AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782203235533
144 pages
Casterman (16/08/2023)
4.24/5   106 notes
Résumé :
La grand-mère de Chloé et Jules leur raconte la place des femmes dans l'histoire, des hypothèses sur leur rôle au cours de la préhistoire aux luttes contemporaines post-#metoo.
Que lire après Histoire de France au fémininVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
4,24

sur 106 notes
5
8 avis
4
10 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Club N°54 : BD non sélectionnée
------------------------------------

Utile mais la narration manquerait un peu de fluidité.

Morgane R.
------------------------------------
Commenter  J’apprécie          230
Ravie ! Je ressors ravie et enchantée de cette lecture, même si j'ai eu du mal avec la typographie et que j'ai du sortir la loupe pour décrypter certaines bulles !

Le prétexte ? Une grand-mère, interpellée par les questions de ses deux petits-enfants, un garçon et une fille, se lance dans l'histoire de France des femmes ! On en parle peu, mais elles sont existé, et pour chaque époque, de la préhistoire à aujourd'hui, elle dresse le tableau de leur condition, et fait des focus sur l'une ou l'autre.

On apprend une foule de choses, et dans ce que j'ai appris de nouveau m'a fait un peu froid dans le dos. Chez les francs-saliens, les filles pouvaient hériter aussi bien que les garçons des terres familiales, SAUF de celles en frontière, pour des raisons militaires. Restriction dans l'absolu pas forcément légitime car de nombreuses femmes ont montré leur talent de chef de guerre, mais passons. Et puis un jour, un juriste, Jean de Montreuil a ressorti cette loi en la trahissant ignominieusement : la loi salique revisitée empêche désormais les femmes d'hériter des terres et des titres. C'est ainsi qu'à un moment de l'histoire de l'Europe, tous les trônes sont occupés par des femmes, sauf celui de la France. Hedwige I en Pologne, Marie I en Hongrie, Jeanne I de Naples en Italie...

On rencontre aussi bien ici Simone Veil que Blanche de Castille, Brunehaut et Frédégonde et Marie Curie que Lucie Aubrac ou Louise Michel, bref, les auteures passent en revue toutes les époques et tous les domaines.

J'ai aimé les portraits focus, où les femmes racontent "elles-mêmes" leur parcours. On retrouve bien ici aussi le recul des droits de la soi-disant Renaissance et les impacts du Code Civil de Napoléon. le combat pour accéder aux diplômes, aux carrières.

Une lecture passionnante et salutaire !
Commenter  J’apprécie          80
Une bande dessinée engagée qui nous raconte l'histoire de France du point de vue féminin de la Préhistoire à nos jours. le livre nous présente le mode de vie des femmes à travers les siècles avec l'évolution (mais aussi la régression) de leur droit. On y apprend un tas de chose tout en révisant son histoire de France !

Au cours de notre lecture nous seront accompagnés par 3 personnages : Chloé et Jules, deux enfants, et Mamina, leur grand-mère qui sert de narratrice. le récit de Mamina sera parfois interrompu par de courtes interruptions des deux enfants allant d'une simple réflexion ou à une question qui permet de transitionner ou d'approfondir le sujet.

le livre nous dresse de temps à autres des portraits de femmes ayant marquées leur époque allant des plus connus (Jeanne d'Arc, Catherine de Médicis, Olympe de Gouges,...) à des figures moins populaires. On y découvre plein de femmes marquantes qui ont su s'affirmer !
Le livre ne se contente pas d'exposer les faits, mais aussi de les expliquer à travers les lois ainsi que la mentalité et les superstitions de l'époque concerné.

Quelques point négatifs cependant, j'ai eu un peu de mal avec la police d'écriture choisi qui fait très écriture à la main. Il m'est arrivé plusieurs fois de relire un même mot car je n'arrivais pas à identifier toutes les lettres ce qui m'a sortis de ma lecture, c'est dommage. Aussi, j'ai trouver qu'à certains moment on était submergé d'informations avec plein de bulles de textes de partout ne sachant pas lesquelles lires en premiers.

A part ça, rien à redire, on sent tout le travail de documentation et de recherches qu'il y a eu derrière et ça fait plaisir. Bien que ce livre soit classé dans une catégorie jeunesse, il peut tout à fait être lu à tout âge !
Que vous soyez passionné d'Histoire ou non, cette BD est à lire absolument !
Commenter  J’apprécie          50
Blanche Sabbah, à l'illustration, et Sandrine Mirza, au texte, nous content l'histoire de France mais côté femmes. le côté qu'on oublie, qu'on spolie ou qu'on méprise. Et quand je dis "on", je parle de la société patriarcale évidemment.

Bon documentaire sous forme graphique qui redonne sa place aux femmes de diverses catégories sociales. J'ai aimé l'organisation chronologique qui offre une cohérence et un aperçu global de l'évolution des droits des femmes au fil des siècles. Les illustrations sont également très agréables et ont du punch.

On peut peut-être reprocher la densité du propos qui, pour un public de 11 ans, y va un peu fort en informations. Il y a de multiples détails qui s'enchaînent et ça ne me semble pas forcément accessible pour tous les lecteurs, toutes les lectrices, de cet âge. Peut-être viser les 13/14 ans plutôt.
Commenter  J’apprécie          80
Dans la continuité des ouvrages de Titiou Lecoq ou de Georgette Sand, les autrices refont le tour de l'histoire de France en y analysant la place des femmes. La narration est faite par une grand-mère qui commence par expliquer à ses deux petits enfants les combats féministes d'aujourd'hui (par exemple la charge mentale) avant de se plonger dans notre histoire nationale. Elle parle autant des femmes du peuple en général, de leurs métiers, que des figures féminines oubliées qui mériterait d'être plus connues.

L'ensemble est réussi pour les femmes du peuple. En revanche j'ai été plus déçu vis à vis des femmes "célèbres". En effet, leurs biographies sont vraiment très courtes (une seule case la plupart du temps). Cela s'explique par le fait d'avoir voulu en citer énormément. Or j'aurais préféré en nombre plus restreint mais plus de développé de biographies, ou bien que l'ouvrage soit plus long. de plus, les vies de certaines femmes particulièrement importantes sont illustrées en une page entière... d'une seule case ! On se contente de voir leur portrait avec une description à la première personne, ce qui est un pauvre en terme de "mise en scène".

Bref l'ensemble est une synthèse qui nous offre de nombreux exemples. Certains sont intéressants, originaux ; quelques uns n'ont d'ailleurs pas été abordés par d'autres livres du même genre (comme quoi en cherchant on peut toujours trouver des femmes importantes dans l'histoire...). En revanche au niveau de la façon de raconter ces histoires l'ouvrage ne se démarque pas particulièrement. À mettre quand même dans les mains de ceux qui n'ont pas lu les livres féministes plus "classiques".
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (4)
9emeArt
14 novembre 2023
Une somme de travail pour ces autrices qui explorent depuis quelques livres l’histoire et la mythologie pour Sandrine Mirza et l’influence de la fiction sur la réalité pour Blanche Sabbah. Un livre qu’on aimerait faire lire à toutes les générations.
Lire la critique sur le site : 9emeArt
MadmoizellePresse
16 octobre 2023
Pensée pour un jeune lectorat, à partir de 11 ans, cette bande dessinée est aussi parfaitement adaptée aux adultes qui vont s’en régaler. Esthétisme, humour, panache, pédagogie… : tout y est !
Lire la critique sur le site : MadmoizellePresse
SudOuestPresse
03 octobre 2023
L’autrice et historienne Sandrine Mirza signe avec la dessinatrice Blanche Sabbah un ouvrage redonnant aux femmes une visibilité longtemps refusée.
Lire la critique sur le site : SudOuestPresse
LesInrocks
28 août 2023
Destinée aux jeunes, cette BD sera aussi utile aux adultes.
Lire la critique sur le site : LesInrocks
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
- On dit surtout des Mérovingiennes qu'elles étaient cruelles, non ?
- Tu penses sans doute à Frédégonde et Brunehaut ! En réalité, ces reines n'ont pas fait pire que bien des rois, mais on reproche beaucoup plus leur fort caractère et leur violence aux femmes qu'aux hommes.

[p23]
Commenter  J’apprécie          10
- Mais, au niveau politique, elles ont été les grandes perdantes de la Révolution, complètement exclues de la démocratie par les révolutionnaires au pouvoir, des hommes imprégnés des préjugés sexistes de leur-temps.
- Aucun homme n'a pris leur défense ?
- Si ! Nicolas de Condorcet, l'auteur de "Sur l'admission des femmes au droit de cité" : "Ou aucun individu de l'espèce humaine n'a de véritables droits, ou tous ont les mêmes."

[p87]
Commenter  J’apprécie          00
D'abord, l'Histoire a longtemps été écrite uniquement par des hommes. Ils ont donc privilégié une vision masculine du monde.
Commenter  J’apprécie          20
Au même moment apparaît sur la scène politique Napoléon Bonaparte, un général glorieux mais autoritaire et un homme particulièrement misogyne.

- Je veux en finir avec l'instabilité révolutionnaire et rétablir l'ordre ! La femme est la propriété de l'homme comme l'arbre à fruits est celle du jardinier !

[p88]
Commenter  J’apprécie          00
Solitude a été capturée le 23 mai 1802, alors qu'elle était enceinte... et pendue le 29 novembre 1802, le lendemain de son accouchement. (94)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Sandrine Mirza (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sandrine Mirza
Se re-présenter
Scientifiques, sorcières, écrivaines, femmes oubliées ou femmes silenciées… Violences physiques, violence symbolique, l'Histoire a occulté la place d'une moitié de l'humanité.
Animé par Willy Richert.
Avec les autricesMaram al-Masri (Les Âmes aux pieds nus, Éditions Bruno Doucey),Titiou Lecoq (Les femmes aussi ont fait l'histoire, Les Arènes Jeunesse et Les Grandes Oubliées, Les Arènes),Sandrine Mirza (Histoire de France au féminin, Casterman)et Julia Thévenot (Mille pertuis, vol. 1, La Sorcière sans nombril, Gallimard Jeunesse).
Avec la participation de Lina Aknin et du club de lecture du lycée Charles de Gaulle - Poissy (78).
Un grand merci à Camille Grison, professeure. Et la voix de Cécile Ribault Caillol pour Kibookin.fr
La lecture, c'est du sport !
Je, Olivier Douzou, Rouergue Interprété par Leïla Chik et Alban Gérôme. D'après les illustrations de Violette Vaïsse.Avec le soutien de la Préfecture de la Seine-Saint-Denis.
+ Lire la suite
autres livres classés : féminismeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (324) Voir plus



Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
3257 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..