AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2874260576
Éditeur : Alice Jeunesse (30/08/2007)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Depuis la mort de sa mère, Thomas, douze ans, et son papa artiste peintre se sont repliés sur eux-mêmes. Rien ne les fait sortir de leur chagrin et de leur solitude. Jusqu'à l'arrivée de Tilly et de ses parents, les nouveaux voisins. Tilly a quinze ans.

Avec ses tresses et ses habits aux couleurs vives, elle ressemble à Fifi Brindacier. Mais Tilly n'est pas tout à fait comme les autres : elle est trisomique.

Sa bonne humeur, sa vivaci... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Ziliz
  21 juin 2011
Une amitié inattendue entre cette jeune fille trisomique et ce garçon de 12 ans devenu particulièrement sauvage depuis le décès de sa mère... Thomas est d'abord gêné, dérouté par sa nouvelle voisine handicapée débordante d'affection. Il perçoit Tilly comme une petite fille, elle demande à jouer avec lui bien qu'elle ait 15 ans, à lui donc de trouver des occupations. C'est ainsi que peu à peu, il se souvient de ce qu'il aimait faire avec sa mère, il retrouve les gestes, et le bonheur de les partager avec Tilly allège un peu son deuil. Il apprend aussi à faire face aux questions douloureuses que lui pose la jeune fille sur sa maman.
Un joli roman fin et émouvant, à partir de 10 ans.
Commenter  J’apprécie          70
Lisbei13
  24 décembre 2017
Dans la chaleur étouffante d'un été caniculaire, Thomas et son père vivent claquemurés dans leur maison et dans leur chagrin. Depuis la disparition de la maman de Thomas, la vie a perdu sa saveur et ses couleurs, et les deux survivants, déjà peu doués pour communiquer et exprimer leurs émotions, s'enferment chaque jour un peu plus dans leur peine.
Mais le boucan impressionnant qui accompagne la rénovation de "la ruine", la maison voisine de la leur, et l'arrivée de leurs nouveaux voisins va les forcer à sortir de leur douloureuse torpeur. C'est que la fille des voisins, Tilly, a tout d'un tourbillon, et va faire irruption dans leur vie avec tout l'ardeur qui la caractérise.
Entre Thomas, le jeune garçon taciturne meurtri par la mort de sa mère, et l'exubérante Tilly, jeune fille trisomique qui vit chaque instant et chaque émotion avec une intensité incroyable, le courant va passer et remettre sur les rails du bonheur une famille qui pensait lui avoir dit adieu à tout jamais.
Une très belle histoire courte, façon tranche de vie, qui raconte comment l'innocence d'une petite fille différente va bousculer les certitudes d'un jeune garçon et l'aider à surmonter son immense chagrin, en redécouvrant la beauté qui se cache dans les petites choses de la vie.
J'ai beaucoup aimé ce tout petit livre qui se lit d'une traite, parfait pour les jeunes lecteurs à partir de 9/10 ans, et qui réussit avec brio à traiter deux sujets sensibles, le deuil et la différence. A mettre entre toutes les mains !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
zazimuth
  19 octobre 2012
Le narrateur, Thomas, a 12 ans et vit seul avec son père artiste peintre triste (depuis la mort de sa femme), casanier et taciturne. Cet été-là, l'emménagement dans la maison voisine en ruines d'une nouvelle famille qui la réhabilite complètement va bousculer leur vie et leur routine.
Invités à rencontrer leurs nouveaux voisins, Thomas et son père vont faire la connaissance de la fillette de la maison, Tilly, qui est trisomique. C'est une enfant (de 15 ans) pleine de fantaisie et de spontanéité qui va tout de suite se lier d'amitié avec Thomas. Celui-ci au début voit cela plutôt comme un fardeau de devoir « occuper » sa petite voisine avant de s'apercevoir qu'elle lui apporte bien plus qu'il n'aurait pu imaginer...
C'est vraiment un livre très fort, plein d'émotions et de sujets pas évidents à évoquer en si peu de pages : le deuil, le handicap, les relations humaines...
Le personnage de Tilly est présenté avec beaucoup de tendresse, de finesse et de sensibilité, révélant ou rappelant à son entourage quelles sont les vraies valeurs de la vie.
Lien : http://toutzazimuth.eklablog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
florishmaya
  26 février 2015
Depuis quelques mois Thomas vit seul avec son père Paul, depuis la mort de sa mère dans un accident. Alors que c'est les grandes vacances, ils ne sortent jamais, ne font aucune escapade comme ils avaient coutume de le faire avant la disparition. Ils vivent en huis clos, ne se parlent guère et Paul, artiste peintre, a du mal à trouver l'inspiration. Aussi voient-ils d'un plus ou moins bon oeil l'installation de nouveaux voisins dans la maison abandonnée proche de chez eux. Mais ils ne pourront pas résister à la bonne humeur communicative de la jeune Tilly, trisomique enthousiaste, curieuse de tout et très affectueuse.
MON AVIS
Une succession de courts chapitres comme de petits tableaux intimistes nous fait entrer au coeur même de l'univers de Thomas, qui dans le rôle du narrateur nous fait partager ses sentiments. le regard qu'il porte sur ce qui l'entoure, qu'il soit triste ou amusé, est toujours poignant. le sujet du deuil, thème de plus en plus fréquent en littérature de jeunesse, est abordé de manière originale et sensible, sans atermoiement. Celui de la différence également. Les relations fils-père, empreintes d'émotion discrète, nous touchent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lalirette
  26 mai 2013
On peut trouver l'histoire du jeune garçon et de son père touchante mais cela me gêne qu'encore une fois, la personne trisomique soit "un ange". Ce n'est pas un détail, c'est pratique les êtres asexués et éternellement enfantins! Et cette adolescente me semble bien éloignée de la réalité des personnes porteuses de trisomie, mais c'est peut être réellement un ange ! Celles que je connais ont abandonné les robes à fleurs à 15 ans, vont au collège pour la plupart et rêvent plutôt à leur "amoureux" qu'à passer l'après midi à faire des crêpes. Bref elles sont plus "chiantes"mais terriblement normales et... exceptionnelles.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
lilimarylenelilimarylene   07 juin 2010
- Tu as trouvé ça joli ? demande-t-elle avec des yeux rieurs.
- Quoi ça ? fait mon père, amusé, en feignant l'ignorance.
- Eh bien, le pantin sur ton tableau !
- Au début, non. Après, oui. Mon patron l'a trouvé magnifique. Je te suis très reconnaissant.
Revoilà le grand sourire sur les lèvres de Tilly. De contentement, elle se met à frapper dans ses mains potelées.
- Vrai de vrai ?!
Mon père fait oui de la tête. Mais, tout à coup, elles laisse retomber ses mains et fixe mon père très sérieusement.
- Tu sais pourquoi il était si triste, le pantin ? demande-t-elle doucement.
Mon père fait signe que non.
- Parce que sa maman est morte, chuchote Tilly.
C'est comme si le chagrin du pantin s'était introduit dans le corps de Tilly par un tuyau invisible. Je ne l'avais jamais vue aussi triste.
- C'est pour ça que je lui ai donné des ballons. Pour qu'il puisse voler jusqu'au paradis pour revoir sa maman encore une fois. Au paradis, c'est beau comme tout.
Elle a trouvé les mots qu'il fallait. Je vois que mon père est ému. Il détourne les yeux. Moi aussi, j'ai la gorge nouée. Mais le visage de Tilly redevient vite joyeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lilimarylenelilimarylene   07 juin 2010
Il a peint la tombe de ma mère avec les ballons. A côté, il y a un chariot et, dans le chariot, une petite fille aux yeux bridés avec deux tresses. Tilly met la main devant sa bouche, stupéfaite.
- C'est moi ! hurle-t-elle. Avec mon chariot !
- Tu trouves ça joli ? demande mon père.
Tilly incline la tête pour mieux examiner le tableau.
- Très joli, répond-elle. Mais ma salopette doit être orange et il faut donner de plus belles couleurs aux ballons et à mon chariot.
- Tu as peut-être raison, marmonne mon père.
Il montre ensuite l'envers de la toile.
- Que penses-tu du titre ? de demande-t-il.
Je lis à haute voix : "Le jour où j'ai rencontré Tilly".
- J'ai encore mieux, dis-je.
Tilly vient se poster près de moi et pose sa tête contre mon bras.
- "Le jour où j'ai rencontré un ange", dis-je.
- C'est bien aussi, marmonne mon père.
- Très joli ! dit Tilly.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lilimarylenelilimarylene   07 juin 2010
Nous sillonnons le cimetière en suivant le sentier de gravier. Nous approchons de la tombe aux papillons. Les ballons ont disparu ! Il n'y a plus le moindre ruban non plus !
Tilly explose de joie. Elle me prend les deux mains, entonne à tue-tête la chanson "Turlututu chapeau pointu" et se lance dans une ronde folle. Ses tresses fouettent l'air et ses fruits en plastique cliquètent joyeusement sur son tee-shirt.
- Ca a marché ! chante-t-elle joyeusement. Ca a marché ! Ta maman est au ciel !
Elle me lâche un instant pour tirer mon père par le bras. Je n'en crois pas mes yeux. Le balourd se laisse entraîner dans la danse. J'entends un éclat de rire dans mon coin secret. Je lève les jambes le plus haut possible. Mon père chante "Turlututu chapeau pointu" à pleins poumons avec Tilly.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lilimarylenelilimarylene   07 juin 2010
Je croyais que tous les trisomiques avaient les cheveux coupés au bol et qu'ils portaient des vêtements démodés. Mais avec ses tresses et sa jupe vert fluo, Tilly est différente. C'est une petite polissonne. Elle me fait penser à Fifi Brindacier...
Commenter  J’apprécie          40
lilimarylenelilimarylene   07 juin 2010
Ma mère venait d'éclater de rire. Son rire avait perlé sur mon visage comme les gouttes d'une averse rafraîchissante au coeur de la canicule.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : Trisomie 21Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14591 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre