central de l'histoire qu'elle soit réelle ou juste psychologique.
Même si ce premier roman ne convient pas à tout le monde, j'ai aimé le coté lecture québécoise. La plume de l'auteur est riche en vocabulaire, fluide et assez addictive je l'avoue. Juste un dernier mot je dirai fantastique plus du horreur même si…
Lien : https://nostralectio.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
FoxyAndBooksFoxyAndBooks   24 septembre 2020
Il se sent un peu comme un policier qui, lors de sa patrouille de surveillance de la soirée de l’Halloween, verrait une personne parfaitement identique au personnage de Michael Myers, de la populaire série de films d’horreur, Halloween. Sur le coup le policier se dit "oh non ! Michael Myers est là !" Ensuite, il se dit "voyons donc ! .. C’est Halloween ; c’est normal : il est déguisé"
Commenter  J’apprécie          10
FeartheworldFeartheworld   24 septembre 2020
La peur nous avait rabaissés à ce que nous étions vraiment : des humains... sans style, sans culture, sans religion... tous égaux et de même racine.
Commenter  J’apprécie          30
FeartheworldFeartheworld   25 septembre 2020
Ca se peut que vous ayez encore des craintes. [...] D'un autre côté, on a deux choix : se laisser vaincre par la peur ou l'affronter [...] Mais dîtes-vous une chose : tant et aussi longtemps que vous aurez la capacité de vous en souvenir, ça va vous pourrir la vie. [...] Si vous n'affrontez pas votre peur, elle va toujours rester. Où que vous alliez, quoi que vous fassiez; elle vous poursuivra partout....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Etienne Minier (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Etienne Minier
Pleurer les yeux fermés Bande-Annonce (Book trailer)
autres livres classés : horreurVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère
Autres livres de Etienne Minier (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
716 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre