AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

David Deleule (Traducteur)
EAN : 9782723448147
240 pages
Éditeur : Glénat (20/10/2004)

Note moyenne : 4.24/5 (sur 96 notes)
Résumé :
Drapé de noir, prothèse forgée au bras, épée démesurée dans le dos, le guerrier noir se nomme Guts. Au travers de son périple, il poursuit les cinq "god hand", seigneurs du haut moyen âge. Avec son compagnon d'infortune l'elfe Puck, son voyage le mène au cœur d'une ville terrorisée. Seul, Guts mène un combat contre le comte, exécuteur morbide d'une chasse aux sorcières dont on ne dénombre plus les victimes. Qui donc guette au détour de son chemin Guts, l'antihéros ?... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  18 avril 2015
On aurait pu craindre avec le tome 1 qu'on aille vers un schéma à la "Hokuto no Ken" : Village opprimé par les bad guys… Héros sombre et taciturne arrivant dans un nuage de poussière… Explosion de violence avec pluie de coups donnés par le héros messianique… Amoncellement de cadavres de bad guys par centaines… Explosion de satisfaction : le Bien a triomphé du Mal !
Et bien non, dès le tome 2 Kentaro Miura nous montre qu'il a des ambitions autrement plus élevés…
- avec l'histoire de Vulgus qui ne vit que pour la revanche sur celui qui a massacré sa famille avant de le mutiler
- avec l'histoire de Zondark, qui se laisse parasiter par le Comte pour prendre sa revanche sur le chevalier noir
- avec l'histoire tragique du Comte, racontée par Vulgus et par Thérésia mais encore partiellement dévoilée…
sans parler du dévoiement du christianisme (le Comte prend possession d'un corps en déclarant « ceci est mon corps… »)
Il y aussi de ambiguïté avec Guts qui laisse Vulgus se faire exécuter en dépit de toutes les imprécations de Puck, pour ensuite se recueillir sur sa tombe et jurer d'accomplir sa vengeance, ou avec le Comte qui torture, mutile et dévore à tour de bras alors qu'il se montre d'une grande tendresse avec sa fille qu'il cloître pour mieux la protéger de la pourriture du monde extérieur qu'il ne connaît que trop bien…
Puck capturé par le Comte et offert en cadeau à sa fille, essaye de convaincre cette dernière de le libérer puis de voler de ses propres ailes pour découvrir le vaste monde... Guts lui affronte l'invulnérable marionnette du Comte pour la deuxième fois, pour triompher une deuxième fois mais non sans mal avant la confrontation finale…
Blessé voire handicapé Guts fait néanmoins place nette avant d'obliger le Comte à révéler sa véritable apparence. Puck, Theresia, Guts et le Comte sont assemblés au même endroit au même moment : le destin est en marche !
Tout ceux qui décrient le manga comme étant bourrin et sans aucune originalité prouvent à la face du monde entier qu'ils sont bourrins et sans aucune originalité !
Niveau graphismes le tome 2 est bien déjà au-dessus du tome 1 qui était déjà pas mal du tout. Mais j'ai trouvé que les dialogues un peu brute de décoffrage et je n'ai pas su trancher si c'était l'auteur ou le traducteur qui manquait de vista sur ce coup-là…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Tachan
  02 novembre 2019
L'univers de Berserk m'avait séduite dans le premier tome mais il m'avait également laissée sur ma faim. J'ai ressenti exactement le même sentiment dans cette suite qui participe apparemment au premier arc de la série. L'auteur nous y montre de quoi est capable son héros et ça s'arrête là. Il faudra attendre un peu plus loin, je pense pour avoir le genre d'histoire sérieuse que j'attends.
Après avoir laissé Guts en proie avec le méchant Comte, on le retrouve avec un allié inattendu. Ensemble, ils vont découvrir la source du pouvoir du Comte et essayer de lutter contre, du moins de lutter pour sauver leur peau. Ça m'a amusée de voir une fois de plus Guts se trouver un compagnon improbable comme ça avait été le cas avec Puck. J'ai par contre moins aimé que Kentaro Miura insiste pour en faire un anti-héros parfois assez antipathique qui ne veut pas aider mais qui hésiterait et finirait par se mettre en branle. C'est présenté de manière assez lourde et sans la moindre subtilité.
De la même façon, je trouve l'ensemble du titre fort bourrin que ce soit dans la mise en scène - Guts coupe et découpe ses adversaires avec une violence inouïe et peu d'adresse au début, ça vient ensuite - ou dans les dialogues qui sont d'une rare pauvreté linguistique. C'est fort dommage pour une oeuvre présentée comme culte par les amateurs du genre. On a ici un peu tous les poncifs du genre en plus avec le méchant qui est un gros lard possédé par une ignoble créature, ou encore avec la belle demoiselle en détresse vivant dans une cage et rêvant d'en sortir.
Alors oui, ça se lit bien, on est impressionné par les exploits de Guts, le rythme est prenant et l'univers très sombre intrigue, mais il me manque encore un vrai scénario plus complexe que cela et surtout quelque chose de moins cliché. Allez, plus qu'un tome et j'aurai passé cette introduction. J'espère que la suite sera plus intéressante.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
RazKiss
  04 août 2017
A la fin du premier tome, je déclarais être curieuse d'en apprendre plus sur la béhérit. J'ai maintenant quelques infos supplémentaires, mais ça reste encore un grand mystère pour moi (et pour les personnages du manga)...
Dans ce tome, on découvre l'histoire de Vulgus, l'étrange homme mutilé qui est venu en aide à Guts. On assiste également à la confrontation entre notre guerrier noir et le Comte démoniaque (on en prend plein les yeux !). L'histoire est toujours aussi captivante. Je suis bien contente de l'existence de Puck, ce petit elfe adorable aide à supporter le caractère parfois (hum, souvent) imbuvable de Guts !
Ce que j'apprécie particulièrement dans "Berserk", pour l'instant, c'est la démonstration qu'un simple être humain peut faire le poids face à des créatures surnaturelles (ceci dit, je m'interroge toujours sur la source de la force de Guts) et le côté "ni tout noir ni tout blanc" des personnages (eh oui, même le Comte cache un petit reste d'humanité).
Commenter  J’apprécie          60
Davpunk
  18 janvier 2018
Et voilà qu'on retrouve Guts. Face à Vulgus, il trouve un objet important qui lui permettra de retrouver les 5 God Hand. Mais pour cela, il va devoir affronter le Comte, qui n'est plus vraiment humain...
Avec 2 histoire qui se suivent directement, 240 pages de dessins léchés et qui laisse finalement assez peu de place aux dialogues, et des personnages toujours savoureux (l'elfe Puck est toujours trés drôle), ainsi que des doubles pages impressionnante de maitrise, autant en terme de mouvements que d'illustration, autant dire que l'on a là encore un trés beau manga. Beau, mais ultra violent. L'histoire, les personnages, et les dessins ne font pas dans la dentelle et s'adresse à un public amateur du genre. Ce qui est mon cas et j'ai une nouvelle fois été bluffé par ce second tome !
Commenter  J’apprécie          31
Erilalios
  23 août 2017
Deuxième chapitre du manga éponyme, Berserk est le manga qui se déguste comme une petite madeleine de Proust, une claque graphique et un scénario en béton, certes il n'est pas à mettre entre toutes les mains car malgré sa violence, le manga possède une aura : le héros cache une profonde blessure et ressent une haine envers des démons du mal dut à un évènement de sa vie passé. le manga possède aussi des petits moments de légèreté, et aussi un certain humanisme notamment à la fin, un très bon tome 2 qui confirme les début de ce manga devenu mythique.
Commenter  J’apprécie          31

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   01 avril 2015
[le Comte à Guts] Tout était déjà écrit à l’instant où cette marque a fini sur ton cou. Un simple humain ne peut espérer se jouer de la providence divine !
Commenter  J’apprécie          100
berym_berym_   27 août 2019
Toute ambition a un prix et lorsque l'on désire la mort de quelqu'un, celui-ci se met à flamber de façon considérable. Le prix pour une trop grande ambition est la destruction.
Commenter  J’apprécie          20
Gally_ThomasGally_Thomas   14 janvier 2018
Chaque ambition a son prix. Si tu désires la mort de quelqu'un, tu dois être prêt à partager le même sort. Et le prix d'une ambition trop grande... C'est la perte de sois.
Gutz - A propos Vargas
Commenter  J’apprécie          10
Gally_ThomasGally_Thomas   14 janvier 2018
Tu n'as pas pu rester à ta place. Comme un souris qui a voulu vivre comme un lion.
Gutz - à propos VARGAS
Commenter  J’apprécie          10
Gally_ThomasGally_Thomas   14 janvier 2018
Cette chambre est mon monde... et cette fenêtre est mon ciel.
Theresia à Puck
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Kentaro Miura (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kentaro Miura
BERSERK - MENU MANGA #62
autres livres classés : dark fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
952 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre