AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782379890406
Éditeur : Omaké Books (24/09/2020)
3.9/5   15 notes
Résumé :
E MANGA LE PLUS VIOLENT DE CES DERNIERES ANNEES ! RESUME Pour 3 millions de yens, une somme anormalement élevée, le jeune Tôru Igarashi, un étudiant, a accepté un petit boulot de six mois dans un orphelinat situé au fin fond des montagnes, pour s'occuper d'enfants et aider aux tâches d'entretien. Il y fait la connaissance de Sakurako, une jeune adolescente de 14 ans et du groupe d'enfants, un peu méfiants mais néanmoins plein d'énergie.
Tout semble bien se pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
MassLunar
  21 janvier 2021
Décidément, les éditions Omaké possèdent une petite affinité pour le manga de genre. Après le survival glacial et hardcore le Perce-Neige ou encore le récent manga d'épouvante fantastique Sayuri, tout deux dessinés par le génial Rensuke Oshikiri, Omaké Manga a également publié en deux tomes Children de Miu Miura, une mangaka méconnue en France qui signe ici son premier titre et quel titre !
On peut dire que pour sa première série, la mangaka n'a pas peur de nous prendre aux tripes. Bien sûr, Children, c'est de l'horreur brute contenue entre les mains d'enfants, des orphelins élevés au rang de tueurs par leur jeune directrice de 14 ans : une créature marquée et marquante dont le regard vous hantera durant toute la série.
Accumulant des plans tout simplement affreux sur des décapitations, énucléation et autres tranchages de membres, Children opte pour le gore plutôt que pour la peur. Moins radical toutefois que le dessin viscéral du Perce-Neige d'Oshikiri- san, Children n'a pas peur de vous retournez l'estomac en vous plongeant dans une ambiance sanglante mais aussi et surtout malsaine puisque les instruments sont donc des enfants, des orphelins abandonnés par leurs parents... et c'est justement à travers la figure de ces enfants que le manga de Miu Miura commence à faire sens , par delà le simple manga d'horreur.
Ce premier volume (dont le second sera le dernier) nous montre au détour de brefs flash-backs angoissants les abus dont ces mêmes enfants furent victimes avant de devenir des loups, la directrice en tête même si ce personnage garde suffisamment de mystère dans ce premier opus. le message de Miu Miura semble simple : les agneaux d'hier deviennent les loups d'aujourd'hui. Derrière la façade horrifique se cache un degrés de traumatisme qui justifie plus ou moins cette barbarie. Ce traumatisme, il est perçu à travers le regard profondément empathique du jeune homme qui est alors embauché pour travailler dans cet orphelinat sans se douter de la monstruosité de l'endroit. Derrière l'horreur, le nouvel employé devine aussi les blessures et traumas subis par ces mêmes enfants qui considèrent leurs meurtres comme banals.
Bien sûr, ce premier volume n'est pas toujours très fin, notamment à cause d'un humour noir pas forcément bien emmené qui fait perdre un peu de tension horrifique mais ce tome reste tout de même très homogène dans sa cruauté tout en cultivant une intrigue qui s'avère plus mystérieuse qu'elle n'en a l'air : d'où vient cet orphelinat ? Les enfants et la directrice sont t'ils eux-mêmes manipulés ? Des questions se posent et permettent d'étoffer cette mini-série. de même, on peut lire Children comme un véritable trauma en soi qui cultive une dose de cruauté impitoyable tout en dévoilant les abus de l'enfance.
Côté dessin, le style de Miura joue étroitement avec les tonalités malsaines du titre avec un style qui mêle faussement le kawai, la bonne " bouille" des bambins avec bien sûr le côté trash et sans concession des scènes de massacres. L'autrice est plutôt à l'aise dans le genre mais je l'ai trouvé très frappante dans le dessin du regard, notamment les yeux de la directrice. Elle joue avec un effet Big Eye qui peut autant faire ressortir le côté chaotique et inhumain de Sakurako Shimizu qu'un côté plus trouble, plus humain dans lequel des émotions enfouies refont leurs apparitions.
Children est sans doute l'un des titres horrifiques majeurs de l'année 2020. Radical dans sa forme, le manga de Miu Miura propose également une intrigue plus tourmentée, plus fouillée sur les traumatismes de l'enfance qui provoquent un clivage des plus radicaux avec le monde adulte.
Ce premier volume qui se conclura dans le second tome est, bien évidemment, à réserver aux amateurs du genre.
Jouant avec nos émotions, ces petites "têtes blondes" vous terroriseront ou vous transperceront le coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Pixie-Flore
  30 décembre 2020
Attention si vous vous lancez dans la lecture de ce premier volume de "Children", c'est un manga très cru, gore, qui ne conviendra pas à tout le monde. J'avoue que même en sachant qu'il y aurait de la violence, je ne m'attendais pas à y être confrontée d'entrée de jeu.
Ce qui saute aux yeux en premier, c'est cette couverture à l'allure colorée et pétillante un peu biaisée par ce couteau sanguinolent qui intrigue. On comprend dès les premières pages le sens de cette couverture...
L'auteure ne nous épargne aucun sévice. Il faudra avoir le coeur bien accroché. Je n'aime pas quand il y a un côté voyeuriste dans la violence et là, on y est clairement. Pour autant, j'ai eu envie de savoir les raisons de tant de violences et si Tôru Igarashi allait réussir à se sortir de cette galère. Il y a un suspense alléchant, surtout avec le retournement final du premier volume qui - certes arrive comme un cheveu sur la soupe - mais qui amène beaucoup de questions.
Je lirai la suite mais je me demande bien comment l'auteur va pouvoir conclure son histoire en seulement deux volumes. Je soupçonne seulement que cela ne peut pas bien finir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
enairolf
  24 novembre 2020
Alors ce manga je l'attendais avec grande impatience et je peux vous dire que je n'ai clairement pas été déçue! Oh que non. Je ne peux que vous le conseiller, genre vraiment! Alors par contre attention, c'est un manga vraiment gore et ne pas a mettre dans les mains de tout le monde. Je savais que ça allait être une histoire gore et horrible mais je ne m'attendais pas ça pour tout vous avouer.

J'ai vraiment adoré le contraste entre l'historie et la couverture. Sincèrement ça me fait même beaucoup rire! La couverture (si on enlève le couteau sanglant) est très mignonne, pleine de couleur avec une enfant qui sourit. On dirait presque la couverture d'un manga qui respire la joie, le bonheur et compagnie. Il n'y a qu'à jeter un coup d'oeil au couteau sanglant et vous verrez la vraie nature du manga!

Clairement dès la première page vous êtes directement dans le bain. On vous montre l'horreur tout de suite. Comme ça vous avez une vague idée de ce qui vous attend durant tout le manga! D'ailleurs, lorsque je l'ai lu en ouvrant la première page je l'ai refermé et je me suis mise à rire. Je savais que ça serait gore mais je vous avoue je ne m'attendais pas à voir ça sur la première page haha. Bon je vous rassure, toutes les illustrations ne sont pas gores jusqu'à la fin hein.

L'histoire est simple. On va suivre Tôru, un jeune homme qui va commencer nous nouveau job. Un job qui paye vraiment très bien qui consiste à travailler dans un orphelinat et aider les enfants. Jusque là un job tout ce qu'il y a de plus normal. En arrivant, il découvre la directrice, Sakurako. Mais problème, elle a 14 ans. Comment peut elle être directrice à cet âge? Il découvre également qu'il n'y a aucun adulte dans le bâtiment ce qui renforce son doute. Et très vite il va se rendre compte qu'il est tombé en plein enfer…

Au début, je me suis vraiment demandé pourquoi les enfants font ce qu'ils font au sein de cet établissement.. Mais très vite on comprends pourquoi. Je n'irais pas jusqu'à dire que je cautionne leurs gestes, ça n'excuse pas non plus ce qu'ils font mais disons qu'en quelque sorte je comprends mieux le pourquoi du comment. Et je dois avouer qu'en découvrant ça j'ai eu un peu de peine pour tous ces enfants. La raison derrière tout ça est vraiment triste.

Ce premier tome est vraiment incroyable et nous donne clairement le ton de la série (qui sera en deux tomes). J'ai vraiment hâte de découvrir la suite de ce manga. J'ai hâte de découvrir comment va s'en sortir Tôru dans cet établissement. Puis vu la fin du premier tome qui nous laisse clairement sur le cul, j'ai pas mal de questions qui me trotte dans la tête et j'espère avoir mes réponses. Si vous aimez le gore foncez découvrir Children, vous serez servi!
Lien : https://enairolf.home.blog/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mvtjapan
  08 avril 2021
Un TPN mais dans un style plus que sanglant et comment dire... tranchant ?
Moi adoratrice de gore (uniquement en manga) je ne suis pas sortie indemne de ma lecture...
🪓
Une couverture colorée qui illustre bien la vie d'enfants, qui jouent, s'amusent, rient... et qui vrillent en plein le moment venu.
🪓
De l'horreur, de l'hémoglobine, des personnages complètement barrés comme la directrice bref un tome 1 sans trop de révélations mais on devine néanmoins au travers de flash-back pourquoi les enfants font ça aux adultes. Mais qui est derrière tous ça ?  Comment leur faire comprendre que ce n'est pas la normalité et qu'ils commettent des atrocités ?
🪓
Il ne fait pas bon d'être adulte ou de refuser les ordres de la directrice...
🪓
Hâte de lire le tome 2 qui sera la dernier!
Commenter  J’apprécie          30
Jessdragoon
  30 mars 2021
Je suis satisfaite de ce premier tome ! le suspense était au rendez-vous. On se pose de nombreuses questions durant notre lecture qui, j'espère, auront des réponses dans le second et dernier volume de Children. L'ambiance malsaine est délicieuse et présente du début à la fin de notre lecture. le retournement brutal de situation de la dernière page m'a surprise et je n'ai pas pu m'empêcher de me poser mille et une questions ! Il y a tellement de questionnements que je me demande si un seul tome parviendra à répondre à toutes nos réflexions. Bref, Children, c'est de l'horreur brute fusionnée à un univers tout mignon, tout doux qu'est le monde coloré des enfants ! Ce contraste est très intéressant. Je recommande ce manga aux gens qui n'ont pas le coeur fragile.
Lien : https://geekbecois.com/decou..
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (4)
ActuaBD   26 octobre 2020
Une bouille enfantine et joviale, des couleurs chatoyantes, l'ambiance "feel good" de la couverture attire le regard.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BoDoi   30 septembre 2020
La lecture de ce volume confirme le gore et le malsain, mais n’apporte aucune satisfaction. Que veut nous dire la jeune Miu Miura avec cette creuse et sordide histoire d’enfants vengeurs?
Lire la critique sur le site : BoDoi
MangaNews   25 septembre 2020
On arrive à la fin du volume en étant régulièrement estomaqué, plus encore après un climax de fin de tome particulièrement atroce... mais c'est aussi avec de nombreuses interrogations que l'on referme ce premier opus.
Lire la critique sur le site : MangaNews
Bedeo   22 septembre 2020
Miu Miura écrit et dessine ce seinen d’horreur qui va s’étaler sur deux tomes. Comment Tôru, perdu dans cette bâtisse immense, au milieu de la forêt et des montagnes et d’enfants, va survivre devant ce qu’il va découvrir...

Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Pixie-FlorePixie-Flore   30 décembre 2020
- Oui, sinon la directrice te transforme en étoile !
- En étoile ?
- La directrice dit que quand on meurt on devient une étoile !

[p123]
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : goreVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Miu Miura (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
756 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre