AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations sur La violence en embuscade (12)

missmolko1
missmolko1   18 novembre 2016
Un frisson parcourut Avraham des pieds à la tête lorsqu'il entra dans la salle d'interrogatoire pour la première fois après ses trois mois d'absence. La climatisation, activée depuis le matin, avait nettement refroidi la pièce. Il se souvenait en détail de la dernière fois où il s’était assis là et de la femme qui lui faisait alors face.
Il avait eu le temps à maintes reprises d'imaginer le prochain interrogatoire qui mènerait dans cette pièce. S’était vu entrer d'un pas ferme et assuré, avait pensé à la voix dure avec laquelle il commencerait à poser ses questions. Il n’était cependant pas censé le faire dans l’immédiat, même si ce fut sans doute une bonne chose. Comme de plonger la tête la première du haut d'une falaise dans une mer déchainée. Sans préparation.
Commenter  J’apprécie          70
christinebeausson
christinebeausson   21 mai 2020
Ce n'est pas ton rôle, Avi. Ton rôle, c'est de mettre au clair les faits, pas le pourquoi des faits. Et d'apporter des preuves des pièces à conviction à l'appui.
Commenter  J’apprécie          20
Colchik
Colchik   03 juillet 2018
Dire qu’il était alors à Bruxelles, à mille lieues de tout cela, en train de savourer des vacances qui semblaient ne jamais devoir se terminer ! Il se contentait de rester informé par Internet et de temps en temps téléphoner à Eliyahou Maaloul ou à Ilana.
– Ensuite, on a eu droit à notre version des Indignés. Tous les samedis soir, les centaines de policiers du district ont reçu leurs instructions et se sont déployés dans Tel-Aviv pour maintenir l’ordre et éviter que leurs manifestations, autorisées ou non, ne dégénèrent. On a eu notre dose de barrages renversés et de vitrines de banques du centre-ville brisées, sans compter ce militant qui s’est immolé par le feu. Parmi les forces de l’ordre, tous ceux qui le pouvaient ont fait des heures supplémentaires.
Commenter  J’apprécie          20
nounours36
nounours36   29 novembre 2016
Dans chaque enquête, il y a un moment où l’on croit que jamais le tableau ne s’éclaircira. On pense qu’il y a trop de détails, trop différents, trop éloignés les uns des autres. Aussi éloignés que les gens assis sur cette plage. On a l’impression que tout est noir ou masqué par le brouillard. Mais au bout d’un certain temps, les connexions se font et l’image s’éclaircit. Toujours. Un point s’allume soudain dans l’obscurité, qui jette une nouvelle lumière sur le reste, les détails apparaissent sous un autre jour, prennent un sens, s’ordonnent. Les éléments qui semblaient sans rapport entre eux se révèlent au contraire étroitement liés.
Commenter  J’apprécie          20
christinebeausson
christinebeausson   21 mai 2020
Le seul mariage reconnu en Israël étant religieux, si deux personnes de religions différentes veulent se marient, elles sont obligées de le faire à l'étranger : Chypre est la destination la plus courante, car la plus proche, choisie par les Israéliens confrontés à ce problème.
Commenter  J’apprécie          10
Nikoz
Nikoz   02 avril 2020
ça ne serait pas plus simple de carrément leur dire?
Commenter  J’apprécie          10
Colchik
Colchik   03 juillet 2018
Il s’assit sur un banc au fond de l’église, et attendit. L’allure du prêtre américain – chevelure blanche et longue barbe – qui apparut en haut de la chaire lui fit penser à un hippy des années soixante qui aurait découvert la foi en rentrant de la guerre du Vietnam. Le saint homme commença par déclarer qu’il dédiait ses paroles à Jennifer Salazar, une fidèle parmi les fidèles, qui avait, pour son grand malheur été assassinée. Il ne la mentionna cependant pas une seule fois dans la suite de son prêche dont le but était de convaincre ses ouailles que même si elles n’avaient pas vu de miracles durant leur vie, cela ne signifiait pas qu’il ne s’en produisait pas, ici et maintenant, en permanence.
Commenter  J’apprécie          10
Groucho
Groucho   17 mars 2017
- J'aurais abondé dans le sens d'Avi s'il était agi d'une agression spontanée, dit Maaloul. A l'intérieur de la crèche par exemple ou juste après la fermeture. Mais s'il y a effectivement un lien entre la valise et l'agression, j'y vois un type de comportement spécifique à la pègre : on pose une fausse bombe en guise d'avertissement, on profère des menaces par téléphone et ensuite on fixe un rendez-vous dans un endroit désert. C'est planifié comme chez les mafieux, rien à voir avec le pétage de plomb d'un parent inquiet. J'ai du mal à croire qu'un homme de cinquante-sept ans, sans casier judiciaire, soit l'auteur de tels actes. Les personnes comme lui peuvent avoir des accès de violence mais c'est rarement prémédité ou intentionnel. Je dirais plutôt qu'ils partent tout à coup en vrille.
Commenter  J’apprécie          10
GODINHO
GODINHO   15 mars 2021
« Tu sais quelle est la différence entre les êtres humains et les animaux? Les êtres parlent. Le contraire n’existe pas tu comprends? Donc, si tu es suffisamment patient et que tu poses des questions pertinentes, tout le monde finit par se mettre à table. « 
Commenter  J’apprécie          00
GODINHO
GODINHO   15 mars 2021
«  Pour ma maman chérie Jenny, c’est l’avion que nous allons prendre pour te rejoindre après beaucoup de temps. Sur la deuxième lettre, il n’y avait pas de dessin, mais une phrase en caractères majuscules bleus : Maman chérie tu m’as manqué et je suis trop content parce que papa nous emmène dans le pays des Philippines. Je veux que tu rentres avec nous à la maison et que tu restes avec nous , comme avant. Ton fils aîné, Ezer « 
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    LirekaFnacAmazonRakutenCultura

    Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




    Quiz Voir plus

    Quiz sur le livre "Une disparition inquiétante" de Dror Mishani

    Comment s'appelle la mère d'Ofer ?

    Hennah
    Hinnah
    Hannah

    10 questions
    7 lecteurs ont répondu
    Thème : Une disparition inquiétante de Dror MishaniCréer un quiz sur ce livre