AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782268062938
429 pages
Les Editions du Rocher (13/09/2007)
3.75/5   6 notes
Résumé :
Emmett Parker, inspecteur comanche du Bureau des affaires indiennes, est de retour chez lui. Après treize années de loyaux services qui l'ont conduit à enquêter dans différentes réserves indiennes à travers tout le territoire des États-Unis, une rupture difficile avec sa coéquipière Anna Turnipseed et une grave blessure, il décide de passer sa convalescence en Oklahoma, parmi les siens, et peut-être même de raccrocher définitivement.
C'était compter sans les ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Sharon
  16 juillet 2013
Je découvre cet auteur grâce à ce roman. Il mériterait d'être mieux connu, les auteurs de polars américains ne se limitent pas à Harlan Coben et Mickaël Connelly.
Ce roman nous plonge au coeur de la culture améridienne, entre les traditions et la modernité. Emmett, le personnage principal, et Mickaël Mangas, son adversaire, ont des valeurs, des codes, qu'ils partagent et que certains protagonistes ne comprennent pas nécessairement. Même Mickaël, qui a pourtant reçu peu ou prou la même éducation qu'Emmet, interprête mal sa position vis à vis de la religion catholique qui leur a été imposée. L'erreur est humaine. La traque le sera un peu moins. A la décharge de Mickaël Mangas, les meurtres sur lesquels il enquête sont particulièrement sordides, et leur motif – le détournement de l'argent des indiens – est très proche de leur préoccupation. Qui mieux qu'un comanche pour détourner de l'argent comanche ?
La construction de ce roman est unique, et osée, grâce à l'usage d'un narrateur omniscient. Emmett, policier fugitif, accusé du meurtre d'un de ses ami, Jérôme, cherche à prouver son innocence et à déjouer le complot dont il est victime. Il est également persuadé que Mickaël, l'enquêteur qui le poursuit, participe à ce complot. de l'autre, nous avons Mickaël, qui poursuit sa traque avec pugnacité. Nous savons qu'il est sûr d'agir dans son bon droit. J'ai aimé sa profondeur et ses contradictions. Contrairement aux héros de mauvais romans et de mauvaises séries télévisées, il n'oublie pas les épreuves qu'il a traversées – la mort de son fils dans un attentat – et montre par quels moyens il rend la douleur vivable, et peu importe si ses moyens n'appartiennent pas à la culture occidentale. Et même si nous sommes souvent immergés dans la culture amérindienne, notamment dans un dernier chapitre émouvant, les sentiments éprouvés sont universels, comme l'amour d'une mère pour son fils (Emmett).
Emmett. Un personnage complexe, capable de susciter la haine (des personnes qui l'ont choisi comme bouc émissaire) ou le dévouement le plus sincère. Lire à cet égard le témoignage de son ex-femme, déterminant. Son adversaire, celui qui tire les ficelles dans l'ombre, nous le découvrons inquiétant par sa folie même. Tuer ne lui pose aucun problème, torturer non plus – presque une partie de plaisir. Il ignore qu'il a pour adversaire quelqu'un capable d'aller jusqu'au bout de ses forces, de ses capacités – et même au-delà. le Emmett qui participera à la confrontation finale tient plus du spectre (indien) que du fugitif ordinaire. Découvrir le coupable, quel qu'il soit – lui et Mickaël ne sont pas si différents.
Lien : http://deslivresetsharon.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
gean25
  15 septembre 2014
Kirk Mitchell est un ancien policier fédéral détaché auprès des réserves indiennes. Il sait donc de quoi il parle en nous livrant ce thriller dont l'action et les personnages sont directement issus de ce milieu.
Au départ je n'ai pas été très "emballé"...mais petit à petit je me suis passionné, encore et encore, pour une histoire haletante.
Nous prenons parti pour notre fugitif qui n'a de cesse de vouloir démontrer son innocence mais qui est confronté à une "intelligence" supérieure jusqu'à ce que...mais je ne vous dévoilerais pas la fin !
A lire .
Commenter  J’apprécie          70
Floccus
  09 août 2014
Après avoir découvert l'auteur avec « La malédiction des ancêtres », je voulais reprendre la série des Emmett Parker du début. Je ne sais pas comment j'ai fait mon compte, mais je me suis finalement retrouvée avec le dernier opus paru…
« La danse des chiens-tonnerre » est plus chargé en références sur la culture et l'histoire des Amérindiens que « La malédiction des ancêtres ». C'est parfois amené de façon un peu lourde, mais on y trouve des anecdotes intéressantes. Comme le petit nom de jeunesse de Géronimo, Goyathlay, « Celui qui bâille »… qui l'eût cru ?
“Et cela conduisit Emmett à comprendre une chose. Il avait perdu une liberté essentielle : le droit de choisir l'aide qu'on lui proposait. Il était désormais privé d'une des clés de voûte de l'amour-propre. Comme dans le cas de Christine, il devait s'imposer aux autres.” (146)
La gestion du temps de cette chasse à l'homme est originale. J'ai cependant eu du mal à cerner Emmett. Dans sa relation avec Anna Turnipseed, il était plus interprétable. Ici, la psychologie de cet homme instinctif m'échappe. du polar râpeux qui est loin de représenter ce que je préfère dans le genre « ethnique », mais qui peut dépanner, à l'occasion.
Lien : http://versautrechose.fr/blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
FloccusFloccus   17 août 2014
Le plus triste est que très rare sont ceux qui ont eu connaissance de leurs problèmes. Oh, ils ont tous connu la saveur de leur problème, et il y a là quelque chose de bon. Il faut que le buveur boive trop. Que le fumeur fume trop. Que le voleur vole trop. Mais quand on connaît la saveur de son problème et qu’on ne parvient pas à s’en libérer, il est temps de le voir d’un œil neuf, et ce n’est pas facile. (71)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gean25gean25   15 septembre 2014
_ Que veut dire"subectus-ma", frère ?
Rat-musqué répondit :
_ C'est fait.
Commenter  J’apprécie          30
gean25gean25   07 septembre 2014
Ne suis-je comanche que lorsque je suis dans le monde blanc ?
Commenter  J’apprécie          30
SharonSharon   03 juillet 2013
Le désir est comme toutes les drogues. Il altère l'esprit et l'humeur.
Commenter  J’apprécie          20
gean25gean25   15 septembre 2014
_ Un être humain est coincé dans la mâchoire d'acier de la vanne. c'est ce qui l'empêche de se fermer.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : comanchesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2241 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre