AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782377317158
408 pages
Sarbacane (06/10/2021)
4.12/5   33 notes
Résumé :
Vasco, trente ans, vivote de petits boulots au Portugal depuis sept ans. Incapable de trouver sa voie en France il s'est exilé sur la terre de ses ancêtres et endure la précarité de son quotidien. Un soir de fin d'été, il retrouve par hasard Melissa, une ancienne copine devenue professeur de français pour qui il a toujours eu des sentiments sans jamais les lui avouer. Melissa lui apprend qu'elle s'occupe de l'association d'un club de futsal mixte, en banlieue parisi... >Voir plus
Que lire après Mauvaises grainesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,12

sur 33 notes
5
5 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
1 avis
Vasco da Costa vit de petits boulots au bord de la mer au Portugal, il y retrouve par hasard un été, son amie d'enfance, Mélissa à qui il n'a jamais osé dévoiler sa flamme la laissant tomber dans les bras de Corentin Dupieux. Mélissa est maintenant professeure de français à Sarthoise dans leur banlieue francilienne d'enfance et elle entraîne aussi l'équipe de futsal - football en salle -, les U16 mais l'entraîneur principal, Laurent, vient de partir à Marseille. Vasco accepte de prendre la relève et se retrouve face à son équipe. Il y a "Aurélie, capitaine, portière infranchissable des Furiyos, une gardienne de tout premier ordre, Aissatou, défenseuse véloce parfois limitée par son endurance, Mathias, défenseur intraitable doué d'une agressivité parfois la limite de la rupture mais aussi d'un flair et d'un sens du placement insolent, Farah joueuse solaire, artiste du dribble et Thiago monstre de technique à la qualité de frappe hallucinante". pg 59. Il y a aussi Come qui vient de la ville bourgeoise à cote de Sarthoise, Hakim et Leo, la mascotte de l'équipe.

Benoît Minville est libraire à Sartrouville dans les Yvelines) et un jeune auteur de romans policiers - Rural noir chez Gallimard en 2016 et aussi de romans pour la jeunesse publiés chez Sarbacane : Je suis sa fille en 2013, Les Géants en 2014, Victor Tombe-Dedans chez les trois mousquetaires en 2014 (dans la collection Pépix) , Victor Tombe-Dedans sur l'île au trésor en 2016 , Les Belles Vies en 2016, titre particulièrement remarqué par les professionnel·le·s du roman pour la jeunesse , sa série Héros toujours chez Sarbacane avec le Réveil en 2018 puis Générations en 2019 et enfin sa nouvelle série .Punkette & Poupoune avec Les samedis z'électriques en 2021 et Les jours z'heureux prévu en 2022.

Nous retrouvons avec bonheur Benoit Minville, l'auteur de Les belles vies et il met en scène avec talent non seulement les jeunes de banlieue dont il connaît la vie, les rêves et les espoirs mais aussi il reprend le personnage de Vasco qui était parti dans la Nièvre en pension dans le roman Les belles vies. Bien que le récit soit raconté par un narrateur externe, il est focalisé sur le point de vue de l'entraîneur qui a grandi dans cette petite ville de banlieue francilienne dans laquelle il revient pour suivre son amour de jeunesse. Ce anti-héros a eu des difficultés scolaires et peine toujours à s'insérer socialement bien qu'il ait du coeur. Il va entraîner une équipe de huit jeunes dont nous apprenons petit à petit l'histoire familiale, les conditions de vie et leur quotidien. Ils sont tous unis par leur passion pour le sport et la volonté de réussir ensemble. Benoit Melville donne une large place aux descriptions des matches de football en salle, le futsal et ce roman nous change agréablement des séries formatées sur le football mettant en scène des champions. Dans le contexte politique actuel, Benoît Minville offre un portrait bienveillant et généreux de la banlieue qu'il connaît intimement avec une galerie d'adolescents sympathiques et attachants et des dialogues extrêmement savoureux qui résonnent avec une grande justesse.
Commenter  J’apprécie          240
Lecture addictive qui fait un bien fou !
Je viens de terminer les Belles vies que j'ai adoré, car je voulais le lire avant Mauvaises graines, reçu grâce à masse critique de Babelio, mais en fait, ce sont deux romans totalement indépendants, vous pouvez donc vous jeter indifféremment sur l'un ou l'autre.
Le seul point commun, c'est Vasco, que l'on retrouve ici à la trentaine, donc quinze ans après ses vacances dans la Nièvre avec son pote Djib (Les belles vies).
Vasco vivote de petits boulots au Portugal, pays natal de ses parents, lorsqu'il rencontre par hasard, son amie d'enfance Melissa. Elle est en vacances avec des copines, pour oublier son ex. Melissa est une jeune prof de français, avec qui Vasco jouait au foot et surtout de qui il était secrètement amoureux.
Elle lui propose de prendre la place de l'entraineur de futsal du club qu'elle encadre, Les Furyos, équipe composée de jeunes ados très différents.
Il n'hésite alors pas à revenir dans la banlieue de son adolescence et à relever ce défi (aussi contre lui-même) pour les beaux yeux de Mélissa.

Oh la la que ça fait du bien ! C'est doux, tendre, drôle, merveilleusement écrit et tellement réaliste et juste.
Les personnages sont si attachants et charismatiques que l'on passerait plus de temps encore avec eux...
Un roman qui fait du bien et démontre que malgré les différences quelle qu'elles soient, être ensemble c'est tout peut sauver.
Commenter  J’apprécie          30
Je ne connais l'auteur que sur les réseaux sociaux et je le suis également dans les publications de telle sortie de romans.
" Les Belles Vies " met déjà en scène les personnages Vasco et Djib. On les retrouve dans ce dernier titre " Mauvaises graines ".
N'ayant pas lu " Les Belles Vies " je n'ai été pas gênée pour lire celui-ci.

" Mauvaises graines " est l'histoire centrée sur le futsal ou football en salle. Je ne suis pas adepte du ballon (rond ) mais autant dire que j'ai vraiment aimé cette histoire avec des personnages tous autant attachants les uns que les autres.

Vasco da Costa, âgé d'une trentaine d'années vit au Portugal grâce à des petits boulots. Mais sa vie se voit chambouler lorsqu'il croise par hasard une vieille connaissance Melissa. Elle est bien plus qu'une amie pour lui car il ressent toujours des sentiments pour elle mais n'ose pas le dire. Alors tous les deux vont raconter leur passé lors d'une soirée.
" Et c'est là qu'il la vit. Son coeur se serra. Elle venait de quitter la table où elle dînait avec deux jeunes femmes-une blonde et une brune- et marchait dans sa direction, sans faire attention à lui. Elle ne l'avait pas remarqué. C'était bien elle. Depuis combien de temps il ne l'avait pas vue ? "
La vie de Melissa est bien meilleure que celle de Vasco. Elle est professeure de français à Sarthoise et gère une équipe de futsal mixte. le seul problème c'est que l'entraineur, Laurent, s'est fait la malle et qu'il manque trois joueurs dans cette équipe, les plus doués. Mélissa cherche donc un nouvel entraineur. Vasco lui propose son aide en prenant la place de Laurent et devra réunir de nouveau l'équipe mixte de Sarthoise.

Arrivera-t-il à mener le club Furyôs à une réussite nationale ?

Benoît Minville dépeint la banlieue en mettant en scène des jeunes tels que Léo, Mathias, Tiaga, Farah Come et Hakim. Tous ont leur lot de problèmes mais sont attachants et sympathiques.

Avec beaucoup d'authenticité, l'auteur a réussi me plonger dans ce récit. le sport en groupe permet de rester soudé et de combattre ensemble pour un seul objectif : gagner un match amical.

Les dialogues sont bien construits et collent parfaitement aux caractères des personnages.
J'ai ressenti leur courage et leur espoir de réussir à vaincre l'ennemi. L'auteur décrit également leurs conditions de vie. Au final, ce n'est pas que des mauvaises graines, vous verrez ces jeunes vont devenir des champions hors-pairs.

A travers un style juste et compatissant, Benoît Minville a su développer une complicité extrême entre les protagonistes.

" Mauvaises graines" n'est pas qu'un roman sur le futsal , c'est bien plus ; la complicité, l'amitié et l'amour ressortent au fil des pages. Ce roman m'a littéralement touchée, droit au but et carton rouge d'émotions.

Lien : https://delphlabibliovore.bl..
Commenter  J’apprécie          20
Vasco, trente ans, vit de petits boulots sur la côte portugaise. Pendant les vacances d'été, il retrouve par hasard une ancienne camarade de classe, Mélissa, dont il était aussi fou amoureux. Prof de français en région parisienne, elle gère aussi le club de futsal mixte de la ville qui a vécu un gros bouleversement au printemps dernier et se trouve aujourd'hui dans la tourmente. Sur un coup de tête, Vasco lui propose de devenir le coach de l'équipe…

Après Les belles vies, quel plaisir de retrouver Vasco et son bagout, une bonne douzaine d'années plus tard, confronté à un nouveau défi de vie. Et encore plus de retrouver Benoît Minville dans le registre de la comédie sociale après l'aventure fantastique et horrifique de Héros. C'est donc au Portugal que l'histoire commence, où Vasco vivote un peu difficilement, jonglant entre son caractère de cochon et la précarité. Son projet de vie ? Pas loin du néant. Alors quand il retombe sur Mélissa, et que vient l'idée de coacher son équipe des Furyôs, ses projets prennent un tournant conséquent. D'abord parce qu'il va falloir rentrer au bercail (et retrouver sa mère), ensuite parce qu'il va falloir reprendre une formation (coach ne s'improvise pas), mais surtout parce qu'il va falloir relever une équipe de jeunes qui s'est cassé la figure bien comme il faut (et dont la moitié du groupe a tout bonnement abandonné le navire). Et, au passage, tenter peut-être de déclarer enfin sa flamme à Mélissa… Bref, notre Vasco a du pain sur la planche mais, assurément, rien ne va entamer son énergie débordante et les « mauvaises graines », c'est bien un truc qu'il connaît !

C'est LE roman de la bonne humeur pour commencer ce début d'année avec panache et optimisme. Dialoguiste génial, Benoît Minville nous régale de son écriture furieusement rythmée, drôle et d'une grande justesse d'émotion. Si le récit se concentre beaucoup sur Vasco, les jeunes de l'équipe des Furyôs prennent progressivement le lead, nous permettant ainsi de découvrir ces ados, leurs histoires personnelles et leurs espoirs, pour nous les rendre aussi attachants qu'ils vont le devenir pour leur nouveau coach. Que celles et ceux qui n'aiment pas le foot (en salle ou à l'air libre) se rassurent : malgré les nombreuses scènes de matches qui rythment le roman, celles-ci ne sont jamais inutiles et, avec toute l'intensité et la passion que Benoît Minville met dedans, elles sont ainsi le révélateur de ce qui se joue aussi en dehors du terrain entre les ados, des valeurs qui animent chacun d'entre eux et que le sport tend à leur apporter.
Mauvaises graines, c'est un roman vivant et généreux, sur la force du collectif et de l'amitié, sur la passion et l'envie de se surpasser, aux personnages profondément justes et attachants. Une véritable bouffée d'air frais ! Go, Furyôs, go !
Lien : https://bobetjeanmichel.com/..
Commenter  J’apprécie          10
Mauvaises graines" de Benoit Minville
Comme à chaque fois que je lis un bouquin de cet auteur je le termine avec cette impression de bien être. Cette fois ci il nous enmenes sur les terrains de futsal et croyez-moi le Benoît nous a claqué un retourné acrobatique pleine lucarne. On retrouve dans cette histoire des personnages de "les belles Vies" mais 15 après, Vasco vie désormais au Portugal et enchaîne les petits boulots jusqu'au jour où la rencontre d'une vieille connaissance va bouleverser sa vie.
Dans ce roman on y parle de foot bien sûr et c'est tellement bien dit que j'ai eu l'impression d'être sur ou au bord du terrain par moment au point de prendre régulièrement des douches tout les 2-3 chapitres !
Bon par contre même si le foot est le fil rouge du roman on y parle aussi et surtout d'amitié, d'amour, de partage, de passion, d'esprit d'équipe... Tout les thèmes chers à l'auteur qui touche son lecteur droit au but ou au coeur c'est selon.
Bref encore un très bon roman de Benoît Minville qu'on aura tout autant plaisir à lire qu'à transmettre
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Personne ne voulait quitter le terrain. On voulait prolonger l'instant, s'imprégner de ces moments si forts. La simplicité des émotions quand elles révèlent la passion.
Commenter  J’apprécie          10
Je ne suis peut être pas le meilleur, mais personne n'est plus fort que moi.
Commenter  J’apprécie          20
Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Benoît Minville (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benoît Minville
Pour recréer du lien avec vous en cette période de distanciation sociale, nous avons imaginé en partenariat avec Livres Hebdo une rencontre avec nos auteur•rices. Un webinaire animé par Gwendal Oulès de la librairie Récréalives et Sonia Petit de la librairie Ici. Une présentation du printemps jeunesse chez Sarbacane avec la participation exceptionnelle de : - Bertrand SANTINI auteur de la série le Journal de Gurty - Clémentine BEAUVAIS et Max DUCOS, autrice et illustrateur de Boucles de Pierre - Olivier DAIN-BELMONT, auteur de permacité - Laurent AUDOUIN, illustrateur de la série Les enfants du tonnerre - Benoît MINVILLE, auteur de la série Punkette & Poupoune - Julia THÉVENOT, autrice de Lettre à toi qui m'aimes
+ Lire la suite
autres livres classés : futsalVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus


Lecteurs (77) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1535 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..