AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
La petite faiseuse de livres - S... tome 2 sur 5
EAN : 9782377174867
Ototo (18/11/2022)
4.33/5   12 notes
Résumé :
Afin d'atteindre ses objectifs, Main s'entoure de deux nouvelles "robes grises", Wilma et Rosina. Une décision aux conséquences inattendues.
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique

Il me tardait de pouvoir découvrir ce tome, puisque la fin m'intriguait beaucoup entre l'arrivée des nouvelles servantes de Maïn, mais aussi et surtout avec ce passage sur le grand prêtre, dont je n'avais pas compris la remarque, et je crois d'ailleurs, que je ne suis toujours pas certaine d'avoir compris pourquoi...

Mais j'ai beaucoup aimé lire ce nouveau tome, puisque Maïn doit suivre sa formation de noble et elle va pouvoir compter sur ses servants mais elle va passer quasiment tout son temps à l'élaboration d'un livre pour enfants ou de jeux pour les orphelins. Dans ses projets, elle est soutenue par ses proches que ce soit sa famille, ou Lutz ou même Benno qui veille au grain avec elle.

J'apprécie de voir ces deux univers si différents se confronter, sa famille plutôt modeste et le temple avec toute cette vie de noblesse. Ce que je trouve aussi intéressant et plutôt plaisant, c'est que Maïn prend en assurance au fil des tomes, et elle développe un côté intransigeant pour se faire écouter et respecter par ses servants qui auraient tendance à prendre l'ascendant sur elle comme on avait pu le voir avec Gil au début de cette nouvelle saison, ou même Délia qui ne voulait pas s'y plier. Pour ce qui est de cette dernière, j'avais beaucoup de mal, mais j'ai trouvé bien son évolution et la façon dont Maïn lui a laissé le temps de s'y faire tout en lui imposant certaines règles.

Avec l'arrivée de Wilma et de Rosina, devant servir plutôt ses intérêts, Rosina va plutôt servir à lui inculquer une certaine éducation musicale dont elle a besoin avec son nouveau statut. Si l'intégration de Wilma s'est bien passée, pour Rosina ce n'était pas la même chose, ayant gardée ses veilles habitudes. En général l'histoire se centre sur Maïn, mais les mangakas vont mettre l'accent sur Rosina et je trouve bien que même les servants aient leur développement, leurs questions, leurs doutes, et surtout Maïn lui a laissé le choix, une certaine liberté dans leur situation pourtant fermée.

Je reconnais, j'adore suivre Maïn dans sa vie de noble en tant que nouvelle directrice de l'orphelinat, entourée par ses servants qui au fur et à mesure de l'histoire renforcent leurs liens, et s'apparentent presque à des amis.

Si les liens entre les personnages sont fascinants et adorables, les mangakas n'oublient pas les créations de Maïn, et notamment de livres. Dans ce tome, alors que notre protagoniste découvrait qu'elle allait devenir grande soeur, se met en tête de créer un livre d'images pour permettre la lecture à ce futur bébé, mais qui pourrait être utilisé aussi pour les orphelins pour leur offrir une éducation même des plus simples.

Je reste une grande fan de l'univers, et j'adore voir toutes les étapes de création. Cela passe par la recherche de matériaux, la création des objets à l'aide de ses proches ou de nouveaux personnages. Puis par les essais, les échecs parce que certains paramètres n'ont pas été pris en compte, et pour finir avec la réussite avec la découverte du produit final. Et avec ce tome, on va surtout se concentrer sur la création de l'encre, et c'est fascinant de pouvoir découvrir ces processus de création.

Encore une fois, j'ai passé un super moment en compagnie de Maïn et de tous ces personnages qui l'entourent. J'adore l'ambiance qui s'en dégage, avec beaucoup de sérieux mais aussi de l'humour et de la légèreté grâce à notre protagoniste. Il me tarde de pouvoir découvrir la suite et de retourner dans cet univers !

Commenter  J’apprécie          10

Il est plus que temps de retrouver Maïn !

Maïn est totalement excitée par l'arrivée du bébé, elle a l'intention de lui faire un livre d'image et réfléchit aussi à cultiver les enfants des l'orphelinat. Maïn est ainsi totalement passionnée et à fond là-dedans mais aussi totalement inconséquente, elle n'a pas réfléchit plus loin que le bout de son nez, et comme elle dit elle n'est pas commerçante. Au-delà de l'aspect pratique et faisable, le texte en bonus sous forme de roman nous permet également de réfléchir sur d'autres points.

Maïn va aussi devoir gérer l'arrivée de Wilma et Rosina en tant que nouvelles servantes. Cela ne va pas être si simple et crée des tensions qui sont compréhensibles chez toutes les parties.

« Lorsque des avis divergent, il faut écouter toutes les versions. »

Si Rosina donne une très mauvaise impression par son comportement, c'est très difficile pour elle de comprendre et d'accepter que c'est différent, qu'il faut s'adapter, que ce ne sera plus jamais comme elle a connu avant. Mais Maïn fait au mieux la part des choses.

Nous aurons des moments drôles, d'autres survoltés. Si Maïn se bat très fortement pour ses idées, leur faire voir le jour, elle néglige beaucoup de choses autour et quelque part sollicite bien des gens et peut les embêter.

D'ailleurs, elle va se retrouver à réfléchir au sujet de l'encre aussi, car malheureusement c'est bien trop cher, et impossible ainsi de mener son projet à terme.

Le grand prête est toujours présent aussi, il discute plusieurs fois avec Maïn, et on nous laisse sur une sacrée scène finale.

Au milieu de tout cela, en arrière plan, nous voyons toujours la maladie de Maïn, ses limites, et le bonus permet d'approfondir la réflexion. Nous avons donc également quelques moments où le coeur se serre.

D'autres où nous nous rendons également compte que Maïn y va parfois trop fort et trop vite, malgré ses bonnes intentions et que cela pourrait se retourner contre elle.

Vivement la suite

Commenter  J’apprécie          50

Miya Kazuki continue de nous conduire dans les aventures follement livresques de Maïn dans un nouveau tome où celle-ci trouve un nouveau souffle et un nouveau but à sa passion. Sourire et inventivité garantis !

Le précédent tome nous avait offert un joli focus sur le personnage de Lutz qui suit Maïn depuis ses débuts. Rien de tel ici, on repart plutôt au plus près des nouvelles fonctions de l'héroïne et de son nouveau futur statut de soeur aînée, pour découvrir de nouvelles intrigues. Celles-ci se révèlent à nouveaux tendres et touchantes mais avec de jolies morales et surtout le retour des inventions de notre chère enfant venant d'un autre monde.

Elle doit d'abord dans un premier temps régler un problème domestique des plus épineux et c'est là qu'on sent bien à quel point on est dans un univers de fantasy. On demande à une enfant de régler des problèmes d'organisation et de tension de la domesticité. Une première ! En effet, Maïn a de nouveaux serviteurs à son service mais l'une d'elle habituée à la belle vie avec son ancienne maîtresse pense pouvoir à nouveau se la couler douce. Il faudrait toute la patience, la dextérité et l'art de la diplomatie ainsi que de la recherche et de la documentation de Maïn pour louvoyer entre les problèmes et inquiétudes des uns et autres pour résoudre cela. Pas forcément des plus intéressantes en soi, cette intrigue m'a surtout amusée du point de vue des relations des personnages secondaires entre eux et de l'ajout de nouvelles aides pour Maïn.

Mais moi, c'est bien plus ses inventions qui m'intéressent et à l'approche de la naissance de son frère ou sa soeur, Maïn à l'idée de lui fabriquer un livre illustré mais aussi de s'en servir comme support pour apprendre à lire aux orphelins qu'elle a recueillis afin de les occuper pendant l'hiver. Une entreprise, comme souvent avec elle, qui va l'entraîner bien plus loin que prévu et avoir de nombreuses ramifications. J'ai ainsi trouvé fort amusant de la voir, partir, partir, partir de plus en plus loin dans son idée. Elle évoque ainsi le principe de l'estampe, la créations de différents types d'encre, les processus pour imprimer une page. Elle fabrique, fait des tests, corrige. C'est passionnant et cela implique tout un tas de personnages autour d'elle. On retrouve ici vraiment l'essence de la saga et ça fait plaisir d'y revenir !

Cependant, il ne faudrait pas oublier que nous sommes dans une nouvelle saison avec une nouvelle dynamique : celle du temple et donc le tome se termine par une interrogation du noble / prêtre au-dessus d'elle qui commence à trouver louche qu'une enfant de son âge et son statut social ait de telles connaissances. Mystère, mystère ! Quelles conséquences cela va-t-il avoir par la suite ? Va-t-il percer son secret ? J'avoue que ça relance un peu mon intérêt pour ce nouveau cadre qui sinon s'estompait un peu sans relance de la part de l'autrice.

A mi-chemin de cette nouvelle saison, puisqu'elle comptera 8 tomes, les autrices continuent de nous proposer un récit adorable, rempli de personnages aux bonnes intentions qui pensent à leur prochain et savent dialoguer entre eux pour résoudre les problèmes. J'ai apprécié qu'on revienne un peu vers la passion première de Maïn et surtout qu'un nouvel élan ait lieu quant à son nouveau statut de noble. J'ai hâte de voir si cet intérêt sera maintenu ou pas et comment.


Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          30

Est ce nécessaire de dire que j'ai adoré ce tome ? En même temps c'est comme d'habitude. Ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est qu'avec ce tome nous retrouvons l'essence même du titre. Maïn fonce et fourmille d'idées pour avancer dans son objectif de création de livres, le pauvre Beno a parfois bien du mal à suivre. Heureusement que Lutz la connaît comme sa poche ! Mais à force de trop en faire elle risque de s'attirer quelques ennuis…

Dans ce tome nous en apprenons également plus sur Wilma et Rosina, nous lisons alors un chapitre rempli d'émotions sur ces dernières et la noble qu'elles servaient auparavant.

Le titre se termine sur un chapitre qui nous donne envie de lire la suite, vivement le prochain tome en espérant qu'il ne tarde pas trop à sortir.

Commenter  J’apprécie          10

La petite faiseuse de livres 5 - Arc 2 ⛩

|2023 ~ Lecture n°6|

•••

Très heureuse de retrouver ma petite faiseuse de livres 🌸

Main décide de s'entourer de Wilma et Rosina, deux nouvelles "robes grises" afin d'atteindre ses objectifs. Mais cette décision entraîne certaines conséquences...

La date de sortie du prochain tome n'est pas encore connue. Il me faudra donc être patiente 🤭

Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
ActuaBD
30 décembre 2022
Un tome plutôt classique mais dans le bon sens du terme. Nous sommes désormais dans un certain train-train quotidien de la nouvelle vie de Main, mais les dernières pages proposent un nouveau rebondissement qui pourrait remettre tout ceci en cause.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (1) Ajouter une citation

Lorsque des avis divergent, il faut écouter toutes les versions.

Commenter  J’apprécie          00

Video de Kazuki Miya (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kazuki Miya
La librairie Point Virgule dispose d'un rayon consacré aux mangas destinés aux plus jeunes lecteurs : les kodomos !
- Chocola & Vanilla, Moyoco Anno, 8 tomes édités chez Kurokawa, 6,60 € - Plum, un amour de chat, Natsumi Hoshiro, 19 tomes édités chez Soleil Manga, 7,99€ - La petite faiseuse de livres, Miya Kazuki & Suzuka, 7 tomes édités chez Ototo, 6,99€
autres livres classés : négociationVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus




Quiz Voir plus

La petite faiseuse de livres

Comment s'appelle la sœur de Maïn ?

Fuula
Urano
Tuuli
Chaïn

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : La petite faiseuse de livres, tome 1 de Kazuki MiyaCréer un quiz sur ce livre