AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Ajin tome 5 sur 17
EAN : 9782344012802
194 pages
Glénat (11/05/2016)
4.04/5   70 notes
Résumé :
A Tokyo Sato fait régner la peur par la terreur au nom de la défense des droits des Ajin. La psychose s'empare du Japon et gagne même le paisible village où Kei avait trouvé refuge. Les regards se font bientôt assassins : il lui faut reprendre la fuite en compagnie d'un "allié" quelque peu encombrant...
Que lire après Ajin, tome 5Voir plus
Beelzebub, tome 1 par Tamura

Beelzebub

Ryuhei Tamura

4.75★ (1659)

28 tomes

Ajin, tome 1 par Sakurai

Ajin

Gamon Sakurai

4.12★ (3216)

17 tomes

Darwin's Game, tome 1 par Flipflop's

Darwin's Game

Flipflop's

4.10★ (2654)

27 tomes

Terra Formars, tome 1 par Sasuga

Terra Formars

Yu Sasuga

3.95★ (783)

22 tomes

Bucket List of the dead, tome 1 par Asô

Bucket List of the Dead

Haro Asô

4.11★ (446)

11 tomes

Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,04

sur 70 notes
5
3 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
1 avis
Fortement recommandée par mon entourage, j'ai fini par me procurer la saga au travail. Je n'étais pas vraiment dans le bon mood pour la lire. Je me suis dis que je vais réussir à entrer dans l'histoire, une fois lancée.

Quand ça ne veut pas, ça ne veut vraiment pas. Pourtant, j'ai insisté et persisté, me disant que je vais avoir le déclic. Ce moment n'est pas venu même une fois parvenue au bout du cinquième tome. C'est bien la première fois, depuis longtemps, en mangas que je suis complètement passée à côté de l'essence même de l'histoire. Moi qui pensais qu'il y avait tous les éléments pour me plaire et me transporter, je ne vous dis pas la profonde déception que j'ai ressentie.

Par où commencer ? Déjà, l'univers. le cadre de l'histoire est à peine posé que nous sommes bombardés d'actions. Des bastons en veux-tu ? Nous en avons à toutes les sauces. Et vas-y que je te crible de balles ! Et vas-y que je te défonce la tronche ! Et vas-y que je t'envoie l'armée ! Non mais, on ne peut pas respirer un peu ?! Ce déferlement de batailles ne permet pas de comprendre les tenants et les aboutissants de l'intrigue. J'ai eu l'impression d'assister à de la bagarre gratuite sans explication. Mon cerveau refusait de suivre la trame.

Pourtant, le fil conducteur aurait pu me plaire. En soi, nous faisons que suivre la traque de Kei Nagai qui se découvre Ajin. Monstre prédateur ou gardien ? Difficile de cerner ces créatures ! Comment sont-ils apparus ? La question n'est même pas soulevée. C'est normal. Ils sont là. Tout le monde est au courant. Faut vivre avec. Mouais, mais moi, je débarque. Vas-y doucement ! Quels sont ses particularités ? Nous savons juste qu'ils rendent les humains immortels. Et puis, quoi ? Quel est le but ? A tuer. A se faire tuer. Encore et encore ! Euh … ouais et le dénouement dans tout ça ?

Cependant, il y a un fil rouge mais il est parsemé de multiples intrigues qui s'imbriquent, se débriquent, se ré-imbriquent mêlant passé-présent sans avertir le lecteur. Je me suis complètement sentie perdue concernant les liens entre les personnages, le rôle de chacun et leur place dans cette guerre incessante entre humains et Ajin. Rien n'a été fait pour attraper mon attention et mon implication. Je suis restée de marbre durant toute ma lecture.

Le protagoniste ne m'a rien fait ressentir. Je l'ai trouvé froid, très distant avec le lecteur. Son manque cruel de relief et de personnalité m'a laissée totalement indifférente. Sa quête était pénible à suivre. Je n'arrivais pas à capter qui étaient ses alliés et ses ennemis. Pourtant, j'ai essayé plusieurs tactiques possibles pour m'immerger. Rien a y fait ! Les personnages secondaires, mal exploités, sont complètement dénués de sentiments. Aucun n'a su me faire ressentir une émotion bonne ou mauvaise. Frustration quand tu nous tiens !

Le graphisme n'aide pas. J'ai trouvé le coup de crayon très maladroit et très brouillon. J'avais l'impression de lire un manga d'horreur d'amateur pour adolescent tellement ça manque de détails et de subtilités. Les planches sont concentrées sur les mouvements brutaux et bourrins des personnages, oubliant complètement leurs traits. Ayant lu d'autres sagas de ce genre, je suis peut-être devenue exigeante.

En tout cas, Ajin a été un gros flop pour moi. Je suis la première triste à ne rien relever de positif. Je pense que je ne suis pas le public visé pour cette saga qui cible clairement les pré-adolescents. C'est pourquoi je vous invite à faire votre propre opinion.
Commenter  J’apprécie          10
Ce cinquième tome est particulièrement efficace, mené tambours battants, mais il est aussi extrêmement violent. Sato poursuit son massacre organisé avec un calme terrifiant. Je dois avouer qu'il me tarde de voir ce personnage neutralisé tant il est sans pitié... Il est rageant de le voir poursuivre sa "mission" sanguinaire sans que rien ne parvienne à contre-carrer ses plans...

Dans le tome précédent, j'avais été un peu déçue par le comportement de Kei vis-à-vis de Koh. Dans ce tome, Kei décide finalement de faire équipe avec lui afin de mettre fin aux agissements de Sato. Un objectif final qui semble bien difficile à atteindre, même pour deux Ajin. le dénouement est habile car il laisse entrevoir une alliance entre Ajin et humains contre un ennemi commun : Sato.

L'autre point intéressant de ce tome est que l'auteur commence à nous en dire plus sur le personnage de Tosaki. Certes, nous ignorons encore qui est cette femme hospitalisée, pas plus que la raison pour laquelle elle est là, ni même sa relation avec Tosaki. Mais on peut se demander si son sort n'est pas lié aux Ajin, ce qui expliquerait la ténacité de Tosaki à les pourchasser... Nous en saurons sûrement plus dans les prochains tomes !
Commenter  J’apprécie          40
Ce 5è tome montre plusieurs facettes tout à fait distinctes de la folie "Ajin" qui s'empare du Japon.

D'abord, il y a Sato et son commando d'Ajin, déterminés à faire plier le gouvernement. Cela donne lieu à des affrontements musclés, hyper scénarisés de façon quasi cinématographique. Sato utilise les fantômes noirs, invisibles aux humains. Après avoir montré l'étendue de sa puissance de frappe, Sato promet d'éliminer 11 personnes, responsables selon lui des manipulations et tortures sur les Ajins.

Il y a Kei planqué dans un village de montagne où il se croit à l'abri. Mais là aussi, les habitants attrapent la peur des Ajins (peur bien relayée par les médias). S'organise alors une chasse à l'homme dont Kei est la cible.

Il y a enfin les individus qui se trouvent sur la liste de Sato, dont Tosaki l'agent du gouvernement, qui séquestre un scientifique et lui soutire des infos sur les IBM (les fantômes noirs). Au niveau individuel, c'est le sauve-qui-peut généralisé.

Un tome rythmé, avec peu de moments creux. Un bon mélange d'action et d'informations nouvelles, de scènes plus "calmes". le dessin est OK. En fin de tome, on a les crédits pour les collaborateurs, qui dessinent les voitures, les armes, les décors qui ajoutent un peu de vie (Gamon Sakurai ayant un style plutôt dépouillé, dépourvu de décor).
Commenter  J’apprécie          30
Ajin, Tome 5” de Tsuina Miura poursuit l'intrigue captivante de la série en plongeant plus profondément dans le conflit entre les Ajins et la société. Dans ce tome, la tension monte à Tokyo alors que Sato, un Ajin aux méthodes extrêmes, utilise la terreur pour défendre les droits des Ajins, provoquant une psychose généralisée au Japon.

Le personnage de Kei Nagai se trouve de nouveau au coeur du tumulte. Après avoir trouvé un semblant de paix dans un village paisible, il doit faire face à la suspicion et à l'hostilité croissantes des villageois à l'égard des Ajins. Cette situation le force à reprendre la fuite, cette fois en compagnie d'un allié encombrant, ajoutant une nouvelle couche de complexité à son périple.

Ce cinquième tome se distingue par son exploration des conséquences de la peur et de la méfiance envers les Ajins. La propagation de la peur à travers le Japon dépeint un tableau réaliste des réactions humaines face à l'inconnu et à la menace perçue. L'histoire soulève des questions pertinentes sur les droits, l'identité et la coexistence dans une société en proie à la peur.

Les illustrations de Miura continuent de briller, capturant avec brio l'intensité des émotions et des actions. le style visuel dynamique et expressif contribue grandement à l'immersion du lecteur dans l'histoire.

En conclusion, “Ajin, Tome 5” est une continuation solide de la série, offrant un mélange captivant d'action, de suspense et de réflexion sociale. Tsuina Miura réussit à maintenir un haut niveau de qualité narrative et visuelle, rendant ce tome incontournable pour les fans de la série et les amateurs de manga à la recherche d'histoires surnaturelles ancrées dans des enjeux contemporains.
Commenter  J’apprécie          00
Extrait :
Le déroulement de ce tome, c'est un peu « l'ennemi de mon ennemi est mon ami ». Kei ne va pas pouvoir rester neutre plus longtemps, surtout s'il souhaite mener une vie tranquille. Il n'a donc plus le choix, il doit prendre parti. Ce n'est évidemment pas celui de Hat qu'il va prendre, puisque c'est lui qui détruit sa tranquillité… Mais le résultat de son choix reste tout de même assez surprenant et inattendu.

Hat a mis son plan en exécution, comme prévu, il va réaliser un attentat, et comme toujours, sa victime sous-estimera grandement son panel d'action. Ne pouvant pas mourir, Hat prend possession d'un avion de ligne qu'il fait se cracher sur le bâtiment, réussissant ainsi son coup. D'une certaine manière, Kei, qui voit la scène depuis une TV, souligne l'ingéniosité de Hat, par un « bien joué ». Mais ce n'est pas pour autant qu'il cautionne son acte, car celui-ci va faire qu'il sera encore plus recherché. Même s'il n'est pas allié de Hat, le gouvernement ne fait pas de distinction, après tout, son but est de tous les capturer pour en faire des rats de laboratoire. Je n'arrive vraiment pas à saisir Kei, parfois il semble totalement insensible, et à d'autres moments pleins d'émotions. Je suppose que les préjugés sur les Ajin pèsent dans la balance, ou que pour moins souffrir il se dit qu'il ne doit pas être émotif…

En tout cas, il n'a pas le choix, s'il souhaite retrouver « une vie » banale et sans poursuite, il va devoir combattre et stopper Hat. Même si les Ajin sont impossible à tuer, il est possible de les neutraliser… en faisant en sorte qu'ils meurent en continue (genre dans une pièce sans oxygène). Loin d'être idiot, il se doute que son nouveau compagnon et lui-même ne suffira pas à stopper Hat et ses nouveaux alliés. Il est expérimenté et pleins de ressources, à deux, le stopper est impossible. Il faut donc qu'eux aussi trouvent de nouveaux alliés, Ajin… ou non. J'ai l'impression qu'ils ont réussi à faire une alliance, avec une personne assez inattendue, mais qui souhaite aussi la disparition de Hat. Maintenant, la question qui se pose, c'est si ce nouvel allié tiendra parole, car ils ont bien du passer un marché. le gouvernement, via les informations, fait passer les Ajin pour des monstres dangereux, alors qu'au final, ils ne font que se défendre (après tout, ceux qui ignorent qu'ils sont des Ajin ne commettent pas de crimes, en fait).

[...]
Lien : https://sunread26.wordpress...
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
Sceneario
14 juin 2016
C'est le cinquième tome de la série, et le rythme est toujours aussi soutenu, qu'il s'agisse des scènes de carnage du début, ou des stressantes scènes de fuites auxquelles Kei Nagai est soumis.
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD
18 mai 2016
Ajin continue son bout de chemin, atypique et prenant.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
- Tout ça est trop compliqué pour moi, mais... je peux vous assurer d'une chose ! Kei et moi, nous ferons tout notre possible pour vaincre Sato ! Et pour cette femme aussi !
- Fais de nous tes pions !
Commenter  J’apprécie          10
- Mme Yamanaka m'a tout expliqué.
- Vous n'avez pas peur des Ajin ?
- Je sais que tout ce qu'on dit aux infos n'est pas vrai.
- Merci beaucoup.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Tsuina Miura (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tsuina Miura
Sky high survival next level 5, 6, 7
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (213) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1424 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *}