AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782849651391
192 pages
Éditeur : Kazé Editions (19/05/2006)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 53 notes)
Résumé :
Mashiro a enfin trouvé la clef lui permettant de partir du " cours secret " Quel est l'élève qui quittera l'école !? Et voilà qu'un nouveau participant rejoint le jeu... Un récit d'adolescence fantastique et sombre !!
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  22 juin 2012
C'est étrange car à part So, les autres personnages manquent vraiment de prestance... C'est comme si l'auteur avait voulu montrer le pire des comportements adolescents dans ses personnages principaux. Si bien que j'ai du mal à éprouver de l'empathie pour Kuréha qui a pourtant subi une expérience atroce étant enfant. Mais son comportement est assez insupportable. Je peux comprendre qu'elle ait été profondément marquée. Entre le viol et la violence de son père face à sa mère, il y a de quoi avoir des séquelles psychologiques et physiques. Mais le fait qu'elle soit si changeante... Elle passe de la naïveté pure à une colère puérile et violente. C'est peut-être une critique assez sévère vis à vis de ce personnages, mais je trouve qu'elle a trop été construite sur l'exagération. Elle paraît fausse, comme si elle était dans l'excès tout le temps.
Mashiro, lui, ne s'arrange pas beaucoup plus. Il semble développer un peu plus de force mentale, mais c'est cri perpétuel de "Mais je suis un garçon !" sont lassants. Comme si un homme ne pouvait pas en aimer un autre. En quoi cette "excuse" est-elle valable ? Et même si c'est parce que So le voit comme une femme... Je ne comprends pas cette violence par rapport à ce refus. Mashiro est comme Kuréha, dans l'excès.
So, en revanche, est beaucoup plus torturé. On ne sait pas encore qu'elle est sa véritable apparence (le bras ou l'armure) mais quelque chose a dû, lui aussi, lui causer des dommages psychologiques. On sent qu'il souffre alors qu'il ne hausse jamais la voix, qu'il ne s'énerve pas, qu'il reste égal à lui-même. En un sens, il n'extériorise pas sa douleur. Ce qui le rend plus sympathique, sans doute, car on a plus envie de le voir guérir.
Mis à part, Mashiro et Kuréha, l'histoire en elle-même est toujours intéressante. C'est assez paradoxal, car ne pas aimer deux personnages principaux et aimer l'histoire est un peu étrange en soit, mais le mystère qui plane sur cette infirmerie m'intrigue de plus en plus. Pourquoi certains élèves ne veulent-ils pas partir ? Est-ce que finalement ce qui se trouve derrière la porte n'est pas pire que ce qu'ils vivent en ce moment ? C'est étrange, et c'est grâce à cela que je continue à lire "L'infirmerie après les cours".
L'arrivée d'un nouvel élève dans les cours va sûrement donner un peu plus de piquant à la suite de la série. En espérant que certains se découvrent un peu plus de maturité...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LeManegeDePsylook
  05 février 2013
Raaaahhhhhh !!!!!! Déjà fini ! J'enrage! Je ne lis plus trop de mangas depuis déjà bon nombre d'années. A part les séries vraiment noires, je n'accrochais plus sur aucun genre. Pourtant, j'ai suivi les conseils d'une copine comme quoi L'infirmerie après les cours était vraiment sympa, et en effet, je n'ai nullement été déçue. J'ai lu il y a déjà un moment le premier tome, j'ai cherché la suite d'occas', mais ne l'ai pas trouvé… Grrrrr ! Bon, pas grave, je l'ai mis sur ma liste d'anniversaire (il y a déjà quelques mois), un coup pour rien… Mais je suis tenace, je l'ai mise sur ma liste au Petit Papa Noël et enfin ! J'ai reçu le tome 2 ! Arf arf arf !
J'étais super contente de l'avoir, mais je me connais, niveau motivation, il est parfois dur de me pousser à lire des mangas, sans compter que je redoutais un peu qu'après autant de temps, mon souvenir ait été enjolivé. Donc, avant de le ranger dans ma bibliothèque, je l'ai lu ! Et bon sang, là, je pleure des larmes de sang: en moins d'une heure, c'était torché (ben voui, il me fallait bien tout ce temps entre mes pauses-crachons-mes-poumons, mes pauses-papouillons-l'chat, etc…). Et maintenant, j'attends la suite T_T
Ça va pas être possible, je sens que dès que j'aurai un peu de sou, je m'achèterai la suite ! C'est obligé !
Bon, vous vous dîtes sûrement qu'avec tout ce blabla, je n'ai absolument pas parlé de l'histoire en elle-même ! Il est vrai…
Ce que j'aime dans cette série ?
Je ne sais pas trop: les dessins sont typiquement shojo.
L'ambiance, c'est probablement ce qui m'attire le plus: relativement sombre.
Le contexte: la difficulté que tout adolescent a à s'accepter avec son bagage passé, son apparence différente, etc…
Tout cela rend les personnages torturés, sans pour autant que ce soit trop.
D'accord, il y a certaines lourdeurs lors des confrontations entre Mashiro et So, mais je trouve qu'au fil du volume, ça se tasse de plus en plus. Mais étonnamment, c'est le personnage de Kuréha qui sur la seconde moitié du volume devient super chiant avec ses accès de colère alors que jusqu'à présent elle passait pour calme, effacée, petite princesse attendant son sauveur… même si tout au long du premier tome, on sent bien qu'il y a quelque chose qui n'est pas elle à côté de son image du « rêve », mais ça n'en est pas moins casse-bonbon pour autant.
Donc vous l'aurez compris, j'aime vraiment beaucoup !
Lien : http://psylook.kimengumi.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
idevrieze
  03 avril 2014
Un second tome à la hauteur du premier. J'ai mis du temps à m'y remettre (presque deux ans). Ce n'est pas que l'univers ne m'intéressait pas, bien au contraire. C'est juste la peur d'être déçue par le second tome. Mais je vous rassure de suite, cela ne fut pas le cas. Nous continuons donc à observer les amours de Mashiro, ses questionnements sur sa nature et surtout comment il évolue dans le cours secret. On se rend compte de suite qu'un jour il devra non seulement décider de son genre (garçon ou fille), de son amour mais aussi et surtout ce qu'il va être prêt à faire pour pouvoir gagner la clé qui lui permettra de quitter l'infirmerie après les cours. On voit aussi qu'il commence à devenir plus fort mais qu'il va devoir apprendre à mieux se connaître pour acquérir les armes qu'il lui faut. Enfin, on le voit évoluer un peu plus au lycée, et ses relations avec les autres élèves du cours. Un deuxième tome très enrichissant qui appâte bien pour la suite. A noter que les graphismes sont toujours aussi beaux et que la psychologie des personnes de ce cours semble plus poussée qu'elle n'y paraît à prime abord.
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Eden_Zorjunn
  24 février 2014
Mashiro est vraiment un personnage attachant, autant homme que femme, il subit le pire des deux. Il va aider sans le vouloir une des participantes du cours. Une girafe fait son apparition et elle n'est pas forcément très sympathique. Pour la première fois, Mashiro combat un autre participant du rêve. Il entraine le lecteur dans son questionnement et ses doutes. On découvre aussi un amoureux de Kuréha, la petite-amie de Mashiro. Je n'en dirais pas plus, je vais le relire avant de devoir le rendre.
Commenter  J’apprécie          00
Yoda_Bor
  12 avril 2017
Comme le dit si bien son auteur, c'est un manga complexe. A la fois mignon et cruel, sombre et lumineux.
Les personnages doivent apprendre sur eux pour évoluer mais aussi accepter ce qu'ils sont.
C'est le cas pour Midori qui réussit à trouver une clé et passer la porte même si ce qui se trouve derrière est loin d'être clair.
Si ce qui se passe dans les cours est important, ce qui a lieu à l'extérieur l'est tout autant.
Contrairement à pas mal d'adolescents, So est certain de ses sentiments et si son comportement est déplorable c'est un personnage auquel je me suis attachée (au contraire de Kuréka que j'aimais pourtant bien jusque là).
J'aime aussi la réflexion qui est faite sur la sexualité.
Ce n'est pas si souvent dans un manga qu'on rencontre quelqu'un comme Mashiro, qui veut à tout prix être un garçon malgré son sexe.
Les réflexions qui en découlent sur le genre auquel s'identifier font de cette série une oeuvre particulièrement précieuse.
Lien : https://yodabor.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
MeroMero   23 février 2013
Au sous-sol, il existe une infirmerie cachée, où les élèves convoqués partagent un même rêve, dans lequel ils confrontent leur cœur. Et ceux qui ont réussi leur épreuve s'en vont, un à un. Dans ce rêve, nous prenons une apparence qui symbolise notre cœur, mais qui est souvent tellement éloignée de la réalité qu'il est impossible de deviner l’identité des participants.
Commenter  J’apprécie          30
florencemflorencem   22 juin 2012
-C'est évident, je ne ferais jamais ça à quelqu'un que je n'aime pas... En fait, si. J'avais oublié.
-Quel goujat !
Commenter  J’apprécie          20
florencemflorencem   22 juin 2012
Je me moque de cette clef, et de quitter ce lycée puisque je sais déjà ce qui se passe de l'autre côté de cette porte...
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Video de Setona Mizushiro (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Setona Mizushiro
Bande annonce de l’adaption du manga Heartbroken chocolatier
autres livres classés : identité sexuelleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
895 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre