AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782810702206
180 pages
Presses universitaires du Midi (21/03/2013)
3.67/5   3 notes
Résumé :
Jean Potocki (1761-1815), écrivain polonais d’expression française, est un homme des Lumières et un précurseur du romantisme. À l’occasion du 250e anniversaire de sa naissance, hommage a été rendu par l’université de Toulouse-Le Mirail à cet écrivain fascinant, ramené de l’oubli il y a quelques décennies par un groupe d’universitaires passionnés et devenu aujourd’hui objet de nombreuses exégèses.

Le comte Jean Potocki appartenait à l’une des plus illu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
catimini38
  03 novembre 2013
Jean Potocki est un écrivain polonais méconnu et pour cause, il n'a écrit qu'un seul roman qui n'est autre que Manuscrit trouvé à Saragosse son oeuvre majeure.
Jean Potocki Pérégrinations est un essai de littérature qui nous invite à en apprendre un peu plus sur cet aristocrate érudit, grand voyageur, issu d'une grande famille polonaise. Un peu plus sur l'homme mais aussi sur ses écrits car, Manuscrit trouvé à Saragosse est peut-être son seul roman mais Jean Potocki a aussi écrit d'autres textes comme par exemples des Parades. Ce livres est une étude regroupant plusieurs textes de professeurs d'universités sur jean Potocki et ses oeuvres. Un livre qui s'adresse donc à un public averti.
J'ai appris beaucoup de choses sur cet auteur et cela m'a donné envie de lire Manuscrit Trouvé à Saragosse.
Je remercie les organisateurs de masse critique qui m'ont permis de découvrir ce livre.
Commenter  J’apprécie          80
BVIALLET
  04 octobre 2013
Contrairement à ce que son titre pourrait laisser imaginer, il ne s'agit pas d'un texte ou de morceaux choisis écrits par Jean Potocki, auteur polonais d'expression française, mais d'une série de contributions universitaires autour de l'oeuvre et des activités dudit personnage. Une dizaine de doctes professeurs réunie autour de Madame Kinga Miodonska-Joucaviel nous présente dans cet ouvrage autant d'introductions voire d'études des différents aspects de la vie de Potocki lequel fut tout à la fois explorateur, écrivain, homme de théâtre, quasi journaliste, géologue, historien, et plus, une sorte de Pic de la Mirandole doublé d'un Marco Polo du temps des Lumières. « Citoyen de trois empires, élevé dans une ambiance cosmopolite, officier de l'armée autrichienne, chevalier de Malte, député à la Diète polonaise et conseiller des tsars, il fut témoin des évènements qui secouèrent la Pologne et l'Europe de son temps. » peut-on lire en quatrième de couverture. Autant de bonnes raisons pour avoir envie de découvrir la vie et l'oeuvre de cet écrivain voyageur oublié qui parcourut l'Europe, l'Afrique et l'Asie, du Maroc à la Chine en passant par la Russie, l'Allemagne, la France, la Hollande en pleine révolution et tant d'autres contrées plus ou moins lointaines et plus ou moins hospitalières. Malheureusement, le lecteur restera sur sa faim. Il n'aura droit qu'à onze préfaces plus ou moins intéressantes, souvent très techniques voire un tantinet absconses, mais qu'attendre d'autre dans ce genre d'exégèses sur la littérature ? Cet ouvrage composite qui n'est pas non plus une biographie de Potocki, même si, au hasard des articles, le lecteur apprend diverses choses sur la vie de notre homme, n'a peut-être qu'un seul mérite : donner envie de se plonger dans l'oeuvre de Potocki en général et dans son roman « Manuscrit trouvé à Saragosse » en particulier. Plein de mises en abîme et de tiroirs secrets, ce texte serait celui d'un précurseur de l'OuLiPo, si l'on en croit Anna Wasilewska qui le démontre brillamment dans son article « Jean Potocki, fou littéraire par analogie et oulipien par convergences. Une conjecture anticipée ».
En conclusion, une compilation de contributions savantes, parfois un peu arides, à réserver aux chercheurs et aux spécialistes, thésards et autres étudiants en lettres. du sérieux, sans vulgarisation ni facilité.
(Critique réalisée dans le cadre d'une opération « Masse Critique »)
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
jack56
  13 octobre 2013
Cet essai littéraire m'a permis de découvrir Jean POTOCKI, qui jusqu'à ce jour était pour moi un illustre inconnu.
L'histoire de cet « homme des lumières » est fort intéressante même si je m'attendais à un contenu différent. L'analyse de l'oeuvre et de l'homme sont traités sur différents thèmes par plusieurs spécialistes.
Autant certains thèmes sont accessibles, d'autres s'adressent à des lecteurs avertis. N'ayant pas lu l'oeuvre de Jean POTOCKI, en particulier son unique roman « Manuscrit trouvé à Saragosse », je me pose la question de savoir si cela m'aurait aidé dans la lecture de cet essai. Je pourrais le lire maintenant mais j'ai peur que ce « roman à tiroirs » soit aussi d'un accès difficile.
Mais je retiens la conclusion, tirée de SCHLEGEL « Un texte classique ne doit jamais pouvoir être totalement compris. Mais les gens cultivés et qui se cultivent doivent chercher à y apprendre toujours d'avantage ».
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
NonFiction   04 décembre 2013
Un recueil d’articles sur Jean Potocki et son fascinant “Manuscrit trouvé à Saragosse” qui s’attache à la thématique du voyage et met en valeur les multiples facettes de cette œuvre extraordinaire.
Lire la critique sur le site : NonFiction
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
jack56jack56   14 octobre 2013
Les femmes espagnoles ne parlent pas autant que les Françaises, mais elles n'en pensent pas moins, et comme elles pensent toujours à la même chose, elles le font très bien, et comme on aime à faire ce qu'on fait bien, elles accordent plus souvent qu'on demande. Après tout cela, c'est de toutes les femmes du monde celles que je préfère, surtout les Andalouses.
Commenter  J’apprécie          30
jack56jack56   14 octobre 2013
Ne rien faire est une occupation si douce qu'il est bien permis de chercher à la varier et à la rendre plus agréable encore. Or les déserts et leur silence, la mer et ses vagues mugissantes, le calme et les orages, le gros temps et ses sifflements aigus, les paysages et la nature, voilà les vrais domaines du rêveur solitaire.
Commenter  J’apprécie          10
jack56jack56   14 octobre 2013
Le génie de la Nation auquel croiront tant, et à quel prix, le XIXe, puis le XXe siècle, n'était pour Potocki qu'une chimère, comme l'amour idéal ou l'honneur sourcilleux. Pour lui, les hommes ne faisaient qu'un et leurs droits ne pouvaient être qu'universels.
Commenter  J’apprécie          10
jack56jack56   14 octobre 2013
...si le Prince de la Paix a été trainé dans la boue, je m'en réjouis : il a été rendu à son élément.
Commenter  J’apprécie          20
jack56jack56   14 octobre 2013
Aigri, abandonné, ne croyant plus à rien ni personne, il met fin à ses jours dans l'indifférence générale sauf celle de Satan...
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : languesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Quiz sur pretty little liars

Quels sont les prénoms des quatre meilleures amies?

Britney, Mona, Djena et Jane
Aria, Hanna, Emily et Spencer
Aria, Anna, ,Emilie et Eva
Maya, Alisson, Spencer et Madie

14 questions
6 lecteurs ont répondu
Thèmes : série tv , menteuse , secretsCréer un quiz sur ce livre