AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Giuseppe Quattrocchi (Illustrateur)
ISBN : 2268102645
Éditeur : Les Editions du Rocher (23/10/2019)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Une plongée documentaire et historique en BD au coeur de la guerre du Kosovo.
Mars 2004, Dimitri a fui la Yougoslavie pour l'Italie alors qu'il n'avait que 15 ans. Il retourne au Kosovo pour assister à l'enterrement de son père qu'il n'avait jamais revu. Ce périple dans l'ex-Yougoslavie le replonge rapidement dans l'enfer balkanique d'après-guerre. Lors de ce voyage, il rencontre Milan, un vieux serbe à la langue acérée qui lui raconte ses souvenirs des guer... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
livresuement58
  03 décembre 2019
Toutes les guerres sont sales, même si quelques-uns allèguent que certaines sont plus humaines que d'autres. On ne peut pas comparer le pire et chaque confit devient tragédie, vecteur de souffrance et de désolation. Quant à l'après-guerre, elle garde des plaies qui peinent à se refermer. En 2004, Dimitri est amené à retourner dans la Yougoslavie de sa jeunesse pour assister à l'inhumation de son père. Très vite, il retrouve des personnages dont il avait perdu la trace et se confronte à une réalité qu'il ignorait (ou feignait d'ignorer). Malgré lui, il est saisi dans le feu des événements, avec une contestation qui gagne en violence, des émeutes et la difficulté de rester neutre. Pour beaucoup, ne pas s'engager revient à renoncer et à être assimilé à un traitre. Depuis son départ, le pays a énormément souffert et il peine à reconnaître certains lieux. Afin de traverser une zone réputée pour sa dangerosité, il doit miser sur ce qui lui reste de courage. Soldats livrés à eux-mêmes, tirs en embuscade, haine, amour, etc. Il vit en quelques journées davantage d'émotions qu'il n'en a jamais perçues durant le reste de son existence. Bienvenue au Kosovo ! Mogavino, Mirkovic et Quattrocchi signent un roman graphique fait pour les adultes, où rien n'est censuré et qui évoque la violence dans ce qu'elle possède de plus atroce et de plus ordinaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LeParfumdesMots
  21 novembre 2019
Cette illustration représente parfaitement la problématique du Kosovo. Pour des raisons qui me paraissent, du haut de mes 32 ans, absurdes et incompréhensibles, je me rends compte, après la lecture de cette BD, que je me suis moi-même « amusé » de cette guerre du Kosovo que l'on assimilait trop rapidement à une bête histoire de territoire, sans en comprendre réellement les aboutissements. Suis-je seulement capable de situer le Kosovo sur une carte ? Comment puis-je ne pas me rappeler des émeutes de 2004 alors que j'avais déjà 17 ans ? A l'instar de ces enfants qui jouent au premier plan, cette BD nous invite, ironiquement, dans un pays dont on ne connait finalement pas grand chose, un peu comme si nous avons été confronté à cette violence sans réellement en avoir conscience.
Nous suivons le périple d'un jeune homme qui souhaite rendre un dernier hommage à son père récemment disparu. Certainement pas par amour, probablement par une culpabilité qui l'on comprend au fil des pages et d'une façon à la fois subtile et brutale. Les illustrations sont bien plus évocatrices que le texte, souvent absent, et il faut un certain talent pour comprend le raisonnement voulu par les auteurs tant il est question d'un contenu implicite où les liens entre les idées ne sont pas toujours évidents. J'avais cette sensation d'être dans la peau du personnage ayant des difficultés à assumer une certaine lâcheté et donc incapable d'exprimer ses sentiments aussi facilement.
Les séquences du présent se mélangent à celles du passé, créant un certain flou sur le déroulement des événements. Toutefois, on prend un plaisir à construire l'histoire à son rythme avec une compréhension plus ou moins facilitée par une bonne culture générale.
Les illustrations sont d'une qualité exceptionnelle et nous immergent dans un environnement qui prend vie sous nos yeux. Les illustrateurs n'ont pas de secret pour le lecteur et ont ce talent unique de pouvoir représenter une scène simplement tout en restant le plus authentique possible. Personne n'a envie de regarder le dessin d'une jeune fille en train de se faire violer, mais on ne parvient pas à se décoller de cette horreur tant elle nous parait réelle et en train de se passer sous nos yeux.
Je ne vais pas vous mentir, sous prétexte d'avoir reçu cette BD gracieusement, mais il s'agit d'une lecture très difficile tant pour la compréhension des événements que par les scènes tragiques qui sont présentées dans cet ouvrage. Il faudra, dès lors, être capable de s'ouvrir à des événements qui nous dépassent afin de comprendre le message véhiculé par cette BD.
Lien : https://leparfumdesmots.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
BDGest   05 novembre 2019
Sous une fine trame romanesque se lit un propos didactique sur une réalité à la fois simple et d’une infinie complexité. [...] Le dessin réaliste de Giuseppe Quattrocchi est en phase avec le projet aux accents documentaires. La reconstitution des décors se montre convaincante et elle traduit toute la violence des affrontements et leurs séquelles.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LeParfumdesMotsLeParfumdesMots   21 novembre 2019
L'histoire joue un rôle clef, les victimes peuvent se transformer en bourreaux et les bourreaux en victimes
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : kosovoVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1786 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre