AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2924550424
Éditeur : ÉLP éditeur (22/11/2018)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Une question se pose en permanence quand on lit de la fiction : celle de la force d’évocation. Comment, par quel mystère ondoyant, aussi intangible que savoureusement satisfaisant, un traitement ordinaire, des thèmes ordinaires, un rythme ordinaire, un genre littéraire ordinaire, une langue ordinaire, dépouillée même, sobre, simple… peuvent mener à des résultats extraordinaires. C’est cette question captivante qui nous hante en permanence lors de la lecture de ce re... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Lavieestunlongfleuvetranquille
  03 avril 2019
S'il y a bien un contexte ou l'ambiance reflète la densité de la situation, c'est celui de la mort, propice à des réactions diverses voire saugrenues et des dialogues pour le moins décalés.
je me rappelle notamment "La mort du père" de Roger Martin du Gard, au tome six des Thibault, magistralement interprétée.
Ce recueil de neuf magnifiques nouvelles, véritables perles de lecture que je vous invite à lire doucement, sans les enchaîner, en prenant le temps de les assimiler dans ce qu'elles distillent d'émotions, de brutalité, de sensibilité et parfois d'humour, sont sublimées par le style si particulier de l'auteure, merveilleusement adapté au choc inévitable de la découverte et de l'évocation de la mort.
Ma préférence, sans nullement dénigrer la qualité des huit autres, ira à "Louise en été", ou la détresse des agents des pompes funèbres, pendant le célèbre été 2003 qui causa le décès prématuré de plusieurs milliers de personnes âgées, contrebalance la légèreté de cette attachante vieille dame qui n'a plus personne à la fin de sa vie, revêtue d'une dignité exemplaire.
Le tour de force est ici, redonner vie et dignité à ces acteurs bien malgré eux d'un moment difficile, en soulignant les effets que cette disparition brutale occasionnent, et en n'hésitant pas, par ailleurs, à faire dialoguer le mort lui-même pour en accentuer le trait.
Extrêmement sensible et d'une qualité rare, écrit avec justesse et profondeur, ce recueil est une pépite littéraire à consommer sans modération.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
honeycomb
  20 décembre 2018
Après "Les petits gouffres", de si bonne tenue, Christina Mirjol revient à la nouvelle avec "Les invitées". Les neuf nouvelles de ce recueil sont un modèle de retenue : le style est d'une simplicité, d'une sobriété qui fait d'autant ressortir l'efficacité de l'émotion quand elle survient. le thème, commun à ces neuf histoires-portraits, est l'irruption dans la trame d'une existence tout ordinaire, toute quotidienne, de l'événement le plus commun et à la fois le plus subversif qui soit : la mort. Christina Mirjol maîtrise parfaitement la forme courte ; en quelques pages, elle fait de son lecteur le familier de ses personnages et l'issue, pour lui, n'a rien de fatal : elle s'inscrit dans le déroulement ordinaire d'une existence commune.
Outre l'émotion qu'elles dégagent, ces histoires sont celles d'un(e) moraliste qui nous apprend à apprivoiser l'appréhension la plus profonde de chacun de nous et qui nous révèle par l'expérience que la vie ne s'arrête pas si quelqu'un continue à penser à la personne disparue : je mets au défi quiconque aura lu "Les invitées" de ne pas repenser aux personnages de ces nouvelles comme à des femmes qui ont vécu, qui vivent encore...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
JCavaro
  06 avril 2019
Christina Mirjol nous livre un nouveau recueil avec son art si singulier du récit. Au gré de paroles directes ou rapportées, celui-ci engage l'âme humaine et donne corps aux personnages avec une économie de moyens extrêmement opérante. Pour ce nouvel opus de neuf nouvelles, l'auteure a choisi de traiter de la mort ordinaire, et cette épreuve essentielle, abordée sans pathos, éveille constamment l'intérêt et l'émotion du lecteur.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LavieestunlongfleuvetranquilleLavieestunlongfleuvetranquille   03 avril 2019
Cette petite valse lente, commencée autrefois dans le lit de sa mère en pleine lumière d'été, s'époumonait maintenant à l'approche des couches froides et de l'obscurité
(Louise en été)
Commenter  J’apprécie          50
honeycombhoneycomb   20 décembre 2018
Le quinze août deux mille un, à huit heures du matin, chez elle, à Eymoutiers, Angélique prit une corde et entra dans la grange. [...]

[...] « Je voulais être danseuse » avait dit Angélique entre ses poings serrés. Quelques semaines plus tard ses petits pieds dansaient dans l’air froid de la grange.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Christina Mirjol (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christina Mirjol
"Les petits gouffres" Extrait de la nouvelle, "La petite dent cassée de Bertrand", lue par l'auteure, dans le cadre des mardis littéraires de Jean-Lou Guérin, au Café de la Mairie, rue Saint-Sulpice à Paris, le 20 septembre 2011.
autres livres classés : mortVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Dengeki Daisy

Kurosaki n'aime pas que Teru :

Lui tire la langue
Lui montre son nombril
Le traite de blond
Le traite de pervers

14 questions
4 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , thriller , shojoCréer un quiz sur ce livre