AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de MarcusMar


MarcusMar
  11 septembre 2021
Très déçu par le deuxième tome de Pierre Lemaitre , “Couleurs de l'incendie”, ma boîte aux lettres m'offrit : Les Petits Gouffres de Christina Mirjol. Auteure rare, mais pas du tout pour happy-few. Pourquoi sa vidéo youtube de 100 secondes présentant des textes comme “Pourtant / Pandémie” où une marionnette hypnotique blanche se balançant au bout de ses fils résonne tellement chez moi ?
Sans avoir ouvert ce livre, je me trouvais déjà en pays de connaissance en sachant que les petits gouffres sont rarement là où on les attend..
A travers neuf nouvelles, Christina Mirjol télescope les espaces de souvenirs bien précis appartenant à l'enfance provoqués par des faits d'aujourd'hui. Avec la distance, même si vos interlocuteurs jureront que non, la déformation des souvenirs ou peut être leur importance n'a rien à voir avec la réalité, mais peu importe si vos neurones ont sélectionné et trituré les faits à leur manière, votre mémoire c'est vous, c'est moi.
Déclencher la rêverie, le retour sur soi, donc la conscience, être happé, créer des connexions qui n'existaient pas, telle est l'écriture de Christina Mirjol, c'est la réussite des auteurs et le plaisir de lire.
Une des nouvelles de Christina fait mouche pour moi, celle du frigo avec la “terrible” institutrice Mme Escoffino décrite : "Derrière un fin sourire qui lui servait de cloître, c'était un gouffre, un cri.” Pour moi le petit gouffre c'est de temps à autre Monsieur ... un jeune maître corse qui ne supportait pas ma main gauche tenant le porte plume, un coup de règle à chacun de ses passages dans l'allée pour me faire reprendre la ”bonne” main , j'avais 9 ans.
Commenter  J’apprécie          71



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (6)voir plus