AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Mariloup


Mariloup
  16 mars 2014
J'ai encore jeté mon dévolu sur une oeuvre d'Hayao Miyazaki. Après Princesse Mononoke que j'avais littéralement adoré, me voici à voyager en compagnie de Chihiro dans un monde mystique et étrange. Je connaissais ce manga de nom, je n'avais pas vu le film même si j'avais lu de bonnes critiques _ la majorité positive _ à son sujet si bien que je me suis lancée et je ne regrette absolument pas pour le moment.
Comme Princesse Mononoke, c'est un manga en couleur et je trouve que toutes ces couleurs _ vives et sombres _ font son charme. Les dessins, encore une fois, sont superbes, on y retrouve "la pâte" de l'auteur si reconnaissable.
Il n'y a pas beaucoup de dialogues mais les images parlent pour elles-même. On a l'impression de voir un dessin animé qui défile juste sous nos yeux. Une image va être découpée en plusieurs, prolongeant l'instant (après, est-ce que ça a vraiment un intérêt pour certaine? Je ne saurais dire... mais parfois, j'ai trouvé qu'il y en avait qui se ressemblaient beaucoup trop au point que je ne voyais presque pas la différence), créant une sorte de lenteur, de longueur. Au choix, on détaille les images une à une en prenant bien son temps, ou alors, on les survole seulement. A vous de voir. Moi, j'ai jonglé entre les deux.

Chihiro est une petite fille de 10 ans, qui doit déménager. le plus souvent, elle est effrayée pour tout et rien (par une statue, un tunnel sombre...), cela pourrait vite devenir agaçant mais ce n'est qu'une petite fille et je peux comprendre ce qu'elle ressent.
Tout va basculer lorsque ses parents et elle vont découvrir un parc d'attractions à l'abandon et une ville déserte. Chihiro voudra rebrousser chemin à plusieurs reprises. Son instinct lui donnera raison car cet endroit n'est pas comme les autres. Pourquoi il l'est? Parce que ses parents sont transformés en cochons à la nuit tombée (après s'être goinfrés de nourriture (laissée intentionnellement, c'est sûr), il y a des créatures étranges et parlantes, toute personne qui ne travaille pas est changée en cochon (à quelle fin?), les humains ne sont pas acceptés et une sorcière (une harpie, oui) régnerait en maître sur ce monde.
Chihiro panique, court dans tous les sens quand tout semble s'animer, reprendre vie, ouvrant une porte sur un monde magique. Elle sera finalement atteinte par un mal étrange. Elle devient transparente et sans consistance comme un fantôme mais va recevoir l'aide d'un jeune garçon, Haku, qui va l'aider et lui intimer de retrouver un certain Kamajii. le livre se termine lorsqu'elle s'engouffre dans la chaufferie, saine et sauve mais jusqu'à quand?
A suivre.
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus